Buzz-Trading

Bourse, Investissement, Trading, Analyses fondamentale et technique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Rechercher sur le site Amazon.fr
Meilleures Ventes
Boutique DVD
Plaisir d’Offrir
High-Tech
Coup de Coeur
MP3
Facebook

Partagez | 
 

 Le retour de l'Or, symptôme du déclin Occidental

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fer.Merc
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 311
Réputation : 86
Points : 617
Date d'inscription : 06/09/2009

MessageSujet: Le retour de l'Or, symptôme du déclin Occidental   Ven 11 Sep - 20:30

La lecture de cet article est tout à fait édifiante. Il n'y pas à dire, une hausse de l'Or qui accompagne une hausse des marchés n'est pas bon signe du tout pour les marchés en question.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------
L'Or vient de toucher le niveau hautement psychologique des 1'000 dollars l'once et devrait progressivement s'acheminer vers les 1250 dollars l'once dans un contexte où la Chine diversifie une part de plus en plus substantielle de ses réserves en métaux précieux au détriment des monnaies. En fait, une étude de Merrill Lynch a démontré que les cours actuels de l'or étaient très loin d'être surévalués. En effet, selon cet établissement qui se réfère au ratio du cours de l'or rapporté au marché boursier lors de la dernière bulle spéculative sur l'or il y a trente ans, le marché de l'or ne serait en formation de « bulle » susceptible d'imploser que si les prix s'appréciaient de 625% pour atteindre 6'000 dollars l'once dans le cadre d'un marché boursier statique !

Le billet vert est à l'évidence le grand perdant de cette ré allocation d'actifs chinoise puisque, et pour la toute première fois de son histoire contemporaine, la Chine a entrepris la démarche proprement retentissante en Juin dernier de procéder à une réduction nette de ses placements en Bons du Trésor US, en l'occurrence de 25 milliards de dollars! Par ailleurs, la Chine lancera ce 26 Septembre prochain un emprunt qui ne sera pas libellé en dollars mais dans sa monnaie nationale et qui avoisinera les 6 milliards de Renminbis et, toujours préoccupée de diversifier ses gigantesques réserves, elle a officiellement annoncé qu'elle achèterait des Droits de Tirage Spéciaux du F.M.I. pour l'équivalent de 50 milliards de dollars...

Ces transactions - peu connues du grand public - sont toutes effectuées dans une atmosphère discrète par des autorités chinoises bien plus soucieuses de ne pas déstabiliser les marchés que mues par des égards vis-à-vis d'une administration Américaine qui serait à ménager. Voilà pourtant plusieurs mois que la Chine mettait en place méticuleusement et mathématiquement tous les pions de ce jeu d'échec à échelle planétaire dont une partie cruciale se joue dès ce mois de Septembre 2009. Son objectif étant de protéger les intérêts vitaux chinois, cette partie se terminera de manière fort prévisible par un mat pour le Dollar. Néanmoins, ces démarches chinoises en faveur des métaux précieux et des DTS du FMI ont une portée plus vaste encore car elles participent plus généralement d'un constat d'échec pour la monnaie fiduciaire, en tout cas dans son acception actuelle.

Depuis Mars 1968 où les dollars en circulation ne sont plus garantis par des réserves de métal jaune, depuis la fin de la convertibilité du dollar en Or qui date d'Août 1971, les Etats-Unis - et par extension les pays Occidentaux qui leur ont emboîté le pas - ne cessent de vivre au-dessus de leurs moyens en abusant d'un système qui leur a permis de vivre à crédit jusque là impunément. Cette rigueur que conférait naturellement l'obligation de maintenir des stocks d'or en quantités précises en échange de toute monnaie en circulation n'étant plus de mise dès le début des années 70, certains pays ont pu se vautrer dans un confort tout à fait artificiel, vivant au crochet d'autres nations plus industrieuses, ne parvenant à pérenniser ce système quasi mafieux que par un impérialisme – et parfois par un chantage - financier et géopolitique.

Pour autant, les épisodes de croissance faste ponctués par une dérégulation à outrance et par la suppression de toute surveillance et de toute discipline un tant soit peu restrictive n'ont pu dissimuler le drame qui se jouait inéluctablement en coulisse et qui voyait le dollar Américain perdre graduellement de sa valeur sur une période longue de trente ans, contribuant au passage à réduire le pouvoir d'achat des Américains. Toutefois, cette combinaison perdante consistant à s'endetter aujourd'hui en laissant les générations futures gérer le poids de ces ardoises n'a en rien été amendée à la faveur de la dernière crise. Les récentes Administrations successives Américaines, Républicaine et Démocrate, ayant effectivement fait preuve d'une réelle obsession à éviter absolument la dépression, fût-ce au prix de porter leurs déficits à des niveaux cosmiques! Les conséquences de plus de trente années de "deficit spending" consistant à dépenser sans compter de l'argent qui ne nous appartenait pas et à enfler nos déficits à l'image de la grenouille de La Fontaine sont perceptibles aujourd'hui avec la volte face chinoise qui se traduit par une perte de confiance dans des monnaies fiduciaires ( il y a théoriquement la notion de confiance dans le terme « fiduciaire » ), monnaies dont la valorisation est aujourd'hui soutenue non plus par des stocks d'or mais par un endettement colossal.

Un signal fort et sans équivoque est donc émis par la Chine elle même lourdement investie en Devises étrangères : le monde a impérativement besoin de monnaies saines reposant sur des fondations solides en l'absence desquelles tous les papiers valeurs, assurances vie et autres investissements immatériels verront leur valeur se rétrécir comme une peau de chagrin. L'océan de monnaie créé industriellement par nos responsables politiques et économiques dans l'espoir de relancer la machine finira par noyer nos pays dits développés tout en contribuant fatalement à appauvrir l'Occident. Comment ne pas comprendre dans un tel contexte la prédilection des Chinois et d'autres pour des actifs "tangibles" comme l'Or alors que les manipulations et artifices financiers de nos pays en arrivent au point de rupture?

La démonétisation de l'or au début des années 70 ayant fourni un prétexte à une anarchie comptable sans précédent, le retour en force du métal jaune sera hélas inversement proportionnel à la puissance de l'Occident.



par Michel Santi
Economiste et Analyste financier


11 Septembre 2009
http://www.gestionsuisse.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le retour de l'Or, symptôme du déclin Occidental   Sam 12 Sep - 18:57

Je me rappelle avoir lu les montants énormes investis en or par la chine en juin, je n'ai pas les chiffres en tête.
Le plus grave, c'est que ça semblait normal, les dirigeants chinois se réveillent un matin et se disent : 'tiens si on achetait quelques tonnes d'or"......mais oui, c'est ça !!!
On nous prend pour des [auto censure] !!!!

Amicalement,

Fred jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Fer.Merc
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 311
Réputation : 86
Points : 617
Date d'inscription : 06/09/2009

MessageSujet: Je confirme Fred, on nous prend bien pour   Sam 12 Sep - 19:09

des [auto-censure] !

J'aime bien la dernière phrase de l'articile de Miche Santi: "La démonétisation de l'or au début des années 70 ayant fourni un prétexte à une anarchie comptable sans précédent, le retour en force du métal jaune sera hélas inversement proportionnel à la puissance de l'Occident."

L'Occident est entrain de perdre de sa puissance, de part sa propre faute d'ailleurs. Avoir laisser autant de liberté au système financier a été une erreur qui va lui coûter très cher. Les Chinois ont placé leurs pions unn peu partout dans les pays émergeants, notamment ceux qui possédent des ressources naturelles. Et même en Afrique, li y a eu de gros investissements Chinois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le retour de l'Or, symptôme du déclin Occidental   Sam 12 Sep - 20:00

Tu parles de liberté aux systèmes financier, tu es gentil !

Je dirais : laxisme, je m'en foutisme, absence de règlementation pour s'engraisser comme des pig ,.......

Heu, ça me mets en colère cette histoire, alors afro

Amicalement,

Fred jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Fer.Merc
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 311
Réputation : 86
Points : 617
Date d'inscription : 06/09/2009

MessageSujet: Fred, une réglementation existe mais elle a été   Sam 12 Sep - 20:20

largement détournée. Cela ne sert à rien de rajouter de nouvelles réglementations soi-disant plus contraignantes. Il y a des décisions radicales à prendre, point barre. Mais les politiques sont bien trop "mouillés" et compromis pour les prendre.

FM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le retour de l'Or, symptôme du déclin Occidental   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le retour de l'Or, symptôme du déclin Occidental
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bonjour , de retour parmi vous
» location retour des colis par poste
» Employé de retour d'un congé de maladie
» RETOUR APRES CONGE DE MATERNITE
» Retour de marchandise au fournisseur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Buzz-Trading  :: Produits Financiers :: Devises et Matières premières (Pétrole, OR...)-
Sauter vers: