Buzz-Trading

Bourse, Investissement, Trading, Analyses fondamentale et technique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Rechercher sur le site Amazon.fr
Meilleures Ventes
Boutique DVD
Plaisir d’Offrir
High-Tech
Coup de Coeur
MP3
Facebook

Partagez | 
 

 L'euro passe sous 1,41 dollar pour la 1ère fois depuis août

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 8 ... 15  Suivant
AuteurMessage
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12293
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13008
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: L'euro passe sous 1,41 dollar pour la 1ère fois depuis août   Mer 20 Jan - 19:48

AFP le 20/01/2010 à 20:01

L'euro est passé mercredi sous 1,41 dollar pour la première fois depuis août dernier, la volonté de la Chine de contrôler sa croissance profitant à la monnaie américaine, considérée comme une valeur refuge.

Vers 19H00 GMT (20H00 à Paris), l'euro valait 1,4105 dollar contre encore 1,4291 la veille au soir. La monnaie unique est tombée jusqu'à 1,4081 dollar, un nouveau plus bas depuis le 19 août.

La monnaie unique reculait aussi face au yen, jusqu'à 128,65 yens contre 130,23 la veille.

Le dollar montait en revanche légèrement face à la devise nippone à 91,20 yens contre 91,12 mardi soir.

"La volonté de limiter les risques a été le thème dominant sur les marchés", a observé Jane Foley, économiste chez Forex.

Le président de la Commission chinoise de régulation bancaire a indiqué que Pékin allait limiter le crédit bancaire, après la forte hausse enregistrée l'an passé, une mesure destinée selon les analystes à contrôler la surchauffe de son économie.

"Les signes que la Chine avance sur le chemin du resserrement de sa politique monétaire ravivent les craintes quant à la vigueur de la reprise", a estimé Vassili Serebriakov, de la banque Wells Fargo. "Par conséquent, les marchés boursiers se retrouvent sous pression, ce qui soutient la demande pour les valeurs refuge comme le dollar et le yen", a-t-il expliqué.

Sur le front des indicateurs, le secteur de la construction de logements aux Etats-Unis a connu un mois de décembre indécis. Le nombre de permis de construire délivrés a bondi de manière inattendue, tandis que les départs de chantiers ont connu une baisse surprise.

"Au delà du front macroéconomique, l'évolution de la situation autour de la stabilité budgétaire de la Grèce est négative pour l'euro", a relevé Jessica Hoversen, de MF Global.

Quant à la livre sterling, elle a continué à grimper face à l'euro, profitant d'un recul du chômage britannique, qui a connu sa première baisse trimestrielle depuis mai 2008. Elle a dépassé le seuil de 1,15 euro mercredi pour la première fois depuis août.

Vers 19H00 GMT (20H00 à Paris), la livre britannique poursuivait sa hausse face à l'euro à 86,68 pence pour un euro (1,1533 euro) et elle était stable face au dollar à 1,6269 dollar.

La monnaie helvétique grimpait face à l'euro, à 1,4726 franc suisse mais baissait face au dollar à 1,0438 franc suisse.

La monnaie chinoise a terminé à 6,8266 yuans pour un dollar contre 6,8277 yuans mardi.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12293
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13008
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: L'euro s'installe sous 1,41 dollar, au + bas depuis 6 mois   Jeu 21 Jan - 11:41

AFP le 21/01/2010 à 11:40

L'euro accentuait ses pertes face au dollar jeudi, s'installant fermement sous 1,41 dollar, au plus bas depuis fin juillet dernier, pénalisé par des inquiétudes sur la situation économique du Portugal et la crainte que la Chine ne cherche à ralentir sa croissance.

Vers 10H00 GMT (11H00 à Paris), l'euro valait 1,4054 dollar contre 1,4103 dollar mercredi vers 22H00 GMT, après être tombé à 1,4044 dollar vers 09H40 GMT, un plus bas depuis le 30 juillet dernier.

L'euro progressait toutefois légèrement face au yen, à 128,95 yens contre 128,68 yens la veille au soir.

Le dollar grimpait aussi face à la devise nippone, s'échangeant à 91,75 yens contre 91,23 yens mercredi soir.

"Alors que les marchés étaient tout juste en train de digérer la situation grecque, c'est maintenant le tour du Portugal", notaient les analystes de Commerzbank.

L'euro était pénalisé par les commentaires du Fonds monétaire international (FMI) qui a appelé mercredi le Portugal à mettre en oeuvre dès cette année "un plan de redressement budgétaire crédible", prônant notamment une compression salariale, afin d'empêcher une nouvelle détérioration de ses finances publiques.

Selon le FMI, le déficit budgétaire devrait s'élever en 2009 à "environ 8% du PIB avec une dette approchant les 80% du PIB".

Le Portugal est par ailleurs dans la ligne de mire des agences de notation qui menacent de dégrader la note de sa dette, tout comme elles l'avaient fait fin 2009 avec celle de la Grèce.

Les analystes craignent également une poursuite de la contagion au sein de la zone euro, et l'Espagne est notamment sous surveillance, notait Commerzbank.

En outre, l'activité a continué à se redresser en janvier dans la zone euro mais moins vite qu'avant, selon l'indice composite des directeurs d'achats (PMI) publié jeudi, en repli pour la première fois depuis près d'un an.

L'indice PMI réalisé par la société Markit, qui synthétise l'activité des secteurs de l'industrie et des services, a baissé à 53,6 points, contre 54,2 points en décembre.

Même si l'indice PMI est supérieur pour le sixième mois consécutif au seuil des 50 points, à partir duquel il indique une progression de l'activité, son recul signale que cette progression de l'activité ralentit légèrement.

C'est la première fois que l'indice PMI recule sur un mois depuis février 2009, où il avait atteint un plus bas historique.

Le dollar jouait par ailleurs son rôle de valeur refuge, alors que les marchés craignent un resserrement de la politique monétaire chinoise après l'annonce d'une croissance à deux chiffres au quatrième trimestre, de 10,7%.

"Si le marché était inquiet d'un resserrement en Chine avant ces chiffres, il le sera encore plus maintenant, sachant que l'économie chinoise a progressé à son rythme le plus rapide depuis 2007", soulignait Michael Hewson, économiste chez CMC Markets.

Vers 10H00 GMT, la livre britannique reculait face à l'euro à 86,97 pence pour un euro, comme face au dollar à 1,6159 dollar.

La monnaie helvétique baissait légèrement face à l'euro à 1,4720 franc suisse pour un euro, comme face au dollar à 1,0474 franc suisse pour un dollar.

L'once d'or valait 1.105,15 dollars contre 1.120,25 dollars mercredi soir.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12293
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13008
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Marchés : vers 1,4050 $/E, l'euro recule encore.   Jeu 21 Jan - 11:41

Cercle Finance le 21/01/2010 à 11:23

Sur le marché des devises ce matin, l'euro continuait de se déprécier ce matin et abandonnait encore 0,34% à 1,4057 dollar l'euro pour ce qui pourrait déboucher sur sa sixième séance consécutive de baisse. Pour mémoire, il cotait aux environs de 1,45 dollar le 13 janvier dernier, et plus de 1,51 dollar début décembre. Sur les cinq dernières séances, la monnaie unique accuse une perte très significative supérieure à 3% à cette heure.

Selon les analystes des Pictet & Cie, 'la cassure de la moyenne mobile des 200 jours à 1,4290, hier matin, a provoqué un fort mouvement technique sur la parité EUR/USD.'

'Le décalage entre les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la zone euro semble évident au regard des derniers chiffres macroéconomiques (en défaveur de la zone euro) et il peut expliquer ce mouvement de repli de la monnaie européenne', ajoutent les analystes de la banque privée suisse.

'Le sentiment n'a pas été favorable ces derniers jours', notent leurs confrères de la banque danoise Jyske. 'Le durcissement des réserves obligatoires par la Chine est toujours un facteur négatif [pour l'euro, considérée comme devise plus risquée que le dollar, NDLR], et une attention marquée se tourne aussi vers la Grèce, ce qui se reflète par l'élargissement des spread de taux avec l'Allemagne', notait Jyske Bank ce matin.

A défaut de statistiques significatives ce matin en zone euro, l'attention se portera cet après-midi sur celles qui proviendront d'outre-Atlantique. On attend notamment les inscriptions hebdomadaires au chômage (prévision : 440.000 ; précédent : 444.000), et les indicateurs avancés pour décembre (prévision : + 0,70% ; précédent : + 0,90%), et le 'Philly Fed' de janvier (prévision : 18 ; précédent : 22,5).

Du côté des autres paires de devises, l'euro regagne1 0,22% contre le yen à 128,95 yens par euro. La devise nippone se reprend de 0,57% à 91,74 yens le dollar. 'La tendance haussière sur le dollar par rapport aux principales monnaies ne se répercute pas face au yen. La baisse des bourses en est le facteur principal', note Pictet.

Contre le sterling, l'euro prend 0,50% à 0,8703 mais il reste stable contre le franc suisse à 1,4715 (- 0,06%).

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12293
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13008
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Devises : en baisse, l'euro repasse sous les 1,41$.   Mar 26 Jan - 9:56

Cercle Finance le 26/01/2010 à 10:45

Après deux séances consécutives de rebond, la monnaie unique européenne repartait en baisse contre le billet vert sur le marché des changes. Ce matin, l'euro perd 0,43% à 1,4092 dollar l'euro.

Pourtant, l'indice Ifo mesurant le climat des affaires en Allemagne pour le mois de janvier s'est affiché à 95,8 points ce matin, après 94,6 en décembre et des attentes moyennes de 95,1. L'indice ZEW mesurant le sentiment économique de ce même pays avait déçu la semaine dernière.

En outre, les dépenses de consommation des ménages français en produits manufacturés ont augmenté de 2,1% en décembre, essentiellement sous l'effet de la prime à la casse, selon l'Insee. Cette progression fait suite à une hausse de 0,1% en novembre (chiffre révisé contre -0,1% en première estimation).

'La morosité reste de mise sur les marchés boursiers, après la déclaration d'intention de Barack Obama à propos des banques la semaine dernière, et favorise la bonne tenue du dollar', commentait ce matin l'équipe changes de Pictet & Cie.

De son côté, Jyske Bank précise que l'attention des opérateurs se focalisera aujourd'hui sur la confiance du consommateur américain (celui du Conference Board). 'Ces derniers mois, la confiance des consommateurs s'est stabilisée, mais les ménages demeurent franchement pessimistes relativement à la moyenne historique'. Néanmoins, les analystes de Jyske tablent sur 'une légère amélioration en janvier après que l'ensemble des facteurs qui avaient plongé le consommateur dans le doute depuis le début de la crise aient dernièrement montré des signes d'amélioration considérables'.

Les analystes de la banque privée danoise précisent que ce matin, l'euro a été pénalisé par les enchères portant sur 3 à 5 milliards d'euros d'obligations publiques grecques à 5 ans. 'Les marchés s'inquiétaient du taux de soumission à l'offre grecque', mais l'offre a finalement été sursouscrite largement.

Autre rumeurs courant actuellement sur les marchés de devises, et rapportée par Jyske : 'certaines banques chinoises triées sur le volet auraient reçu l'ordre d'accroître leurs réserves (en plus des mesures de renforcement des réserves obligatoires décidées la semaine dernière), ce qui a alimenté la baisse de l'euro au profit du dollar'.

Depuis les Etats-Unis, on attend cet après-midi l'indice de confiance du consommateur du Conference Board pour janvier, prévu à 53,5 points contre 52,90 le mois précédent.

Du côté des autres paires de devises, l'euro cède 1,25% contre le yen à 126,15 yens par euro. La devise nippone cède aussi 0,87% à 89,45 yens le dollar. S&P's a mis sous surveillance avec implication négative la notation de long terme AA de la dette souveraine du Japon, ce qui peut déboucher sur une dégradation.

Contre le sterling, l'euro prend 0,15% à 0,8726 mais il reste étale contre le franc suisse à 1,4711 (+ 0,06%).

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12293
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13008
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Devises : l'euro stabilisé sous les 1,41$.   Mer 27 Jan - 11:41

Cercle Finance le 27/01/2010 à 11:43

Sur le marché des changes ce matin, l'euro restait presque parfaitement stable (- 0,06%) contre le billet vert US à 1,4076 dollar l'euro, non sans avoir touché un plus bas de 1,4021 ce matin. Sur les cinq dernières séances, le recul de la monnaie unique est ramené à 0,19%. Les rares statistiques qui émaillent l'agenda statistique du jour seront éclipsées par la décision de la Fed sur ses taux - et son commentaire -, attendus ce soir après Bourse.

Dans leur commentaire de ce matin, les analystes Changes de Pictet & Cie notaient que 'l'eurodollar reste dans une tendance négative, avec une baisse de 1.4179 à 1.4043 durant les dernières 24 heures. Le bas de notre canal de la semaine (1.4000) pourrait être testé ces prochaines heures', pronostiquent-ils.

En revanche, 'la réunion, ce soir, du comité de politique monétaire de la Réserve fédérale (FOMC) ne devrait pas modifier notre vue sur l'évolution des taux d'intérêt dans les mois à venir', prévoit Pictet.

Leurs collègues de Jyske Bank n'attendent pas non plus d'élément nouveau dans le communiqué que la Fed publiera ce soir. 'Un des thèmes qui retiendra indubitablement l'intérêt des marchés financiers sera l'éventualité que la Fed achète de nouveau des actifs financiers (c'est-à-dire des obligations souveraines et hypothécaires de même que des produits structurés sur le marché hypothécaire). Nous doutons, toutefois, que cela soit le cas', pronostique Jyske.

En attendant, cet après-midi, les marchés prendront connaissance des ventes de logements neufs aux Etats-Unis pour décembre, attendues à 370.000 unités par le consensus après 355.000 en novembre.

Du côté des autres paires de devises, l'euro cède 0,21% contre le yen à 125,92 yens par euro. La devise nippone cède aussi 0,19% à 89,47 yens le dollar.

Contre le sterling, l'euro rétrocède 0,46% à 0,8678 mais il reste presque étale (- 0,08%) contre le franc suisse à 1,4718.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12293
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13008
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Marchés; l'euro stable sur les 1,40$ après la Fed. :   Jeu 28 Jan - 11:46

Cercle Finance le 28/01/2010 à 11:48

Pas grand' chose de neuf sur le marché des changes au lendemain de la réunion de la Fed et du discours sur l'état de l'Union de Barack Obama. Vers 11 heures 30, la monnaie unique européenne restait stable (- 0,09%) à 1,4011 dollar l'euro. Signalons cependant que ce matin, l'euro a marqué un nouveau plus bas jusqu'à 1,3934, avant de se reprendre.

La Fed s'est déclarée légèrement plus optimiste à propos de la conjoncture US, parlant d'une poursuite de l'amélioration économique et d'une moindre dégradation du chômage. Les analystes de la banque privée suisse Pictet notaient ce matin, à propos de la réunion d'hier soir à l'issue de laquelle la Fed a comme prévu maintenu ses taux d'intérêt, que 'le dernier vote [du FOMC de la Fed, son comité de politique monétaire, NDLR] pour le maintien de la politique monétaire actuelle ne s'est pas fait à l'unanimité et une prochaine hausse des taux favoriserait le dollar.'

Jyske relève également que 'pour la première fois depuis longtemps', la décision du FOMC n'a pas eu lieu à l'unanimité. 'Un membre de la Fed, [Thomas] Hoenig, a d'ailleurs voté contre la décision car il trouve les perspectives économiques et financières ont tant progressé que le maintien de taux d'intérêt bas pendant une période prolongée n'est plus justifié', relèvent les analystes de la banque danoise.

A ses clients à propos de l'eurodollar, Pictet ajoute : 'nous pensons qu'il serait utile de profiter de cette embellie pour acheter la parité sous les 1,4000, pour un retour à moyen terme au-dessus des 1,4500.' De son côté, Jyske Bank n'est pas d'accord : 'si nous terminions vendredi en deçà des 1,40, cela pourrait indiquer que le dollar montera encore plus haut ces prochains mois'.

Du discours sur l'état de l'Union, c'est l'intention de Barack Obama de mettre l'accent sur les créations d'emplois en 2010 qui a retenu le plus d'attention, de préférence à ses déclarations sur la taille des banques et leur activité.

Sur l'agenda statistique de la journée, on a appris ce matin que le nombre de demandeurs d'emplois d'Allemagne avait augmenté en janvier 2010 par rapport à décembre 2009, à 8,6%. De plus et dans ce même pays, les prix à la consommation devraient avoir progressé de 0,8% en janvier 2010 en comparaison annuelle après une hausse à un rythme de 0,9% en décembre 2009.

Cet après-midi, les investisseurs prendront notamment connaissance des commandes de biens durables de décembre (prévisions : + 2% ; précédent : - 0,70%) ainsi que des premières inscriptions au chômage de la semaine passée (prévisions : + 450.000 ; précédent : 482.000).

Du côté des autres paires de devises, l'euro prend 0,27% contre le yen à 126,49 yens par euro. La devise nippone prend 0,34% à 90,27 yens le dollar.

Contre le sterling, l'euro rétrocède 0,50% à 0,8630 mais il reste stable contre le franc suisse à 1,4727.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12293
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13008
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: L'euro s'installe sous 1,40 dollar...   Jeu 28 Jan - 20:41

L'euro s'installe sous 1,40 dollar, inquiétudes persistantes sur la Grèce :

AFP le 28/01/2010 à 20:03

L'euro a encore baissé jeudi face au dollar, toujours sapé par les inquiétudes quant aux difficultés budgétaires de la Grèce, s'installant sous le seuil de 1,40 dollar qu'elle avait franchi la veille pour la première fois depuis six mois.

Vers 19H00 GMT (20H00 à Paris), l'euro valait 1,3985 dollar contre 1,4019 mercredi vers 22H00 GMT.

Face au yen, la monnaie unique européenne baissait à 125,69 yens contre 126,12 la veille.

Le dollar reculait très légèrement face à la devise nippone à 89,87 yens contre 89,94 yens mercredi.

"Les investisseurs européens restent prudents vis-à-vis de l'euro, du fait de la situation grecque, qui reste loin d'être rassurante", a commenté Jane Foley, analyste chez Forex.com.

L'Allemagne et la France ont démenti jeudi des informations de presse qui faisaient état d'une concertation de différents gouvernements de la zone euro sur un mécanisme de "soutien financier" à la Grèce, qui traverse la pire crise de ses finances publiques depuis trente ans.

Le Premier ministre grec Georges Papandréou a dénoncé les attaques spéculatives dont est victime la Grèce, réaffirmant que son pays était "déterminé" à respecter les critères de Maastricht en matière de finances publiques.

Les difficultés budgétaires des pays de la zone euro "semblent constituer le principal facteur" de la baisse de l'euro face au dollar, a estimé David Solin, de Foreign Exchange Analytics. "Les Allemands ne sont pas d'humeur à sauver la Grèce, et le Portugal et l'Espagne connaissent des problèmes similaires. Les gouvernements de ces pays de la zone euro qui ont des difficultés en raison de leurs déficits vont devoir prendre des mesures au plus tôt, et pour l'instant on n'a que des promesses".

Le Portugal s'est engagé, dans son projet de budget 2010, à réduire d'un point le déficit record de 9,3% du PIB atteint l'année dernière. Mais l'agence Moody's a averti jeudi qu'elle jugeait difficile pour le gouvernement d'atteindre ses objectifs "sans des coupes dans les dépenses ou des hausses d'impôts plus importantes que ce qui est actuellement prévu".

Aux Etats-Unis, des indicateurs décevants ont entraîné un regain d'inquiétudes sur la reprise mondiale, profitant au dollar en raison de son rôle de valeur refuge.

Les commandes de biens durables ont augmenté bien moins que prévu en décembre, après deux mois de baisse, et les nouvelles inscriptions au chômage ont reculé beaucoup moins que prévu la semaine dernière.

Vers 19H00 GMT, la livre britannique était stable face à l'euro à 86,65 pence pour un euro, mais baissait au dollar à 1,6135 dollar.

La monnaie helvétique gagnait du terrain face à l'euro à 1,4690 franc suisse pour un euro, et se stabilisait face au dollar à 1,0504 franc suisse pour un dollar.

La monnaie chinoise a terminé inchangé à 6,8268 yuans pour un dollar.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12293
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13008
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: L'euro tombe sous 1,39 dollar pour la 1ère fois en six mois   Ven 29 Jan - 16:45

AFP le 29/01/2010 à 17:26

L'euro est passé vendredi sous le seuil de 1,39 dollar pour la première fois en plus de six mois, le billet vert bénéficiant d'une série de bons indicateurs aux Etats-Unis.

L'euro est tombé à 1,3887 dollars vers 16H15 GMT, un niveau plus vu depuis le 10 juillet 2009.

Le Produit intérieur brut américain (PIB) a progressé de 5,7% en rythme annuel au quatrième trimestre par rapport aux trois mois d'été, dépassant les attentes des analystes, selon la première estimation officielle publiée vendredi.

Par ailleurs, l'activité économique de la région de Chicago (Nord des Etats-Unis) a poursuivi son accélération en janvier pour le quatrième mois d'affilée, à 61,5, alors que les analystes tablaient sur une légère baisse, selon l'indice des directeurs d'achats publié vendredi par la branche locale de l'association professionnelle ISM.

Autre publication meilleure que prévu, l'indice de confiance des consommateurs américains mesuré par l'Université du Michigan a été revu en nette hausse pour le mois de janvier, à 74,4 contre 72,8 initialement estimé, pour atteindre son plus haut niveau en deux ans.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12293
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13008
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: L'euro repasse au-dessus de 1,40 dollar...   Mer 3 Fév - 10:44

L'euro repasse au-dessus de 1,40 dollar, la Grèce rassure :

AFP le 03/02/2010 à 11:25

L'euro accentuait ses gains face au dollar mercredi, au-dessus de 1,40 dollar pour la première fois en près d'une semaine, alors que de nouvelles mesures d'austérité en Grèce rassurait sur la volonté des autorités de régler la crise budgétaire sans précédent que connaît le pays.

Vers 10H00 GMT (11H00 à Paris), l'euro valait 1,4010 dollar contre 1,3959 dollar mardi vers 22H00 GMT.

La monnaie unique européenne progressait face au yen à 126,63 yens contre 126,17 yens.

Le dollar était stable face à la devise nippone à 90,38 yens, contre 90,39 mardi soir.

Le Premier ministre grec Georges Papandréou a été contraint d'annoncer mardi, sous la pression de l'Union européenne, des mesures d'austérité supplémentaires pour assainir les finances publiques, alors que Bruxelles va officiellement donner son avis mercredi sur le programme d'économies grec.

Parmi les mesures figurent le gel total des salaires des fonctionnaires, un relèvement de l'âge légal du départ à la retraite, qu'il n'a pas détaillé, et une augmentation des taxes sur les carburants.

"Appeler à de nouvelles mesures d'austérité est une chose, mais c'est leur mise en oeuvre qui pourrait faire dérailler le système", mettait en garde Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

De plus, "l'euro pourrait être amené à faire du surplace avant la publication du rapport de la Commission européenne", toujours attendu avec prudence par les cambistes, ajoutait l'analyste.

Autre possible pression sur l'euro, l'activité continue de se redresser dans la zone euro, mais un peu moins rapidement que les mois précédents, selon la dernière livraison mercredi de l'indice composite des directeurs d'achats (PMI) publiée mercredi.

L'indice PMI composite, qui synthétise l'activité des secteurs de l'industrie et des services, a baissé en janvier à 53,7 points après 54,2 points en décembre où il avait enregistré un pic depuis 26 mois.

Les investisseurs seront également attentifs à la publication ce mercredi aux Etats-Unis des chiffres ADP de l'emploi dans le secteur privé ainsi que de l'indice ISM d'activité dans les services, tous deux pour janvier.

Jeudi seront connues les décisions de politique monétaire de la Banque d'Angleterre (BoE) et de la Banque centrale européenne (BCE).

Les cambistes restaient également prudents dans l'attente d'un indicateur phare vendredi, les chiffres du chômage et de l'emploi américain en janvier, indicateur majeur pour évaluer la vigueur et la pérennité de la reprise aux Etats-Unis.

Le mois dernier, les chiffres décevants de l'emploi américain avaient entraîné une baisse du dollar, et entamé la confiance des investisseurs sur la force de la reprise de la première économie mondiale.

Vers 10H00 GMT, la livre britannique était presque stable face à l'euro à 87,43 pence pour un euro, mais progressait face au dollar à 1,6022 dollar.

La monnaie helvétique était presque stable face à l'euro à 1,4731 franc suisse pour un euro, et progressait face au dollar à 1,0514 franc suisse pour un dollar.

L'once d'or valait 1.121,07 dollars contre 1.111 dollars mardi soir.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12293
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13008
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Marchés : l'euro repart à la baisse avec les 'PIGS'.   Jeu 4 Fév - 11:03

Cercle Finance le 04/02/2010 à 11:52

L'inquiétude est de retour sur le marché des changes alors qu'en zone euro, d'autres pays que la Grèce sont dans une situation financière difficile. En somme, la monnaie unique européenne n'aura réussi à tenir que quatre heures environ, hier, au-dessus de la barre symbolique des 1,40 dollar l'euro. La baisse de retour était en fin de journée se poursuit ce matin. Vers midi, l'euro recule de 0,35% à 1,3850 dollar.

Hier, l'approbation par la Commission européenne des nouvelles mesures de rigueur exigées de la Grèce avait suscité un éphémère mouvement de hausse. Jyske Bank ajoute les marchés se demandent maintenant si les mesures grecques ainsi validées pourront être appliquées. Et la Grèce n'est pas le seul Etat de la zone euro dont les finances publiques suscitent l'inquiétude : l'ensemble du groupe surnommé 'PIGS' (pour Portugal, Irlande, Grèce et Espagne ; voire 'PIIGS', le second 'i' étant pour l'Italie) est en ligne de mire.

Après Athènes, c'est au tour de Lisbonne : l'équipe Changes de la banque suisse Pictet & Cie écrivait ce matin que 'la pression exercée sur la Grèce et le Portugal pour ramener le déficit budgétaire en dessous des 3% du PIB d'ici fin 2012 est forte'.

En revanche, la réunion de la BCE qui se tient ce matin ne devrait pas déboucher, vers 13 heures, sur une modification des taux directeurs (à 1%). Pictet parle de 'quasi-certitude' à ce sujet, opinion partagée par leurs confrères danois de Jyske Bank, selon lesquels les commentaires de la BCE ne devraient pas non plus comporter d'éléments significatifs - et il continuera d'en être ainsi jusqu'en mars, pronostique Jyske.

La décision du comité de politique monétaire de la Banque d'Angleterre devrait elle aussi déboucher sur un maintien de ses taux (0,5%). Jyske estime que ses programmes de rachats d'actifs ne seront pas renforcés.

Du côté des autres paires de devises, l'euro cède 0,71% contre le yen à 125,56 yens par euro. La devise nippone recule de 0,35% à 90,6700 yens le dollar.

Contre le sterling, l'euro ne bouge guère (- 0,05%) à 0,8738 ainsi que 0,20% et cède 0,17% contre le franc suisse à 1,4694.

Cet après-midi, des statistiques sont attendues depuis les Etats-Unis : les inscriptions hebdomadaires au chômage (prévision : 460.000 ; précédent : 470.000), le coût du travail au T4 2009 (prévision : - 2,50% ; précédent : - 2,50% également) ainsi que la productivité (prévision : +6% ; précédent : +8,1%), et enfin les commandes de biens durables de décembre (prévision : ND ; précédent : +0,30%).

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12293
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13008
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: L'euro s'enfonce sous 1,38 dollar...   Jeu 4 Fév - 17:12

L'euro s'enfonce sous 1,38 dollar et touche un plus bas depuis mai :

AFP le 04/02/2010 à 18:03

L'euro poursuivait sa chute face au dollar jeudi, touchant 1,3728 dollar, un plus bas depuis mai 2009, victime des craintes persistantes sur les déficits de plusieurs pays de la zone euro et de chiffres décevants du chômage américain.

Vers 17H00 GMT (18H00 à Paris), l'euro valait 1,3750 dollar contre 1,3884 dollar vers 22H00 GMT la veille, après être tombé à 1,3728 dollar vers 16H40, égalant son plus bas du 21 mai dernier.

La monnaie unique européenne chutait aussi face au yen à 122,54 yens contre 126,38 yens.

Le dollar baissait également face au yen à 89,12 yens, contre 90,99 mercredi soir.

Provoquant un regain d'inquiétude pour la reprise économique mondiale, les nouvelles inscriptions au chômage aux Etats-Unis sont remontées beaucoup plus que prévu au cours de la semaine close le 30 janvier, selon des chiffres publiés jeudi.

Le ministère du Travail a recensé 480.000 nouvelles demandes d'allocations chômage du 24 au 30 janvier, soit 1,7% de plus que la semaine précédente, alors que les investisseurs attendent avec anxiété le rapport officiel sur l'emploi et le chômage pour le mois de janvier, prévu vendredi.

"Le chômage reste le plus grand obstacle auquel doit faire face la reprise économique, et tant que ce problème persiste, l'économie restera déprimée", commentait James Hughes, analyste chez CMC Markets.

Par ailleurs, la monnaie unique européenne était pénalisée par des craintes persistantes sur la situation budgétaire de la Grèce et sur le risque de plus en plus présent d'une contagion au sein de la zone euro.

Le président de la BCE Jean-Claude Trichet a répété jeudi qu'il n'y aurait aucune exception aux règles budgétaires européennes, répondant à une question sur la nécessité éventuelle de soutiens de l'institution à des pays de la zone euro faisant face à des difficultés budgétaires, tels la Grèce, le Portugal et l'Espagne. Mais ses assurances ont manifestement échoué à convaincre les cambistes de conserver leurs euros.

M. Trichet a affirmé jeudi que la BCE "approuve" le plan d'économies du gouvernement grec, et s'est dit "confiant" qu'il prendra toutes les mesures nécessaires à sa mise en route.

La BCE avait auparavant annoncé le maintien de ses taux directeurs à leur niveau historiquement bas de 1%.

De son côté, la Banque d'Angleterre (BoE) a maintenu jeudi son taux directeur inchangé à 0,5% et suspendu son programme de rachats d'actifs dont le montant de 200 milliards de livres avait été épuisé en janvier, à l'issue de sa réunion mensuelle de politique monétaire.

Cependant la BoE a souligné que du fait de la croissance "lente" de l'économie britannique, l'institution "gardera l'ampleur du programme sous surveillance et d'autres achats pourraient avoir lieu, le cas échéant".

Vers 17H00 GMT, la livre britannique progressait légèrement face à l'euro à 87,23 pence pour un euro, et reculait face au dollar à 1,5762 dollar.

La monnaie helvétique gagnait du terrain face à l'euro à 1,4655 franc suisse pour un euro, et baissait face au dollar à 1,0656 franc suisse pour un dollar.

L'once d'or a fini à 1.083,25 dollars au fixing du soir contre 1.115,25 dollars la veille.

Le yuan chinois a terminé à 6,8268 yuans pour un dollar contre 6,8266 yuans mercredi.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12293
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13008
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Devises : l'euro continue sa dégringolade sous les 1,37$.   Ven 5 Fév - 12:25

Cercle Finance le 05/02/2010 à 12:22

Un peu plus de 2,5% : c'est le terrain cédé par l'euro contre le dollar entre ce matin et les 1,40 dollar qu'il a brièvement dépassé mercredi midi. Vers 12 heures 20, la monnaie unique européenne recule de 0,28% par rapport à la veille à 1,3697 dollar l'euro, au plus bas depuis mai 2009. Les 1,3648 ont été touchés ce matin.

'Journée noire' et 'début d'année chaotique' pour Pictet, 'séance très inhabituelle' pour Jyske, la journée d'hier laisse les cambistes perplexes. En effet, la dégringolade générale des actifs considérés comme risqués n'a pas épargné les changes : après les actions et les matières premières - dont l'or -, les devises les plus sujettes à caution, comme l'euro empêtré dans ses 'PIGS' (Grèce, Portugal...), en ont aussi fait les frais. 'Ces deux mouvements ont été bénéfiques au dollar', indique Pictet & Cie dans son commentaire quotidien, le billet vert étant considéré comme une valeur-refuge. 'Les incertitudes sur la reprise économique mondiale vont durer encore de nombreuses semaines, ce qui pourrait continuer de profiter au dollar', ajoutent les analystes de la banque privée suisse.

Ils s'interrogent aussi sur les raisons profondes de la vigueur retrouvée du dollar : 'cette force est-elle due à la faiblesse des matières premières et des bourses mondiales ou à la faiblesse de l'euro (en raison notamment de la situation en Grèce et au Portugal) ?', sans répondre à la question. En attendant, ils renvoient aux statistiques de l'emploi US attendues cet après-midi. Opinion que partagent leurs confrères de Jyske : 'une hausse de l'emploi [US] en janvier pourrait réduire le risque d'une reprise sans emploi', estiment les analystes danois qui tablent sur un chiffre à l'équilibre.

Sur l'agenda statistique de la matinée, la production industrielle allemande a chuté de 2,6% en rythme mensuel en décembre, après une progression de 0,7% le mois précédent. C'est une sérieuse déception : le consensus tablait, selon les dernières données disponibles, sur une hausse de 0,5%.

Cet après-midi, on attend le rapport sur l'emploi américain du mois de janvier (prévision : + 5.000 postes ; précédent : - 85.000 postes). Le taux de chômage devrait passer de 10 à 10,1% d'un mois sur l'autre.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12293
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13008
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Devises : l'euro se stabilise à moins de 1,37 dollar.   Lun 8 Fév - 12:05

Cercle Finance le 08/02/2010 à 12:45

L'euro regagne 0,2% face au dollar et au yen à 1,368 dollars et à 122,3 yens contre euro respectivement, permettant à la monnaie unique de se stabiliser après son décrochage de la semaine dernière. Le billet vert cote ainsi 89,4 yens.

Le vent de panique sur les dettes souveraines des PIGS (Portugal, Irlande, Grèce et Espagne) a lourdement plombé l'euro la semaine dernière, le faisant même passer un temps sous la barre de 1,36 dollar.

'Comme toujours, la réaction des marchés peut paraître excessive', estiment les analystes d'Aurel. Ces derniers font en effet remarquer que la charge d'intérêt de la dette espagnole ne représente que de 2,5% du PIB, une situation jugée très proche de celle aux Etats-Unis.

Aucun indicateur économique majeur n'est attendu ce lundi, mais les marchés européens prendront connaissance en fin de semaine de données telles que des estimations de croissance pour la zone euro, la France et l'Allemagne au dernier trimestre 2009.

'La semaine s'annonce encore agitée sur les marchés financiers' estime toutefois Aurel, estimant que 'pour une fois, les indicateurs économiques et publications en Europe pourraient être à l'origine des mouvements sur les marchés'

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12293
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13008
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Devises : reprise de l'euro, espoirs sur la Grèce.   Mar 9 Fév - 11:30

Cercle Finance le 09/02/2010 à 12:19

La monnaie unique européenne se reprenait mardi midi sur le marché des changes, grâce à des spéculations croissantes sur un soutien du reste de la zone euro à la Grèce. Vers 12 heures 20, l'euro s'appréciait de 0,39% contre le dollar US à 1,3706.

Vendredi soir, l'euro était brièvement passé sous la barre symbolique des 1,36 dollar.

Dans leur commentaire de ce matin, les analystes de Jyske Bank rappelaient que 'les problèmes relatifs à la Grèce font maintenant la 'une' de l'actualité depuis près de deux mois, et ils ont généré ces dernières semaines un sentiment aigre sur les marchés'. Ils estiment que ce biais négatif a de bonnes chances de perdurer.

Plusieurs voix se sont élevées pour demander une intervention de soutien à la Grèce. Ce matin dans le journal allemand Bild, l'économiste principal de Deutsche Bank, Thomas Mayer, a évoqué à condition que la Grèce maintienne ses efforts et qu'elles restent ponctuelles, des mesures de soutien de la part de l'Union européenne.

'Le retour à la hausse des Bourses a enlevé une partie de la pression haussière exercée sur le dollar', ajoute Pictet & Cie.

Du côté des autres paires de devises, l'euro gagne 0,69% contre le yen à 122,76 yens par euro. La devise nippone prenait de 0,35% à 89,5950 yens le dollar. Contre le sterling, l'euro s'appréciait aussi de 0,36% à 0,8796 ainsi que 0,20% et cède 0,10% contre le franc suisse à 1,4663.

Sur l'agenda statistique américain de l'après-midi, on attend les stocks des grossistes pour décembre (prévision : + 1,5% ; précédent : + 0,5%).

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12293
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13008
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Marchés : en hausse, l'euro reprend les 1,37 dollar.   Mar 9 Fév - 13:04

Cercle Finance le 09/02/2010 à 12:49

La monnaie unique se reprenait mardi midi sur le marché des changes, alimenté par des spéculations croissantes sur un soutien du reste de la zone euro à la Grèce. Vers 12 heures 30, l'euro s'appréciait de 0,48% contre le dollar US à 1,3718.

Vendredi soir, l'euro était brièvement passé sous la barre symbolique des 1,36 dollar.

Dans leur commentaire de ce matin, les analystes de Jyske Bank rappelaient que 'les problèmes relatifs à la Grèce font maintenant la une de l'actualité depuis près de deux mois, et ils ont généré ces dernières semaines un sentiment aigre sur les marchés'. Ils estiment que ce biais négatif a de bonnes chances de perdurer.

Plusieurs voix se sont élevées pour demander une intervention visant soutenir la stabilisation financière grecque. Ce matin dans le journal allemand Bild, l'économiste principal de Deutsche Bank Thomas Mayer a évoqué, à condition que la Grèce maintienne ses efforts et qu'elles restent ponctuelles, à des mesures de soutien de la part de l'Union européenne.

'Le retour à la hausse des Bourses a enlevé une partie de la pression haussière exercée sur le dollar', ajoute Pictet & Cie.

Du côté des autres paires de devises, l'euro gagne 0,69% contre le yen à 122,76 yens par euro. La devise nippone prenait de 0,35% à 89,5950 yens le dollar. Contre le sterling, l'euro s'appréciait aussi de 0,36% à 0,8796 ainsi que 0,20% et cède 0,10% contre le franc suisse à 1,4663.

Sur l'agenda statistique américain de l'après-midi, on attend les stocks des grossistes pour décembre (prévision : + 1,5% ; précédent : + 0,5%).

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12293
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13008
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Dollar contre Euro : vers un retour sur 1,40E.   Mer 10 Fév - 12:13

Cercle Finance le 10/02/2010 à 12:59

Le Dollar, parti d'un zénith de 1,25E a établi fin novembre un plancher vers les 1,5150E. Lors du premier mouvement de correction haussière, il s'est redressé au contact de la moyenne mobile longue (à 500 séances, soit 2 ans) qui gravite vers 1,4320/1,4300E. Il a un peu consolidé (jusque vers 1,4575) avant de progresser très rapidement au contact des 1,40E (zone de résistance testée tout au long du mois d'août 2009) avant de rejoindre l'importante résistance des 1,3650E (testée du 8 au 19 mai dernier).
Emporté par sa dynamique haussière, il est allé inscrire par excès un 'plus haut annuel intraday' à 1,3585E le 8 janvier avant de se replier vers 1,38E.

La prochaine étape devrait le conduire dans la zone des 1,40E, une hypothèse conservatrice qui retient l'amplitude du précédent mouvement de repli de fin décembre/début janvier.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12293
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13008
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: AFP le 12/02/2010 à 08:33   Ven 12 Fév - 8:56

L'euro encore en baisse après Bruxelles mais résiste près de 1,37 dollar :

L'euro continuait à baisser vendredi face au dollar, le marché des changes se montrant visiblement peu convaincu par les déclarations sans engagement concret de l'UE à aider l'Etat grec, surendetté, à rembourser ses emprunts.

Vers 07H00 GMT (08H00 à Paris), l'euro valait 1,3683 dollar contre 1,3695 dollar jeudi vers 22H00 GMT.

L'euro se reprenait un peu face au yen à 122,83 yens contre 122,86 yens la veille.

Le dollar aussi regagnait un peu de terrain face au yen à 89,76 yens contre 89,70 yens.

Depuis le début du mois de décembre les incertitudes sur le sort de l'économie grecque, couplées à la crainte d'une contagion dans d'autres pays à la périphérie de la zone euro, ont fait dégringoler la monnaie unique face au dollar.

Attendues fébrilement par les cambistes, la succession d'annonces du sommet européen de Bruxelles de jeudi consacré à la crise grecque a suscité des réactions en dents de scie sur le marché des devises. Malgré un certain soulagement après l'annonce d'un engagement européen à aider Athènes, l'euro a replongé jusque 1,3596 dollar, tout près de son plus bas niveau depuis mai touché vendredi dernier (à 1,3586 dollar).

"Il est évident que les problèmes budgétaires et d'endettement de la Grèce et d'autres pays européens ont terni l'image de l'euro", a estimé un analyste du Crédit Agricole, M. Mitul Kotecha, à Hong Kong.

Le "manque de détail concret a déçu les marchés. Ils n'avaient rien de ferme à se mettre sous la dent à part un accord sur des généralités pour venir en aide si nécessaire", a dit M. Kotecha.

Les pays de la zone euro se sont dit d'accord sur les modalités d'une éventuelle aide financière à Athènes au cas où la situation empirerait, a assuré jeudi le chef de file des ministres des Finances de la zone euro, Jean-Claude Juncker, sans fournir de détail. Les grands argentiers de la zone euro doivent en discuter au cours d'une autre réunion lundi à Bruxelles.

Toutefois certains opérateurs, comme M. Satoshi Okagawa, expert chez Sumitomo Mitsui Banking, estimaient que la baisse à venir de l'euro pourrait être limitée.

"Le marché semble las de sujets comme les problèmes budgétaires de la Grèce qui vont mettre beaucoup de temps à être résolus, c'est pourquoi il est peu probable que l'euro plonge beaucoup plus sur ce seul motif", a dit M. Okagawa au Dow Jones Newswires.

Les cambistes observaient aussi les indicateurs américains à venir, dont les prix de détail en janvier et l'indice de confiance des consommateurs de l'université du Michigan, guettant toujours les signes de reprise de la plus grande économie mondiale.

Vers 07H00 GMT, la livre britannique progressait face à l'euro à 87,14 pence pour un euro, et restait stable face au dollar à 1,5701 dollar.

La monnaie helvétique gagnait légèrement face à l'euro à 1,4654 franc suisse pour un euro, mais baissait face au dollar à 1,0709 franc suisse pour un dollar.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12293
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13008
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Marchés : les statistiques bousculent l'euro ce midi.   Ven 12 Fév - 10:52

Cercle Finance le 12/02/2010 à 11:42

L'inquiétude est de retour sur le marché des changes ce vendredi : vers 11 heures 40, la monnaie unique européenne décroche de 0,96% contre le dollar à 1,3563 dollar l'euro après une série de statistiques peu enthousiasmantes quant à la conjoncture européenne. Une fois encore, le dollar joue le rôle de valeur-refuge. Ces trois dernières séances, l'euro avait effectivement dépassé les 1,38 $/E en séance.

'Il semblerait que la confiance des investisseurs se concrétise au détriment des monnaies du continent européen', écrivent ce matin les analystes Changes de Pictet & Cie, bien qu'un accord ait trouvé pour renflouer les finances publiques de la Grèce.

En outre, les statistiques économiques publiées ce matin sur le Vieux continent n'ont rien d'ébouriffant. Au quatrième trimestre 2009, le PIB allemand a stagné en volume et hors effets saisonniers et calendaires, marquant ainsi un arrêt après les hausses de 0,4% et de 0,7% observées aux deux trimestres précédents. C'est une légère déception, puisqu'il était attendu à +0,1%. Sur la même période, celui de France a cru en volume 0,6%, après une progression de 0,2% au troisième trimestre, d'après l'Insee, soit un niveau globalement en ligne avec les anticipations.

Toujours au cours du quatrième trimestre, le PIB de la zone euro et celui de l'UE ont augmenté de 0,1% par rapport au trimestre précédent, selon les estimations rapides publiées par Eurostat, alors que le consensus attendait + 0,30%. L'office statistique de l'Union européenne, qui publie ces chiffres, rappelle qu'au cours du troisième trimestre 2009, le taux de croissance avait été respectivement de +0,4% et +0,3%.

En outre, la production industrielle corrigée des variations saisonnières a diminué de 1,7% dans la zone euro en décembre 2009 par rapport à novembre 2009, selon les derniers chiffres d'Eurostat. Dans ce cas, les attentes sont très franchement déçues, puisque les investisseurs tablaient au contraire +0,2%. En outre, en novembre, la production avait augmenté respectivement de 1,4% (révisé de +1% en estimation initiale) et 0,9%. Par rapport à décembre 2008, la production industrielle a reculé de 5,0% dans la zone euro et de 4,9% dans l'UE.

Cet après-midi, l'agenda statistique américaine sera des plus fournis. On guettera notamment les ventes de détails de janvier (prévision : + 0,30% ; précédent : - 0,30%) et les stocks des entreprises de décembre (prévision : + 0,20% ; précédent : + 0,40%), deux statistiques dont la publication a été retardée pour cause d'aléas climatiques. Il en ira de même pour le rapport de l'Energy Information Agency sur les stocks pétroliers US de la semaine dernière, qui étaient initialement attendus mercredi.

Sans oublier l'indice préliminaire de l'université du Michigan mesurant le sentiment des consommateurs pour février (prévision : 75 ; précédent : 74,4).

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12293
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13008
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: L'euro reste ferme face au dollar, au-dessus de 1,37 dollar   Mer 17 Fév - 7:31

AFP le 17/02/2010 à 08:17

L'euro restait ferme mercredi face au dollar, soutenu par la décision des ministres des Finances européens d'accentuer leur pression sur la Grèce afin qu'elle réduise ses déficits, selon des cambistes.

Vers 07H00 GMT (08H00 à Paris), l'euro cédait un pouce de terrain face au billet vert à 1,3753 dollar contre 1,3764 dollar mardi vers 22H00 GMT.

L'euro progressait par contre face au yen à 124,24 yens contre 124,09 yens la veille.

Le dollar gagnait également du terrain face au yen à 90,33 yens contre 90,13 yens mardi soir.

Les grands argentiers de l'UE ont demandé mardi à la Grèce, comme l'avaient fait lundi ceux de la seule zone euro, d'annoncer des "mesures supplémentaires" d'économies "d'ici au 16 mars" si elles devaient s'avérer nécessaires pour atteindre son objectif d'une réduction du déficit de 4% du Produit intérieur brut en 2010.

Depuis le début du mois de décembre les incertitudes sur le sort de l'économie grecque, couplées à la crainte d'une contagion dans d'autres pays à la périphérie de la zone euro, avaient fait dégringoler la monnaie unique face au dollar.

Le 12 février, la monnaie unique européenne avait ainsi chuté à 1,3532, son niveau le plus bas depuis mai 2009, le marché des changes se montrant déçu par le manque d'engagement concret de l'UE, la veille, à aider l'Etat grec face à sa dette.

Mardi, l'euro était fortement remonté face au dollar, porté par un regain d'intérêt pour les investissements à risque.

"Les investisseurs ne se concentrent plus que sur l'euro", a indiqué mercredi Hideaki Inoue, de Mitsubishi UFJ Trust and Banking Corp. "Les grandes lignes du plan de l'UE pour juguler la crise budgétaire grecque sont devenues plus claires", a-t-il ajouté.

Les acteurs du marché seront également attentifs mercredi à la publication du chiffre du commerce extérieur en décembre dans la zone euro, et les mises en chantier de logements en janvier aux Etats-Unis.

Vers 07H00 GMT, la livre britannique perdait un peu face à l'euro à 87,22 pence pour un euro, ainsi que face au dollar à 1,5767 dollar.

La monnaie helvétique aussi baissait un peu face à l'euro à 1,4682 franc suisse pour un euro et face au dollar à 1,0675 franc suisse pour un dollar.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12293
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13008
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: L'euro baisse face à un dollar...   Jeu 18 Fév - 11:18

L'euro baisse face à un dollar soutenu par des bonnes perspectives US :

AFP le 18/02/2010 à 11:04

L'euro baissait face au dollar jeudi, le billet vert étant soutenu par un relèvement des perspectives économiques américaines par la Réserve fédérale (Fed) alors que la monnaie unique souffrait toujours de craintes sur la santé budgétaire de la Grèce et sur la reprise en Europe.

Vers 10H00 GMT (11H00 à Paris), l'euro valait 1,3571 dollar contre 1,3598 dollar mercredi vers 22H00 GMT, après être tombé à 1,3540 dollar vers 07H45 GMT, un plus bas en six jours.

L'euro cédait également du terrain face au yen à 123,23 yens contre 124,06 yens la veille au soir.

Le dollar baissait aussi face au yen à 90,80 yens contre 91,23 yens mercredi soir.

Le dollar se rapprochait de son récent plus haut à 1,3532 dollar pour un euro, sommet depuis le 19 mai 2009 atteint vendredi, suite à la publication mercredi des minutes de la banque centrale américaine, la Fed, "qui ont montré un relèvement des prévisions de croissance économique (aux Etats-Unis) pour 2010", commentait Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

Plus tôt mercredi, le dollar avait bénéficié d'indicateurs américains plutôt meilleurs qu'attendu.

En effet, les prix à l'importation ont bondi de 1,4% en janvier par rapport au mois précédent, une hausse qui pourrait engendrer une accélération de l'inflation en janvier, selon certains analystes, et pourrait justifier un resserrement anticipé de la politique monétaire de la Fed.

De plus, les investisseurs spéculaient jeudi sur une hausse de l'indicateur composite de l'activité économique aux Etats-Unis en janvier et de l'activité industrielle de la région de Philadelphie pour février, "ce qui donnerait encore plus de raison à la Fed de se désengager de ses mesures de soutien à l'économie", notaient les analystes de ETX Capital.

De son côté, l'euro était pénalisé par les incertitudes persistantes sur les problèmes budgétaires de la Grèce et l'ampleur de la reprise économique dans la zone euro, soulignaient des analystes.

"Les signes croissants d'une reprise économique relativement faible dans la zone euro suggèrent que toute remontée de l'euro sera limitée", affirmait Mitul Kotecha, analyste chez Crédit Agricole CIB.

Du côté de la Grèce, les cambistes doutent toujours de sa capacité à redresser son déficit, et du fait que "le manque d'action concrète de la part de l'Union européenne pourrait en fait refléter une absence de plan", s'inquiétait Michael Hart, analyste chez Citigroup.

En outre, "comme la pression se renforce sur d'autres pays membres de la zone euro, notamment à la lumière des montages financiers de la Grèce et potentiellement d'autres pays européens pour camoufler l'étendue de leurs problèmes budgétaires, l'euro devrait encore souffrir", prévenait Mitul Kotecha.

Vers 10H00 GMT, la livre britannique baissait face à l'euro à 87,08 pence pour un euro, comme face au dollar à 1,5583 dollar.

La monnaie helvétique progressait face à l'euro à 1,4656 franc suisse pour un euro, mais baissait face au dollar à 1,0800 franc suisse pour un dollar.

L'once d'or valait 1.103,55 dollars contre 1.119 dollars mercredi soir.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12293
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13008
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: L'euro se reprend un peu...   Mer 24 Fév - 10:49

L'euro se reprend un peu, mais les cambistes sont prudents avant Bernanke :

AFP le 24/02/2010 à 11:27

L'euro se reprenait légèrement mercredi au lendemain d'un mouvement de net recul face au dollar, les cambistes restant néanmoins prudents avant la présentation par le président de la Fed, Ben Bernanke, de ses prévisions économiques semi-annuelles.

L'euro grimpait légèrement face au dollar à 1,3544 dollar pour un euro contre 1,3509 la veille. Face au yen, la monnaie unique montait également, à 122,14 yens contre 121,87 yens.

De son côté, le dollar stagnait face au yen à 90,18 yens contre 90,21 yens mardi soir.

Au lendemain d'un net recul face au dollar, l'euro se ressaisissait mercredi pour des raisons techniques. Selon des cambistes, la résistance de la monnaie unique face à des seuils de faiblesse mardi incitait les investisseurs à racheter des euros.

Le marché restait toutefois prudent avant la présentation des prévisions économiques semi-annuelles de la première économie mondiale par le président de la Réserve fédérale américaine (Fed), Ben Bernanke, attendues à 15H00 GMT.

En outre, le rebond de l'euro pourrait n'être qu'un bref répit, avertissaient les économistes, la monnaie unique restant très fragilisée par les craintes sur la vigueur de la reprise en zone euro mais aussi par les problèmes budgétaires de la Grèce.

Les premières ont été attisées mercredi par les chiffres définitifs de la croissance allemande, qui ont révélé une stagnation de l'activité économique au quatrième trimestre, et une contraction de l'activité de 5% en 2009.

Quant aux inquiétudes sur la Grèce, elles étaient réactivées par l'annonce d'une grève générale organisée par les grandes centrales syndicales contre la cure de rigueur décidée par le gouvernement socialiste pour sortir le pays d'une crise financière et budgétaire sans précédent.

"L'écart entre l'Europe et le reste du monde semble se creuser et il devrait peser sur toutes les monnaies européennes, mais surtout l'euro, en raison des inquiétudes sur la Grèce", soulignait Paul Robinson, économiste chez Barclays Capital.

La veille, l'euro avait pâti de deux indicateurs inquiétants sur la santé de l'économie mondiale. L'indice de confiance des entrepreneurs allemands (Ifo) a reculé pour la première fois depuis près d'un an, signe de la fragilité de la reprise, et l'indice de confiance des consommateurs américains (institut Conference Board), a lui aussi chuté en février, et bien plus qu'attendu.

De son côté, l'économie japonaise a enregistré un excédent commercial surprise en janvier, grâce notamment à un rebond des exportations vers les Etats-Unis pour la première fois en deux ans, portées par les ventes automobiles.

Vers 10H00 GMT, la livre britannique cédait un peu face à l'euro à 87,63 pence pour un euro mais montait face au dollar à 1,5454 dollar.

La monnaie helvétique baissait un peu face à l'euro à 1,4644 franc suisse pour un euro, mais montait face au dollar à 1,0812 franc suisse pour un dollar.

L'once d'or valait 1.093 dollars contre 1.107 dollars mardi soir.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12293
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13008
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: L'euro tombe sous la barre de 1,35 dollar :   Jeu 25 Fév - 8:30

AFP le 25/02/2010 à 08:28

L'euro reculait jeudi matin pour tomber en dessous de la barre de 1,35 dollar, victime des craintes sur la vigueur de la reprise économique en zone euro et sur la capacité de la Grèce à se sortir d'une crise budgétaire sans précédent.

Vers 07H00 GMT (08H00 à Paris), l'euro chutait à 1,3477 dollar contre 1,3534 dollar mercredi vers 22H00 GMT. Un peu plus tôt dans la matinée, il est tombé jusqu'à 1,3451 dollar, son plus bas niveau depuis mai 2009.

Mercredi, la monnaie unique européenne s'était au contraire redressée, repassant brièvement au-dessus du seuil de 1,36 dollar (jusqu'à 1,3627 dollar vers 15H50 GMT), alors que le président de la Réserve fédérale américaine Ben Bernanke a réaffirmé que le taux directeur de l'institution allait rester très bas pendant encore "pendant une longue période".

L'euro perdait aussi beaucoup de terrain face au yen, tombant à 120,55 yens contre 121,99 yens mercredi soir.

Le dollar baissait également nettement face au yen à 89,45 yens contre 90,12 yens la veille au soir.

L'euro, affecté par les perspectives de faible reprise en Europe et les craintes concernant la Grèce, n'arrive pas à profiter de la faiblesse du dollar qui bénéficie principalement au yen, autre traditionnelle monnaie refuge à côté du billet vert, soulignaient les opérateurs.

L'agence de notation financière Standard & Poor's a indiqué mercredi que la note souveraine de la Grèce pourrait à nouveau être abaissée "d'ici un mois".

De son côté, le recul du dollar face au yen s'explique à la fois par les propos du président de la Fed, qui écartent tout risque de resserrement anticipé de la politique monétaire américaine, et la publication aux Etats-Unis d'indicateurs plus mauvais qu'attendu dans le secteur immobilier (chute surprise de 11,2% des ventes de logements neufs en janvier).

Le taux d'intérêt directeur de la Fed est maintenu proche de zéro depuis décembre 2008, ce qui rend le billet vert peu rentable.

Vers 07H00 GMT, la livre britannique stagnait face à l'euro à 87,88 pence pour un euro, et face au dollar à 1,5336 dollar.

La monnaie helvétique baissait face à l'euro à 1,4640 franc suisse pour un euro, comme face au dollar à 1,0862 franc suisse pour un dollar.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12293
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13008
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Devises : l'euro sur les 1,36 dollar vendredi midi.   Ven 26 Fév - 11:57

Cercle Finance le 26/02/2010 à 12:36

La monnaie unique européenne se reprenait significativement vendredi midi à 1,3601 dollar, soit une hausse de 0,41% par rapport à la veille , une séance au terme de laquelle l'euro avait terminé à 1,3546 après avoir inscrit un nouveau plus bas de neuf mois à 1,3452. Les paris spéculatifs de nombreux hedge funds, dont celui George Soros, ne semblent pas l'affecter.

L'euro profite de dernières statistiques américaines, notamment les inscriptions hebdomadaires au chômage qui, hier, n'étaient pas reluisantes et semblent plaider elles aussi pour un ralentissement de la reprise. 'Les demandes d'allocations de chômage, en forte hausse, montrent que le marché de l'emploi reste très fragile aux Etats-Unis', commente Pictet & Cie ce matin. En revanche, 'les ventes de biens durables se sont révélées par contre très satisfaisantes.'

La monnaie unique fait donc peu de cas des informations du Wall Street Journal selon lesquelles de grands spéculateurs parierait contre l'euro actuellement et vise ni plus ni moins qu'un retour à la parité (1 pour 1) eurodollar. Parmi eux, on trouverait le fonds spéculatif de George Soros, le 'tombeur' de la Banque d'Angleterre qui par ses prises de positions avait en 1992 poussé la livre sterling à quitter le système monétaire européen.

Par ailleurs, la banque privée suisse ajoute que 'les prévisions de la Commission européenne sont les suivantes pour 2010: PNB +0,7% (-4,1% en 2009) pour la zone euro, PNB +1,2% (-5,0%) pour l'Allemagne, inflation à 1,1% (0,3%) pour l'Europe.'

Le taux d'inflation annuel de la zone euro a été de 1,0% en janvier 2010, contre 0,9% en décembre 2009, d'après Eurostat. Un an auparavant, il était de 1,1%. Le taux d'inflation mensuel a été de -0,8% en janvier 2010.

Cet après-midi, depuis les Etats-Unis, ont attend la première estimation de la croissance du PIB au T4 2009 (prévision : + 5,7% ; précédent + 5,7%), l'indice définitif de l'université du Michigan pour février (prévision : 60 points ; précédent : 61,5 points), ainsi que les reventes de logements de janvier (prévision : 5,5 millions, +1% m/m ; précédent : 5,45 millions, -16,7%).

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12293
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13008
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: L'€ tombe à un nouveau plus bas depuis mai 2009 face au $   Mar 2 Mar - 9:57

AFP le 02/03/2010 à 10:50

L'euro est tombé mardi à un nouveau plus bas depuis le 18 mai 2009 face au dollar, à 1,3436 dollar, pénalisé par des inquiétudes persistantes sur la capacité de la Grèce à redresser ses finances publiques.

La monnaie unique européenne "semble vulnérable à toute nouvelle détérioration de la confiance à l'égard de la Grèce, et un retournement (de l'euro) sera difficile", a estimé Mitul Kotecha, de Crédit Agricole CIB.

Le Commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires Olli Rehn a indiqué lundi attendre que le gouvernement grec "annonce de nouvelles mesures" d'économies permettant au pays de convaincre marchés et partenaires européens de sa capacité à sortir de la crise financière.

Mais selon la presse financière, Paris et Berlin travailleraient à un plan pour aider la Grèce à émettre de nouvelles obligations d'Etat pour refinancer sa dette. Il consisterait à demander à des institutions financières publiques ou para-publiques comme KfW en Allemagne ou la Caisse des Dépôts en France de souscrire à une émission obligataire et d'encourager ainsi les banques privées à y participer.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12293
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13008
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Devises : l'euro au dessus de 1,365 dollar.   Lun 8 Mar - 16:32

Cercle Finance le 08/03/2010 à 16:22

Alors que les inquiétudes sur le dossier grec tendent à s'apaiser, l'euro regagne du terrain ce lundi, prenant 0,3% face au dollar à 1,367 dollar, et 0,5% à 123,6 yens. De son côté, le dollar cote ainsi 90,4 yens.

Nicolas Sarkozy a déclaré ce week-end que la spéculation contre la Monnaie Unique serait combattue (sans préciser de quelle manière) afin de ne pas donner le sentiment que les européens laissent tomber l'un de leurs membres en difficulté, au risque d'affaiblir toute la zone.

La monnaie unique bénéfice aussi du soutien des derniers chiffres de la production industirelle en Allemagne qui a augmenté de 0,6% en rythme mensuel en janvier, malgré les mauvaises conditions climatiques, après une baisse de 1% le mois précédent (chiffre d'ailleurs relevé par rapport à une estimation initiale de -2,6%).

Si la production du secteur de l'énergie a progressé de 8,8%, celle de la construction a chuté de 14,3% et celle de l'industrie manufacturière a augmenté de 0,9%. Dans cette dernière, la production de biens de consommation est restée stable (-0,1%), celle des biens d'équipement a baissé de 1% et celle des biens intermédiaires a augmenté de 3,3%.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'euro passe sous 1,41 dollar pour la 1ère fois depuis août   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'euro passe sous 1,41 dollar pour la 1ère fois depuis août
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 15Aller à la page : 1, 2, 3 ... 8 ... 15  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quelques astuces pour faire croire que le Père Noël est passé
» AVENANT AU CONTRAT: le boss peut il l'annuler?
» Acomba sous réseau suite Pour G.Plante
» Demande d'aide suite a une réponse du canps pour ma demande d'autorisation préalable d'entrée en formation
» Discussion autour de la prison de : Caen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Buzz-Trading  :: Produits Financiers :: Devises et Matières premières (Pétrole, OR...)-
Sauter vers: