Buzz-Trading

Bourse, Investissement, Trading, Analyses fondamentale et technique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Rechercher sur le site Amazon.fr
Meilleures Ventes
Boutique DVD
Plaisir d’Offrir
High-Tech
Coup de Coeur
MP3
Facebook

Partagez | 
 

 Pétrole : stabilité avant l'EIA, le WTI toujours sous 75 $.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12567
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13300
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Pétrole : stabilité avant l'EIA, le WTI toujours sous 75 $.   Mer 27 Jan - 11:43

Cercle Finance le 27/01/2010 à 12:24

Les marchés du brut restaient stables avant l'évènement du jour pour le marché, la publication des stocks hebdomadaires de brut et de produits raffinés aux Etats-Unis. Vers 12 heures 30, le baril WTI américain gagne symboliquement 0,05% à 74,75 dollars, quand le quand le Brent de Mer du Nord à même échéance reculait de 0,03% à 73,27 dollars.

Le baril reste effectivement sous pression, alors que diverses statistiques témoignent d'une reprise toujours en cours mais relativement lente en Occident, et que la Chine entend limiter la croissance de son PIB à 8% l'an après qu'elle ait dépassé les 10% au quatrième trimestre 2009.

Les changes n'impactent que peu le baril libellé en dollar, le billet restant stable contre l'un de ses principaux concurrents, l'euro, à 1,4064 dollar.

Cet après-midi, l'Energy Information Agency (EIA) des Etats-Unis publiera l'évolution des stocks pétroliers du pays qui en reste le premier consommateur au monde. Ceux de brut sont attendus en hausse de 1,6 million de barils, quand du côté des produits raffinés, les distillats (diesel et fuel domestique) sont attendus en baisse de près de 2 millions d'unités.

Notons qu'hier, l'American Petroleum Institute (API), qui publie ces mêmes données 24 heures plus tôt suivant une base statistique moins exhaustive, a annoncé une baisse de plus de 2 millions de barils des stocks de brut. D'habitude, les tendances suivies par les chiffres de l'EIA et ceux de l'API sont concordantes. Du côté des distillés, le recul était proche de 2 millions de barils, mais ceux d'essence ont encore crû de 0,9 million, selon l'API.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12567
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13300
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: USA - recul surprise des stocks de brut :   Mer 27 Jan - 16:30

AOF le 27/01/2010 à 17:06

Le baril de pétrole brut WTI à échéance mars recule de 0,20% à 74,50 dollars dans l'après-midi après la publication hebdomadaire des stocks américains de brut. Les stocks ont reculé de 3,9 millions de barils à 326,7 millions là où les analystes tablaient sur une hausse de 1,4 million de barils. Les stocks d'essence ont progressé de 2,0 millions de barils à 229,4 millions contre 1,1 million attendu par le marché. Les réserves de produits distillés, qui incluent le fioul domestique, ont connu une hausse de 400 000 barils à 157,6 millions contre une baisse de 1,7 million de barils attendue.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12567
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13300
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Pétrole (WTI) : rebond logique sur les 73$.   Ven 29 Jan - 15:54

Cercle Finance le 29/01/2010 à 16:35

Le cours du baril de WTI est revenu s'appuyer de la façon la plus précise possible sur le support oblique moyen terme (73$) unissant les 'points bas' des 14 juillet (59,4$), 24 septembre (65,6$) puis 14 décembre (69,7$ en clôture et 68,6$ en 'intraday').
Ce support est un peu inférieur aux MM100 et MM250 qui convergent dans la zone des 74,7$ mais un rebond -soutenu par le redressement des oscillateurs 'daily'- est susceptible de se prolonger en direction des 75,66$ ('gap' baissier du 21 janvier) puis des 77,5$ (MM50).

Un plafonnement sous les 79,5$ (MM hebdo à 100 semaines) pourrait constituer l'ébauche d'une 'tête/épaules' baissière sous 83$ en direction des 60$ (la 'ligne de cou se situant vers 71,5$).

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12567
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13300
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Pétrole : le Brent toujours vers les 72 $ vendredi midi.   Ven 5 Fév - 12:22

Cercle Finance le 05/02/2010 à 12:57

Après la claque de l'ordre de 5% qu'il a connu hier, le brut peinait à se reprendre vendredi. Vers 13 heures, le baril WTI américain livrable en mars se reprenait modestement de 0,45% à 73,47 dollars, quand le Brent de Mer du Nord de même échéance gagnait 0,07% à 72,18 dollars.

Le renforcement qu'a connu le dollar, qui s'est repris par exemple de l'ordre de 2,5% contre l'euro depuis mercredi midi, tend mécaniquement à peser sur le cours du baril dont le négoce s'exprime en billets verts. Le dollar gagne ce matin encore 0,20% contre l'euro. Les inquiétudes sur les dettes publiques de pays comme la Grèce, et maintenant le Portugal, voire l'Espagne et l'Irlande ou l'Italie, plombent la monnaie unique.

En outre, le scepticisme tenaille les opérateurs de marché après la publication de stocks pétroliers US en hausse mercredi, et surtout de la chute à un plus bas de 21 ans du taux d'utilisation des capacités de production des raffineries, à 77,7%. Ce qui témoigne d'une indubitable faiblesse de la demande malgré les signes de reprise économique.

En conséquence, les prochaines statistiques indiquant les variations de ces stocks, prévues mercredi prochain, suscitent déjà l'inquiétude.

En attendant, le rapport sur l'emploi américain de janvier (prévision : + 5.000 ; précédent : - 85.000), qui sera publié tout à l'heure, est attendu avec circonspection.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12567
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13300
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Pétrole : le WTI tutoie les 74 dollars, l'EIA reporté.   Mer 10 Fév - 11:55

Cercle Finance le 10/02/2010 à 12:47

Le brut poursuivait ce matin le rebond engagé en début de semaine, après avoir reculé une fois encore la semaine dernière. Vers 13 heures, le baril WTI américain livrable en mars gagnait de 0,16% à 73,87 dollars, quand le Brent de Mer du Nord de même échéance rétrocédait 0,10% à 72,06 dollars. On notera que la publication du rapport hebdomadaire de l'Energy Information Agency (EIA) américaine a été reportée à vendredi.

Hier, le brut s'était repris de l'ordre de 2% en profitant notamment du rebond de l'euro contre le dollar. Toute dépréciation du billet vert tend mécaniquement à faire grimper le cours du baril, dont c'est la devise de négociation. Ce midi, les devises sont relativement stables les unes par rapport aux autres.

Le point d'orgue de la semaine pétrolière était attendu cet après-midi, l'Energy Information Agency (EIA) publiant le mercredi l'évolution hebdomadaire des stocks de brut et de produits raffinés US. Il s'agit d'indicateurs de la demande pétrolière qui, malgré les signes de reprise, tardent à se reprendre. Hier, le consensus tablait sur une hausse de l'ordre de 1 million de barils des stocks EIA de brut, et une légère hausse de ceux d'essence. Les distillats (diesel et fuel domestique) devraient de leur côté reculer de près de 2 millions d'unités.

Mais la publication de l'EIA a été reportée à vendredi suite aux perturbations causées par les chutes de neige.

Signalons cependant que l'American Petroleum Institute (API), qui publie habituellement 24 heures avant l'EIA ses propres estimations, a sorti hier des chiffres témoignant d'une hausse générale des stocks de brut, d'essence et de distillats. Si les méthodes des deux organismes sont différentes, leurs mesures sont habituellement concordantes en tendance.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12567
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13300
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Pétrole : le WTI reprend les 75 dollars mercredi matin.   Jeu 11 Fév - 14:01

Cercle Finance le 11/02/2010 à 12:51

Après que l'Agence internationale de l'Energie ait relevé ses prévisions de demande 2010 - uniquement grâce aux pays émergents -, l'or noir repart à la hausse. Vers 12 heures 30, le baril WTI américain livrable en mars gagnait de 0,75% à 75,10 dollars, quand le Brent de Mer du Nord de même échéance rétrocédait 1,05% à 73,30 dollars.

La variation du dollar, contre lequel l'euro se renforce symboliquement ce matin de 0,05% à 1,3738, n'a guère de raison d'affecter le cours du baril.

En revanche, l'Agence internationale de l'Energie (AIE) a relevé ses prévisions 2010 de demande mondiale de pétrole de 170.000 barils/jour 86,5 millions de barils/jour, soit + 1,8% ou + 1,6 million de barils/jour par rapport celle de 2009 (84,9 millions de barils/jour, - 1,5% sur un an, soit - 1,3 million de barils/jour). L'AIE précise que cette croissance sera 'entièrement le fait des pays non-membres de l'OCDE', ce qui correspond grosso modo aux pays émergents.

De l'autre côté, l'AIE indique que l'offre globale de brut avait reculé de 45.000 barils/jour en janvier à 85,8 millions de barils/jour, la hausse de la production de l'OPEP étant compensée par la baisse des autres producteurs de pétrole. Autant de facteurs a priori favorable aux cours du brut, tout comme l'orientation des réserves : l'agence indique que les stocks pétroliers de l'OCDE ont reculé de 67,8 millions de barils en décembre à 2.678 millions de barils, soit 'environ 0,8% au-dessous de leur niveau de 2008'.

Signalons aussi un regain de craintes entourant la situation en Iran, ou les manifestations organisées pour le 31ème anniversaire du régime islamique pourraient donner lieu à des affrontements avec l'opposition. L'Iran est l'un des tous premiers producteurs mondiaux de pétrole et de gaz, et s'oppose aux pays occidentaux à propos de son programme nucléaire.

Enfin, la publication du rapport hebdomadaire de l'Energy Information Agency (EIA) américaine, qui intervient d'habitude le mercredi, a été reportée à vendredi. Le consensus l'attend avec un certain optimisme qui a régulièrement été déçu ces dernières semaines. L'American Petroleum Institute, qui mesure les mêmes stocks que l'EIA selon des méthodes différentes mais généralement convergentes, avait indiqué une nouvelle hausse mardi.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12567
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13300
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Pétrole : légère correction du WTI sous les 80$.   Jeu 25 Fév - 11:31

Cercle Finance le 25/02/2010 à 12:21

Alors qu'il avait terminé la veille sur la barre des 80 dollars, le baril WTI marquait une légère correction ce midi. Vers 12 heures, le baril WTI américain livrable en mars corrigeait légèrement de 0,49% à 79,61 dollars, quand le Brent de Mer du Nord de même échéance cédait 0,42% à 77,76 dollars.

Publiés hier, les stocks pétroliers de l'Energy Information Agency (EIA) américaine, les stocks pétroliers n'étaient que moyennement engageants, mais ont . Pour la quatrième semaine de suite, les réserves commerciales de brut ont gagné du terrain (+ 3 millions de barils), soit encore plus que prévu puisque 2 millions d'unités supplémentaires étaient attendues en moyenne.

En revanche, les stocks de distillats (fuel domestique et diesel) ont bien reculé de 0,6 million d'unités, tirés par la demande hivernale de chauffage

Les propos du patron de la Fed, Ben Bernanke, évoquant de nouveau des taux bas pour une période prolongée a permis aux marchés d'actions de gagner du terrain hier, le S&P 500 enlevant même la barre des 1.100 points. Depuis un an environ, la corrélation entre les marchés d'actions et les prix du pétrole est relativement plus élevée que son niveau historique.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12567
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13300
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Pétrole : stabilisation du baril, le WTI sur les 78$.   Ven 26 Fév - 12:29

Cercle Finance le 26/02/2010 à 13:21

Après un nouvel échec sur les 80 dollars mercredi, l'or noir se maintenait à distance respectueuse de cette limite qu'il avait déjà testé sans plus de succès, deux jours plus tôt. Vers 12 heures, le baril WTI américain livrable en mars progressait doucement de 0,20% à 78,33 dollars, quand le Brent de Mer du Nord de même échéance prenait 0,18% à 76,43 dollars.

Rappelons que le record du baril (WTI), en date du 6 janvier dernier, est de l'ordre de 83,5 dollars en séance, et qu'un plus bas de 70,8 dollars avait été touché le 8 février. Il est donc revenu en arrière mais reste bien au-delà de sa moyenne mobile à 50 jours, située vers 76,60 dollars à ce jour.

Il est vraisemblablement aidé par la pause marquée par la réévaluation du dollar contre l'euro. Parti de plus de 1,51 dollar l'euro début décembre, voilà la parité de changes revenue à 1,3589 dollar l'euro à cette heure. Mais après un nouveau plus bas de neuf mois à 1,3452 marqué hier, l'euro rebondit de 0,32% à cette heure. Mécaniquement, cette reprise de l'euro contre le dollar tend à faire baisser d'autant le baril, libellé en billets verts.

Globalement, le pétrole profite des anticipations et des premiers signes de reprise économique, bien que les stocks américains témoignant de l'état de la demande peinent toujours à trouver le chemin de la baisse. Les premières inscriptions hebdomadaires au chômage US, qui ont encore dépassé les attentes hier et se rapprochent fortement des 500.000, ont cependant déçu en entraîné le pétrole dans leur sillage.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12567
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13300
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Pétrole : le WTI teste les 81 dollars jeudi.   Jeu 4 Mar - 12:33

Cercle Finance le 04/03/2010 à 13:22

Vers 13 heures 20 jeudi, le baril WTI américain livrable en mars progressait encore de 0,23% à 81,06 dollars, quand le Brent de Mer du Nord de même échéance gagnait 0,06% à 79,29 dollars.

De nouveau, les stocks publiés par l'Energy Information Agency hier se sont révélés décevants et pires qu'attendus : ceux de brut ont gagné 1 million de barils de plus que prévu à 4 millions et 341,6 millions de barils. Ceux d'essence (+0,8 million) étaient un peu plus mal orientés qu'attendu, de même que ceux de distillats (- 0,8 million), dont la baisse fut moins marquée que le marché ne le pensait.

Harry Tchilinguirian, analyste matières premières pour BNP Paribas CIB, écrivait hier soir à ce propos que 'le marché du pétrole a à peine remarqué des statistiques pétrolières US pourtant baissières' : après une petite baisse suite à cette annonce, il est ensuite reparti à la hausse ! L'adoption du budget grec a notamment soutenu l'euro contre le dollar dont la force actuelle, pronostique BNP Paribas CIB, ne devrait qu'être transitoire.

A près de 1,37 dollar à cette heure, la parité avec l'euro est reprise de presque 2% depuis deux jours suite à un plus bas de neuf mois situé vers 1,3433.

Outre les changes, le pétrole a tiré parti de sa corrélation avec les autres marchés d'actifs dont les actions, ainsi qu'avec des statistiques économiques jugées globalement favorables. Une longue de série de statistiques US est attendue tout à l'heure.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12567
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13300
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Pétrole : les 81 dollars toujours en ligne de mire.   Ven 5 Mar - 13:00

Cercle Finance le 05/03/2010 à 13:10

Porté par un l'optimisme quant à la conjoncture économique ainsi que par l'orientation positive des marchés financiers, l'or noir tenait le cap des 80 dollars vendredi midi. Mais il ne parvient toujours pas à s'établir durablement, pour ce qui est du WTI, au-dessus de la résistance des 81 dollars. Vers 12 heures 30, le baril WTI américain livrable en mars gagnait 0,47% à 80,59 dollars, quand le Brent de Mer du Nord de même échéance prenait 0,66% à 79,06 dollars.

Le plus haut de séance se situe pour l'instant, sur le marché électronique, à 80,80 dollars.

Revenu sous les 1,36 dollar alors qu'il était ces deux derniers jours passé au-delà des 1,37, l'eurodollar ne soutient guère le cours de l'or noir aujourd'hui. Il ne gagne que 0,10% à 1,3594 à cette heure.

L'or noir était essentiellement porté par l'annonce faite par la Chine, hier, qu'elle continuera de stimuler son économie, l'une des toutes premières consommatrices de pétrole au monde avec celle des Etats-Unis. En outre, la froideur des températures en cette fin de semaine suscite l'optimisme des opérateurs quant à l'évolution des stocks de produits raffinés, notamment de distillats (diesel et fuel domestique).

Les difficultés que rencontrent les raffineries européennes, alors que des mouvements sociaux se sont déclenchés suite à la décision de Total de fermer son usine de Dunkerque, contribuent aussi à tendre les prix du brut.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12567
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13300
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Pétrole : le WTI s'installe au-delà de 82 dollars.   Jeu 11 Mar - 12:34

Cercle Finance le 11/03/2010 à 13:24

La stabilité était aussi de mise sur les marchés pétroliers ce midi. Vers 13 heures 15, le baril WTI américain livrable en avril progressait encore de 0,05% à 82,13 dollars, quand le Brent de Mer du Nord de même échéance cédait 0,04% à 80,45 dollars.

Les statistiques publiées hier par l'Energy Information Agency ont témoigné une hausse de 1,4 million des stocks de brut, ce qui était grosso modo en ligne avec les attentes. A plus de 340 millions de barils, ces stocks sont nettement plus élevés que leur moyenne des cinq dernières.

Cependant, cette semaine, les analystes de Nomura et ceux de Bank of America-Merrill Lynch ont estimé que l'accumulation de stocks était sur le point de prendre fin aux Etats-Unis, mais aussi du côté européen où les données de l'OCDE n'étaient dernièrement pas mieux orientées.

Aujourd'hui, l'influence des changes est aujourd'hui minime sur le cours du baril, libellé en dollars US. A cette heure, la paire eurodollar est stable à 1,3657. Après le décrochage entamé au début du mois de décembre, elle évolue à proximité immédiate de ce niveau depuis un mois maintenant.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12567
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13300
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Pétrole : en hausse après l'annonce de l'AIE.   Ven 12 Mar - 12:04

Cercle Finance le 12/03/2010 à 12:56

Soutenu par la baisse du dollar comme par les dernières prévisions de l'Agence internationale de l'Energie, le brut s'inscrivait de nouveau en hausse ce midi. Vers 13 heures, le baril WTI américain livrable en avril gagnait 0,65% à 82,65 dollars, quand le Brent de Mer du Nord de même échéance cédait 0,67% à 80,82 dollars.

Le dernier record en date, à 83,55 dollars pour le WTI, remonte au 6 janvier dernier.

Ce matin, l'Agence internationale de l'Energie (AIE) a relevé de 70.000 barils/jour ses estimations de demande de pétrole pour 2009 et 2010 'sur des données plus positives que prévu en provenance de l'OCDE'. Elle signale également un recul des stocks des pays industrialisés de l'OCDE, qui en janvier comme en février ont commencé à décroître par rapport aux niveaux atteints en 2009.

En outre, la production effective de l'OPEP, qui peine décidément à respecter ses quotas, a atteint en février un record de 14 mois, ce qui pourrait plaider en faveur d'une hausse prochaine desdits quotas.

Enfin, la vive appréciation que l'euro connaît de matin contre le billet vert (+0,77% à 1,3777 à cette heure, après une pointe à 1,38) soutient mécaniquement le cours du brut qui se négocie en dollars US. Ce matin, la production industrielle de la zone euro s'est en janvier révélée bien meilleure que prévu, quand les ventes au détail US de février sont cet après-midi attendues avec un certain scepticisme.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12567
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13300
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Pétrole : consolidation du brut après les stocks US.   Jeu 18 Mar - 12:53

Cercle Finance le 18/03/2010 à 13:34

Vers 13 heures 30, le baril WTI américain livrable en mai reculait de 0,84% à 82,51 dollars, quand le Brent de Mer du Nord de même échéance prenait 0,90% à 81,22 dollars. Le WTI a encore échoué sur les 83 dollars : une pointe à 82,99 dollars sur l'échéance mai a été constatée ce matin.

Rien de neuf sous le soleil, si ce n'est que le maintien de ses quotas décidé hier par l'OPEP, alors que certains analystes tablaient sur une hausse, n'a pas contribué au dynamisme du marché. Pour mémoire, Germánico Pinto, le président de séance du cartel pétrolier et ministre des Energies et des ressources non renouvelables de l'Equateur, a notamment déclaré son discours d'ouverture, hier : 'le principal défi concerne aujourd'hui la stabilité du marché alors que l'économie mondiale est toujours sujette à de fortes incertitudes'.

Evoquant l'amélioration des fondamentaux du marché pétrolier ces derniers mois, le ministre a également déclaré qu'il restait encore du temps avant que le cartel ne puisse se sentir 'à l'aise' avec la conjoncture, et donc la demande de pétrole qu'elle induit.

Du côté des stocks pétroliers US, ceux de brut se sont accumulés de nouveau comme tel est le consécutivement chaque semaine depuis presque deux mois maintenant. Gagnant 1 million de barils, comme prévu, ils ont atteint 344 millions d'unités. S'ils ont reculé de plus de 1,7 million d'unités, ceux d'essence restent cependant supérieurs à leur niveau de l'année passée.

Les opérateurs ne semblent cependant pas s'être départis de leur optimisme quant aux perspectives du marché pétrolier. En effet, la baisse constatée ce jour semble essentiellement résulter du renforcement que connaît actuellement le dollar, alors que la monnaie unique européenne est de nouveau malmenée par une série contradictoire de déclarations de la part des Etats-membres quant à la Grèce. A cette heure, l'eurodollar s'effrite de 0,49% à 1,3670, après - 0,28% la veille.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12567
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13300
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Pétrole : le WTI se rapproche une fois de plus des 83$.   Mer 31 Mar - 13:17

Cercle Finance le 31/03/2010 à 13:42

En ce dernier jour de mars, le baril de brut de référence US repartait à l'assaut de la borne haute de la bande de fluctuation de 80 à 83 dollars dans laquelle il est coincé depuis le début du mois. Vers 13 heures 30, le baril WTI américain livrable en mai gagne 0,68% à 82,94 dollars, quand le Brent de Mer du Nord de même échéance prend 0,64% à 81,79 dollars.

A cette heure, pour le WTI, un point haut de séance de 82,95 dollars a été atteint.

Les mouvements contraires que l'eurodollar connaît d'une séance sur l'autre ne sont peut-être pas les plus déterminants pour l'or noir. Après une hausse de 0,54% lundi, l'eurodollar a connu une baisse de 0,48% mardi et enregistre un modeste rebond de 0,46% à cette heure mercredi, à 1,3478 dollar l'euro. Contrairement aux deux journées précédentes, les 1,35 dollar n'ont pas été franchis pour l'instant.

En revanche, les statistiques favorables publiées hier quand à l'indicateur de confiance du Conference Board pour les Etats-Unis continuent de soutenir les marchés, qui tablent sur une reprise de la demande à un moment ou à un autre de la demande pétrolière des pays industrialisés.

Certes, le consensus ne s'est guère amélioré depuis hier vis-à-vis des chiffres que l'Energy Information Agency (EIA) publiera tout à l'heure. Il table sur un recul des stocks de distillats (fuel domestique et diesel) ainsi que de ceux d'essence pour des volumes respectifs de 1 et 2 millions de barils environ. Mais cette tendance positive du côté des produits raffinés ne se retrouverait pas pour les stocks de brut, qui sont attendus en hausse de plus de 2 millions de barils. Le cas échéant, il s'agirait de leur neuvième semaine de hausse d'affilée.

Cependant, il existe des raisons d'espérer : l'American Petroleum Institute, qui publie ces mêmes données calculées différemment et quelques heures plus tôt, a relevé une baisse des stocks de brut de près de 420.000 barils la semaine dernière. D'habitude, ces deux statistiques sont convergentes.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12567
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13300
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Pétrole : tassement du brut avec le dollar et les stocks.   Jeu 8 Avr - 11:28

Cercle Finance le 08/04/2010 à 13:12

Vers 13 jeudi, le baril WTI américain livrable en mai consolidait de 0,51% à 85,37 dollars, quand le Brent de Mer du Nord de même échéance cédait 0,48% à 85,59 dollars. Il semble donc se préparer à sa deuxième séance de baisse, alors que le dollar est en toujours en hausse - ou plutôt que l'euro recule. Signalons aussi que les stocks de brut US, indicateur de la demande, étaient encore mal orientés hier.

Le cours du brut a effectivement tendance à refléter les variations des changes et notamment du dollar US, sa devise de négociation. Schématiquement, la hausse du dollar tend à entraîner la baisse du prix du baril, et inversement. Or ces derniers jours et contre son premier concurrent, l'euro, le dollar s'est repris nettement (+2% environ sur cinq séances). A cette heure, l'eurodollar cède d'ailleurs 0,21% à 1,3321 par rapport à hier.

Autre facteur défavorable : les stocks pétroliers américains sur lesquels l'Energy Information Agency (EIA) a publié hier son traditionnel rapport hebdomadaire. De nouveau, les stocks de pétrole brut ont augmenté, plus que prévu, avec une hausse toute proche de 2 millions de barils portant leur total à plus de 356 millions d'unités. C'est la onzième semaine de hausse de suite que la demande ne permet pas d'éviter une accumulation de stocks dont le niveau est de plus en plus supérieur à leur moyenne des cinq dernières années.

En outre et alors que le redoux s'installe, les stocks de distillats (fuel domestique et diesel) ont crû de 1 million d'unités, leur première hausse sur dix semaines. Ceux d'essence ont en revanche reculé nettement plus que prévu (-2,5 millions de barils). Après la 'heating season' de l'hiver où la demande est portée sur le fuel de chauffage, la 'driving season' de l'été (de son cortège de départs en week-end) va commencer à prendre ses quartiers.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12567
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13300
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Pétrole : en hausse, le WTI dépasse les 86 dollars.   Ven 9 Avr - 13:07

Cercle Finance le 09/04/2010 à 13:34

Le cours du brut a repris sa marche en avant vendredi midi. Vers 13 heures 30, le baril WTI américain livrable en mai gagnait 0,72% à 86,11 dollars, quand le Brent de Mer du Nord de même échéance prenait 1,13% à 85,78 dollars.

Le brut semble rompre avec la tendance baissière des deux jours précédents. La contribution des changes à cette hausse peut être significative, alors que l'or noir se négocie en dollars uniquement. Une relation quasi-mécanique provoque la hausse du baril dès que le dollar recule contre les autres devises, et inversement.

Or ce midi, l'euro gagne 0,30% environ contre le dollar et reprend ainsi la barre des 1,34 dollar. Hier et sur fonds de graves dissensions européennes sur la Grèce, il était passé en séance sous les 1,33. Puis le président de la BCE, Jean-Claude Trichet, s'était montré rassurant en jugeant le plan européen viable et le risque de défaut de paiement exclu. Selon UBS, le FMI coordonnerait très rapidement, peut-être ce week-end, une intervention en Grèce.

En outre, les opérateurs restent persuadés que la demande de brut va remonter à mesure que la reprise gagnera en vigueur. Bien qu'elle soit retombée bien aux Etats-Unis et que les stocks de brut s'accumulent linéairement depuis plus de deux mois, elle pourrait reprendre de la vigueur. En face, l'OPEP n'a toujours pas relevé les quotas qu'elle avait brutalement abattu au plus fort de la crise financière, voilà plus d'un an.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12567
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13300
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: PETROLE : Le WTI en baisse; le Brent stable   Mar 13 Avr - 12:20

Dow Jones le 13/04/2010 à 13:56

Les prix des contrats à terme sur le pétrole brut du Nymex s'inscrivent en baisse mardi, pour la cinquième séance consécutive, pénalisés par l'augmentation des stocks des Etats-Unis. Le contrat sur le Brent est cependant stable, car à la faveur du renforcement de l'euro face au dollar, il a regagné le terrain perdu plus tôt.

A 12h50, le contrat de mai sur le Brent coté sur l'ICE de Londres était inchangé, à 84,77 dollars le baril.

Le contrat sur le West Texas Intermediate pour livraison en mai coté sur le New York Mercantile Exchange perdait parallèlement 40 cents, à 83,94 dollars le baril.

L'effet contango - qui signifie que plus l'échéance d'un contrat est éloignée, plus son prix est élevé - s'est accentué pour les contrats du Nymex à l'approche de la publication jeudi des données hebdomadaires du département américain de l'Energie sur les stocks des Etats-Unis.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12567
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13300
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: PETROLE : La question de la Grèce pèse sur les cours   Mar 27 Avr - 13:00

Dow Jones le 27/04/2010 à 14:50

Le contrat à terme sur le Brent se replie mardi, les inquiétudes au sujet de la dette souveraine de la Grèce réduisant l'appétit des investisseurs pour le risque, ce qui pénalise les marchés d'actions et le marché pétrolier.

A 13h20, le contrat de juin sur le Brent coté à l'ICE de Londres perdait 0,70 dollar à 86,13 dollars le baril, tandis que celui sur le brut du New York Mercantile Exchange se repliait de 0,88 dollar à 83,32 dollars le baril.

La faiblesse des paramètres fondamentaux influe également sur le marché, avant la parution du rapport du département américain de l'Energie sur les stocks pétroliers mercredi.

Le contrat du Nymex enregistre un repli plus marqué que les autres contrats à terme sur le pétrole, en raison du niveau élevé des stocks au terminal de Cushing dans l'Oklahoma, où le brut WTI est entreposé.

D'après la moyenne des prévisions de huit analystes, les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis devraient avoir augmenté de 300.000 barils la semaine dernière.

Le contrat de juin sur le Brent a atteint un point haut en 19 mois de 87,75 dollars le baril lundi, grâce à un regain d'optimisme concernant la reprise économique mondiale.

Les analystes continuent toutefois de douter de la capacité du marché à poursuivre la hausse entamée en février.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12567
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13300
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Pétrole : net recul du baril avec les changes.   Mar 4 Mai - 13:35

Cercle Finance le 04/05/2010 à 13:32

Plombé par l'évolution des parités de changes, le brut semble mettre fin aujourd'hui à quatre journées consécutives de hausse. Vers 13 heures, le baril WTI américain livrable en juin perdait 1,32% à 84,87 dollars, le Brent de Mer du Nord de même échéance corrigeait de 1,69% à 87,46 dollars.

En effet, le dollar est reparti à la hausse contre son principal concurrent, l'euro, ainsi que nombre d'autres devises. Ce matin, l'eurodollar a inscrit un nouveau plus bas niveau depuis un an à 1,3114. Il perd 0,54% ce midi alors qu'il avait déjà cédé 0,90% hier lundi, où il avait commencé la séance vers 1,3350. Libellé en billets verts, le cours du brut tend historiquement à reculer lorsque le cours du dollar se renforce, et inversement.

Le sentiment baissier des opérateurs est également soutenu par leurs anticipations de l'état des stocks pétroliers US que publiera, demain après-midi, l'agence fédérale américaine Energy Information Agency (EIA). Selon le consensus actuel, les stocks de pétrole hebdomadaires ont aux Etats-Unis crû de pratiquement 2 millions de barils aux alentours de 358 millions de barils. Depuis le 22 janvier, et à une seule exception près, ces stocks s'accumulent d'une semaine sur l'autre.

Du côté des produits raffinés, les stocks d'essence ont dû rester stable quand ceux de distillats (diesel et fuel domestique) ont crû de pratiquement 2 millions d'unités. Ces stocks, qui se situent dans l'ensemble à des niveaux historiquement élevés, sont considérés comme une jauge de la demande.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12567
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13300
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Pétrole (WTI) : vers un M baissier sous 87$ ?   Mer 5 Mai - 11:22

Cercle Finance le 05/05/2010 à 13:00

Le baril de pétrole (qualité de référence WTI) s'achemine vers un 'M' baissier sous les 87$: la figure est bien au-delà du stade de l'ébauche après les deux tests du 7 avril puis du 3 mai.
Il ne restait plus qu'à la valider par une cassure des 81,7$ (MM100), c'est désormais chose faite et il ne manque plus -mais c'est fondamental- qu'à confirmer le signal baissier par une clôture sous les 81,25$ (ex zénith du 22 octobre 2009).
Les principaux objectifs à la baisse sont désormais 76E (support ascendant oblique moyen terme) puis 71,60E (plancher annuel du 8 février).

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12567
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13300
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: USA - Stocks de brut en hausse, le baril sous 80 dollars :   Mer 5 Mai - 14:55

Reuters le 05/05/2010 à 16:40

Les stocks américains de pétrole brut ont augmenté nettement plus qu'attendu la semaine dernière, a annoncé mercredi l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA).

Les stocks de brut ont augmenté de 2,8 millions de barils à 360,6 millions. Les économistes attendaient en moyenne une

Les stocks d'essence ont quant à eux progressé de 1,2 million de barils à 224,9 millions.

Les réserves de produits distillés, qui incluent le fioul domestique, ont quant à elles augmenté de 600.000 barils à 152,4 millions.

Le taux d'utilisation des capacités des raffineries a augmenté de 0,6 point à 89,6%.

Vers 14h30 GMT, le cours du brut léger américain perdait plus de 3% et repassait sous le seuil de 80 dollars le baril.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12567
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13300
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Pétrole : repart à la baisse, retour des doutes.   Mar 11 Mai - 11:44

Cercle Finance le 11/05/2010 à 13:13

Rien à faire, le baril WTI de référence aux Etats-Unis ne parvient décidément pas à reprendre les 80 dollars qu'il a abandonnés en fin de semaine dernière. Vers 13 heures, le baril WTI américain livrable en juin cède 1,23% à 75,57 dollars, le Brent de Mer du Nord de même échéance perdait 1,14% à 79,21 dollars.

Sans doute le brut n'est-il pas aidé par le mouvement de réappréciation que le dollar connaît contre l'euro actuellement, puisque le billet vert se reprend 0,81% à 1,2679 dollar l'euro environ. Soit près de 4 centimes de moins que le niveau éphémère atteint hier en séance la monnaie unique européenne. Les opérateurs doutent effectivement que le plan annoncé ce week-end soit suffisant à régler le problème des finances publiques européennes. La croissance du Vieux continent devrait également en sortir affaiblie. En toute logique et comme le pétrole se négocie en billets verts, une hausse de ce dernier fait baisser le cours du baril.

Ajoutons que l'Energy Information Agency publiera demain après-midi, comme chaque semaine, l'état des stocks de brut et de produits pétroliers aux Etats-Unis. Selon le consensus actuel, les réserves commerciales de brut devraient encore augmenter de plus d'un million de barils et ainsi franchir le cap des 360 millions d'unités, un record de plus d'un an. Bien que la 'driving season' s'annonce, les stocks d'essence devraient aussi progresser de près d'un million de barils.

Les chiffres de l'EIA sont précédés de 24 heures par l'estimation de l'American Petroleum Institute (API), organisme professionnel qui calcule les mêmes statistiques avec une base de calcul différente. Les deux statistiques sont généralement convergentes, et elles servent à mesurer l'appétit en pétrole de l'économie américaine, qui habituellement est fonction de la vigueur de la croissance économique.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12567
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13300
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Pétrole : le baril poursuit sa dégringolade.   Mer 19 Mai - 13:46

Cercle Finance le 19/05/2010 à 13:13

L'or noir est bien parti pour aligner sept séances consécutives de baisse, plombé par la conjugaison du renforcement du dollar, des craintes monétaires et de l'aversion au risque des investisseurs. Vers 13 heures, le baril WTI américain livrable en juillet prochain cédait 1,02% à 71,68 dollars, le Brent de Mer du Nord de même échéance progressait de 0,94% à 73,73 dollars.

L'échéance juin du WTI cote toujours, et elle perd à cette heure 1,25% à 68,16 dollars. Mais son volume d'échange - trois fois inférieur à cette heure à celui du Juillet - chute à mesure que s'approche la fin de sa vie.

L'eurodollar a marqué dans la nuit un nouveau record de faiblesse cette nuit en tombant un énième plus bas de quatre ans à 1,2144. Il reste à cette heure cantonné sous les 1,22 dollar, alors que le régulateur financier allemand, la BaFin, a interdit - en Allemagne, donc -depuis cette nuit les ventes à découvert à nu sur une dizaine de grandes financières cotées à Francfort ainsi que sur les emprunts d'Etat en euros et les CDS afférents.

Outre la crise des finances publiques européennes, les mesures de rigueur dont les annonces s'égrènent laissent entrevoir une croissance plus faible en zone euro. Et donc une moindre consommation de pétrole dont le Vieux continent représente 1/6ème du total mondial. Les déclarations d'officiels de l'OPEP évoquant une réunion extraordinaire du cartel face à la baisse des prix n'a pas eu d'effet pour l'instant.

En outre, le rapport que l'Energy Information Agency (EIA) fédérale publiera cet après-midi sur les stocks pétroliers américains, jauge US de la demande pétrolière, s'annonce mal. L'American Petroleum Institute, organisme professionnel qui publie les mêmes statistiques que l'EIA vingt-quatre heures plus tôt et sur une base de calcul différente, a indiqué hier que les réserves commerciales de brut US avaient encore augmenté de près d'un million de barils la semaine dernière.

A cette heure, le consensus EIA actuel table sur une hausse de 0,5 million des stocks de brut et une baisse d'environ 1 million de ceux d'essence, alors que débute la 'driving season'.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12567
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13300
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Le pétrole dégringole, le baril chute sous 65 dollars à NY   Jeu 20 Mai - 19:22

AFP le 20/05/2010 à 21:05

Les prix du pétrole ont encore dégringolé jeudi à New York, le baril plongeant sous 65 dollars pour la première fois depuis juillet, dans un marché paniqué face à la crise en zone euro et un mauvais indicateur aux Etats-Unis.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en juin, dont c'était le dernier jour de cotation, a terminé à 68,01 dollars, en recul de 1,86 dollar par rapport à la veille.

En baisse tout au long de la séance, il a plongé brièvement jusqu'à 64,24 dollars, son plus bas niveau depuis le 30 juillet dernier, avant de nettement réduire ses pertes.

"Le brut suit tout simplement la Bourse", a jugé Andy Lipow, de Lipow Oil Associates, alors que Wall Street connaissait une nouvelle journée difficile.

Les marchés continuent de broyer du noir face à la crise budgétaire et la difficulté des pouvoirs publics européens à y répondre d'une seule voix. Ils s'inquiètent également de l'impact des mesures d'austérité sur la croissance de la région et plus généralement sur la reprise économique mondiale.

Ils ont également accusé le coup après l'annonce d'une remontée surprise des nouvelles inscriptions au chômage aux Etats-Unis pour la première fois en cinq semaines.

"Si on ne crée pas d'emplois, cela va affecter la demande de produits pétroliers dans les mois à venir", a commenté M. Lipow.

"La raison qui explique la baisse des cours d'environ 85 dollars au prix actuel est la même tous les jours", a constaté Adam Sieminski. "La perception du marché sur la situation économique a changé pour deux raisons: les inquiétudes quant à la crise de la dette en Europe, et un resserrement monétaire en Chine".

"Tant que rien ne change sur ces fronts, le marché pétrolier restera sous pression", a-t-il ajouté. "On ne va peut-être pas descendre beaucoup plus bas que cela, mais il sera difficile de rebondir".

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12567
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13300
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Pétrole : le brut repasse la barre des 75 dollars.   Ven 28 Mai - 11:04

Cercle Finance le 28/05/2010 à 12:51

Ce midi sur les marchés pétroliers, le baril WTI américain livrable en juillet progressait de 0,87% à 75,42 dollars. Du côté européen, le Brent de Mer du Nord de même échéance suivait une tendance identique en gagnant 0,86% à 75,31 dollars.

Hier, l'euro avait profité du démenti des autorités chinoises indiquant qu'elles n'avaient pas l'intention de vendre tout ou partie de leurs avoirs en euros. Cette annonce a permis à l'euro d'entamer un rebond et l'a propulsé au-delà des 1,24 dollar. Mécaniquement, cette dépréciation du billet vert tend à renchérir le coût du baril en dollars. A cette heure, l'eurodollar gagne 0,45% à 1,2412, après nue hausse de 1,53% la veille.

La déception causée par la publication de la croissance du PIB aux Etats-Unis pour le 1er trimestre, révisée en baisse, a également pesé sur le dollar.

En revanche, du côté macro-économique, cette révision en baisse n'est pas positive pour la demande de brut, directement fonction de la croissance économique. Mais la situation semble meilleure dans d'autres régions du monde. D'ailleurs, l'OCDE a révisé en hausse sa prévision de croissance pour cette année et l'année prochaine en raison du poids des pays émergents.

Autre facteur haussier, du moins dans l'immédiat : les conséquences de l'accident du puits offshore de BP dans le golfe du Mexique. L'administration présidentielle US a étendu le moratoire sur ce type de gisements dans les eaux américaines. A long terme, le pays pourrait donc devoir importer davantage de pétrole.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pétrole : stabilité avant l'EIA, le WTI toujours sous 75 $.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pétrole : stabilité avant l'EIA, le WTI toujours sous 75 $.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Passage au point mort avant l''arret
» Les 20 questions essentielles avant de se mettre à son compt
» stats pétrole IEA bidonnées / stats gaz pas mieux
» Kirby / swaps pétrole
» pétrole / le standart us WTI est en train d'être déboulonné !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Buzz-Trading  :: Produits Financiers :: Devises et Matières premières (Pétrole, OR...)-
Sauter vers: