Buzz-Trading

Bourse, Investissement, Trading, Analyses fondamentale et technique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Rechercher sur le site Amazon.fr
Meilleures Ventes
Boutique DVD
Plaisir d’Offrir
High-Tech
Coup de Coeur
MP3
Facebook

Partagez | 
 

 La croissance américaine revue en hausse au 3e trimestre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12351
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13074
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: La croissance américaine revue en hausse au 3e trimestre   Mer 29 Nov - 14:15

Reuters le 29/11/2006 14h58

WASHINGTON (Reuters) - La croissance des Etats-Unis a été plus forte qu'on ne l'avait cru au troisième trimestre, portée par un solide investissement des entreprises, même si le secteur immobilier a subi sa contraction la plus forte en plus de 15 ans.

Le PIB, publié mercredi par le département du Commerce, a crû de 2,2% annualisés d'un trimestre sur l'autre contre 1,6% en première estimation, laquelle a été publiée le mois dernier, et 2,6% constatés le trimestre précédent. Wall Street attendait un taux de croissance de 1,8% seulement.

L'investissement non résidentiel, représentatif des investissements des entreprises, a augmenté de 10% annualisés contre 8,6% en première estimation. Les bénéfices des entreprises durant le troisième trimestre ont progressé de 4,6% après impôt, contre 0,3% au deuxième trimestre et 0,4% attendu par les économistes interrogés par Reuters.

L'investissement immobilier a chuté de 18% durant le trimestre contre une baisse de 17,4% en première estimation. Cet investissement n'avait jamais autant diminué depuis le recul de 21,7% observé au premier trimestre 1991.

Les dépenses de consommation, qui représentent à peu près les deux tiers de l'activité économique, ont progressé de 2,9% annualisés durant le trimestre contre 3,1% en première estimation.

L'indice des prix PCE hors alimentation et énergie, une mesure de l'inflation privilégiée par la Réserve fédérale, a augmenté de 2,2% annualisés contre 2,3% en première estimation. Il est proche des anticipations de Wall Street.

Par rapport au troisième trimestre de l'an passé, cet indice PCE "core" affiche une progression de 2,4%, conforme à la première estimation et qui la plus forte depuis 1995.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12351
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13074
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: REACTIONS à la révision plus marquée qu'attendu du PIB US   Mer 29 Nov - 14:17

Reuters le 29/11/2006 14h49

REACTIONS à la révision plus marquée qu'attendu du PIB américain

NEW YORK, 29 novembre (Reuters) - Premières réactions à l'annonce mercredi par le département du Commerce d'une croissance révisée à +2,2% au troisième trimestre aux Etats-Unis, contre 1,6% en première estimation et 1,8% seulement attendu par les économistes.

Les marchés obligataires s'orientaient à la baisse et le dollar à la hausse après la publication de ces chiffres tandis que les futures sur les grands indices boursiers américains amplifiaient leur progression, tout comme les places européennes.

L'indice des prix PCE hors alimentation et énergie, une mesure de l'inflation privilégiée par la Réserve fédérale, a augmenté de 2,2% annualisés contre 2,3% en première estimation. Il est proche des anticipations de Wall Street.


LARA RHAME, STRATEGE DEVISES, CREDIT SUISSE:

"Le chiffre principal est très favorable au dollar mais les détails sont peut-être moins bons que le chiffre principal ne pourrait le laisser penser.

"La majeure partie des révisions à la hausse est due aux stocks et à la réduction du déficit commercial donc les ventes finales et les achats domestiques sont en fait en baisse.

"Donc, c'est bon pour le dollar mais je préfère attendre les chiffres des ventes de logements à 10h (15h00 GMT)."


SHAUN OSBORNE, STRATEGE DEVISES, TD SECURITIES:

"La révision est plus forte que prévu mais si l'on regarde le détail des chiffres, on constate une modération des prix de base qui pourrait être défavorable au dollar, on observe d'ailleurs que l'euro est remonté à cause de cela. Dans mon esprit, le risque d'une baisse du dollar est toujours présent. La tendance de fond favorable à l'euro reste d'actualité."


ALEX BEUZELIN, STRATEGE MARCHÉ, RUESCH INTERNATIONAL:

"Les chiffres sont mitigés en ce qui concerne le dollar. Le chiffre principal du PIB a été révisé en hausse plus forte qu'attendu mais l'indice des prix PCE est révisé à la baisse. Le dollar s'est légèrement raffermi mais je crois que, globalement, c'est neutre pour le dollar. Cela ne va modifier les anticipations d'un statu quo de la Fed."


KEVIN FLANAGAN, STRATEGE OBLIGATAIRE, MORGAN STANLEY:

"Les chiffres du PIB ne sont pas aussi surprenants que cela. A première vue, c'est un peu meilleur qu'anticipé mais quand on les étudie dans le détail, ils ne montrent pas forcément un regain de vigueur."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12351
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13074
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: (complété avec deux nouvelles réactions)   Mer 29 Nov - 14:27

Reuters le 29/11/2006 15h17

REACTIONS à la révision plus marquée qu'attendu du PIB américain

NEW YORK, 29 novembre (Reuters) - Premières réactions à l'annonce mercredi par le département du Commerce d'une croissance révisée à +2,2% au troisième trimestre aux Etats-Unis, contre 1,6% en première estimation et 1,8% seulement attendu par les économistes.

Les marchés obligataires s'orientaient à la baisse et le dollar à la hausse après la publication de ces chiffres tandis que les futures sur les grands indices boursiers américains amplifiaient leur progression, tout comme les places européennes.

L'indice des prix PCE hors alimentation et énergie, une mesure de l'inflation privilégiée par la Réserve fédérale, a augmenté de 2,2% annualisés contre 2,3% en première estimation. Il est proche des anticipations de Wall Street.


ADAM BROWN, BARCLAYS CAPITAL:

"Je pense que ces chiffres ne vont pas changer l'opinion de beaucoup de gens (sur la politique de la Fed). D'un côté, l'indicateur principal, la révision du PIB, est plutôt bon - de 1,8 à 2,2%, ce qui est une différence non négligeable. De l'autre côté, l'indice central des prix PCE, qui mesure l'inflation, est légèrement en-deçà, de 2,3% à 2,2% révisé.

Au final, (...) vous avez un bilan avec une croissance un peu meilleure, mais avec une inflation un peu meilleure également. Dans l'ensemble, je ne pense pas que cela va changer grand chose."


CHRIS RUPKEY, ECONOMISTE, BANK OF TOKYO-MITSUBISHI:

"C'est un peu surprenant. La révision à la hausse n'était absolument pas attendue. D'une certaine façon, cela va adoucir les discours de ceux qui voyaient l'économie américaine se rapprocher de la récession.

"Les perspectives de croissance semblent bonnes si le marché résidentiel se stabilise à ce niveau, qui est aussi son plus bas. A partir de là, il cessera d'être un frein à la croissance.

"Ces chiffres sont conforme aux prévisions de croissance de Bernanke pour le quatrième trimestre, à savoir un PIB en ligne avec les PIB des deux trimestres précédents."


LARA RHAME, STRATEGE DEVISES, CREDIT SUISSE:

"Le chiffre principal est très favorable au dollar mais les détails sont peut-être moins bons que le chiffre principal ne pourrait le laisser penser.

"La majeure partie des révisions à la hausse est due aux stocks et à la réduction du déficit commercial donc les ventes finales et les achats domestiques sont en fait en baisse.

"Donc, c'est bon pour le dollar mais je préfère attendre les chiffres des ventes de logements à 10h (15h00 GMT)."


SHAUN OSBORNE, STRATEGE DEVISES, TD SECURITIES:

"La révision est plus forte que prévu mais si l'on regarde le détail des chiffres, on constate une modération des prix de base qui pourrait être défavorable au dollar, on observe d'ailleurs que l'euro est remonté à cause de cela. Dans mon esprit, le risque d'une baisse du dollar est toujours présent. La tendance de fond favorable à l'euro reste d'actualité."


ALEX BEUZELIN, STRATEGE MARCHÉ, RUESCH INTERNATIONAL:

"Les chiffres sont mitigés en ce qui concerne le dollar. Le chiffre principal du PIB a été révisé en hausse plus forte qu'attendu mais l'indice des prix PCE est révisé à la baisse. Le dollar s'est légèrement raffermi mais je crois que, globalement, c'est neutre pour le dollar. Cela ne va modifier les anticipations d'un statu quo de la Fed."


KEVIN FLANAGAN, STRATEGE OBLIGATAIRE, MORGAN STANLEY:

"Les chiffres du PIB ne sont pas aussi surprenants que cela. A première vue, c'est un peu meilleur qu'anticipé mais quand on les étudie dans le détail, ils ne montrent pas forcément un regain de vigueur."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La croissance américaine revue en hausse au 3e trimestre   

Revenir en haut Aller en bas
 
La croissance américaine revue en hausse au 3e trimestre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Revue de Presse de l'or et de l'argent / les indispensables
» hausse du smic
» les dérivés sur l'or métal reprennent le chemin de la hausse
» Revue de presse - commission Darrois
» nouveau record absolu de hausse intraday pour le hui

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Buzz-Trading  :: Divers Outils de la Bourse :: L'actualité boursière-
Sauter vers: