Buzz-Trading

Bourse, Investissement, Trading, Analyses fondamentale et technique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Rechercher sur le site Amazon.fr
Meilleures Ventes
Boutique DVD
Plaisir d’Offrir
High-Tech
Coup de Coeur
MP3
Facebook

Partagez | 
 

 Les règles des traders à succès – 1ère partie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12430
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13157
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Les règles des traders à succès – 1ère partie   Ven 12 Sep - 10:11

Dans la course à l'interview de centaines de traders profitables, sur les dernières années, nous avons remarqué un modèle. En les écoutant parler de leur technique pour vivre des marchés, nous avons entendu beaucoup de similitudes sur comment appréhender chaque trade. Lorsque l'on entend des traders qui font plus de 200 000 $ par an dire la même chose, on les écoute. Nous avons dressé une liste de 20 règles qui sont communes à quasi tous les riches traders avec qui nous avons discuté.

Certaines de ces règles vous sont déjà familières, d'autres pourraient vous surprendre. Nous espérons que vous trouverez au moins une ou deux règles que vous pourrez ajouter dans votre propre stratégie de trading afin de gagner plus d'argent, de façon plus constante.

1. Les traders à succès sont patients avec leurs positions gagnantes et se montrent très impatients avec leurs positions perdantes

Cette première règle vient directement de Dennis Gartman (thegartmanletter.com). Beaucoup de traders sont très anxieux avec leurs positions gagnantes car ils ne veulent pas que celles-ci se transforment en perte. C'est une bonne chose, sauf si cette impatience les oblige à sortir trop tôt de leurs positions gagnantes et de laisser de l'argent sur le marché.

D'un autre côté, combien de fois nous ne nous sommes pas dits : « je vais laisser courir encore un petit peu cette perte pour voir si jamais elle se retourne ». Dans ce cas vous avez été patient avec une position perdante et impatient avec la position gagnante.

Les traders rentables inversent cette pensée et font exactement le contraire. Lorsqu'ils ont un investissement qui se déroule bien et qui est positif, ils restent patients pour voir jusqu'où cela peut aller. Lorsqu'ils ont un investissement qui va dans le mauvais sens, ils sortent immédiatement afin de limiter la perte et se mettent à chercher de nouvelles opportunités.

Si vous avez mis un stop loss, il ne faut jamais le bouger dans l'espoir que la situation pour changer et que la position puisse devenir profitable, c'est rarement le cas et cela ne fera qu'aggraver votre perte de la journée. Commencez par devenir patient avec vos gains et impatients avec vos pertes. C'est le premier pas pour rejoindre le cercle des traders gagnants.

2. Les traders profitables savent qu'il est plus important de faire de l'argent que d'avoir raison



C'est humain de vouloir que nos suppositions et prévisions sur les marchés soient correctes. Nous voulons croire que nous interprétons bien les données des marchés et que nous avons pris la bonne décision d'être long ou short. Toutefois, les bons traders ont rarement un biais avant d'ouvrir une position sur le marché.

Lorsqu'il décide de faire un investissement, si la position se transforme en perte, indiquant qu'ils avaient tort dès le début, ils n'auront aucun souci à immédiatement prendre une position dans la direction opposée. Nous avons déjà interviewé des traders couronnés de succès qui établissent un biais le matin et ne passeront des ordres que dans cette direction dans la journée, mais ils sont rares. Plutôt que d'essayer de forcer leur opinion sur les marchés, déterminés à prouver qu'ils ont raison, les bons traders changeront de sens au moment où le marché leur dira qu'il faut le faire, même s'ils étaient convaincus que le marché irait dans une autre direction ce jour-ci.

Avoir raison n'est pas le plus important, l'important c'est de gagner de l'argent et la valeur de son capital.

3. Les traders rentables voient dans l'analyse technique une indication pour savoir où les traders s'alignent pour acheter ou vendre

Beaucoup de traders regardent les moyennes mobiles, les ratios de Fibonacci et les lignes de tendance comme des endroits exacts où le prix est censé tourner et aller dans la direction opposée. Les bons traders ne voient pas l'analyse technique de cette façon. Ils voient les graphiques comme des instantanées du moment où les traders vont s'aligner pour acheter et vendre.

Au lieu de voir des chandeliers, des lignes ou des nuages, les traders à succès voient des prix où les traders ont placé leur ordre d'entrée et de sortie sur le marché, de même que leur stop loss et leur point d'entrée. L'action, l'option ou le contrat future n'a aucune idée d'où il va trouver un support et une résistance. Ce sont les acteurs des marchés qui déterminent cela. Les bons traders le savent et placent leurs propres ordres autour de ces niveaux pour tirer avantage des 95% de traders qui vont perdre de l'argent.

4. Avant même d'initier une position, ils savent où ils sortiront que ce soit pour une perte ou un gain

Nous avons tous entendu qu'il fallait placer des stop à chaque fois que nous entrons sur le marché pour éviter de trop grosses pertes. Pourtant, très peu de traders savent vraiment où ils placeront leur stop et leur objectif de gain avant d'entrer en position. Les bons traders ne laissent pas la chance au hasard et planifie chaque ordre dans son intégralité avant d'entrer en position.

Votre plan de trading écrit devrait avoir des mesures objectives pour savoir où devrait être placé le stop loss et où nous devrions prendre nos profits. Ne pas savoir, ou simplement essayer de deviner où les prix seront après l'entrée en position peut entrainer de l'indécision ou des objectifs de prix en dehors de la moyenne de sécurité de son trading. Pourquoi établir un objectif de profit arbi-traire de 3 points quand la moyenne du marché est de seulement 2 points ? De plus, les bons traders établissent des tailles de position et des stops loss qui sont presque toujours fonction de leur tolérance au risque pour chaque ordre.

Par exemple, si le risque maximum de chaque ordre est de 2% de leur capital de trading, le nombre d'actions qu'ils traiteront (en fonction du prix de l'action) et un stop loss raisonnable seront calculés avant que l'ordre ne soit initié. Il est rare que l'on trouve un bon trader dont la taille de position soit de 1000 actions. Ils répondent en général que cela dépend entièrement de ce qu'ils vont faire. Ils prennent leur perte maximum acceptable et travaille en amont pour trouver un stop loss et une taille de position qui correspondent à cette mesure objective.


L'auteur : Tim Bourquin est le cofondateur de TraderInterviews.com ainsi que du Traders Expo et du Forex Trading Expo. Il fut un temps policier au sein du LAPD, tradant les marchés le matin et arrêtant les criminels le soir. Chaque mois Tim interviewe des traders professionnels et parle de leur stratégie. Traders mag

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12430
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13157
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Les règles des traders à succès, 2ème partie   Ven 12 Sep - 10:12

Deuxième article de notre revue des meilleures pratiques des traders à succès. La première partie est accessible ici.

L'auteur qui a interviewé des centaines d'investisseurs à dressé une liste de règles communes à tous les traders profitables avec lesquels il a discuté.

5. Ils appréhendent n’importe quel ordre avec la même conviction que l’ordre précédent

Nous avons tous connu une série de mauvais trades qui ébranle notre confiance sur la marge que nous pensons pouvoir avoir sur les marchés. Nos signaux apparaissent à nouveau et au lieu de prendre ce nouvel ordre, nous hésitons, ne voulant pas vivre un nouvel ordre perdant. Bien entendu, ce nouvel ordre pourrait très bien se dérouler et non seulement pourrait combler les précédentes pertes mais aussi nous remettre dans un état d’esprit positif pour le reste de la journée.

A moins que le marché indique que quelque chose a changé et que nous sommes foncièrement convaincus que notre stratégie est solide, il n’y a aucune raison d’hésiter si les signaux de trading se présentent.

Même les systèmes de trading automatisés vous diront qu’une série d’ordres perdants qui va au delà de la perte habituelle est normale. La clé est bien sûr de savoir quand votre marge n’est plus une marge à l’opposé d’une série statistique d’ordres qui n’ont simplement pas fonctionnés.

Les bons traders sont capables d’ignorer les ordres perdants et de commencer de nouveaux ordres avec le même enthousiasme et la même confiance qu’ils avaient lors du premier ordre. Les collègues d’Evan Longoria, un joueur de baseball All-Star des Bay Rays de Tampa, décrivent souvent ses succès dans sa capacité à oublier le précédent mauvais swing ou le coup manqué et le fait qu’il se concentre uniquement sur le prochain coup qui arrive. Les bons traders maitrisent la capacité à oublier l’ordre précédent et ne se concentrent que sur le prochain.

Votre plan de trading devrait inclure une sorte de conséquence dans le cas d’une série de mauvais ordres. Par exemple, pour Tim Bourquin, après 4 ordres perdants à la suite, il se force à passer un ordre sur une seule action d’une société jusqu’à ce qu’il retrouve confiance dans ses décisions de trading. Il est vrai que les commissions vont engloutir le moindre profit sur cette opération, mais il préfère payer une commission plutôt que de prendre une grosse perte essayant de forcer sa volonté sur le marché.

6. Les traders rentables utilisent des graphiques « nus »

Lorsque nous commençons le trading, nous souhaitons avoir des confirmations par le plus d’indicateurs possibles avant d’initier un ordre. Nous mettons tellement de lignes, d’arcs, de niveaux que nous pouvons à peine discerner les barres de prix en-dessous. Plus nous gagnons en maturité en tant que trader, plus nous enlevons d’indicateurs et éventuellement revenons à des graphiques avec des barres de prix, de volume et de points pivot qui représentent les précédents hauts et bas.

Pratiquement tous les bons traders que nous interviewons nous disent qu’ils ne regardent qu’une seule chose sur les graphiques : le prix. Par graphiques « nus », nous entendons ceux qui sont sans indicateurs et ne montrent que le prix et peut être le volume à chaque niveau de prix.

A un moment dans la carrière de chaque trader, on réalise qu’il n’y a pas d’indicateur miracle, aussi fort que l’on puisse chercher. La seule chose qui importe est le prix, ainsi que l’offre et la demande à ce prix. Si vous avez l’impression qu’un indicateur vous donne un bon aperçu des futurs mouvements de prix, très bien. Souvenez-vous simplement que trop de confiance dans un indicateur, ou la combinaison d’indicateurs, vous entrainera à la perte à un moment donné.

Les bons traders croient fermement à l’adage « le prix paie » et sont capables de trader avec aucune autre information que le prix et la demande sur le marché à ce prix.

7. Les traders à succès n’ont pas de problème à prendre des décisions avec des informations incomplètes

Beaucoup de traders expliquent comment arriver à ce que le trading devienne plus facile et confortable. Ils prétendent qu’ils sont tranquilles durant leur journée de trading et qu’ils réalisent des gains constants. Malheureusement, beaucoup de traders sont toujours un peu inconfortables à s’assoir devant leur plateforme de trading. La différence est qu’ils sont devenus à l’aise avec ce sentiment rongeant, que nous connaissons tous, qui est que nous prenons des décisions basées sur des données incomplètes et imparfaites. Il est probable que vous ne soyez jamais à l’aise avec vos décisions de trading parce que vous n’aurez jamais assez d’information pour savoir parfaitement que vous serez du bon côté du marché.

Les traders profitables ont compris ce postulat et sont devenus capables de prendre de bonnes décisions de trading en dépit de ce sentiment inconfortable. Ils savent cela et pourtant ils peuvent prendre des décisions claires basées sur ce qu’ils voient et ce qu’ils connaissent. Le jour où le trading devient « facile » ne vient jamais, pourtant ces traders arrivent à engranger de grosses fortunes en investissant sur les marchés.

8. Les bons traders ont arrêté depuis longtemps de chercher les hauts et les bas



Beaucoup de traders se battent toujours pour trouver leur marge sur les marchés essaient d’atteindre les plus hauts et les plus bas. Que ce soit sur un graphique en une minute ou un graphique quotidien, la plupart des traders utilisent comme outils les indicateurs et l’analyse technique afin de dénicher les zones où le prix va se retourner et aller dans la direction opposée.

Les bons traders ne cherchent pas à atteindre les plus hauts et les plus bas. Ils attendent que le retournement opère et ensuite ils capturent le milieu du mouvement une fois qu’il a commencé. La question qu’ils se posent est « est-ce que la nouvelle direction est confirmée ?» à l’opposé de beaucoup de traders qui se demandent si « la tendance est prête à se retourner ? ».

Les traders à succès savent que le milieu du mouvement est l’endroit où l’on peut se faire de l’argent, et non en essayant d’avoir parfaitement le dernier tick en haut ou en bas. C’est la raison pour laquelle beaucoup de traders ont peur d’acheter les points hauts les plus hauts et les points bas les plus bas. Pourtant, les traders profitables savent que c’est le meilleur endroit pour acheter et vendre. Une tendance a plus de chance de se poursuivre que de se retourner, alors pourquoi la plupart des traders cherchent à atteindre le point de retournement plutôt que de vendre ou d’acheter dans la bonne direction ? Bien sur, cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas se protéger s’il y a effectivement un retournement, mais essayer de capture ce dernier tick avant qu’il ne baisse est un jeu idiot. Les bons traders ne font pas cela, vous ne devriez pas non plus.

9. Les traders à succès ne pensent pas le marché comme « cher » ou « pas cher »

Regardez n’importe quelle émission de business à la télévision et vous entendrez les commentateurs se référer à une action ou le marché du pétrole comme étant « cher » ou au contraire « pas cher ». La grande majorité des acteurs du marché regarderont une action et jugeront si celle-ci est chère ou non simplement sur le fait que celle-ci a été longtemps dans les plus hauts.

Des options call à 25 cents qui sont très en dehors de la monnaie une semaine avant l’expiration ne sont pas chères car le maximum que l’on peut perdre est 25 cents, n’est-ce pas ? Les bons traders ne regardent pas le prix de cette façon.

La seule chose qui importe est : est ce quelqu’un va payer plus ou moins cher pour cette action dans 5 minutes, une heure, un jour ? L’action Google à 650 dollars n’est pas chère si quelqu’un est prêt à payer 651 dollars pour cette action dans 30 minutes. De la même manière, les penny stocks sont intéressantes car on peut acheter une grande part d’actions pour un petit montant, mais est ce que 2 dollars est vraiment une bonne affaire si le lendemain ils ne valent plus que 1.50 dollar ?

Les traders à court terme profitables qui arrivent à vivre en achetant et en vendant ne pensent qu’à la possibilité de faire un profit durant leur période de détention. Laissez les arguments selon lesquels un pétrole à 150 dollars est ridiculeusement surévalué dans le contexte actuel du climat politique aux investisseurs de long terme et aux commentateurs télévisés. Si nous estimons que quelqu’un est prêt à acheter du pétrole à 505 dollars dans deux heures, nous achèterons du pétrole à 500 dollars toute la journée.

Il n’y a pas de critère de « cher » ou « pas cher » dans l’esprit d’un bon trader.

10. Les traders à succès sont agressifs avec la taille de position quand leur investissement va bien, et sont modestes quand leur investissement ne va pas bien

Dennis Gartman est connu pour dire aux traders : « Faites plus de ce qui marche et moins de ce qui ne marche pas ». Cela semble simple mais vous seriez surpris de savoir combien de traders cherchent à se refaire d’ordres perdants en doublant leur taille de position avec la même stratégie. Ils échouent également à capitaliser sur ces ordres qui deviennent immédiatement gagnants et vendent anxieusement leur position lorsque les bons traders doubleraient leur position. Encore une fois, le trader inexpérimenté fait exactement l’opposé de ce que le bon trader ferait.

Les traders profitables sont maitres dans l’art d’empiler les grosses positions lorsqu’ils tradent bien et qu’ils pensent qu’ils interprètent bien les données du marché. Ils sont aussi experts dans le fait de réduire drastiquement la taille de leur position si la position ne va pas dans le bon sens. Au lieu d’essayer de combler les pertes en doublant sa position, ils retournent rapidement à des petites positions jusqu’à ce qu’ils « lisent » le marché avec plus de confiance.

Presque tous les traders que nous avons interviewés nous disent que seulement un ou deux ordres par mois leur font le mois. Certains ont dit qu’un ou deux ordres par an leur font leur année. Imaginez la patience qu’il faut avoir pour attendre ces ordres spécifiques chaque mois ou chaque année. Les bons traders ont cette patience.

Ils reconnaissent vite les trades qui « font leur mois » et pourront rapidement augmenter leur taille dès que leur position initiale est profitable. Ils font des ordres avec des tailles de position normales, gagnent parfois, perdent parfois. Mais lorsque l’ordre arrive et qu’ils ont une grande confiance là-dessus, ils montent en position rapidement et fortement. Ils appliquent l’adage « laisser courir ses gains » à l’extrême et sont capables de voir que de « superbes trades » se matérialisent devant leurs yeux.

Cela ne veut pas dire qu’ils jettent leurs paramètres de risque par la fenêtre. Au contraire, leur tolérance au risque reste toujours aussi disciplinée. Mais ils réalisent que de ne pas tirer profit de cette opportunité pourrait leur couter de l’argent. Savoir quand ces ordres se présentent est une question d’expérience et de confiance dans son système de trading.

L'auteur : Tim Bourquin est le cofondateur de TraderInterviews.com ainsi que du Traders Expo et du Forex Trading Expo. Il fut un temps policier au sein du LAPD, tradant les marchés le matin et arrêtant les criminels le soir. Chaque mois Tim interviewe des traders professionnels et parle de leur stratégie. Traders mag

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
 
Les règles des traders à succès – 1ère partie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrêt en 1ère
» Traders Expert avec 2,8 % per jour du lundi - vendredi
» E commerce et règles à respecter
» ordres massifs achat or, des traders chinois
» Armada Traders - armada-traders.com

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Buzz-Trading  :: Divers Outils de la Bourse :: Initiation-
Sauter vers: