Buzz-Trading

Bourse, Investissement, Trading, Analyses fondamentale et technique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Rechercher sur le site Amazon.fr
Meilleures Ventes
Boutique DVD
Plaisir d’Offrir
High-Tech
Coup de Coeur
MP3
Facebook

Partagez | 
 

 Vers un rebond de l'uranium :

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12570
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13303
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Vers un rebond de l'uranium :    Lun 27 Juin - 13:47

MoneyWeek le 27/06/2011 à 13:10



Plus de cent jours après l'accident de Fukushima, le cours de l'uranium - minerai indispensable au fonctionnement des centrales nucléaires - poursuit sa dégringolade. De 61,35 $ le 24 mars, la livre du yellowcake (autre nom de l'uranium) est tombée à 54,25 $ le 24 juin. Soit une chute de plus de 13% en à peine trois mois. Le mouvement va-t-il se poursuivre ?

Les très médiatisées décisions de l'Allemagne et de la Suisse de sortir du nucléaire ont certes marqué les esprits. Mais elles éclipsent les projets de construction de centrales dans de nombreux autres pays, tels la Grande-Bretagne, la Finlande, les Pays-Bas, la Turquie, les Etats-Unis, voire le Japon. Quant à la Chine, qui compte le plus grand nombre de projet de réacteurs dans le monde, sa détermination à développer l'énergie nucléaire n'a pas changé. Le pays devrait construire, d'ici à 2020, une soixantaine de réacteurs.

L'empire du Milieu ? tout comme les pays qui persistent à opter pour l'atome civile, est parfaitement conscient du danger de cette technologie, mais n'a pas d'autres choix. Xu Yuming, vice-secrétaire général de l'Association chinoise de l'énergie nucléaire, expliquait dans le Xinlang Caijing du 23 mai : "La Chine souffre d'une grave pénurie d'énergie. Le nucléaire présente certes des risques, mais il constitue une source énergétique stable et propre (...) Il est impossible que la Chine l'abandonne ; d'ailleurs, elle ne peut pas se le permettre."

Le cours de l'uranium devrait remonter en 2012
Les énergies renouvelables, tels le solaire et l'éolien, constituent certes des solutions incontournables. Mais elles sont par nature intermittentes, alors que les besoins en électricité sont continus. En outre, elles ne seront en capacité de répondre qu'à un tiers des besoins dans le monde.

Un constat pragmatique s'impose : l'énergie nucléaire continuera à se développer, ce qui entrainera le rebond de l'uranium. Même si dans des pays matures comme la France, les Etats-Unis et le Japon, la demande en yellowcake doit rester stable en raison de leurs stocks élevés, elle est appelée à croître rapidement en Chine. Au point que d'ici à 2020, plus de 60% des besoins du pays seraient tributaires des importations. Selon certains experts, le cours de l'uranium devrait alors remonter dès 2012. Le prochain numéro de MoneyWeek, à paraître jeudi 30 juin, reviendra en détails sur la marge de progression du minerai.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
 
Vers un rebond de l'uranium :
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» temps complet vers temps partiel.....
» Western union vers liberty reserve
» Expédition vers Madagascar
» Les Nations Unis, vers un nouveau système monétaire international
» je reviens vers vous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Buzz-Trading  :: Produits Financiers :: Devises et Matières premières (Pétrole, OR...)-
Sauter vers: