Buzz-Trading

Bourse, Investissement, Trading, Analyses fondamentale et technique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Rechercher sur le site Amazon.fr
Meilleures Ventes
Boutique DVD
Plaisir d’Offrir
High-Tech
Coup de Coeur
MP3
Facebook

Partagez | 
 

 Or : en euros, l'once a décollé de 37,7% en 2010.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12575
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13308
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Or : en euros, l'once a décollé de 37,7% en 2010.   Ven 31 Déc - 12:39

Cercle Finance le 31/12/2010 à 13:26

L'année se termine en beauté pour les métaux précieux, qu'il s'agisse de l'or et surtout de l'argent. Au terme du premier fixing du jour à Londres qui était aussi le dernier de l'année 2010, les 31,10 grammes de métal jaune ont terminé à 1.410,25 dollars, soit 4,75 dollars de plus (+0,3%) que la veille au soir, et 1.055,1 euros (- 1,3 euros et -0,1%).

“Une séance typique de fin d'année” : c'est ce que MKS Finance pense de la journée de la veille sur le marché au comptant, où les volumes sont faibles. Signalons que ce midi, l'euro continue de se renforcer face au billet vert américain : la monnaie unique gagne encore 0,66% à cette heure à 1,3379 dollar l'euro, après avoir déjà progressé de 0,54% la veille et de 0,84% l'avant-veille. Cela peut expliquer les variations du métal dans les deux devises, alors que les échanges de métal interviennent principalement en dollars.

Selon les prix de Londres, l'or termine l'année 2010 en hausse de 27,7% en dollars et de 37,7% en euros. Il s'agit de l'un des actifs financiers les plus performants, loin devant les obligations et les indices d'actions. En dollars, l'or, qui 10 années de suite est monté continûment d'une année sur l'autre, affiche aussi l'une des plus fortes hausses de ces trois dernières années. Fin décembre 2000, l'once valait moins de 273 dollars.

“Le métal jaune est bien parti pour afficher [en dollars] une hausse de 30% environ cette année, alors que les investisseurs recherchent des alternatives à des devises, des actions et des obligations de plus en plus volatiles”, écrivait MKS Finance dans son commentaire d'hier soir. Sans oublier que les perspectives de la croissance américaines restent “incertaines”, selon le négociant et fondeur d'or (PAMP) suisse. Ni la crise des dettes souveraines européennes, l'un des grands facteurs expliquant la surperformance récente de l'or en euros sur son cours en dollars.

Les ETF aurifères, qui reproduisent la valeur d'un stock d'or physique (après déduction des frais), n'ont décidément plus la cote auprès des investisseurs. Celui du premier de ces produits financiers, le SPDR Gold Shares américain, est retombé de 3,34 tonnes du 29 au 30 décembre à 1.280,72 tonnes, soit 147,1 tonnes de plus qu'un an plus tôt. Mais il s'agit de son plus bas niveau depuis le 2 juin dernier, alors que le record absolu de 1.320,44 tonnes date des 29 et 30 juin !

Peut-être le SPDR souffre-t-il de la concurrence de nouveaux venus. Cependant, l'indice Bloomberg Gldtons, qui retrace les encours cumulés d'une dizaine de produits de ce type, a terminé l'année à 2.097 tonnes. Cet indicateur reste proche de son record absolu de 2.104,6 tonnes atteint le 14 octobre, mais sa progression reste faible ces derniers mois. C'est aujourd'hui le métal physique, comme les pièces et lingots, qui est prisé des investisseurs.

Donnons le “la” pour le cours de l'argent, poids lourd dans l'histoire des métaux monétaires, qui a terminé ce midi l'année en hausse de 80% à 30,63 dollars l'once, toujours selon le fixing quotidien de Londres. En euros, l'once de métal blanc qui vient de terminer à 22,88 euros a décollé de l'ordre de 94% !

MKS Finance relevait aussi que le ratio or/argent, à, 46,1 (onces d'argent par once d'or) “était à son plus bas niveau depuis quatre ans”. Ce ratio était en moyenne de 63 l'année dernière, “et il n'est passé sous la barre des 45 que deux fois ces 25 dernières années”, calculent les spécialistes helvétiques.

D'un point de vue graphique, les analystes de ScotiaMocatta soulignaient qu'au-dessus des 1.400 dollars, l'once d'or termine vers le haut de sa fourchette une année qu'elle avait commencé vers 1.110 dollars. L'indicateur technique RSI, à 58, “suggère que l'or est encore loin d'être suracheté”. Malheureusement, d'autres indicateurs sont moins favorables, comme le MACD qui révèle une divergence négative significative, et des spéculateurs qui réduisent leurs positions longues selon les statistiques du CFTC. A moyen terme, ScotiaMocatta se montre donc prudent.

“Mais à court terme, la tendance haussière est trop forte pour être contrée”, estiment-ils. Les bornes à surveiller seront les suivantes : à la baisse, un support est identifié à 1.391,50 dollars, quand à la hausse, la résistance la plus proche se situe à 1.414,20 dollars.


_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
 
Or : en euros, l'once a décollé de 37,7% en 2010.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» affaire Kerviel - Société Générale/ perte de 4.9 milliards d'euros
» 6 euros + 200 forums = 50 000 euros !!
» le permis à 3000 euros en Mini ...
» gagnez des euros sans investir un centimes !!
» ordre infirmier : des salaires de cadres administratifs entre 5 000 à 7 000 euros brut/mois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Buzz-Trading  :: Produits Financiers :: Devises et Matières premières (Pétrole, OR...)-
Sauter vers: