Buzz-Trading

Bourse, Investissement, Trading, Analyses fondamentale et technique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Rechercher sur le site Amazon.fr
Meilleures Ventes
Boutique DVD
Plaisir d’Offrir
High-Tech
Coup de Coeur
MP3
Facebook

Partagez | 
 

 Or : vif rebond, les 1.120$ en ligne de mire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12576
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13309
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Or : l'once à moins de 21 dollars de son record.    Jeu 26 Aoû - 12:03

Cercle Finance le 26/08/2010 à 13:25

Alors que la conjoncture suscite des inquiétudes de plus en plus vives aux Etats-Unis, l'or retrouve son statut de valeur-refuge. Au plus haut de huit semaines, l'once se rapproche de son record de tous les temps, en dollars du moins. Au terme du premier fixing du jour sur le marché de Londres, l'once de métal jaune cotait 1.240,25 dollars (+2,75$ et +0,22% par rapport au fixing de mercredi après-midi) et 976,806 euros (-0,29E et -0,03%).

Jamais l'once n'avait valu si chers en dollars, en retenant les cours du marché de référence de Londres, depuis les 1.244 dollars du 30 juin dernier. Le record de tous les temps atteint sur ce marché remonte au 28 juin (1.261 dollars). Il est plus lointain en euros, à 1.048,03 euros, le 8 juin.

Les chiffres immobiliers américains, qui hier portaient sur les logements neufs et les permis de construire après avoir concerné les logements anciens la veille, sont toujours mauvais et largement inférieurs aux attentes. Une bonne partie de la crise financière de 2008 était partie des crédits immobiliers américains. Les commandes de biens durables ont déçu. Et parmi les stocks de produits pétroliers US, des indicateurs de demande, ceux de brut ont bien plus augmenté que prévu. Ceux d'essence, attendus en baisse, ont grimpé.

Les inquiétudes qui s'ensuivent limitent la progression du dollar à qui les investisseurs cherchent des alternatives. Or l'euro reste englué dans une croissance molle et les craintes des risques souverains sont encore proches. Le franc suisse est donc très prisé. Le dollar, qui a perdu près de 12% contre lui en trois mois, se rapproche maintenant de la parité parfaite avec le billet vert. L'or semble suivre le même chemin.

Rien de neuf pour l'encours de lingots adossé au premier des ETF aurifères, l'américain SPDR Gold Shares. Hier soir, il était comme la veille de 1.297,95 tonnes. Les 1.300 tonnes qu'il tutoient ont été perdues de vue le 28 juillet dernier, le record absolu se situant à 1.320,44 tonnes, les 29 et 30 juin.

D'un point de vue graphique, ScotiaMocatta demeure haussier sur l'or. Ses analystes notaient hier soir que l'once avait, sur le marché spot, débordé la résistance des 1.237, ce qui lui ouvra la voie des 1.256 puis des 1.265 points. Le support est maintenant identifié à 1.228 dollars. ScotiaMocatta conseille à ses clients de relever leur “stop loss” de 1.210 à 1.220 dollars.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12576
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13309
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Or : repli de l'once autour des 1.235 dollars.    Ven 27 Aoû - 11:50

Cercle Finance le 27/08/2010 à 13:29

Pour le moment, l'or n'a pas réussi à se maintenir durableme tau-delà des 1.240 dollars après avoir testé, hier sur le marché spot, les 1.244 dollars. Au terme du premier fixing du jour sur le marché de Londres, l'once de métal jaune cotait 1.234,50 dollars (-2,50$ et -0,20% par rapport au fixing de jeudi après-midi) et 970,595 euros (+1,01E et +0,10%).

Le record de 1.240,25 dollars atteint hier matin n'aura donc pas été tenu, alors même que ce niveau n'avait plus été touché depuis le 30 juin.

ScotiaMocatta note que le recul enregistré hier par le cours de l'once coïncide avec les inscriptions hebdomadaires au chômage US. Menaçantes et mal orientées les semaines précédentes, ces statistiques se sont inscrites hier à 473.000, contre 504.000 la semaine précédente.

MKS Finance, important négociant en or hélvétique, souligne que l'or est revenu non loin de ses records absolus (en dollars, vers 1.260 dollars) en raison de son statut de valeur-refuge.

Toujours rien de neuf pour l'encours de lingots adossé au premier des ETF aurifères, l'américain SPDR Gold Shares. Hier soir, il était comme la veille de 1.297,95 tonnes. Les 1.300 tonnes qu'il tutoient ont été perdues de vue le 28 juillet dernier, le record absolu se situant à 1.320,44 tonnes, les 29 et 30 juin.

Heraeus fait cependant remarquer que l'intérêt des investisseurs ne se dément pas : selon les derniers chiffres disponibles, les fonds spéculatifs (hedge funds) John Paulson & Co. (100 tonnes environ), Eton Park (20 tonnes, nouvellement arrivé au 2ème trimestre) et les fonds de George Soris (15 tonnes). Au total, calcule Heraeus, 5 hedge funds détienennt 140 tonnes d'or, soit un peu plus de 10,7% de l'encours du SPDR Gold Shares.

D'un point de vue graphique, ScotiaMocatta est toujours haussier et identifie un support à 1.232 dollars et une résistance à 1.260 dollars. Il note que pour l'instant, les tentatives de tenir les 1.244 n'ont pas tenu.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12576
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13309
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Or : l'once a dépassé les 1.250 dollars ce matin.    Mer 1 Sep - 12:57

Cercle Finance le 01/09/2010 à 13:33

La série de mauvaises statistiques concernant l'économie américaine fait au moins un heureux, l'or, qui à Londres est revenu ce matin à 11 dollars seulement de son record de tous les temps. Au terme du premier fixing du jour sur le marché de Londres, l'once de métal jaune cotait 1.250 dollars (+4$ et +0,32% par rapport au fixing de mardi après-midi) et 977,632 euros (-1,45E et -0,15%).

Une pointe à 1.255,50 dollars a été observée ce matin sur le marché au comptant (ou spot). Quant aux 1.250 dollars atteints ce matin à Londres, il s'agit d'un record depuis les 1.261 dollars atteint l'après-midi du 28 juin dernier, et qui constituent le record absolu du cours de l'once sur le marché de référence londonien.

Entre les deux derniers fixings, la parité euro/dollar est passée de 1,27 à 1,28 dollar environ, un renforcement de l'euro qui sans doute a contribué à la baisse de l'once dans cette devise.

Le déluge de statistiques négatives sur l'économie américaine ne semble pas décidé à prendre fin. De plus, les minutes de la dernière réunion du comité de politique monétaire de la Fed publiées hier ont fait état d'une croissance amorphe de l'économie US depuis le début du 3ème trimestre.

Rappelons que Ben Bernanke avait déclaré, vendredi depuis Jackson Hole, que la banque centrale américaine se tenait prête à intervenir de nouveau pour soutenir la croissance. Autant dire que la politique monétaire détendue à l'oeuvre depuis près de deux ans a de bonnes chances de continuer, sinon d'être renforcée, ce qui structurellement pèse sur la valeur relative du dollar qui en est l'instrument.

En outre, la fin du mois d'août signe habituellement le début d'une saison de forte demande d'or en Inde. Et les investisseurs semblent de retour : l'encours de lingots adossé au 1er ETF aurifère mondial, le SPDR Gold Shares américain, a augmenté hier soir de 3,95 tonnes à 1.302,51 tonnes, un niveau qui n'avait plus été atteint depuis le 26 juillet. Le record absolu de 1.320,44 tonnes remonte toujours aux 29 et 30 juin derniers.

D'un point de vue technique, ScotiaMocatta notait hier que la clôture de mardi soir à 1.247 dollars l'once “a accru la pression en faveur d'un test du plus haut de tous les temps [sur le spot, pas à Londres, NDLR] de 1.265 dollars, et au-delà”. Les analystes graphiques suggèrent de remonter les “stop loss” à 1.228 dollars et restent donc hausiers court terme.


_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12576
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13309
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Or : l'once hésite sous les 1.250 dollars.    Jeu 2 Sep - 12:58

Cercle Finance le 02/09/2010 à 13:59

Toujours à deux doigts de ses records de tous les temps, l'once d'or se montrait attentiste jeudi midi. Au terme du premier fixing du jour sur le marché de Londres, l'once de métal jaune cotait 1.247,75 dollars (+1,25$ et +0,10% par rapport au fixing de mercredi après-midi) et 972,222 euros (+0,59E et +0,06%).

Certes, le record de deux mois atteint la veille (1.250 dollars, à Londres hier matin) n'a pas été dépassé. Hier, l'ISM manufacturier américain du mois d'août, qui à la différence de nombreux autres indicateurs n'a pas témoigné d'un ralentissement, a donné une bouffée d'air aux marchés d'actions. On notera cependant que l'or en a à peine souffert, de même que la parité dollar/franc suisse toujours plus proche de l'équilibre, alors qu'il s'agit dans les deux cas de valeurs-refuge.

Par ailleurs, la demande d'or à des fins d'investissement continue de retrouver de l'allant : hier soir, l'encours de lingots adossé au SPDR Gold Shares américain, le 1er ETF sur or au monde, a augmenté hier de nouveau de 1,52 tonne à 1.304,03 tonnes. Cet encours confirme ainsi son rebond sur les 1.281,83 tonnes, le plus bas niveau de l'été atteint le 4 août dernier. Notons cependant que le plus haut niveau de cet encours, soit 1.320,44 tonnes, date des 29 et 30 juin derniers.

D'un point de vue technique, selon le dernier commentaire de ScotiaMocatta publié hier au soir, la prudence est de nouveau de mise. Après avoir touché un plus haut à 1.254,25 dollars hier sur le spot, l'once a clôturé à 1,245,50. “La figure décrite [hier] par le cours est connue sous le nom de 'marteau inversé', ce qui est considéré comme un signal de retournement”, avertissaient-ils. Selon les analystes, toute clôture ce soir sous le niveau de la séance de la veille constituera un signal de vente.

Cependant, ScotiaMocatta maintient son appréciation haussière sur l'or à court terme, et table toujours sur un test des 1.265 dollars.


_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12576
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13309
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Or : l'once atteint les 1.252 dollars à Londres.    Ven 3 Sep - 12:07

Cercle Finance le 03/09/2010 à 13:28

Après bien des hésitations, l'once d'or est repartie de l'avant et a dépassé la barre des 1.250 dollars qu'elle avait atteint, pour la première fois en deux mois , le 1er septembre. Au terme du premier fixing du jour sur le marché de Londres, l'once de métal jaune cotait 1.252 dollars (+3,50$ et +0,28% par rapport au fixing de jeudi après-midi) et 972,222 euros (+0,14E et +0,02%).

Hier sur le marché spot, l'or a été balloté au gré des statistiques américaines plus ou moins favorables. Mais la tendance des statistiques reste négative et le rapport sur l'emploi américain d'août attendu tout à l'heure devrait se traduire par 100.000 suppressions de postes environ et une remontée du chômage à 9,6% (+ 0,1 point).

L'inquiétude par rapport à l'économie américaine se reflète d'ailleurs par la proximité de l'once d'or avec son record absolu en dollars (1.261 dollars, à Londres, le 28 juin), mai non en euros (1.048 euros le 8 juin, au plus fort de la crise souveraine européenne).

Autres valeurs-refuge, le franc suisse et le yen sont également au lpus hauts face au billet vert.

Cependant, les investisseurs ne semblent pas avoir d'idée très arrêtée en matière d'or. Après une reprise graduelle, l'encours de lingots - qui mesure l'appétit en or des investisseurs - de l'ETF SPDR Gold Shares américain a reculé hier au soir de 9,12 tonnes d'un coup à 1.294,91 tonnes. Il revient ainsi en arrière à son niveau du 17 août, quand son record absolu de 1320,44 tonnes des 29 et 30 juin derniers.

D'un point de vue technique, ScotiaMocatta se félicitait hier soir de la clôture de l'once sur le spot à 1.251. Le plus haut de la séance de la veille, à 1.254, rapproche encore l'once de son record absolu (sur le spot) de 1.265 dollars, estiment les analystes qui demeurent donc haussiers court terme. En cas de débordement des 1.265, ScotiaMocatta identifie comme cible suivante les 1.290 dollars.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12576
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13309
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Or : l'once se hisse de nouveau au-dessus des 1.250 $.   Mar 14 Sep - 11:41

Cercle Finance le 14/09/2010 à 13:12

Au terme du premier fixing du jour sur le marché londonien, l'once de métal jaune cotait 1.253,25 dollars (+9,50$ et +0,76% par rapport au fixing de lundi après-midi) et 975,444 euros (+6,04E et +0,62%). A Londres, la barre des 1.250 dollars avait été tenue pour la dernière lors du fixing de l'après-midi du jeudi 9 septembre.

'L'or a sans aucun doute retrouvé sa réputation de valeur-refuge par des temps troublés. Il suffit de constater l'explosion de l'intérêt des investisseurs qui a suivi la crise de la dette souveraine qui a déferlé sur l'Europe', a commenté hier Philip Klapwijk, dirigeant de GFMS à l'occasion de la présentation de la première mise à jour de l'étude 'Gold Survey 2010'. Il a aussi insisté sur la vigueur de la demande physique (pièces et lingots) dans les régions qui ont le plus souffert historiquement de l'inflation, comme “l'Europe de langue allemande”.

“Nous pourrions confortablement voir l'or marquer des pics au-dessus des 1.300 dollars d'ici la fin de l'année”, a encore estimé Philip Klapwijk même si une correction serait alors probable en fin 2010. Puis il ajoute : “une nouvelle progression en 2011 est loin d'être exclue”.

GFMS est un cabinet de consulting spécialisé dans les métaux précieux et industriels. Il est le partenaire officiel du Conseil mondial de l'Or, un syndicat de grands groupes miniers aurifères qui joue un rôle actif dans la promotion et la gestion des ETFs.

Pourtant, la demande d'investissement dirigée vers les ETF semble toujours à la peine. L'encours de métal adossé au SPDR Gold Shares a encore reculé hier soir de 910 kilos pour revenir à 1.292,62 tonnes. Cet encours n'a fait que baisser depuis le début du mois, où il avait culminé à 1.304,03 tonnes le 1er septembre. Il est à son plus bas niveau depuis mi-août environ.

D'un point de vue technique, ScotiaMocatta restait prudent et soulignait hier soir la clôture inchangée de l'once à 1.245 dollars sur le marché spot. Les analystes graphiques identifient un support à 1.237 et des résistances à 1.254 et 1.262. “L'once est toujours vulnérable à un mouvement de correction qui la ramènerait vers les 1.225”, commentait le spécialiste. Seul un franchissement des 1.262 changerait son opinion pour l'instant baissière.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12576
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13309
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Or : de records en records, l'once grimpe à 1.270$.   Mer 15 Sep - 11:53

Cercle Finance le 15/09/2010 à 13:41

C'est maintenant près de 30 dollars que l'once de métal fin a gagné depuis le début de la semaine. Mais dans la monnaie unique européenne, la hausse n'est que de 8 euros. Au terme du premier fixing du jour sur le marché londonien, l'once de métal jaune cotait 1.270,40 dollars (+4,90$ et +0,39% par rapport au fixing de mardi après-midi) et 978,887 euros (-3,87E et -0,39%). En dollars, il s'agit du nouveau record de tous les temps atteint à Londres, mais pas en euros où les 1.048,03 euros restent loin.

Entre ces deux fixings, la parité eurodollar est pourtant restée presque parfaitement stable juste au-dessous de 1,30 dollar.

Durant les accès de crise souveraine de l'euro, le cours de l'or dans la devise unique européenne grimpait plus qu'en dollars US. Or c'est l'inverse maintenant. Comme le rappelle Jyske Bank ce matin, Goldman Sachs a estimé hier que la Fed devrait annoncer de nouvelles mesures d'assouplissement quantitatif dès novembre, provoquant un retrait du dollar contre l'euro.

Les avis de Goldman sont très suivis sur les marchés. Dans ce cas, ils supposent notamment un renforcement de certaines politiques non conventionnelles de la banque centrale comme des rachats d'obligations d'Etat. Ce faisant, la qualité du bilan de la banque centrale baisse et la valeur de la devise dont elle assure la gestion en souffre. Le dollar est donc tombé face au franc suisse, au yen et même à l'euro, ainsi bien sûr que face à l'or. Les 1.275 dollars ont été frôlés hier sur le marché spot.

D'ailleurs et après bien des reculs, l'encours de métal adossé au SPDR Gold Shares, le tout premier des ETF gagés sur de l'or, a crû pour la première fois du mois de septembre : hier soir, il avait augmenté de 6,08 tonnes d'un seul coup à 1.298,70 tonnes, soit grosso modo son niveau de fin août.

Dans son commentaire daté du 14 septembre, le fondeur-affineur allemand Heraeus évoque une “très faible” demande d'or physique en Allemagne, et indique que les ETF sont toujours à la peine. Rappelons que le record absolu du SPDR Gold Shares, soit 1.320,44 tonnes en date de fin juin, reste inviolé. En revanche, les spéculateurs sont là : “la principal catalyseur semble plutôt être la demande spéculative sur le COMEX [marché de produits dérivés, NDLR] de New York. Ces deux dernières semaines, les positions nettes y ont augmenté de presque 80 tonnes”, indique Heraeus.

A l'inverse, la banque centrale du Bangladesh a récemment acquis 10 tonnes d'or à un prix proche de 1.250 dollars l'once auprès du FMI. Celle de Russie continue d'augmenter le nombre de lingots amassés dans ses coffres, indique le fondeur d'Hanau.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta notaient que sur le spot, la hausse de 26 dollars enregistrée hier était la plus forte hausse qui soit intervenue depuis mai, alors que la crise souveraine européenne faisait rage. Les analystes sont désormais haussiers court terme et visent 1.290 dollars comme prochain objectif. Selon eux, la tendance actuelle suggère un mouvement de hausse avant tout retracement.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12576
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13309
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Or : nouveau record à Londres à 1.271,25 dollars.   Jeu 16 Sep - 11:54

Cercle Finance le 16/09/2010 à 13:25

En dépit d'une tendance heurtée, le cours de l'or est reparti à la hausse en dollars, et défie actuellement les 1.275 dollars sur le marché spot. Mais en euros, les records sont encore loin (à 76 euros environ) et la tendance reste baissière. Au terme du premier fixing du jour sur le marché londonien, l'once de métal jaune cotait 1.271,25 dollars (+4,25$ et +0,33% par rapport au fixing de mercredi après-midi, et nouveau record historique) et 971,978 euros (-4,01E et -0,31%).

Entre ces deux fixings, la parité euro/dollar est passée de 1,30 à 1,3080 environ, soit une dépréciation du dollar de 0,65% environ.

La réussite d'une émission obligation par l'Espagne, ce matin, ainsi que la promesse de la Banque du Japon d'intervenir de nouveau pour affaiblir le yen semble profiter à l'euro ce matin. Depuis un mois, l'euro s'est repris de 2,15% contre le dollar US. Pendant la même période et selon les cours de Londres, l'once d'or a gagné 4,01% en dollars mais seulement 1,93% en euros.

Il semble que les spéculateurs soient toujours aux commandes du mouvement actuel. Du côté des investisseurs 'longs' effectivement, l'encours de l'ETF américain SPDR Gold Shares ne donne toujours pas de signes témoignant d'un regain d'intérêt pour les lingots : hier soir, et après un bond de 6,08 tonnes la veille, l'encours d'or adossé au produit a de nouveau perdu près de 4 tonnes pour revenir à 1.294,75 tonnes. Les 1.304 tonnes du 1er septembre restent hors de portée, et à plus forte raison les records absolus des 1.320,44 tonnes des 29 et 30 juin derniers.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta demeurent haussiers à court terme, notant que le support des 1.262 a tenu hier. Ils identifient une sérieuse résistance à 1.274,50 dollars qui en ce moment-même fait l'objet d'un test (le spot cote 1.275,80 dollars). L'objectif de s1.290 dollars est cependant maintenu.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12576
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13309
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Or : l'once marque un nouveau record au-delà des 1.280 $.   Ven 17 Sep - 12:37

Cercle Finance le 17/09/2010 à 14:07

Encore un record absolu qui, selon les cours de Londres, est le troisième en trois jours d'affilée. Au terme du premier fixing du jour sur le marché londonien, l'once de métal jaune cotait 1.281,50 dollars (+9$ et +0,71% par rapport au fixing de jeudi après-midi) et 975,489 euros (+3,52E et +0,36%).

Durant l'intervalle, la parité eurodollar est passée de 1,31 à 1,3130 environ, soit une légère dépréciation du dollar de 0,23% environ. Dans la monnaie unique européenne, les 1.048,03 euros du 8 juin ne sont, eux, pas encore dépassés.

Cependant, l'encours du principal ETF aurifère ne reflète toujours pas ces niveaux record des prix. Ce produit de Bourse est utilisé comme baromètre de la demande physique des investisseurs 'longs' sur l'or. La masse de lingots qui forme la contrepartie de l'ETF américain SPDR Gold Shares était hier soir inchangée par rapport à la veille à 1.294,75 tonnes. Le 1er septembre, les 1.304,03 tonnes avaient été atteints, ce qui constitue l'unique dépassement de la barre symbolique des 1.300 tonnes depuis le 27 juillet. En outre, le record absolu de 1.320,44 tonnes remonte toujours aux 29 et 30 juin.

ABN Amro apporte ce matin, dans le numéro de septembre de la publication “Metals Monthly”, des indications intéressantes : entre juillet et août, les importations indiennes de métal jaune ont augmenté de 13%. Les bijoutiers stockent de la matière première en prévision de la saison des festivals qui a commencé par Raksha Bandhan, le 24 août, et durera jusqu'en novembre avec le Dhanteras.

Les analystes d'ABN Amro citent également “les spéculations persistantes selon lesquelles l'Etat chinois pourrait diversifier ses réserves de changes (investies à 1,5% en métal fin du total à ce jour) en utilisant l'or”, en dépit des dénégations officielles. Ils en doutent, mais ajoutent que la demande chinoise d'or a progressé, depuis le début de l'année, de 40% par rapport à 2009 à la même époque. D'autres pays émergents, comme le Vietnam, connaissent des tendances similaires.

A court terme, ABN Amro table sur une once variant entre 1.234 et 1.295 dollars. “Une robuste demande d'investissement sera nécessaire au 4ème trimestre pour que l'or maintienne sa trajectoire haussière”, prévient ABN Amro.

D'un point de vue technique, ScotiaMocatta note le rôle-clé joué par la dépréciation du dollar et les nouveaux records absolus atteints par l'once d'or en séance sur le marché spot. “La ligne de support du mouvement haussier que connaît l'or depuis huit semaines maintenant se situe à 1.247, les 1.262,50 et 1.263,20 jouant le rôle de supports secondaires”, calcule ScotiaMocatta.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12576
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13309
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Or : l'once enlève les 1.290 dollars à Londres.   Mer 22 Sep - 11:37

Cercle Finance le 22/09/2010 à 13:00

Volant de records en records, le cours de l'or en dollars profitait ce matin des dernières déclarations de la Fed qui hier se disait prête à assouplir de nouveau sa politique monétaire. Au terme du premier fixing du jour sur le marché de Londres, l'once de métal jaune cotait 1.291,75 dollars (+16,75$ et +1,3% par rapport au fixing de mardi après-midi) et 966,156 euros (-4,98E et -0,5%). Pour la première fois de son histoire à Londres, la barre des 1.290 dollars est enlevée.

Après avoir perdu 1,53% hier, le billet vert perd encore 0,88% ce matin contre l'euro, soit près de 3% de baisse en une semaine.

Au terme de la réunion du FOMC, son comité de politique monétaire, la Fed a indiqué hier soir qu'elle maintenait le statu quo, avec des taux courts toujours compris entre 0 et 0,25%. Mais elle a ajouté qu'elle se tenait prête à assouplir de nouveau sa politique monétaire si nécessaire. Cette annonce a été interprétée comme les prémisses d'un nouveau plan d'assouplissement quantitatif passant par des achats d'obligations souveraines, afin de faire baisser les taux longs.

Des opérations de ce type ont déjà été menées. Elles ont pour conséquence d'alourdir le bilan de la banque centrale de titres dont la qualité baisse. Mécaniquement, la valeur relative de la devise dont les établissements émetteurs ont la charge en supporte le poids.

Dès cette annonce, hier, l'once a immédiatement bondi à plus de 1.290 dollars sur le marché au comptant. “Après la réunion du FOMC, la parité dollar/franc suisse a glissé de 1,0074 à 0,9960, brisant une nouvelle fois de cette barre des 1,0000”, commentaient les analystes Changes de la banque privée suisse Pictet & Cie ce matin. En yens, devise également considérée comme une valeur-refuge, le dollar est retombé à 84,52 ce matin contre presque 86 yens en début de semaine.

Cependant, le baromètre de la demande des investisseurs aurifères 'longs', l'encours de métal adossé au SPDR Gold Shares américain, a terminé en baisse de 300 kilos hier soir à 1.304,17 tonnes. Il se situe toujours à un niveau record de deux mois, mais reste cependant en retrait du record absolu de 1.320,44 tonnes de fin juin.

Dans leur dernier commentaire disponible, les analystes techniques de ScotiaMocatta étaient haussiers à court terme. Après les 1.290 dollars, leur prochain objectif était de 1.356 dollars, sachant que la résistance invalidant la tendance actuelle se situe à 1.265 dollars.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12576
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13309
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: L'or franchit pour la première fois les 1.300 dollars l'once   Ven 24 Sep - 13:49

AFP le 24/09/2010 à 15:26

Le prix de l'or a franchi vendredi pour la première fois le seuil des 1.300 dollars l'once, battant un nouveau record historique grâce à la demande vigoureuse des investisseurs spéculatifs stimulée par un net affaiblissement du dollar.


_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12576
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13309
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: L'or touche un nouveau record avec la dégringolade du dollar   Mar 28 Sep - 15:08

Reuters le 28/09/2010 à 17:03

L'or a atteint mardi un nouveau record sur le marché spot , soutenu par la "fuite" des investisseurs vers les valeurs refuges et par la forte baisse du dollar après l'annonce d'une dégradation du moral des

Le cours du métal précieux est monté jusqu'à 1.302,90 dollars l'once, un record historique, avant de reculer pour évoluer aux environs de 1.300,70 dollars à 14h30 GMT.

Le contrats à terme sur l'or pour livraison décembre ont également atteint un nouveau plus haut à 1.308,90 dollars l'once.

Le dollar a touché un plus bas de cinq mois face à l'euro qui a franchi des barrières d'options aux environs de 1,3525 dollar.

La devise européenne a grimpé jusqu'à 1,3544 dollar, son niveau le plus haut depuis avril, selon la plateforme électronique EBS. L'indice mesurant l'évolution du dollar face à un panier de devises a par ailleurs touché son niveau le plus bas depuis février.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12576
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13309
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Or : encore un record, les 1.330 dollars en vue.   Mar 5 Oct - 14:22

Cercle Finance le 05/10/2010 à 13:34

L'or ne se départit pas d'une puissante tendance ascendante. Au terme du premier fixing du jour à Londres, l'once de métal jaune cotait 1.325,75 dollars (+12,25$ et +0,9% par rapport au fixing de lundi après-midi) et 962,153 euros (+3,11E et +0,3%). Il s'agit d'un nouveau record de tous les temps alors même que le précédent (1.316,25 dollars) ne datait que de vendredi.

Depuis que l'once a enlevé la barre des 1.300 dollars, le 29 septembre, elle s'est constamment maintenue au-delà de ce niveau pour le 9ème fixing de suite à ce jour.

Ce matin, les analystes Changes de Pictet & Cie rapportaient que “sur le marché des métaux précieux, un responsable du 'World Gold Council' [le Conseil mondial de l'Or, organisation professionnelle de grands groupes miniers aurifères, NDLR] fait état d'une demande soutenue d'or de la part des banques centrales russe, chinoise et philippine en vue de diversifier leurs réserves monétaires. Cela est une des raisons principales de la hausse ininterrompue du métal jaune”, indique la banque suisse.

'Le marché de l'or, après s'être attaché en début d'année à la question de la soutenabilité des déficits budgétaires en Europe, est aujourd'hui essentiellement préoccupé par la possibilité d'une dépréciation du dollar. Ces craintes ont été confirmées par la teneur des propos tenus lors de la dernière réunion de la Fed, indiquant clairement que le retour de la politique de détente quantitative n'était plus conditionné par un faible niveau de croissance, mais serait plutôt compatible avec le bas niveau actuel de l'inflation et de l'emploi', relevaient les analystes de Natixis dans leur dernier numéro de Commo Hebdo.

Du côté du SPDR Gold Shares, le premier ETF (fonds négocié en Bourse) aurifère au monde coté aux Etats-Unis mais aussi en Asie, l'attentisme domine : hier au soir, l'encours de lingots adossé au produit de Bourse a reculé de 430 kilos à 1.301,91 tonnes. Or le 29 septembre, il atteignait 1.305,69 tonnes, quand son record absolu de 1.320,44 tonnes date toujours de fin juin.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta notaient hier soir qu'une résistance est en cours de formation aux environs du record absolu, sur le marché spot et en date d'hier soir, de 1.320 dollars. Un support est identifié à 1.300, puis des résistances à respectivement 1.349 puis 1.369 dollars. La tendance haussière est toujours puissante, indique les analystes de la banque canadienne. Les 1.330 dollars ont été frôlés ce matin sur le comptant.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12576
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13309
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Or : encore et toujours des records pour le métal jaune.   Jeu 14 Oct - 12:02

Cercle Finance le 14/10/2010 à 13:41

Encore un ! Au terme du premier fixing du jour à Londres, l'once de métal jaune cotait 1.380,75 dollars (+15,25$ et +1,1% par rapport au fixing de mercredi après-midi) et 980,159 euros (+0,75E et +0,1%). L'onde de choc des “minutes” de la Fed, publiées mardi soir, continue de se faire sentir et induit un flux quasi-interrompu de records.

Depuis un mois, l'once d'or a gagné plus de 10% en dollars, soit presque 130 dollars ! En revanche, en euros, la hausse se limite à 4,7 euros et 0,5%. On notera que dans le même intervalle, la dépréciation du billet vert face à la monnaie unique européenne se limite à 8,1%.

Les derniers mouvements de hausse semblent cependant relever davantage de la baisse du dollar que d'un appétit concret pour le métal jaune. Mais même dans ces circonstances, l'or comme le franc suisse continuent de jouer leur rôle de valeur-refuge face à une éventuelle dépréciation du billet vert - et une résurgence de l'inflation.

Les “minutes” du dernier comité de politique monétaire de la Fed, qui semble résolue à mener sous peu un nouvelle assouplissement quantitatif face à une conjoncture molle, plombent toujours la devise dont la banque centrale US a la charge. Valeur-refuge, l'or en profite.

Cependant, on notera que ces records qui s'additionnent les uns aux autres, au rythme de presque un par jour, interviennent sans que les ETF ne suivent. Ainsi en date d'hier soir, l'encours du premier de ces produits de Bourse permettant de s'exposer à l'or aussi aisément qu'en achetant des actions a encore reculé : le SPDR Gold Shares rassemblait ainsi 2,13 tonnes d'or de moins que la veille, soit 1.285,20 tonnes. Soit son plus bas niveau depuis le 10 août dernier. Les ETF sont considérés comme le baromètre des investisseurs 'longs' pour le métal jaune.

Or le record absolu de cet encours, 1.320,44 tonnes, remonte à la toute fin du mois de juin et coïncidait alors avec une précédente vague de record du prix du métal jaune.

“Serait-ce la nouvelle bulle spéculative ?”, indiquait Pictet & Cie ce matin, en se référant au cours des métaux précieux. L'argent n'est d'ailleurs pas en reste, avec une hausse de 190% depuis deux ans.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta constataient hier soir, à la clôture du marché spot, que leur objectif de 1.369 dollars avait été dépassé. Aucune inversion de la tendance haussière ne semble se profiler, notent-ils. Un support est identifié à 1.355 dollars, puis des résistances à 1.375 et ensuite, potentiellement, 1.448 dollars.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12576
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13309
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Or : l'once hésite sous la barre des 1.380 dollars.   Ven 15 Oct - 12:00

Cercle Finance le 15/10/2010 à 13:34

L'once reste très proche du record de tous les temps qu'elle a inscrit hier matin en dollars sur le marché de Londres, soit 1.380,75 dollars. A Londres en fin de matinée, au terme du premier fixing du jour à Londres, l'once de métal jaune cotait 1.377,25 dollars (+4$ et +0,3% par rapport au fixing de mercredi après-midi) et 977,328 euros (+1,4E et +0,1%).

On signalera le rebond plutôt marqué atteint, hier soir, par l'encours du premier ETF aurifère mondial, le SPDR Gold Shares. Coté sur les marchés boursiers d'Amérique du Nord et d'Asie (Tokyo, Singapour et Hong Kong), ce produit financier permet de s'exposer facilement au cours de l'or en passant par la Bourse et est gagé sur un stock de lingots. Très prisé des investisseurs, le SPDR est le plus important de ces produits.

Or hier et après bien des jours de baisse, son encours de métal a bondi de 19,14 tonnes par rapport à la veille pour rebondir à 1.304,34 tonnes. Il revient ainsi aux niveaux qu'il avait perdus de vue depuis fin septembre.

MKS Finance indique que la décision de Singapour de durcir sa politique monétaire afin de contenir l'inflation, alors même que la Fed vient d'annoncer qu'elle pourrait encore adoucir la sienne, signale l'écart de valeur entre les devises des pays développés et celles des émergents. Le dollar et par ricochet l'or en ont subi les conséquences.

D'un point technique, ScotiaMocatta relevait hier le nouveau plus haut de séance atteint sur le marché spot, soit 1.387 dollars (soit le nouveau record absolu), avant une clôture 11 dollars plus bas. Attention : les analystes croient déceler une figure en “marteau inversé” sur les cours de l'or, “ce qui constitue souvent un signal technique avertissant d'un renversement”.

La tendance reste pour l'instant haussière, un support étant identifié à 1.355. Mais une clôture ce soir à New York sous le niveau de la veille (soit 1.376 dollars) “donnerait le signal de la vente”, pronostique la banque canadienne.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12576
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13309
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Or : légère reprise de l'once sur les 1.345 dollars.   Jeu 21 Oct - 11:26

Cercle Finance le 21/10/2010 à 13:20

Le métal jaune semblé décidé à poursuivre le rebond qu'il a marqué hier sur la barre des 1.330 dollars, après ses records absolus de la semaine dernière. Au terme du premier fixing du jour à Londres, l'once de métal jaune cotait 1.345,25 dollars (+6,25$ et +0,5% par rapport au fixing de mercredi après-midi) et 959,522 euros (-3,1E et -0,3%).

Entre les deux derniers fixings, le cours de la parité de changes euro/dollar est passé de l'ordre de 1,39 a plus de 1,40, soit une baisse du dollar d'un peu moins de 1%. Alors qu'il se négocie principalement en dollars US, le cours du métal jaune a tendance à varier en fonction de la valeur du dollar.

MKS Finance estime que les liquidations de fonds et la chasse aux bonnes affaires se combattent actuellement sur le marché de l'or, ce qui induit une forte volatilité.

En tout cas, l'appétit pour le métal jaune des investisseurs longs, tel que le mesure l'encours du principal ETF aurifère, le SPDR Gold Shares, ne porte pas la trace d'un regain d'intérêt. Il a de nouveau reculé hier soir de 910 kilos pour la 3ème journée de suite, à 1.299,18 tonnes.

Dans son dernier commentaire publié ce matin, le fondeur-affineur allemand Heraeus fait le point. Selon Wolfgang Wrzesniok-Rossbach, directeur des ventes du groupe industriel spécialisé dans les métaux fins, et malgré la correction, il faut tout de même noter que l'once se trouve 300 dollars au-dessus de son niveau de début d'année.

Le tout dernier épisode de la hausse des cours tient essentiellement à la dépréciation du dollar, assure-t-il. Mais Wolfgang Wrzesniok-Rossbach ajoute : “durant les deux dernières semaines, et c'est intéressant, ni les spéculateurs actifs sur le COMEX ni les acheteurs d'ETF n'ont impulsé la tendance”, ces deux types d'intervenants n'ayant acheté que 21 tonnes de métal la semaine dernière. Soit un montant peu considérable, d'autant que c'est autant que ce qu'ils avaient vendu la semaine précédente.

“On ne peut donc que spéculer sur les tenants de la récente hausse de l”or”, conclut Heraeus. Sans doute les achats de métal physique expliquent-ils une partie de la tendance, “comme en témoigne le regain de nos ventes de lingots d'investissements”. Mais qui d'autre pourrait en être responsable ? C'est ce que se demande le marché : des banques centrales désireuses de réduire leur exposition au dollar menacé par le “QE II” ? Des mineurs d'or rachetant leurs positions à terme ? Peut-être “une combinaison des deux”, suppute Heraeus.

D'un point de vue technique, ScotiaMocatta relève le rebond du cours de l'once observé sur la barre des 1.330 dollars jusqu'à 1.347. La tendance de la séance d'hier sur le marché au comptant suggère fortement qu'un rally sur le pivot des 1.355 se prépare. La position de Scotia est “baissière” à court terme. Elle passerait à “neutre” si les 1.355 étaient repris.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12576
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13309
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Or : l'once attend la Fed campé sur les 1.360 dollars.   Mer 3 Nov - 13:18

Cercle Finance le 03/11/2010 à 13:39

Stabilisé pour la troisième séance de suite entre 1.350 et 1.360 dollars environ, le métal jaune attendait lui aussi la décision que la Fed annoncera ce soit à l'issue de son comité de politique monétaire. Au terme du premier fixing du jour à Londres, l'once de métal jaune cotait 1.358,50 dollars (+7,5 dollars et +0,5% par rapport au fixing de mardi après-midi) et 966,904 euros (+2,9 euros et +0,3%).

Après sa baisse marquée de la veille (-0,95% face à l'euro à 1,4031), le dollar demeurait parfaitement stable à cette heure et n'a d'ailleurs guère varié entre les deux “fix” considérés ci-dessus.

La hausse que l'once connaît malgré tout, en dollars comme en euros, n'est pas sans rappeler celle du pétrole. En effet, le consensus table en moyenne sur l'annonce par la Fed d'un 2ème programme (dit “quantitative easing II”, ou QE II) de rachats d'actifs obligataires de 500 milliards de dollars. Un communiqué de la banque centrale US est attendu ce soir à 19 heures 15.

Cette politique monétaire non conventionnelle (agissant sur autre chose que les taux d'intérêt de court terme) a pour effet de peser sur les taux longs, qui varient à l'inverse de la valeur des obligations. Habituellement, cette action est favorable à la croissance, et in fine devrait avoir des conséquences inflationnistes. En outre, elle dégrade le bilan de la banque centrale en question, ce qui joue sur la valeur de la devise dont elle s'occupe. Les matières premières et les actifs réels, dont les actions font d'ailleurs partie, devraient voir leurs prix profiter de cette politique. A supposer bien sûr que la décision de la Fed soit bien conforme aux attentes des investisseurs.

Toutefois, un analyste basé à Londres relativisait ce matin les récents records enregistrés par l'once d'or, et tout spécialement son passage rapide de 1.150 à près de 1.400 dollars. “L'inflation de dollars US contrôlée par la Fed a entraîné de nouveaux sommets de cours soulignant plus que jamais l'importance prise par la demande financière d'or.” Mais le spécialiste ajoute qu'en euros, le métal jaune reste stable depuis le printemps dernier, soit depuis le début du mois de mai.

“A plus long terme, le maintien durable de taux d'intérêt réels nuls sera le principal déterminant du grand marché haussier de l'or”, ajoute enfin l'analyste.

En tout cas, inutile de compter sur les investisseurs “longs” pour l'instant. L'encours du principal ETF aurifère, le SPDR Gold Shares, a encore baissé hier soir de presque une tonne et est ainsi revenu à 1.292,19 tonnes, au plus bas depuis le 13 octobre.

Les repères fournis par l'analyse technique peuvent aider à y voir plus clair, alors que le marché reste calme avant un évènement majeur. “Le métal consolide actuellement près de ses records, et hésite encore entre l'inscription de nouveaux plus hauts ou le mouvement inverse”, écrit ce matin ScotiaMocatta.

A cette heure sur le marché au comptant, l'once cote 1.361 dollars. Selon les analystes de ScotiaMocatta, voici les niveaux à surveiller : à la baisse, un premier support est identifié à 1.347 dollars, puis un second plus solide à 1.330. Sous ce niveau, des liquidations sont à prévoir. Dans l'autre sens, les résistances se situent à 1.369 et 1.387 dollars, sont record absolu pour l'instant.


_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12576
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13309
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Or : l'once profite peu de la Fed, tendance incertaine.   Jeu 4 Nov - 15:54

Cercle Finance le 04/11/2010 à 14:36

La valeur-refuge aurait-elle perdu de sa superbe ? A la différence de nombre de classes d'actifs, l'or ne profite guère de l'annonce de la Fed. Au terme du premier fixing du jour à Londres, l'once de métal jaune cotait 1.361 dollars (+15,5 dollars et +1,15% par rapport au fixing de mercredi après-midi) et 955,624 euros (-3,25 euros et -0,3%).

Signalons que les 1.345,50 dollars atteints hier après-midi sur le marché de Londres constituaient le plus bas niveau depuis fin octobre. Depuis le début du mois en cours, la tendance était jusqu'alors comprise entre 1.350 et 1.360 dollars.

Hier sur le marché au comptant, l'once a échoué sur un plus haut de 1.364. Il s'en est suivi une vive dégringolade qui a amené l'once à rebondir, quelques heures plus tard, une trentaine de dollars plus bas sur les 1.327 ! Remise de ses émotions après l'annonce de la Fed, l'once est repartie à l'assaut des 1.368 ce matin, mais la tendance reste fragile.

En effet et comme prévu, la Fed a donc une nouvelle fois maintenu ses taux courts entre 0 et 0,25%, soit 'un niveau exceptionnellement bas pour une période prolongée', selon la formule consacrée restée invariable. La banque centrale US a également annoncé qu'elle procéderait à 600 milliards de rachats d'obligations du Trésor (US) d'ici fin juin 2011 au rythme de 75 milliards mensuels. C'est un peu plus que le consensus du marché, qui tablait sur 500 milliards de rachats. Le dollar a donc repris son mouvement de baisse face à l'euro notamment.

Face au franc suisse comme à l'or, considérés comme des valeurs-refuge, le dollar se tient bien. La hausse qui touche les actions, le pétrole et les matières premières semble épargner le métal jaune.

Les investisseurs 'longs', qui ont notoirement contribué à la hausse de l'or ces dernières années, semblent toujours aussi effacés. Hier soir, l'encours du tout premier des ETF sur or, le SPDR Gold Shares, était toujours de 1.292,19 tonnes, comme la veille. Il s'agit de son plus bas niveau depuis le 13 octobre.

En revanche l'argent vient de marquer un record de 30 ans, au-dessus des 25 dollars l'once. Une once d'or permet donc d'acheter pratiquement 54 onces d'argent.

L'or reste cependant bien parti pour terminer l'année en hausse de plus de 20%, ce qui signerait dix années consécutives de progression. Mi-octobre, l'once a atteint un nouveau record de tous les temps en dollars, à 1.387 dollars sur le spot.

Selon les analystes technique de ScotiaMocatta, la clôture de la veille en baisse à 1.342 et les derniers mouvements clairement baissiers pour l'once. “Nous pensons maintenant que les 1.315,50, un plus bas de deux semaines, sont devenus un pivot critique pour l'once d'or”, écrivent-ils. La hausse ne devrait reprendre que si la résistance des 1.366 était enlevée en clôture.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12576
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13309
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Or : de records en records, les 1.400 dollars en vue.   Ven 5 Nov - 13:18

Cercle Finance le 05/11/2010 à 13:57

Avec un certain retard à l'allumage après la décision de la Fed, mardi soir, l'once d'or ne cesse d'atteindre des plus hauts de tous les temps en dollars. Au terme du premier fixing du jour à Londres, l'once de 31,10 grammes cotait 1.384,25 dollars contre 1.381 dollars lors du fix de la veille au soir, soit +3,25 dollars (+0,25%), et 978,061 euros, soit +10 euros (+1%). Hier et aujourd'hui sur le spot, les 1.390 dollars ont été dépassés.

Entre les deux derniers “fix”, la parité de changes euro/dollar est passée de plus de 1,42 et un peu plus de 1,41 dollar, soit une reprise du billet vert de l'ordre de 0,75 qui peut expliquer le mouvement en euros.

En dollars, l'once vient donc de marquer un nouveau record absolu selon les prix de Londres, où trois fixings supérieurs à 1.380 dollars ont donc été enregistrés à ce jour, le premier remontant au 14 octobre. En euros, le record de tous les temps de 1.048,03 euros l'once du 8 juin reste loin.

Après la Fed dont le second plan de rachat obligataire était supérieur aux attentes, le dollar a enregistré trois séances de baisse significatives de l'ordre de 3% au total. Après des hésitations, l'or a fini par réagir lui aussi : “les marchés ont réagi violemment hier suite à la décision de la Fed, avec une vague de vente de dollars en faveur des métaux précieux et de monnaies plus risquées telles que le dollar australien, le dollar néo-zélandais et le rand sud-africain”, commentait ce matin Pictet & Cie.

L'argent n'est pas oublié en marquant des sommets de 30 ans près de 27 dollars l'once. Le pétrole, dans sa version WTI américain, a touché à plus de 87 dollars des niveaux qui lui restaient interdits depuis octobre 2008.

D'un point de vue technique, ScotiaMocatta souligne l'extrême volatilité qui caractérise de nouveau le cours de l'or. Après une dégringolade d'une trentaine de dollars voilà deux jours qui l'avait alors fait repasser sous les 1.330, l'once a, hier sur le marché spot, décollé de 1.348 à 1.384 dollars ! Des hausses semblent probables aux analystes, “seul un échec à franchir les 1.387 pouvant jeter le doute sur la vigueur du courant haussier”.

On notera que sur le marché au comptant, les 1.390 dollars ont été dépassés ce matin, bien que vers 13 heures 35 le cours soit retombé à 1.378,60 dollars.

La tendance est donc toujours haussière selon ScotiaMocatta, avec un pivot de court terme identifié à 1.347, un support à 1.366, et des résistances à 1.387 - l'ancien plus haut de tous les temps - puis 1.414.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12576
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13309
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Or : l'once tient les 1.400 dollars à Londres malgré le spot   Mer 10 Nov - 13:20

Cercle Finance le 10/11/2010 à 13:52

Après une chute de plus de 40 dollars enregistrée hier soir sur le marché au comptant sous les 1.384 dollars, l'or se tenait à Londres ce matin. Au terme du premier fixing du jour à Londres, l'once de 31,10 grammes cotait 1.402 dollars contre 1.421 dollars lors du fix historique de la veille au soir, soit - 19 dollars (-1,3%), et 1.016,38 euros, soit -2,4 euros (-0,2%).

La banque Pictet & Cie rappelait, à propos de la chute observée par l'or hier soir sur le spot : “cette avancée [de l'or, jusqu'à 1.423 dollars] a cependant été stoppée net par la décision du CME Group [opérateur du 1er marché de produits dérivés sur l'or, NDLR] d'augmenter les marges de 30% sur les futures de l'argent au Comex, ce qui a provoqué une chute vertigineuse à 1.383,20 dollars pour l'or et à 26,86 dollars sur l'argent !!!”.

Cette chute sous les 1.400 dollars qu'a connu le spot a donc épargné les fixings de Londres, dont les deux derniers sont restés supérieurs à cette barre symbolique.

MKS Finance, un important négociant en or helvétique, évoquait ce matin une tendance “volatile et saccadée” sur le marché du métal jaune, qui reste proche de ses records de tous les temps. Bien évidemment, ajoute le groupe, les inquiétudes souveraines relatives aux pays européens sont revenues, mais ce n'est pas tout. Le rôle monétaire du métal jaune, évoqué par le président de la Banque mondiale Robert Zoellick, est de plus en plus souvent mis en avant.

“Il est parvenu jusqu'à nous que la banque centrale du Vietnam va autoriser 'des volumes raisonnables' d'importation d'or afin de 'stabiliser' le marché ces deux prochaines semaines, nouvelle qui devrait soutenir le cours de l'or”, estime MKS.

Du côté des ETF aurifères, baromètre de la demande des investisseurs “longs”, l'atonie est cependant toujours de mise. L'encours du SPDR Gold Shares était hier soir de 1.292,98 tonnes, soit 1,22 tonne de moins que la veille.

D'un point de vue technique, ScotiaMocatta identifiait hier soir un support à 1.387,50 dollars, sur lequel un rebond semble avoir eu lieu, le suivant se situant à 1.328. En dépit des difficultés de la tendance haussière à se maintenir au même rythme que ces dernières séances, “les perspectives du métal sont toujours substantiellement positives” et les analystes s'attendent à ce que de nouveaux plus hauts soient inscrits ces prochaines semaines.


_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12576
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13309
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Or : la décrue se poursuit sur les 1.360 dollars.   Mar 16 Nov - 12:48

Cercle Finance le 16/11/2010 à 13:24

Malgré le regain de crise souveraine en Europe, l'or ne parvient pas à retrouver de l'allant après ses records de la semaine passée. Au terme du premier fixing du jour à Londres, l'once de 31,10 grammes cotait 1.363,25 dollars contre 1.368,50 dollars lors du fix de lundi après-midi, soit - 5,25 dollars (-0,4%), et 1.001,87 euros, soit -3,1 euros (-0,3%).

Notons que le cours de la parité de changes euro/dollar n'a guère varié entre l'intervention des deux derniers fixings.

Malgré une décrue de l'ordre de 60 dollars par rapport aux sommets historiques atteints en début de semaine dernière, les investisseurs “longs” ne semblent toujours pas désireux de revenir sur le métal. Ainsi, hier au soir, l'encours du premier ETF aurifère au monde, le SPDR Gold Shares permettant de jouer l'or depuis la Bourse, était toujours de 1.290,86 tonnes. Soit le niveau auquel il est tombé lundi et un point bas depuis le 13 octobre.

Chez MKS Finance, on estime que le décrochage de l'or résulte notamment des craintes de voir la Chine durcir de nouveau sa politique monétaire face à une inflation en nette hausse. Une éventuelle tension des taux chinois inciterait les ménages locaux, pour qui les choix de support d'épargne ne sont pas légion, à arbitrer en faveur des produits à revenus fixes. Et donc au détriment de l'or, également prisé en Chine à des fins d'investissements alors que la pierre et les actions locales sont considérées comme relativement spéculatives.

La rumeur qui voulait que cette tension monétaire intervienne ce week-end a donc été démentie par les faits, mais cela n'a pas suffi pas à relancer le cours du métal jaune. L'actualité demeure limitée : le négociant helvétique en métal jaune évoque l'achat d'une tonne d'or par la banque centrale du Népal auprès du FMI, et l'abolition des droits d'entrée sur le métal jaune au Vietnam pour limiter la hausse des prix locaux.

Certes, les opérations d'assouplissement quantitatif menées par la Fed constituent par nature un terrain favorable pour la hausse des prix des métaux précieux. Cependant, “nous n'excluons pas l'éventualité de nouvelles liquidations des positions longues à très court terme, la hausse du dollar limitant la possibilité d'une nouvelle progression à ce stade”, écrit-on chez MKS Finance.

Selon ScotiaMocatta, hier sur le marché au comptant américain, l'once a certes trouvé un soutien vers 1.360 dollars, mais “n'a pas été capable de rebondir après sa chute de 47 dollars de vendredi”. Un courant vendeur devrait se manifester autour du pivot de 1.383, des “stop loss” n'étant attendus qu'à 1.353 et surtout 1.348 dollars. “Cette semaine sera importante sur le marché de l'or après le vif retournement intervenu sur les 1.424”, avertissent les analystes techniques ; “si la tendance est toujours techniquement haussière, la dégringolade de vendredi signale peut-être un tournant”.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12576
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13309
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Or : près de 85 dollars de perdus depuis le 9 novembre.   Mer 17 Nov - 13:26

Cercle Finance le 17/11/2010 à 13:41

Rien ne semble pouvoir enrayer la chute que connaît le cours du métal jaune depuis qu'il a marqué de nouveaux records au-dessus des 1.420 dollars. Au terme du premier fixing du jour à Londres, l'once cotait 1.336,50 dollars contre 1.349 dollars lors du fix de mardi après-midi, soit - 12,5 dollars (-0,9%), et 988,389 euros, soit -5,3 euros (-0,5%). Les prises de bénéfices l'emportent toujours à l'approche de la fin de l'année.

Depuis le 9 novembre où un record absolu de 1.421 dollars a été atteint, le prix londonien de l'once d'or a dérapé de près de 85 dollars, ou pratiquement 6%. En euros, la baisse est limitée à 3%, ce qui reflète grosso modo la reprise du dollar durant cette période. Comme le relève MKS Finance, un important négociant helvétique en or, la reprise du dollar est un important facteur de baisse pour l'or actuellement.

La réédition d'une crise des dettes souveraines en Europe, qui avait porté l'once à un record absolu en euros qui n'a jamais été dépassé depuis (1.048,03 euros, le 8 juin dernier), ne semble pas cette fois avoir le même effet. D'ailleurs, l'encours de métal adossé aux ETF aurifères ne grimpe pas comme en mai dernier.

En effet, le discours rassurant des Etats européens sur la situation de l'Irlande et les outils dont dispose maintenant l'Union européenne pour limiter les crises semblent de nature à réduire le niveau de risque systémique.

En outre, le gouvernement chinois a finalement donné raison aux rumeurs qui, en fin de semaine dernière, annonçaient l'imminence d'un resserrement monétaire en Chine où l'inflation ne donne pas de signes de répit. Les épargnants chinois pourraient être incités à miser davantage sur les produits de taux, alors qu'ils sont d'importants consommateurs d'or d'investissement.

Le relèvement des commissions du CME sur les produits dérivés sur l'argent suscite toujours la crainte que le marché à terme américain ne fasse de même avec l'or.

Et enfin, les gérants qui “habillent” leur bilan de gestion en fin d'année tendent à prendre des profits sur le métal jaune, qui n'en est pas moins parti pour aligner fin décembre sa 10ème année consécutive de hausse en dollars. Depuis fin 2009, l'once gagne 21,5% en dollars et près de 29% en euros à ce jour, selon les fixings de Londres.

“Nous venons de connaître une troisième séance de baisse consécutive, ce qui pourrait présager d'une correction plus marquée que nous ne le pensions précédemment”, pronostiquait MKS Finance dans son commentaire de la veille au soir.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta relèvent que l'once a, hier sur le marché spot, brisé sa ligne de tendance haussière à 4 mois des 1.355, ce qui a provoqué sa chute jusqu'à 1.330. “Une clôture sur ce niveau met un terme officiel à la tendance haussière”, indiquent-ils. Des supports sont identifiés à 1.326 et 1.315,50 dollars.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12576
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13309
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Or : l'once s'offre un rebond de près de 20 dollars.   Jeu 18 Nov - 12:58

Cercle Finance le 18/11/2010 à 13:47

La volatilité est décidément toujours de mise sur le marché aurifère, où le métal gagne une vingtaine de dollars par rapport à la veille. Au terme du premier fixing du jour à Londres, l'once cotait 1.356,75 dollars contre 1.337,50 dollars lors du fix de mercredi après-midi, soit + 19,25 dollars (+1,4%), et 988,389 euros, soit +7,7euros (+0,7%).

Après une chute de 1,43 à 1,35 dollar, l'euro s'est stabilisé et est bien parti à cette heure, pour aligner sa 2ème séance consécutive de hausse face au billet vert. La monnaie unique cote 1,3657 dollar, en hausse de 0,94%, alors que les craintes pesant sur le secteur bancaire irlandais se font moins vives.

Selon MKS Finance, les variations du billet vert jouent toujours un rôle-clé dans celles de l'or : “la force du dollar réduit l'intérêt du métal [jaune] en tant qu'investissement alternatif”, écrivait hier soir le négociant suisse en métaux précieux. Selon lui, l'or et l'argent sont “confortablement installés dans une phase de correction”. MKS suggère maintenant d'avoir l'oeil sur la Chine et son éventuel durcissement monétaire, et sur la situation irlandaise.

En revanche, toujours rien du côté de l'encours de métal adossé au premier ETF aurifère au monde, le SPDR Gold Shares coté en Amérique du Nord et en Asie. Hier soir encore, il demeurait au même niveau que celui auquel il est tombé le 11 novembre dernier, soit 1.290,86 tonnes. Ce qui est aussi un record de faiblesse depuis le 13 octobre.

L'encours des ces produits financiers permettant de jouer l'or depuis la Bourse est habituellement considéré comme un baromètre de l'appétit des investisseurs 'longs' pour l'or. D'ailleurs, il avait enregistré de vives progressions lors de la première phase de la crise souveraine européenne, au seuil de l'été.

Cependant, la dernière édition d'une parution du Conseil mondial de l'Or (CMO), “Gold Demand Trends”, incite à se montrer plus circonspect sur le sens à donner aux variations des ETF. L'organisation indique d'abord que la demande globale d'or a augmenté de 12% en volume au 3ème trimestre à 922 tonnes, soit +43% en valeur à 36,4 milliards de dollars.

Celle émanant de la bijouterie s'habitue à la hausse des prix et a crû de 8% à 529,8 tonnes. Du côté des ETF, la baisse atteint 7% à 38,7 tonnes, et elle est aussi de 2% à 17,2 tonnes pour la demande de médailles et de numismatique. En revanche, les produits d'investissement physiques ont vu leur demande gagner 25% à 243 tonnes sur le trimestre, tout spécialement du côté des lingots (+44 % à 132,4 tonnes). L'investissement en or ne semble donc plus, durant cette seconde partie de l'année, tiré par les ETF comme tel était le cas durant le 1er semestre.

D'un point de vue technique, le sentiment baissier de ScotiaMocatta se confirme. Hier soir sur le marché au comptant, l'once a clôturé en baisse pour la 4ème séance de suite (à 1.335 dollars). L'once terminant une fois encore sous sa ligne de tendance à 4 mois, les analystes écrivent que “le risque est que l'once reste mal orientée et se dirige vers ses supports de 1.326 et 1.315 dollars”. Une résistance est identifiée à 1.355 dollars.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12576
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13309
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Or : l'once campe au seuil des 1.360 dollars.   Ven 19 Nov - 13:28

Cercle Finance le 19/11/2010 à 13:43

Aucune tendance claire ne se dessinait sur le marché de l'or ce matin. Au terme du premier fixing du jour à Londres, l'once cotait 1.357,50 dollars contre 1.350,25 dollars lors du fix de jeudi après-midi, soit + 7,25 dollars (+0,5%), et 990,659 euros, soit - 2 euros (- 0,2%).

Entre ces deux derniers fixings, la parité de changes euro/dollar est passée de 1,36 à 1,37 dollar environ, soit une réappréciation de la monnaie unique de 0,7% qui doit expliquer en partie, mais en partie seulement, les mouvements de l'or dans les deux devises.

MKS Finance soulignait hier soir le rapport du Conseil mondial de l'Or sur les tendances du marché au 3ème trimestre, avec une hausse de 12% de la demande globale de métal sur un an. La demande de l'Inde a de son côté décollé de 28%, dont 184,5 tonnes pour les bijoux et 45 tonnes pour les pièces et lingots. La Chine est le 2ème acheteur d'or sur la période, avec 153,7 tonnes.

En outre et sur le comptant (spot), “les acheteurs sont revenus sur le marché de l'or [hier]”, ajoutait le négociant helvétique. La reprise de l'euro y a d'ailleurs contribué. Cependant, et d'ici la fin de l'année, le cours du métal jaune semble vulnérable à des prises de bénéfices découlant des “habillages de bilan” des gestionnaires, et à un renforcement du dollar, selon MKS Finance.

La décrépitude est toujours de mise pour l'encours de métal adossé au principal ETF aurifère au niveau mondial, le SPDR Gold Shares “multi-listé” (c'est-à-dire coté sur différentes places boursières) en Amérique du Nord et en Asie. Hier soir et après quatre séances de stabilité, il a reculé de 4,56 tonnes par rapport à la veille à 1.286,30 tonnes. Il s'agit de son plus faible niveau depuis le 13 octobre. Notons que le record absolu atteint fin juin dernier, à 1.320,44 tonnes, s'éloigne encore un peu plus. Cet indicateur était considéré habituellement comme un baromètre de l'appétit des investisseurs pour le métal jaune.

Rappelons que le Conseil mondial de l'Or indiquait qu'au 3ème trimestre 2010, la demande identifiable d'or à des fins d'investissement avait décollé de 19% à 281,8 tonnes. Parmi ses composantes, les ETF aurifères ont reculé de 7% à 38,7 tonnes, alors que la demande de lingots s'envolait : + 44% à 132,4 tonnes (et +64% sur douze mois). Les investisseurs sont donc toujours là, mais ils préfèrent apparemment le métal physique au métal-papier.

D'un point de vue technique, ScotiaMocatta notait la tentative effectuée par l'once d'or sur le marché spot, hier, de repartir à l'assaut des 1.360 dollars. Sans succès à la clôture, qui est intervenue à 1.352. Pour l'instant, les analystes ont une opinion 'neutre' sur la tendance de court terme, identifiant un support à 1.330 et une résistance à 1.366.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12576
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13309
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Or : l'once reprend les 1.360 dollars, regain d'inquiétudes.   Mar 23 Nov - 13:33

Cercle Finance le 23/11/2010 à 14:16

Pour la première fois depuis le 16 novembre, le cours de l'or sur le marché de Londres est repassé au-dessus des 1.360 dollars. Au terme du premier fixing du jour outre-Manche, l'once cotait 1.361 dollars contre 1.356,50 dollars lors du fix de lundi après-midi, soit + 4,5 dollars (+0,3%), et 1.001,32 euros, soit + 8,1 euros (+ 0,8%).

Certes, le dollar se reprend de nouveau ce midi contre l'euro, qui à 1,3543 dollar à cette heure a perdu environ 1 centime depuis vendredi. De plus, l'échange de plusieurs dizaines de tirs d'artillerie entre les deux Corées, à l'initiative de celle du Nord, a également pu inciter les cambistes à se repositionner sur la valeur-refuge qu'est l'or en raison de craintes géopolitiques.

Mais on notera que les craintes de contagion des risques souveraines entourant l'euro se situent toujours au premier plan, ce qui peut expliquer la surperformance de l'or en euros. Notons à ce propos que la barre des 1.000 euros l'once, qui avait été abandonnée le 1er juillet suite au tassement de la 1ère crise souveraine européenne liée à la Grèce, n'a été reprise que le 9 novembre dernier, alors que la crise bancaire s'intensifiait en Irlande.

Chez Pictet & Cie, on souligne ce matin “la demande d'aide adressée par le gouvernement irlandais à l'Union européenne et au FMI et au vu des craintes concernant le Portugal et l'Espagne”. 'Le Portugal apparaît désormais comme la prochaine victime potentielle de cette crise des dettes souveraines européennes', estime-t-on chez Barclays Bourse.

Ces craintes souveraines soutiennent l'appétit pour le métal jaune, en tant que valeur-refuge. Vendredi soir, les spécialistes de MKS Finance, maison de négoce aurifère helvétique liée au fondeur PAMP, étaient perplexes. D'un côté, estimaient-ils, il est difficile de repousser l'éventualité d'une correction plus ample jusqu'à 1.250 dollars alors que la fin de l'année approche, et avec elles les “habillages de bilan” des gestions de fonds. De l'autre, les incertitudes entourant les questions souveraines en zone euro et l'assouplissement quantitatif mené par la Fed devraient continuer à attirer les acheteurs.

Ajoutons que la perspective de Thanksgiving, jour férié jeudi, devrait sensiblement atténuer les volumes du côté américain.

A propos des valeurs, on signalera ce matin que les analystes de HSBC ont repris le suivi des géants des mines d'or nord-américains Barrick Gold et Newmont Mining, avec des conseils d'achats et des objectifs de cours dénotant de potentiels de hausse supérieurs à 20%. Ils citent, comme argument d'investissement, l'effet de levier que les coûts d'extraction de ces mines peut jouer relativement au prix du métal.

D'un point de vue technique, chez ScotiaMocatta, on estime que la tendance de l'or est haussière sur une semaine, mais neutre en données quotidiennes. Des résistances sont identifiées à 1.365 et 1.377, quand en sens inverse des supports “solides” se situent à 1.326 et 1.315 dollars.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Or : vif rebond, les 1.120$ en ligne de mire.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Or : vif rebond, les 1.120$ en ligne de mire.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un compte pro obligatoire en cas de boutique en ligne ?
» Une boutique en ligne
» MOTEUR EN LIGNE
» Jouer du piano en ligne
» Conditions pour l'ouverture d'un boutique en ligne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Buzz-Trading  :: Produits Financiers :: Devises et Matières premières (Pétrole, OR...)-
Sauter vers: