Buzz-Trading

Bourse, Investissement, Trading, Analyses fondamentale et technique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Rechercher sur le site Amazon.fr
Meilleures Ventes
Boutique DVD
Plaisir d’Offrir
High-Tech
Coup de Coeur
MP3
Facebook

Partagez | 
 

 Or : vif rebond, les 1.120$ en ligne de mire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12576
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13309
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: L'or atteint un nouveau record...   Ven 15 Avr - 10:12

AFP le 15/04/2011 à 11:42

L'or atteint un nouveau record, s'approche de 1.480 dollars l'once :

Le cours de l'or a atteint vendredi un nouveau sommet historique, se rapprochant encore un peu plus du seuil des 1.480 dollars l'once, porté par un regain d'inquiétude sur la crise des dettes souveraines en zone euro et soutenu par une inflation grandissante.

Le prix de l'once d'or est monté à 1.479,35 dollars vers 00H10 GMT (02H10 à Paris) sur le marché au comptant, un niveau sans précédent qui éclipse le record précédent de 1.478,18 dollars enregistré lundi.

"Il semble que les investisseurs sont toujours préoccupés par la menace d'un défaut de paiement dans les économies périphériques de la zone euro", et se tournent vers les métaux précieux, valeur refuge par excellence, soulignait James Moore, analyste de la société financière Fast Markets.

Alors que les marchés restent ébranlés par les spéculations sur une possible restructuration de la dette grecque, l'Irlande suscitait de nouveau l'inquiétude.

L'agence de notation Moody's a abaissé vendredi de deux crans la note du pays, reléguant l'île au plus bas niveau possible pour les emprunteurs fiables en raison de la dégradation des perspectives économiques du pays.

Par ailleurs, les investisseurs s'alarment toujours des "signes d'une inflation galopante, après des chiffres témoignant d'une hausse des prix plus forte qu'attendu en Chine et en Inde", ajoutait James Moore.

Selon des chiffres officiels publiés vendredi, l'indice des prix à la consommation, principale jauge de l'inflation en Chine, a progressé de 5,4% au mois de mars, son niveau le plus élevé depuis juillet 2008.

L'envolée des prix des matières premières, tirés par une flambée des cours du pétrole, encourage les investisseurs à se tourner vers l'or, considéré habituellement comme un bon bouclier contre les menaces inflationnistes.

A cet égard, la Réserve fédérale américaine (Fed) n'a guère rassuré le marché: "dans son Livre Beige (publié mercredi soir), la Fed a mis en lumière les risques inflationnistes aux Etats-Unis aux côtés de la reprise économique actuelle", a observé dans une note Shiyang Wang, de Barclays Capital.

"Malgré une embellie de l'économie américaine, la Fed a reconnu que les coûts croissants des matériaux de base et de l'énergie ont généré des pressions à la hausse sur le niveau général des prix" dans le pays, un constat qui "a contribué à faire grimper les métaux précieux", a remarqué l'analyste.

L'argent n'était pas en reste: dans le sillage de l'or, il s'est élevé vendredi, vers 08H15 GMT, à 42,44 dollars - son plus haut niveau depuis 1980.


_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12576
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13309
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: L'or franchit pour la première fois 1.480 dollars l'once :    Ven 15 Avr - 19:21

AFP le 15/04/2011 à 19:32

Le cours de l'or a franchi vendredi pour la première fois le seuil de 1.480 dollars l'once, alors que les investisseurs, inquiets de la montée de l'inflation et de la crise des dettes souveraines en zone euro se refugiaient vers les métaux précieux.

Le prix de l'once d'or est monté à 1.487,65 dollars vers 16H10 GMT sur le marché au comptant, un niveau record.

Alimentées par la flambée des prix du pétrole, "les pressions inflationnistes grandissantes en Chine et aux Etats-Unis continuent de précipiter les investisseurs vers l'or", a déclaré à l'AFP Ian O'Sullivan, analyste de la société britannique Spread Co.

Les métaux précieux sont habituellement considérés comme un bon bouclier contre les menaces inflationnistes.



_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12576
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13309
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: AFP le 18/04/2011 à 20:06   Lun 18 Avr - 21:46

L'or approche 1.500 dollars, après un avertissement sur la dette des USA :

Le cours de l'or a bondi lundi de plus de 15 dollars et a approché pour la première fois le seuil des 1.500 dollars l'once, grimpant à un nouveau sommet historique après l'avertissement de Standard & Poor's sur la note de la dette des Etats-Unis.

Le prix de l'or a grimpé jusqu'à 1.497,90 dollars sur le marché au comptant vers 13H40 GMT, un nouveau record.

De son côté, le cours de l'argent s'est élevé jusqu'à 43,52 dollars vers 13H35 GMT, son plus haut niveau depuis 31 ans.

L'agence d'évaluation financière Standard and Poor's a abaissé lundi à "négative" la perspective d'évolution de la note de la dette des Etats-Unis, en raison de l'importance de leurs déficits budgétaires, ce qui implique qu'elle pourrait l'abaisser à moyen terme.

"Cette annonce a affecté le dollar, la réaction sur le marché de l'or était donc logique", le soudain affaiblissement de la monnaie américaine ayant rendu plus attractifs les achats de métaux précieux libellés en dollars, a souligné James Moore, analyste de la société britannique Fast Markets.



_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12576
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13309
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: AFP le 20/04/2011 à 13:22   Mer 20 Avr - 11:32

L'or pour la première fois au-dessus 1.500 dollars l'once, un nouveau record :

Le cours de l'or a franchi mercredi pour la première fois le seuil de 1.500 dollars l'once (autour de 1.040 euros), porté par un cocktail de facteur favorables, entre affaiblissement du dollar, montée des pressions inflationnistes et inquiétudes liées aux dettes souveraines.

Le prix de l'or a grimpé jusqu'à 1.502,32 dollars sur le marché au comptant vers 07H05 GMT, un niveau sans précédent, avant de reculer légèrement dans les minutes suivantes.

Il avait atteint 1.499,32 dollars la veille à Londres. La valeur d'un lingot d'or d'un kilogramme équivaut donc désormais à environ 48.200 dollars (environ 33.000 euros).

"Les inquiétudes sur le dollar et les tendances inflationnistes sont les deux grands principaux facteurs qui soutiennent l'or en ce moment", a résumé à l'AFP Dan Smith, analyste de la banque Standard Chartered.

Le nouvel accès de fièvre du métal jaune était en effet favorisé par une nette dépréciation de la monnaie américaine, tombée la semaine dernière à son plus bas niveau depuis janvier 2010 face à l'euro. Cet affaiblissement rend plus attractifs les achats de métaux précieux libellés en dollars.

L'or, qui a gagné 6% depuis le début de l'année et vole de record en record, profite plus généralement de la nervosité des investisseurs, hantés par des incertitudes économiques et des interrogations sur les finances publiques des nations occidentales.

Son cours a ainsi bondi de plus de 15 dollars lundi en quelques minutes après la mise en garde de l'agence d'évaluation financière Standard and Poor's sur la dette des Etats-Unis.

"Cela a été un coup de tonnerre. Cette annonce intervient alors qu'il y a déjà un fort regain d'inquiétudes sur les dettes souveraines au sein de la zone euro", a commenté Andrey Kryuchenkov, analyste du courtier VTB.

"Les spéculations sur une restructuration de la dette grecque s'intensifient (...) et de nombreux acteurs de marchés s'attendent à ce que le plan de sauvetage international en faveur du Portugal ne soit pas de tout repos", a-t-il ajouté.

Un contexte propre à précipiter les investisseurs sur les actifs jugés les plus sûrs, et donc les métaux précieux, valeur refuge par excellence.

Par ailleurs, l'inflation croissante dans la plupart des pays, alimentée par la flambée des prix du pétrole - qui ont atteint début avril leur plus haut niveau depuis l'été 2008 -, contribue à porter les cours de l'or.

L'or, actif physique dont la valeur n'est adossée à aucun émetteur, est habituellement considéré comme un rempart efficace pour échapper aux menaces inflationnistes et à la volatilité des marchés.

L'irrésistible ascension de l'or ne devrait pas s'arrêter : selon Standard Chartered, qui met en avant la robustesse des marchés asiatiques, il est rentré dans un "super-cycle" qui devrait l'amener à dépasser les 2.100 dollars l'once d'ici à 2014.

"Mais à court terme, le seuil des 1.500 dollars pourrait tirailler le marché", avertissait Ian O'Sullivan, analyste de la société britannique Spread Co.

"Certains investisseurs de long terme, qui considéraient ce palier comme un objectif, pourraient y voir l'opportunité d'engranger quelques bénéfices, et se mettre à vendre", a-t-il indiqué à l'AFP. Une correction temporaire ne serait même pas à exclure.

"Il est possible que les prix viennent même à retomber sous 1.400 dollars au cours des trois prochains mois, mais à un pareil niveau, il y aura des achats à bon compte" qui feront promptement remonter les cours, avait estimé la semaine dernière Philip Klapwijk, président du cabinet spécialisé GFMS.

Dans le sillage de l'or, le cours de l'argent, souvent considéré comme une alternative moins onéreuse à l'or, s'est élevé jusqu'à 44,48 dollars vers 07H05 GMT, son plus haut niveau depuis janvier 1980.


_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12576
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13309
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Or : encore un record en dollars, mais pas en euros.   Jeu 21 Avr - 11:58

Cercle Finance le 21/04/2011 à 13:37

La perspective éventuelle d'une crise souveraine non plus seulement en Europe, mais aussi aux Etats-Unis, ne cesse de tirer l'or vers de nouveaux records. En dollars du moins. Au terme du premier fixing du jour du marché de référence de Londres, l'once de 31,10 grammes de métal jaune cotait 1.507 dollars (+ 6 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) mais 1.028,95 euros (- 4,4 euros).

Il s'agit sans nul doute d'un nouveau record absolu pour le prix de l'or en dollars tel que l'enregistre le marché de Londres. En revanche, tel n'est pas le cas en euros où les 1.075,37 euros l'once du 29 décembre dernier sont toujours inviolés. Rappelons que l'euro était, à cette date, secoué par la crise souveraine dans sa version irlandaise. Depuis lors, l'UE s'est mise d'accord pour instaurer des mécanismes de stabilisation et la BCE a relevé ses taux pour la première fois depuis l'été 2008.

En outre, l'onde de choc du très difficile débat budgétaire en cours à Washington suscite maintenant des craintes souveraines aux Etats-Unis. La perspective “négative” dont l'agence de notation Standard & Poor's a assorti le “triple A” dont bénéficie toujours la dette fédérale américaine, lundi dernier, portait justement sur ce point : la crainte que les instances politiques américaines ne puissent se mettre d'accord sur la réduction des déficits.

Comme le rappellent les analystes Changes de Pictet & Cie ce matin, “le chef économiste du FMI Olivier Blanchard a déclaré que les Etats-Unis n'avaient pas de plan crédible pour réduire le déficit budgétaire à moyen terme...”. Les spécialistes basés à Genève résument d'ailleurs ainsi le sentiment du marché des changes actuellement : “les craintes liées aux dettes grecques, portugaises et irlandaises ne sont rien par rapport à celles liées à la dette américaine !”.

D'ailleurs depuis le début du mois, l'once a progressé de 68 dollars ou 4,7%, mais de seulement 14,4 euros ou +1,4%. Pendant le même intervalle, le dollar a perdu environ 2,9% face à l'euro à 1,4611, un record depuis fin 2009.

MKS Finance signalait de bons niveaux de demande d'or en Asie. “De manière plutôt inhabituelle, la demande physique en provenance d'Inde a été soutenue (hier], malgré les prix records” qui habituellement rebutent les acheteurs, souligne le négociant et fondeur helvétique.

“Nous sommes tentés de considérer que la principale raison en est l'annonce de Standard & Poor's”, poursuit MKS Finance qui ne s'attend pas moins à une forte volatilité autour du niveau psychologique des 1.500 dollars. Si une correction intervenait par exemple sur des prises de bénéfices, elle pourrait être prononcée. “Tout semble possible concernant le prix de l'or maintenant que les 1.500 dollars ont été emportés”.

Rien de neuf du côté de l'ETF américain SPDR Gold Shares, numéro un du genre, dont l'encours était stable hier soir à 1.230,25 tonnes. L'indice Bloomberg recensant les encours cumulés d'une dizaine de produits similaires était neutre lui aussi à un peu plus de 2.070 tonnes de lingots.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta demeurent haussiers à court terme. Ils identifient des résistances à 1.510 puis 1.528 dollars. “A l'heure actuelle, rien n'annonce un retournement de tendance”, écrivaient-ils hier soir. Sur le marché au comptant, l'once a touché ce matin un énième record à un peu plus de 1.510 dollars.

Comme nombre de places financières, le marché aurifère de Londres restera fermé demain et lundi pour cause de week-end pascal. Prochain fixing le mardi 26 avril.



_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12576
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13309
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Or : l'once dépasse les 1.530 dollars après Bernanke.   Jeu 28 Avr - 13:48

Cercle Finance le 28/04/2011 à 14:51

Grâce à Bernanke, la consolidation a fait long feu ! Pour la première fois de son histoire, le prix de l'once d'or a franchi à Londres la barre symbolique des 1.530 dollars, quand l'argent a dépassé les 48 dollars. Au terme du premier fixing du jour sur le marché de Londres, l'once de 31,10 grammes de métal jaune cotait 1.531 dollars (+ 20 dollars par rapport au fixing de mercredi après-midi) et 1.031,60 euros (+2 euros).

Dans la monnaie unique européenne, le record de 1.075 euros l'once du 29 décembre reste hors de portée. Les risques souverains inquiètent moins sur le Vieux continent, alors qu'ils viennent de débarquer de l'autre côté de l'Atlantique. Puis Ben Bernanke a parlé.

“Les modestes achats qui dominaient le marché se sont transformés en une bousculade haussière après l'annonce du maintien de ses taux” par la Fed, commentait ScotiaMocatta à propos de la séance au comptant d'hier. C'est d'ailleurs pendant le discours de Ben Bernanke qu'un nouveau record absolu de 1.527/1.528 dollars a été atteint (hier soir) sur le comptant, rappellent les spécialistes. Ce n'est pas fini puisque ce matin, le spot s'est attaqué aux 1.535 dollars.

En effet, pour la première fois, le président de la Fed a tenu une conférence de presse à l'issue de la réunion du comité de politique monétaire. Il a confirmé le maintien 'pour une période prolongée' de ses taux entre 0 et 0,25% et la poursuite de son plan d'assouplissement quantitatif de 600 milliards jusqu'à fin juin.

'Ben Bernanke a indiqué que la Réserve fédérale continuerait à maintenir son bilan en réinvestissant le produit des titres adossés à des hypothèques et des bons du Trésor arrivant à maturité une fois que le programme QE2 (injection de liquidités) arrivera à maturité en juin', note aussi un gérant.

Comme on le rappelle chez Aurel BGC ce matin, “la Fed a revu en nette baisse ses projections de croissance [2011 : de 3,4-3,9% à 3,1-3,3%] et révisé à la hausse ses anticipations d'inflation [de 1-1,3% à 1,3-1,6%]”.

Si la banque centrale américaine a exclu de lancer un QE3 après la fin du QE2 en juin, elle continuera de réinvestir le montant des titres déjà en portefeuille arrivant à échéance. Et aucune hausse des taux n'est signalée. Or une politique monétaire accommodante est de nature à soutenir les prix des actifs, surtout les valeurs refuge quand la croissance est revue en baisse.

Toujours rien de neuf du côté de l'encours de l'ETF aurifère SPDR Gold Shares américain, stable depuis le 21 avril à 1.229,64 tonnes. L'indice répertoriant les encours cumulés d'une dizaine de ces produits reste lui aussi stable vers 2.070 tonnes après une belle remontée par rapport aux 2.010 tonnes touchées fin février.

En revanche, la vive correction enregistrée sur le comptant par l'argent en début de semaine semble effacée. L'once de métal blanc s'est hissée ce matin jusqu'à 48,70 dollars à Londres, un énième record depuis 31 ans, contre 45,30 dollars la veille.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta estiment que les signaux baissiers identifiés la veille étaient finalement une fausse alerte. L'importance de la résistance majeure des 1.528 dollars, emportée ce matin, était soulignée. Il est maintenant conseillé de relever le “stop loss” à 1.494, un pivot étant situé à 1.478 dollars.


_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12576
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13309
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Or : la liquidation s'amplifie, l'argent s'effondre.   Jeu 5 Mai - 13:48

Cercle Finance le 05/05/2011 à 14:10

Les prédictions baissières se sont réalisées ce matin où le prix du métal jaune a pratiquement cédé 2% en dollars depuis la veille. Au terme du premier fixing du jour sur le marché de Londres, l'once de 31,10 grammes cotait 1.514 dollars (- 27 dollars par rapport au dernier d'hier après-midi, soit - 1,7%) et 1.033,23 euros (- 15,1 euros, sot -1,5%).

Le nouveau record absolu des 1.577 dollars touché en début de semaine sur le marché au comptant semble bien loin !

Signalons le rôle joué par l'argent, métal dont l'once était passée de 30 à 48,70 dollars l'once entre le dernier réveillon et le jeudi 28 avril dernier. Le métal jaune avait, à distance et avec plus de mesure comme il est de coutume, suivi son cousin argenté.

Or ce midi, à Londres, le cours du métal blanc est revenu à 37,84 dollars, soit un effondrement de plus de 22% en seulement une semaine ! “Une énorme liquidation se poursuit sur l'or et sur l'argent, où une forte volatilité est de mise”, commentait ce matin Triland Metals, le courtier en métaux de Mitsubishi.

Triland note d'ailleurs que le prix de l'argent dégringole et “que ses zones de supports sont fracassées les unes après les autres comme si elles n'existaient pas”. “Le marché était massivement 'long' sur le métal et la liquidation est toujours à l'ordre du jour”.

Le courtier ajoute que l'or ne fait pas qu'imiter l'argent: sur l'or aussi, “la liquidation continue au gré de rumeurs selon lesquelles de grands 'hedge gunds' ont complètement liquidé leurs positions de long terme”.

Notons que la chute de l'argent semble être liée à la très forte augmentation des appels de marges sur les contrats afférents négociés sur le Comex, principale place d'échange mondiale pour les dérivés argentifères. Le montant placé en garantie pour “jouer” sur les dérivés argent (passé de près de 12.000 à près de 22.000 dollars en quinze jours, à compter du 9 mai) a pratiquement été doublé, rendant l'intervention sur ces produits beaucoup plus coûteuse. Les investisseurs sont donc massivement “sortis” de ce marché, entraînant une chute.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta demeuraient baissiers à court terme dans leur commentaire publié hier soir. Ils identifient le prochain support à 1.512. Mais le support de court terme le plus solide est identifié à 1.500, “étant donné la congestion intervenue à ce niveau au début du mois d'avril.

Le moins que l'on puisse est qu'ils ont été entendus : ce matin sur le marché au comptant, l'once a chuté jusqu'à 1.495,50 dollars avant de revenir s'établir à proximité immédiate des 1.500.

Ensuite, selon Triland, la prochaine résistance est située à 1.482 dollars.


_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12576
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13309
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Cercle Finance le 12/05/2011 à 13:47   Jeu 12 Mai - 13:29

Or : l'once repasse sous les 1.500 dollars, l'argent pèse.


Manquant de direction, l'or semble suivre les tendances contrastées et actuellement baissières valables pour l'argent. Au terme du premier fixing du jour sur le marché de Londres, l'once de 31,10 grammes cotait 1.488,25 dollars (- 19,75 dollars par rapport au dernier fixing d'hier après-midi) et 1.050,50 euros (- 3,75 euros).

“En raison du retour en force du dollar et de la faiblesse de l'or et des métaux industriels, les métaux précieux ont de nouveau cédé à la pression exercée par un mouvement de liquidation”, commentait hier soir Triland Metals, courtier en métaux de Mitsubishi, alors que le courant vendeur s'est maintenu tout l'après-midi sur le marché au comptant.

Chez MKS Finance, important négociant et fondeur de métaux précieux de Suisse, on relève que la volatilité des prix des métaux précieux était très marquée hier. “Les problèmes d'endettement des pays périphériques de la zone euro sont bien partis pour occuper le marché pendant longtemps, ce qui plaide pour une demande d'or élevée”, estimait de son côté MKS Finance.

Du côté des ETF, le premier d'entre eux, le SPDR Gold Shares, a encore perdu des plumes hier et est retombé à 1.201,04 tonnes contre 1.201,95 la veille. Après avoir culminé à 1.320,44 tonnes fin juin 2010, cet encours n'est plus revenu sous la barre des 1.200 tonnes depuis le 11 mai 2010.

Chez Pictet & Cie, la confiance domine cependant. Dans la revue mensuelle 'Perspectives', la banque genevoise indique que 'l'or restera l'actif refuge par excellence tant que la faiblesse du dollar persistera et que les risques d'inflation comme de choc systémique - à l'instar de la crise de la dette européenne - subsisteront.'

Cousin de l'or, l'argent tend à troubler la donne. Triland Metals souligne également les fortes variations du prix du métal blanc. Chez RBS, l'analyste Nick 'Metals' Moore avertit dans sa revue hebdomadaire des métaux précieux que la chute de 30% enregistrée par l'argent ces dix derniers jours, un mouvement 'vicieux', ne veut pas dire que le mouvement de baisse soit terminé. D'ailleurs, à Londres, l'once de métal blanc a dérapé de 39,18 dollars hier à 32,50 dollars ce midi (-17%, sic).

Pour l'or, il souligne que certains consommateurs estiment que sous les 1.500 dollars, le métal jaune revient à un niveau confortable. Nick Moore ajoute : 'le niveau des 1.500 dollars revêt une importance psychologique', et il met en garde : maintenant que la saison traditionnelle de l'Akshaya Tritiya est terminée en Inde, les achats de ce grand consommateur d'or devraient ralentir.

'Akshaya Tritiya est l'une des plus importantes célébrations du calendrier hindou', rappelle Nick Moore. Il faudra attendre la célébration de Diwali, après la mousson (à la rentrée), pour qu'une nouvelle saison aurifère ne débute sur le sous-continent.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta rappellent qu'ils s'attendaient à un nouvel accès de faiblesse de l'or cette semaine. Comme ils l'avaient prévu, l'once a manqué de soutien hier aux environs de 1.526 dollars, avant de reculer massivement. En cas de rupture du support des 1.478 dollars, les 1.463 dollars seraient en ligne de mire, avertissent les spécialistes de la banque canadienne.


_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12576
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13309
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Or : l'once oscille toujours autour des 1.500 dollars.   Mar 17 Mai - 12:03

Cercle Finance le 17/05/2011 à 13:13

Au terme du premier fixing du jour sur le marché de Londres, l'once de 31,10 grammes d'or cotait 1.495,50 dollars (- 5,2 dollars par rapport au dernier fixing en date d'hier après-midi) et 1.051,5 euros (- 4,4 euros). Le prix du métal recule modérément par rapport à son record absolu (1.546,50 dollars le 3 mai, selon les prix de Londres), la baisse récente ayant permis des achats d'opportunité provenant notamment d'Inde.

Triland Metals soulignait hier la faiblesse des volumes d'échange. “Pour le moment, le marché semble se satisfaire d'une fourchette de négociation étroite comprise entre 1.475 et 1.520 dollars”, commentait le courtier en métaux de Mistubishi.

Triland souligne également l'accalmie à l'oeuvre sur le marché de l'argent où des variations extrêmement fortes avaient été enregistrées la semaine dernière, notamment en raison d'une nouvelle hausse des appels de marges des produits dérivés sur argent décidée concomitamment par les places de marché CME (Etats-Unis) et de Shanghai (Chine).

Du côté des ETF aurifères, l'un des baromètres utilisés pour jauger de la demande d'investissement, la décrue ne cesse pas. Hier soir, l'encours du premier de ces produits, le SPDR Gold Shares américain, est resté stable par rapport à vendredi à 1.192,25 tonnes. Il s'agit de son plus bas niveau depuis le début du mois de mai 2010. A 2.039 tonnes, les encours cumulés d'une dizaine d'ETF de ce type sont également en baisse alors qu'ils tutoyaient les 2.070 tonnes au début du mois.

Malgré tout, 'les cours de l'or se tiennent bien, compte tenu du rebond du dollar, mais le marché de l'argent a largement illustré les dangers des bulles sur les marchés dominés par les investisseurs plutôt que par les consommateurs finaux', analysaient vendredi dernier les spécialistes de Natixis dans leur dernier numéro de la revue Commo Hebdo.

Natixis estime que la baisse de plus de 100 dollars du cours de l'once survenue ces dernières semaines a ouvert une “fenêtre d'opportunité” pour les acheteurs indiens des fêtes religieuses du 6 mai (Akshaya Tritiya, cf. commentaire du 12 mai), où les achats d'or du sous-continent sont traditionnellement significatifs. “Nos propres chiffres suggèrent que les volumes auraient pu quintupler par rapport aux semaines précédentes”, indiquent les analystes de la banque française.

A court terme, le négociant et fondeur de métal fin suisse MKS Finance voyait, hier soir, l'once fluctuer entre 1.475 et 1.530 dollars. Bien qu'une petite correction puisse se profiler, “le métal semble toujours se tenir prêt à tester de nouveaux records dans un contexte général qui lui reste favorable”, écrivaient les spécialistes.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta notent qu'hier sur le marché au comptant (spot), l'once a trouvé du soutien sur la ligne de tendance haussière de quatre mois située à 1.485 dollars. 'Le métal continue de suivre une tendance technique haussière mais nous pensons qu'à court terme, le risque d'une rechute sur les 1.463 dollars est possible', écrivaient-ils hier soir. Seule une clôture supérieure à 1.526 dollars permettrait de lever cette hypothèque baissière de court terme.


_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12576
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13309
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Or : timide reprise du seuil des 1.500 dollars.    Ven 20 Mai - 11:40

Cercle Finance le 20/05/2011 à 13:28


Enfin ! Après bien des tentatives et pour la première fois depuis lundi, selon les prix londoniens, le métal jaune s'est inscrit au-dessus du niveau symbolique des 1.500 dollars. Le mouvement est cependant timide. Au terme du premier fixing de ce vendredi sur le marché de Londres, l'once de 31,10 grammes d'or cotait 1.502,75 dollars (+ 9,7 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.050,87 euros (+ 5,3 euros).

Il faut remonter jusqu'au fixing de lundi après-midi (1.500,75 dollars) pour retrouver un prix londonien supérieur à 1.500 dollars cette semaine, le point bas se situant pour l'instant à 1.478,50 dollars (mardi après-midi).

Chez Pictet & Cie, on soulignait ce matin la confirmation d'une nouvelle tendance de fond chez les établissements émetteurs, redevenus acheteurs nets : “les achats d'or de la part des banques centrales se sont élevés à 129 tonnes pour le 1er trimestre 2011. Ce montant s'avère supérieur aux 3 premiers quarts de 2010”, écrivait l'équipe de Changes de la banque privée genevoise.

En revanche, la morosité domine toujours du côté des investisseurs privés. A 1.194,34 tonnes, l'encours du SPDR Gold Shares, le 1er ETF aurifère au monde, était inchangé hier soir à 1.191,34 tonnes. Il s'agit de son plus bas niveau depuis le mois de mai 2010. A 2.036 tonnes, l'encours cumulé d'une dizaine des principaux produits de ce type semble repartir en baisse après un mouvement de reprise entre mi-avril et début mai.

Chez Triland toujours, on estimait dans le commentaire d'hier que la relative stagnation actuelle de l'or pourrait faire place à des mouvements plus marqués. Il suffirait que l'once “casse” l'une des deux bornes situées à 1.485 et 1.500 pour entraîner un rebond de 20 dollars, à la baisse dans le premier cas et à la hausse dans le second, estime le courtier en métaux de Mitsibishi.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta recommandaient de surveiller, dans leur dernier commentaire disponible, le pivot des 1.463 dollars, tout en situant la résistance à 1.526 dollars. Le marché leur semble dans une phase de stabilisation après la consolidation déclenchée par l'atteinte d'un nouveau record de 1.577 dollars, au tout début du mois de mai.

On remarquera que le prix de l'once n'est jamais repassé, ni même n'a touché, sa moyenne mobile à 200 jours depuis le 20 janvier 2009 et qu'il s'est constamment maintenu au-dessus de celle à 50 jours depuis le 15 février dernier.

Le mot de la fin revient à MKS Finance : “une clôture en hausse sur la semaine constituerait un signal important pour les perspectives de court terme alors que le complexe des métaux précieux manque actuellement de forts soutiens techniques”.


_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12576
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13309
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Or : l'once déborde le seuil des 1.540 dollars.   Jeu 2 Juin - 12:09

Cercle Finance le 02/06/2011 à 13:36


Des tristes statistiques américaines à une nouvelle dégradation de la note de la Grèce par Moody's, un regain d'inquiétudes profite au métal jaune ce matin. Au terme du premier fixing de ce jeudi de l'Ascension sur le marché de Londres, l'once cotait en fin de matinée 1.540,75 dollars (+ 7 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) ainsi que 1.068,26 euros (+5 euros).

Il faut remonter jusqu'au 4 mai dernier pour retrouver un fixing supérieur à 1.540 dollars sur le marché londonien, sachant que le record absolu est, sur le marché au comptant cette fois, de 1.577 dollars. En euros en revanche, le record londonien de tous les temps touché le 25 mai dernier se situe à 1.086,84 euros et n'a donc pas été débordé.

Pourtant, la crise souveraine européenne n'en finit pas de s'envenimer. Ce matin, l'agence de notation-crédit Moody's a dégradé la note de la Grèce, passant de 'B1' à 'Caa1', note déjà située dans le territoire spéculatif qui traduit un risque substantiel sur le titre, assortie en outre d'une perspective négative.

L'agence de notation craint le risque d'échec croissant du processus de stabilisation de la dette grecque, sans restructuration. Elle pointe du doigt les défis que doit relever le gouvernement ou encore les incertitudes quant aux perspectives de croissance.

Par ailleurs, Moody's estime que les soutiens du pays, que sont le FMI et la Commission européenne par exemple, pourraient exiger la participation des créanciers privés dans la restructuration de la dette.

Cependant, l'actualité peu encourageante dans les autres grands pays développés, où la situation n'est pas plus encourageante. Au Japon, le Premier ministre Naoto Kan a certes survécu à un vote de confiance, mais l'instabilité politique du pays reste sensible alors que sa majorité s'en trouve divisée. Aux Etats-Unis, les indicateurs économiques défavorables s'accumulent. Derniers en date : la confiance du consommateur, qui en mai est tombée à son plus bas niveau depuis novembre, et le nouveau ralentissement de l'activité dans la région des Grands Lacs, autour de Chicago. Sans oublier un indice de l'emploi ADP décevant, qui augure mal du rapport officiel sur l'emploi du mois de mai qui sera publié demain, et un ralentissement de l'activité manufacturière selon le dernier indice ISM.

Triland Metals rapporte que des ventes significatives sont intervenues lors du second fixing, hier après-midi. Puis des bruits selon lesquels un mineur d'or avait vendu du métal ont circulé sur le marché, “rumeur qui, si elle était confirmée, serait significative d'un point de vue fondamental”, indique le courtier en métaux de Mitsubishi qui souligne cependant des volumes d'échanges réduits.

Toutefois, ajoute-t-il, “les problèmes des dettes souveraines européennes et de l'inflation continuent de soutenir le marché”.

On notera une nouvelle hausse de 2,13 tonnes du stock d'or adossé au 1er ETF aurifère mondial, le SPDR Gold Shares américain, en date d'hier soir. Cet indicateur, tombé jusqu'à 1.191,34 tonnes le 19 mai dernier. Cet indicateur fait partie de ceux utilisés pour jauger de la demande d'or des investisseurs.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta rappellent que sur le marché au comptant (ou 'spot'), l'or avait commencé le mois à 1.537. En montant dans la zone des 1.550, il est “à portée de voix” du record absolu des 1.577. Tant que le métal se tient au-dessus des 1.500, il semble bien parti pour tester de nouveau son plus haut. Attention cependant, avertissent-ils encore : s'il ne parvient pas à marquer de nouveaux plus hauts, le métal attirera les vendeurs.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12576
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13309
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Or : l'once à moins de 5 euros de son record absolu.   Jeu 16 Juin - 13:30

Cercle Finance le 16/06/2011 à 13:45

Perturbés par les mouvements de changes, les prix de l'or affichent des variations inverses en dollars et en euros. Dans cette dernière devise, le record de tous les temps se rapproche cependant, signe de l'inquiétude suscitée par les risques souverains européens. Au terme du premier fixing de ce jeudi sur le marché de Londres, l'once cotait 1.525 dollars (- 4,75 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) mais surtout 1.082,1 euros (+ 12,4 euros).

S'il est encore relativement éloigné en dollars, le record londonien du prix de l'or en euros (1.086,84 euros, le 25 mai dernier) se rapproche à bonne vitesse. Pour mémoire, le fixing d'hier matin se situait à 1.060,55 euros.

Le contexte macroéconomique est effectivement sombre. On a appris hier que l'indice manufacturier “Empire State” de New-York avait reculé le mois dernier, alors qu'il n'était attendu qu'en très légère décélération.

De plus, le défaut de paiement menace la Grèce. 'La situation en Grèce devrait rester dans toutes les têtes', note de son côté un trader. Le risque grec a d'ailleurs fait monter différentes valeurs refuge, comme le franc suisse et aussi l'or.

'Après ceux de l'automne 2008 et du printemps 2010, la prochaine vague acheteuse d'or serait-elle en train de se mettre en place ?', se demandait le fondeur-affineur allemand Heraeus dans son dernier commentaire. 'Pour l'instant, les investisseurs restent l'arme au pied'. Le groupe de Hanau cite non seulement la Grèce, “virtuellement en défaut de paiement”, mais aussi le ralentissement économique en Occident et dans certains pays émergents.

'Pour les investisseurs allemands, tout cela pourrait très bien signifier que le retour de l'effervescence acheteuse n'est qu'une question de temps', écrit-il. Il s'agirait le cas échéant de la 3ème grande vague d'achats, après celle causée fin 2008 à la suite de la faillite de Lehman, puis celle du printemps 2010 et les premières craintes souveraines en Europe.

Bien que ses capacités de production de lingots et de pièces et ses stocks aient été augmentés, Heraeus craint que des délais de livraison ne se profilent à l'horizon, ce qui n'est toutefois pas le cas actuellement.

Du côté de l'encours du premier des ETF aurifères, le SPDR Gold Shares américain, toujours rien à signaler, les 1.200,05 tonnes se maintenant comme tel est le cas depuis le 13 juin.

D'un point de vue technique, les spécialistes de ScotiaMocatta réaffirmaient leur opinion haussière sur l'or à court terme, “tant que tiendra le pivot des 1.505 dollars”. Des résistances sont identifiées à 1.534, 1.553, 1.577 puis 1.599 dollars. Dans l'autre sens, un support se situe à 1.512. “Les mouvements latéraux que le prix de l'or décrit actuellement devraient se dénouer par une hausse”, estiment-ils.


_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12576
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13309
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Or : l'once plie d'un coup sur les 1.520 dollars.   Ven 24 Juin - 12:39

Cercle Finance le 24/06/2011 à 13:38


La tendance aurifère haussière récemment à l'oeuvre a brutalement perdu pied hier après-midi, dans le sillage du pétrole et de la fin du QE 2 prévue jeudi 30 juin. Au terme du premier fixing à Londres ce vendredi, l'once cotait 1.521 dollars (- 2 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi et - 20,5 dollars par rapport à celui du matin ) mais aussi 1.065,35 euros (- 10,4 et 15,8 euros).

“'Acheter la rumeur et vendre la nouvelle' : cet adage semble bien convenir à la hausse du marché enregistrée la veille, suivie d'une lourde baisse le lendemain”, commente Triland Metals ce matin à, propos du yo-yo aurifère des deux dernières séances.

Selon le courtier en métaux de Mitsubishi, la première des causes du courant vendeur qui a emporté tous les métaux précieux est la confirmation par Ben Bernanke de l'absence d'un “QE 3”. “Le courant vendeur généralisé de la veille semble être une première réaction à la fin de l'assouplissement quantitatif”, est-il indiqué.

MKS Finance n'est pas loin d'être en désaccord, indiquant que l'or noir, qui est partiellement corrélé à l'or jaune, a lui aussi perdu du terrain. La décision de l'AIE de remettre 60 millions de barils de brut sur le marché en juillet a également pesé.

Les supports des 1.535, 1.525 ont été emportés et si celui des 1.515, actuellement testé, subissait le même sort, la voie des 1.500 dollars serait ouverte, indiquent-ils.

“La demande d'or physique s'est récemment réduite et des craquelures apparaissent dans l'appétit de l'économie chinoise pour le métal jaune, tout spécialement lors des mois creux de l'été”, ajoute encore Triland.

D'un point de vue technique, ScotiaMocatta souligne le point bas de 1.516 atteint hier sur le marché au comptant. “Les 1.558 dollars touchés la veille apparaissent comme une tentative manquée de rallier les 1.577”, record de tous les temps sur le spot. Une ligne de tendance haussière de 3 mois située à 1.526 a été cassée. Un support “critique” est identifié à 1.511, avant celui des 1.504.

MKS est moins alarmiste, estimant que des achats à bon compte asiatiques devrait aujourd'hui prendre le relais, d'autant que les mauvaises nouvelles concernant le pétrole devraient maintenant être digérées.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12576
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13309
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: L'or se hisse à un nouveau record :    Jeu 14 Juil - 15:12

AFP le 14/07/2011 à 15:08

Le cours de l'or s'est hissé jeudi à un nouveau record, se rapprochant du seuil des 1.600 dollars l'once, toujours porté par les inquiétudes sur la crise des dettes en zone euro et le regain de nervosité autour de l'endettement des Etats-Unis.

Le prix de l'once d'or est monté à 1.594,45 dollars vers 10H40 GMT, un niveau sans précédent, avant de se replier légèrement dans les minutes suivantes.

Vers 12H00 GMT, il évoluait autour de 1.587 dollars.

Le métal jaune continuait de profiter des inquiétudes sur une contagion de la crise des dettes souveraines au sein de la zone euro, qui maintenait la pression sur l'euro et les marchés obligataires.

L'agence Fitch a ainsi abaissé mercredi la note de la Grèce à "CCC", estimant que le pays présente un vrai risque de non-remboursement, et les divergences des dirigeants européens sur la gestion de la crise se sont encore accentuées, notamment entre Paris et Berlin, avec le report probable d'un sommet extraordinaire envisagé un temps pour vendredi.

Par ailleurs, les taux d'intérêts lors d'une émission obligataire italienne jeudi ont atteint des niveaux record.

"Et la publication des tests de résistances bancaires européens vendredi devrait encore alimenter la volatilité sur les marchés financiers", incitant les opérateurs à se réfugier vers l'or, notait Andrey Kryuchenkov, de VTB Capital.

L'or, valeur refuge à l'instar du franc suisse, est considéré comme un bon bouclier contre la volatilité des devises, les soubresauts des obligations d'Etat et des tensions inflationnistes persistantes.


_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12576
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13309
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: AFP le 18/07/2011 à 09:53   Lun 18 Juil - 8:36

L'or se hisse à un nouveau sommet historique, à plus de 1.600 dollars l'once :


Le cours de l'or a atteint lundi un nouveau record historique en dépassant pour la première fois la barre des 1.600 dollars l'once, les investisseurs continuant à privilégier les placements réputés les plus sûrs, comme les métaux précieux, sur fond de crise des dettes souveraines.

Le prix d'une once d'or s'est hissé jusqu'à un nouveau sommet de 1.600,10 dollars sur le marché au comptant en début d'échanges européens.

Le métal jaune a ainsi poursuivi son envolée de la semaine précédente, toujours poussé par une série de facteurs qui incitent les investisseurs à la prudence en matière de placements.

Leurs nerfs ont été mis à l'épreuve par la crise des dettes souveraines en zone euro, les négociations toujours infructueuses sur le plafond de la dette publique aux Etats-Unis, sans oublier les tests de résistance bancaires européens dont les résultats ont été publiés vendredi.

Parallèlement, l'argent, dont le cours suit généralement les fluctuations de l'or, est remonté au-dessus de 40 dollars l'once pour la première fois depuis avril, lorsqu'il avait établi un record historique à près de 50 dollars (49,79).

Ce nouveau bond des cours des métaux précieux "souligne à quel point les investisseurs répugnent à prendre des risques" a expliqué Chris Purdy, de la maison de courtage Spreadex.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12576
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13309
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Or : l'once s'installe au-dessus des 1.600 dollars.   Mar 19 Juil - 12:51

Cercle Finance le 19/07/2011 à 13:39

La généralisation des craintes souveraines sur les deux rives de l'Atlantique joue clairement en faveur du métal jaune. Au terme du premier fixing londonien du jour, l'once cotait 1.602 dollars (+ 3 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) mais se repliait dans la monnaie unique européenne à 1.129,04 euros (- 7,7 euros).

C'est la première fois de l'histoire du marché des métaux précieux de Londres, la référence mondiale pour les échanges physiques, que l'once dépasse la barre des 1.600 dollars lors d'un fixing. Sur le marché au comptant, ou spot, les choses sont différentes et une nouvelle pointe à 1.611 a été marquée ce matin.

En euros, le record historique de l'once selon les prix de Londres date d'hier après-midi à 1.136,7 euros, soit 36,5 euros du gramme environ.

L'ajout de l'Italie au nombre des PIGS, ces pays européens à la situation budgétaire difficile, et les craintes entourant le risque de défaut de paiement des Etats-Unis le 2 août se conjurent contre les investissements obligataires. A la recherche de placements plus sûrs, les investisseurs jouent notamment l'or, en dépit de niveaux historiquement élevés.

Lundi, les analystes de Changes de Pictet & Cie résumaient ainsi la situation : “la volonté de résoudre cette crise [de l'Union européenne] est évidente, mais la lourdeur de l'institution européenne freine les prises de décision... Aux Etats-Unis, la situation est tout aussi alarmante, avec l'Etat du Minnesota qui est en faillite depuis le 1er juillet et l'administration Obama qui n'arrive pas à juguler les déficits publics et n'obtient pour l'instant pas d'augmentation du plafond d'endettement. Un échec de ces négociations aboutirait certainement à une dégradation des Etats-Unis, avec un chaos sur les marchés financiers.”

'Le grand gagnant de ces craintes et incertitudes sur la dette des Etats est l'or', commente Aurel BGC ce matin. “Le métal jaune signe une série de 11 séances de hausse (du jamais vu depuis juillet 1980) et gagne 11 % depuis le début de l'année”, ajoutent les analystes parisiens.

“L'once continue d'aller de l'avant sur fond de généralisation d'achats de valeur-refuge, d'autant que le seuil psychologique des 1.600 dollars a été emporté”, ajoute Triland Metals, courtier en métaux de Mitsubishi. “Les médias abondent d'articles sur l'or et de conseils sur la manière de s'y placer, ce qui historiquement correspond à l'approche d'un plafond des cours”, ajoute cependant Triland.

En revanche, du côté du SPDR Gold Share américain, le premier ETF adossé à de l'or physique au monde, l'encours n'en finit pas de se reprendre : il a atteint hier 1.249,34 tonnes, du jamais vu depuis fin janvier dernier, et 13,3 tonnes de plus que vendredi soir. Rappelons qu'il n'a toujours pas égalé son record historique des 1.320 tonnes datant de fin juin 2010.

D'un point de vue technique, les spécialistes de ScotiaMocatta demeurent haussiers à court terme et identifient, en terrain inconnu pour le prix de l'or, une prochaine résistance à 1.615 dollars. Dans l'autre sens, les supports sont identifiés à 1.577 et 1.558 dollars.



_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12576
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13309
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: 1 600 $ : l'or dépasse son record historique   Mar 19 Juil - 22:00

MoneyWeek le 19/07/2011 à 19:05


Les agences de notation passent en mode "remise des prix" et il y en a pour tout le monde. Zéro pointé pour l'Italie afin de lui signifier l'urgence de bien vouloir se serrer la ceinture (la dette atteint 120% du PIB tout de même !). Enième bonnet d'âne pour la Grèce afin de lui rappeler, si besoin en était, à quel point elle se complait dans son statut de cancre. Enfin, avertissement à la première puissance économique du monde : les Etats-Unis passent sur la liste de surveillance avec un risque de dégradation de leur note. Très hypocrite tout ça, surtout quand on sait que ce pays ne mérite plus son triple A depuis belle lurette !

Cela fait beaucoup d'annonces en quelques jours à peine... A croire que ces agences moulinent 24h/24 ! Alerter c'est bien. Mais jusqu'à un certain seuil. Un coup de pied de temps en temps ne fait pas de mal pour motiver les troupes à avancer vers l'objectif. Mais l'excès n'est jamais bon...

Que voulez-vous, depuis l'affaire des subprime, les agences cherchent à se racheter une conduite. Or c'est impossible. Ce qu'elles ont fait est, et restera, impardonnable, à tout jamais gravé dans la mémoire collective mondiale. N'oubliez pas que si elles avaient fait leur travail objectivement au lieu de faire le jeu des Goldman Sachs et autres JP Morgan, nous aurions peut-être échappé à la crise de 2008 et à l'embourbement souverain dan s lequel nous nous débattons aujourd'hui. Ou nous aurions pu tout du moins anticiper ces événements.

Face au non-sens et à la déraison humaine, l'or s'emballe, exulte. L'or, ce bout de métal sonnant et trébuchant, qui rassure tant. Cette relique barbare pulvérise ses records, en dollar comme en euro.
L'or devient monnaie. Ce mouvement vient du bas (les épargnants) et est probablement très loin de s'arrêter. Le seuil psychologique des 1 600 $ vient d'être pulvérisé.

En euro, le seuil psychologique des 1 100 euros est tombé pour la première fois, l'once cote 1 138 euros. Et dire qu'il y a quelques jours, l'once cotait 1 480 $ et que nous vous recommandions chaudement d'en profiter pour l'acquérir comme assurance contre la crise.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12576
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13309
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Or : encore un record à 1.621 dollars à Londres.   Mer 27 Juil - 12:30

Cercle Finance le 27/07/2011 à 14:06


L'inquiétude reprenait le dessus du côté de la dette souveraine américaine, propulsant l'or à de nouveaux records en dollars ce matin. Au terme du premier fixing de ce mercredi sur le marché de Londres, l'once cotait 1.621 dollars (+ 8,2 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.118,32 euros (+ 3,4 euros).

Ce fixing est le plus élevé jamais intervenu en dollar sur le marché de Londres, et il gomme ainsi le précédent record de 1.618,50 dollars datant du 25 juillet seulement. En euros en revanche, il faut remonter au 18 juillet pour retrouver le plus haut niveau jamais atteint par un fixing (1.136.70 euros l'once).

Ce matin sur le marché au comptant, un nouveau record à plus de 1.626 dollars a été inscrit en matinée. Il doit s'agit du 7ème point haut marqué en l'espace de quinze derniers jours.

En effet, la situation budgétaire fédérale américaine ne s'arrange pas et soutient l'appétit pour les valeurs refuge : “la nouvelle présidente du FMI Christine Lagarde urge les Etats-Unis de trouver une solution immédiate au relèvement du plafond de la dette nationale. Un échec, qui provoquerait un défaut de paiement, aurait de graves conséquences sur l'économie mondiale”, indiquent ce matin les analystes Changes de Pictet & Cie.

“L'incapacité à relever le plafond d'endettement [fédéral] américain serait dommageable pour l'économie du pays”, a déclaré le président Obama, selon des propos rapportés par le négociant et fondeur suisse MKS Finance.

'Le bras de fer politique se poursuit et, en conséquence, les marchés s'attendent à ce que les négociations se prolongent la semaine prochaine, jusqu'à la date limite du 2 août', pronostique un professionnel d'IG Markets.

Triland Metals souligne, hier, les volumes “élevés” échangés en séance sur le marché au comptant dans un intervalle de négociation pourtant étroit, compris entre 1.607 et 1.616 dollars. Les options aurifères du COMEX américain d'échéance août expiraient hier soir.

“Le marché demeure robuste et des achats continuent d'intervenir lors des phases de repli”, ajoute le courtier en métaux de Mitsubishi.

L'encours cumulé d'une dizaine d'ETF adossés physiquement à de l'or, tel qu'il est compilé par l'indice Bloomberg Gldtons, est passé en 24 heures de 2.122 à plus de 2.128 tonnes, ce qui constitue son nouveau record absolu. Ces produits financiers permettant de jouer l'or depuis la Bourse sont utilisés pour jauger d'une partie de la demande d'or d'investissement.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta maintiennent leur opinion haussière et identifient la prochaine résistance à 1.670. La prochaine résistance intermédiaire est identifiée par Triland à 1.625. Dans l'autre sens, un support se situe à 1.577 dollars et s'annonce solide, puisqu'il n'a plus été brisé depuis le 13 juillet.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12576
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13309
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Or : records de tous les temps en euros comme en dollars.    Mer 3 Aoû - 11:57

Cercle Finance le 03/08/2011 à 13:36

Au terme du premier fixing du jour à Londres, l'once de métal jaune cotait 1.667,50 dollars (+ 29,7 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.145,28 euros (+ 16 euros). Encore une fois, il s'agit de records absolus dans chacune de ces deux devises. Sur le marché au comptant, l'once a touché les 1.674 dollars ce matin. Du jamais vu là encore.

Sur les marchés, le sentiment dominant est la crainte d'une dégradation de la notation de la dette fédérale américaine, qui récemment encore était réputé comme le plus sûr placement au monde. Mécaniquement, les valeurs refuges profitent de cette situation, d'autant que les perspectives de l'économie mondiale se sont d'un coup assombries.

“Fitch et Moody's confirment la notation souveraine américaine 'triple A' mais restent réservés sur le long terme si le pays ne fait pas d'efforts budgétaires conséquents d'ici 2013 ; nous attendons bien sûr l'avis de Standard & Poor's qui était plus sévère sur les Etats Unis en juillet dernier. L'abaissement de 'AAA' à 'AA+' de la solidité financière américaine constituerait un choc important pour la première économie du monde, celle qui a le plus de créanciers sur la planète”, commente-t-on à ce propos chez Barclays Bourse ce matin.

“Les investisseurs demeurent inquiets que la dette des Etats-Unis puissent perdre sa notation'AAA'”, corrobore le négociant et fondeur d'or helvétique MKS Finance. “Cela suppose que la politique monétaire pourrait rester expansionniste plus longtemps qu'il ne l'était précédemment anticipé, suggérant que les taux d'intérêt réels pourraient rester bas pendant encore pas mal de temps”, ajoute-t-on.

L'or, qui ne génère aucun revenu et de fait que valoir, profite de la faiblesse des taux d'intérêt et de la réduction de l'écart entre son rendement (0%) et celui des produits de taux, comme les obligations.

L'appétit pour le métal ne se dément pas, d'autant que la Banque nationale suisse a abaissé encore ses taux de court terme ce matin dans un effort désespéré pour faire baisser le franc helvétique. Pour l'instant, cela fonctionne et le franc recule de plus de 2% contre l'euro et un peu moins face au dollar. La désaffection pour cette traditionnelle valeur refuge peut profiter par ricochet au prix de l'or.

Outre les investisseurs, les banquiers centraux continuent d'accumuler du métal après en avoir vendu quasi-continûment pendant les décennies 80 et 90. La banque centrale de Corée du Sud a ainsi acheté 25 tonnes d'or ces dernières semaines, alors que l'établissement n'avait plus procédé à des opérations de ce type depuis 1998.

“L'or est majoritairement considéré comme un actif d'investissement. S'il a aussi des usages industriels, son rôle en tant que devise de réserve détermine souvent la tendance que suit son prix” rappelle une analyste de BNP Paribas CIB ce matin.

Du côté des ETF aurifères, ces produits financiers permettant de jouer l'or depuis la Bourse, l'accumulation se poursuit : l'encours du SPDR Gold Shares américain, le premier d'entre eux, a encore crû hier soir de plus de 18 tonnes par rapport à la veille à 1.281,75 tonnes, du jamais vu depuis fin décembre 2010.

L'indice Gldtons, qui additionne les encours d'une dizaine d'ETF de ce type dont celui précité, a encore atteint un record absolu à 2.173,9 tonnes de lingots, soit une augmentation de plus de 20 tonnes en 24 heures.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta notaient hier soir que l'once semblait prête à tester les 1.675 dollars. C'est ce qu'elle vient de faire ce matin. “Le tableau d'ensemble est résolument haussier tant que le pivot des 1.577 dollars tient en clôture”, un support plus proche étant identifié à 1.614 dollars.


_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12576
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13309
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Or : test d'un important seuil technique et record en euros.   Jeu 4 Aoû - 12:08

Cercle Finance le 04/08/2011 à 13:37


A deux pas de ses records et sur fond d'inquiétudes généralisées allant des dettes souveraines à la marche de l'économie, le prix de l'or continue de faire le siège d'un important seuil technique situé vers 1.675 dollars. Au terme du premier fixing de ce jeudi à Londres, l'once de métal jaune cotait 1.664,25 dollars (- 5 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) mais 1.170,61 euros (+ 4 euros).

Il s'agit, selon les prix de Londres et en euros uniquement, d'un nouveau record absolu qui correspond à un prix de 37,6 euros du gramme. Le record londonien en dollars date d'hier après-midi, à 1.669,25 dollars.

“La frénésie acheteuse se poursuit, d'autant que la couverture médiatique [des records de l'or] n'en finit pas”, commente Triland Metals.

Il faut dire que les raisons expliquant la hausse de l'or sont nombreuses. Le courtier en métaux de Mitsubishi en dresse la liste : “des achats physiques honorables, les craintes sur les dettes de la zone euro, les achats des banques centrales, les doutes sur la notation-crédit des Etats-Unis, et les flux d'argent fuyant les marchés d'actions sur fond de spectre de récession en double creux”.

L'once continue de tester un seuil technique majeur situé juste au-dessus des 1.670 dollars, alors que le billet vert reste sa principale devise de négoce de par le monde. Un instant, hier sur le marché au comptant, ce niveau a été débordé et l'once a touché les 1.674 dollars. Mais ce matin, toujours sur le marché au comptant, le point haut se situe pour l'instant à 1.668 dollars.

De nouveau, les encours des ETF aurifères s'envolent : depuis plus d'une semaine, l'encours du 1er d'entre eux, le SPDR Gold Shares, n'arrête pas de monter. Il a encore crû hier soir de 4,55 tonnes à 1.286,30 tonnes, soit près de 80 tonnes de plus que début juillet. Si son record n'est pas encore atteint (1.320 tonnes fin juin 2010), un tel niveau n'avait plus été connu depuis fin décembre dernier.

L'indice Gldtons, qui recense les encours cumulés d'une dizaine de produits financiers de ce type, se situe à 2.178,5 tonnes, soit une hausse de 4,5 tonnes par rapport à la veille et un record absolu. La masse de lingots adossés aux ETF aurifères permet de se faire une idée de l'appétit des investisseurs.

Chez le fondeur et négociant d'or MKS Finance, on peut lire : “alors que nous nous attendions à une correction des métaux précieux, et particulièrement de l'or après l'accord sur le relèvement du plafond de dette fédérale américaine, il semble que les investisseurs se portent sur l'or en raison de la dévalorisation des monnaies fiduciaires, alors que la conjoncture américaine va avoir besoin d'un QE III”.

MKS Finance n'exclut pas désormais que les 1.700 dollars ne soient touchés avant qu'une correction n'intervienne.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta demeurent haussiers à court terme. Ils calculent que la résistance de 1.675 dollars correspond à la borne supérieure du canal haussier trois ans. “En raison de l'importance de ce canal [en analyse graphique], les 1.675 dollars devraient offrir une forte résistance”, pronostiquent-ils.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12576
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13309
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: L'or s'envole à un nouveau record à plus de 1.680 dollars    Jeu 4 Aoû - 19:35

AFP le 04/08/2011 à 21:22


L'or s'envole à un nouveau record à plus de 1.680 dollars l'once :



L'or a enregistré jeudi un nouveau record, pour la première fois au-dessus de 1.680 dollars l'once, soutenu par une ruée des investisseurs vers la sécurité que représente le métal jaune dans un contexte d'inquiétude accrue pour la conjoncture économique mondiale.

Le cours de l'once d'or a atteint 1.681,72 dollars, un niveau inédit. Il s'est ensuite replié pour s'établir à 1.655,40 dollars vers 19H05 GMT.

L'once de métal jaune, qui s'était hissée la veille au-dessus de 1.670 dollars pour la première fois de son histoire, a reçu jeudi un nouveau coup de pouce avec les commentaires prudents du président de la Banque centrale européenne (BCE), Jean-Claude Trichet, sur les perspectives de l'économie de la zone euro.

L'annonce par M. Trichet d'une reprise des interventions de l'institution sur le marché obligataire pour tenter d'éteindre les feux de crise de la dette en zone euro semblait en outre ne pas calmer les marchés.

Aux Etats-Unis, les investisseurs étaient fébriles à la veille de la publication du rapport mensuel sur l'emploi et le chômage, indicateur majeur pour évaluer la santé de la première économie mondiale qui montre elle aussi des signes de faiblesse depuis quelques semaines.

"Des deux côtés de l'Atlantique, les nouvelles alimentent les inquiétudes pour la stabilité de l'économie mondiale, ce qui soutient l'envolée de l'or", a commenté Ross Norman, analyste du courtier londonien Sharp Pixley.

Dans ce contexte d'incertitude renforcée, les investisseurs achètent en masse du métal jaune, considéré comme une valeur refuge par excellence.

Toutefois, le tumulte des marchés financiers a fini par atteindre également le marché de l'or, qui a été pris dans le tourbillon des ventes massives de matières premières en fin de journée.

Les investisseurs veulent des liquidités, a expliqué Rich Ilczyszyn de MF Global, à l'image du phénomène observé en 2008 pendant la crise financière au cours de laquelle les prix de l'or avaient reculé.

"La réaction, c'est de tout vendre", a ajouté l'analyste.

La peur a saisi les marchés jeudi, envoyant les places européennes et Wall Street en baisse de plus de 3%.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12576
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13309
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: AFP le 08/08/2011 à 07:40   Lun 8 Aoû - 6:54

L'or crève le plafond des 1.700 dollars l'once après la baisse de la note des Etats-Unis :


L'or enregistrait lundi un nouveau record sur le marché à Hong Kong, crevant le plafond des 1.700 dollars US l'once pour la première fois, en raison de son statut de valeur refuge qui attire les investisseurs.

L'once a atteint 1.704,80 dollars l'once sur le marché à Hong Kong lundi en fin de matinée, heure locale (vers 04H30 GMT), alors que les Bourses asiatiques étaient en forte baisse après la dégradation de la note de la dette souveraine des Etats-Unis par l'agence Standard and Poor's vendredi.

"Les gens retirent leur argent (des autres marchés: ndlr), notamment du dollar et de l'euro, pour le placer dans l'or et le yen japonais", a indiqué à l'agence Dow Jones Newswires un courtier basé à Tokyo.

Les cours de l'or sont soutenus depuis plusieurs jours par un afflux d'investisseurs vers la sécurité que représente le métal jaune, dans un contexte d'inquiétude accrue sur la conjoncture économique mondiale.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12576
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13309
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: L'Or au-dessus de 1.750 dollars l'once :    Mar 9 Aoû - 10:32

AFP le 09/08/2011 à 10:34


L'or termine sur une nouvelle hausse, au-dessus de 1.750 dollars l'once :




L'or a terminé sur une nouvelle hausse mardi à Hong Kong à 1.753,50 dollars l'once, après avoir atteint un nouveau record historique en séance à 1.772,09 dollars l'once.

Il avait clôturé en lundi à 1.706, 50 dollars l'once et a ouvert mardi à 1.726,80.

Depuis plusieurs jours, le métal jaune est porté toujours plus haut par une ruée des investisseurs cherchant la sécurité, face aux fortes baisses sur les places Bourisères.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12576
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13309
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Nouveau record de l’once d’or à 1.772 dollars    Mer 10 Aoû - 21:32

10/08/11 à 17:35 - investir.fr



L’once d’or a signé un nouveau record au second pointage de l’après-midi, à 1.772 dollars, contre 1.753,75 dollars ce matin et un précédent plus haut de 1.770 dollars.









_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12576
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13309
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: L'or crève le plafond des 1.800 dollars l'once :    Jeu 11 Aoû - 8:41

AFP le 11/08/2011 à 07:11



L'or enregistrait jeudi un nouveau record sur le marché à Hong Kong, crevant le plafond des 1.800 dollars US l'once pour la première fois, en raison de son statut de valeur refuge qui attire les investisseurs.

L'once a atteint 1.814,50/1.815,50 dollars sur le marché à Hong Kong jeudi en début de matinée, après la nouvelle chute des bourses américaines et européennes la veille.

Les places boursières ont à nouveau cédé à la panique mercredi en Europe et aux Etats-Unis, plombées par l'effondrement du secteur bancaire et les rumeurs d'aggravation de la crise en zone euro.

De nouvelles inquiétudes sur la zone euro et des rumeurs, aussitôt démenties, d'abaissement de la notation de la dette publique française ou de faillite bancaire, ont alimenté l'affolement des marchés.

Jeudi matin en Asie, Sydney ont perdu 1,6%, Séoul 4%% et Tokyo 1,7% en début de séance.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Or : vif rebond, les 1.120$ en ligne de mire.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Or : vif rebond, les 1.120$ en ligne de mire.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un compte pro obligatoire en cas de boutique en ligne ?
» Une boutique en ligne
» MOTEUR EN LIGNE
» Jouer du piano en ligne
» Conditions pour l'ouverture d'un boutique en ligne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Buzz-Trading  :: Produits Financiers :: Devises et Matières premières (Pétrole, OR...)-
Sauter vers: