Buzz-Trading

Bourse, Investissement, Trading, Analyses fondamentale et technique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Rechercher sur le site Amazon.fr
Meilleures Ventes
Boutique DVD
Plaisir d’Offrir
High-Tech
Coup de Coeur
MP3
Facebook

Partagez | 
 

 Pétrole : stabilité avant l'EIA, le WTI toujours sous 75 $.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12433
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13160
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Pétrole : le baril WTI se rapproche des 75 $.   Ven 4 Juin - 12:25

Cercle Finance le 04/06/2010 à 12:59

Toujours en hausse vendredi midi, le pétrole profitait des dernières statistiques économiques favorables aux Etats-Unis ainsi que des anticipations positives qui précèdent la publication du rapport sur l'emploi du mois de mai, cet après-midi. Vers 13 heures, le baril WTI américain livrable en juillet grappillait 0,29% à 74,90 dollars quand le Brent de Mer du Nord de même échéance l'imitait en prenant 0,78% à 76 dollars.

Un indicateur majeur pour l'ensemble de l'économie et, partant, la demande de produits pétroliers, est effectivement attendu des Etats-Unis cet après-midi. En mai, l'économie américaine devrait avoir créé plus de 500.000 emplois (+190.000 dans le secteur privé, hors effet du recensement décennal), après +231.000 le mois précédent.

Une telle perspective serait favorable à la consommation de produits pétroliers qui tarde à donner des signes massifs de reprise du côté américain. Signalons cependant que la demande d'essence s'est montrée relativement soutenue lors du dernier week-end prolongé pour cause de Memorial Day (lundi était férié aux Etats-Unis). A cette époque de l'année appelée la 'driving season', les Américains tendant à partir en week-end en voiture

En outre, l'EIA a publié hier (avec un jour de décalage en raison du Memorial Day) des stocks pétroliers US plutôt meilleurs que prévus : les stocks de brut, qui ne cessaient pratiquement de monter depuis fin janvier, ont reculé la semaine dernière de près de 2 millions de barils et ceux d'essence de près de 3 millions d'unités.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12433
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13160
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Pétrole : le brut en route vers les 73$.   Mer 9 Juin - 13:14

Cercle Finance le 09/06/2010 à 13:13

Le cours du brut tentait de reprendre des couleurs et le baril de référence américain se dirigeait vers les 73 dollars mercredi midi. Les stocks de brut publiés hier soir par l'API semblent de on présage pour ceux que l'EIA dévoilera cet après-midi. Vers 13 heures, le baril WTI américain livrable en juillet gagne 0,77% à 72,76 dollars quand le Brent de Mer du Nord de même échéance l'imitait en prenant 0,55% à 72,70 dollars.

En effet, et après bien des déceptions, la jauge de la demande pétrolière que publiera cet après-midi l'Energy Information Agency (EIA) sous la forme de stocks de brut et de produits pétroliers US semble s'annoncer favorablement. L'American Petroleum Institute (API), qui mesure la même chose que l'EIA sur la base de données moins exhaustives et les rend publiques un jour avant, a fait savoir hier que les stocks de brut avaient baissé fortement de plus de 4 millions de barils la semaine dernière.

Généralement, les mesures de l'EIA et de l'API convergent en tendance (rarement en valeur). Or selon le consensus EIA réalisé avant la publication des chiffres de l'API, les stocks de pétrole brut étaient attendus en baisse de moins d'un million de barils, ceux d'essence devant se replier de 600.000 barils environ. Une bonne surprise est donc possible. Corollaire des beaux jours, la 'driving season' et son cortège de départ en week-end bat en outre son plein.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12433
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13160
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Pétrole : attentiste, le brut campe autour des 75$.   Ven 11 Juin - 11:43

Cercle Finance le 11/06/2010 à 13:11

La pause qui caractérise ce midi les marchés boursiers comme ceux des changes n'épargne pas le pétrole. Une bordée de statistiques américaines d'importance, dont les ventes au détail de mai et l'indice du Michigan mesurant le moral des consommateurs, est attendue cet après-midi. Vers 13 heures 10, le baril WTI américain livrable en juillet cédait 0,63% à 74,85 dollars quand le Brent de Mer du Nord de même échéance grappillait 0,26% à 75,49 dollars.

La tendance que suit le prix de l'or noir n'est pas, cette fois, affectée par les évolutions des changes. Après avoir gagné 1,28% hier face au dollar, l'euro faisait du surplace ce midi (-0,07%) aux alentours de 1,2122. Négocié en dollars, le cours du brut tend à refléter aussi l'évolution des parités de changes.

La veille, selon les analystes de Pictet & Cie, 'les nouvelles demandes d'allocation de chômage [publiées hier, NDLR] à 456.000, au-dessus des attentes, couplées aux déclarations de George Soros qui prévoit une évolution en 'double dip' pour l'économie mondiale (selon lui, nous sommes entrés dans la 2e phase de cette crise), ont été quelque peu néfastes pour le billet vert qui s'est affaibli face aux monnaies principales.'

Une vague de statistiques américaines sont attendues cet après-midi, dont les principales sont les suivantes : les ventes de détails de mai (prévision : +0,2% ; précédent : +0,4%), ces mêmes ventes hors automobile (prévision : +0,1% ; précédent : +0,4%), l'indice de confiance du consommateur tel que le calcule l'université du Michigan (pour le sentiment, prévision : 74,5 ; précédent : 73,6), (pour les conditions actuelles, prévision : 81 ; précédent ; 81).

Ces chiffres permettront d'ajuster les anticipations sur la conjoncture, nombre d'indicateurs marquant le pas après avoir crûs sensiblement jusqu'en avril dernier environ. Or la demande de pétrole dépend étroitement de l'intensité de l'activité économique.

Cependant, rappelons que l'Agence internationale de l'Energie a hier relevé de 2% environ sa prévision de la demande de brut pour cette année à 86,4 millions de barils/jour. Soulignons aussi que ces prévisions sont fonction des projections de croissance réalisées par le FMI.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12433
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13160
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Pétrole : attentisme du baril, le WTI vers 77$.   Jeu 17 Juin - 11:18

Cercle Finance le 17/06/2010 à 13:12

L'attentisme dominait ce midi sur les marchés pétroliers après les déceptions causées, hier, par les statistiques US. Vers 13 heures 10, le baril WTI américain livrable en juillet cédait 0,32% à 77,35 dollars quand le Brent de Mer du Nord d'échéance août demeurait prenait 0,53% à 78,56 dollars.

Le brut US continue de reculer après qu'hier, et conter toute attente, les stocks commerciaux de pétrole des Etats-Unis aient augmenté. Selon l'Energy Information Agency (EIA), l'autorité fédérale qui publie les statistiques faisant autorité sur la question, les stocks de brut ont grimpé de près de plus de 1,5 million de barils alors qu'ils étaient attendus en baisse d'un million d'unités. La baisse de plus de 600.000 barils de ceux d'essence, attendus stables, n'a pas rassuré les opérateurs puisque le taux d'utilisation des capacités de raffinage a reculé d'un demi-point sous la barre des 88%.

De plus, les analystes de Pictet & Cie notaient ce matin qu'”aux Etats-Unis, le marché immobilier souffre quelque peu, avec une baisse des permis de construire de -5,9% et un recul des mises en chantier de -10,0% d'un mois sur l'autre !”. Annoncés hier, ces chiffres jettent un doute sur l'amélioration tendancielle des statistiques économiques US.

Que le dollar confirme aujourd'hui encore le mouvement de dépréciation contre l'euro qu'il a engagé le 8 juin dernier ne parvient pas à soulager le marché. La parité de changes eurodollar a frôlé ce matin les 1,24 dollar, après avoir sombré sur les 1,19 le 7 juin dernier. De manière quasi-mécanique et puisque le pétrole se négocie en billets vers, toute baisse relative du dollar tend à faire grimper d'autant le cours du baril.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12433
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13160
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Pétrole : reflux du baril de brut, le WTI sous les 76$.   Ven 18 Juin - 11:32

Cercle Finance le 18/06/2010 à 13:22

En 24 heures, le baril de brut WTI aura perdu quelques 1,75 dollar sur fond de statistiques économiques américaines décevantes. Vers 13 heures 20, le baril de référence américain livrable en juillet cédait 1,16% à 75,63 dollars quand le Brent de Mer du Nord d'échéance août perdait 1,82% à 77,27 dollars.

La veille, les opérateurs ont effectivement appris l'indice des conditions d'activité de la Réserve fédérale de Philadelphie s'était inscrit à 8 et l'iindice des indicateurs avancés à 0,4%, des chiffres largement inférieurs aux attentes. Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont également été plus importantes qu'attendues, et aussi en hausse à 472.000. Ces données alimentent la crainte d'un ralentissement de l'économie américaine, et donc de la demande en pétrole de son deuxième consommateur au monde après la Chine.

Dans son commentaire hebdomadaire sur les matières premières paru ce midi, Natixis ajoute que “aux Etats-Unis, la demande de produits pétroliers continue à refluer progressivement, après les plus hauts récemment atteints”. “Compte tenu d'une demande de fuel résiduel particulièrement faible, la demande totale de produits pétroliers n'augmente que de 2 % en glissement annuel”, relèvent les analystes de la banque d'affaires française, en dépit d'une base de comparaison toujours favorable.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12433
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13160
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Pétrole : attentiste, le WTI sous les 78$.    Mer 23 Juin - 11:45

Cercle Finance le 23/06/2010 à 13:26

Vers 13 heures 20, le baril de référence américain livrable en août cédait 0,21% à 77,64 dollars quand le Brent de Mer du Nord d'échéance août perdait 0,21% à 77,87 dollars. L'attentisme domine sur le marché avant que la Fed ne fasse, ce soir, le point sur une conjoncture économique US qui actuellement inspire de l'inquiétude.

Certes, la baisse enregistrée ce midi est modeste au regard des 1% que le baril de référence américain perdait hier à la même heure.

La nouvelle déception enregistrée hier suite à la publication des dernières statistiques immobilières US (les ventes de logements anciens), coeur de la crise de 2008, continue de peser sur les marchés pétroliers. L'intensité de l'activité économique influence directement la demande de brut. Cet après-midi, on attend la publication de ventes de logements neufs.

Ce matin, notait Natixis, 'en dépit du traitement de volumes-record, la Chine n'a importé que 4,2 millions de barils/jour en mai, ce qui pourrait expliquer pourquoi les importations nettes de pétrole US sont demeurées si élevées'. Les analystes de la banque d'affaires continuent de penser que les stocks pétroliers US vont redescendre des niveaux élevés sur lesquels ils sont actuellement perchés.

L'évènement pétrolier statistique de la semaine interviendra cet après-midi, lorsque l'Energy Information Agency (EIA) publiera l'évolution hebdomadaire des stocks pétroliers US. Le consensus actuel table sur une baisse de 0,9 million de baril de ceux de brut et de 0,14 million de ceux d'essence. Ceux de distillats (fuel domestique et diesel) devraient s'accroître de 1,5 million d'unités.


_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12433
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13160
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Pétrole : l'attentisme se prolonge, le WTI sur les 76$.    Ven 25 Juin - 11:35

Cercle Finance le 25/06/2010 à 13:16

Vers 13 heures 20, le baril de référence américain livrable en août cédait 0,22% à 76,29 dollars quand le Brent de Mer du Nord d'échéance août perdait 0,60% à 76,00 dollars. Une fois encore, l'attentisme domine sur fond de doutes quant aux perspectives économiques.

L'appréciation de 0,40% environ que le dollar connait face à l'euro, ce qui ramène la parité 1,2280, n'est pas des plus favorables à une hausse du brut, dont le billet vert est la devise de négociation.

Mais ce sont surtout les inquiétudes relatives à la croissance qui plombent la confiance des opérateurs pétroliers. Entre les craintes souveraines et les plans de rigueur européens et les doutes instillés par les dernières statistiques américaines, qui témoignent d'un ralentissement de la reprise, le coeur n'y est plus.

Or le dynamisme économique est un facteur clé dans la consommation de pétrole. Rappelons à ce propos que les prévisions de consommation d'énergie réalisées par l'Agence internationale de l'Energie (AIE) sont réalisées en fonction des projections de croissance économique du Fonds monétaire international (FMI).

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12433
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13160
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Pétrole : le brut se maintient autour des 75 dollars.   Mar 13 Juil - 11:41

Cercle Finance le 13/07/2010 à 13:30

Faisant du surplace depuis environ 3 jours, le cours du brut s'accroche à la barre symbolique des 75 dollars pour le WTI, qui était tombé sous les 72 dollars le 6 juillet. Vers 13 heures 30, le baril de référence américain WTI livrable en août grappillait 0,41% à 75,36 dollars, quand le Brent de Mer du Nord d'échéance août prenait 0,80% à 74,97 dollars.

Ce matin l'Agence internationale de l'Energie (AIE) a relevé de 50.000 barils/jours ses prévisions de demande pétrolière globale pour 2010, à 86,5 millions de barils/jour, soit +2,1% ou +1,9 million de barils/jour par rapport à 2009. Ce chiffre est supérieur d'environ 50.000 barils/jour à la précédente estimation.

En outre, l'AIE s'attend à une hausse plus faible en 2011 à 87,8 millions de barils/jour, soit +1,6% ou +1,3 million de barils/jour par rapport à 2010. Elle serait “entièrement le fait des pays développés” (+3,8% ou +1,6 millions de barils/jour). En effet, la consommation pétrolière des pays industrialisés devrait décroître en 2011 (- 0,5% ou -0,2 million de barils/jour).

Les variations de changes ne semblent pas pour grand-chose dans celle du brut ce matin. En dépit de fluctations d'une amplitude supérieure à 1 cent depuis hier, la parité euro/dollar reste presque parfaitement stable ce midi (- 0,09%) par rapport à la veille à 1,2584.

Demain, l'Energy Information Agency (EIA) américaine publiera l'évolution des stocks pétrolières hebdomadaires de l'économie américaine, utilisés comme un le baromètre de la demande US. Après une baisse bien plus marquée que prévue la semaine dernière (-5 millions de barils environ), le consensus actuel table sur une nouvelle baisse limitée à 1,2 million d'unités.

L'utilisation accrue des raffineries pourrait l'expliquer, mais on notera cependant qu'une légère hausse des stocks d'essence est encore attendue. Tel était déjà le cas les deux semaines précédentes en dépit de la “driving season”, période durant laquelle se concentrent les départs en vacances et en week-ends aux Etats-Unis.



_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12433
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13160
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Pétrole : le baril reprend les 78 dollars.    Mer 21 Juil - 11:44

Cercle Finance le 21/07/2010 à 13:20

Les craintes de scénario économique en “W” ne font plus recette auprès des opérateurs pétroliers. Vers 13 heures 20, le baril de référence américain WTI livrable en août gagnait 0,59% à 78,16 dollars quand de son côté, le Brent de Mer du Nord d'échéance août prenait 0,87% à 76,89 dollars. Les anticipations d'une nouvelle baisse des stocks pétroliers US semblent toujours soutenir la tendance.

Le retournement du dollar, qui en 24 heures est passé contre l'euro de 1,3030 à moins de 1,28000, ne semble pas pénaliser le brut. Pas plus d'ailleurs que la série de mauvaises statistiques provenant notamment des Etats-Unis et indiquant que la reprise s'affaiblit. La consommation de pétrole devrait s'en ressentir.

Mais après une longue période de stabilité, les stocks de pétrole brut américains semblent devoir continuer à baisser. Cette semaine et selon le consensus actuel, ces stocks tels que les publiera cet après-midi l'Energy Information Agency (EIA) devraient encore reculer de l'ordre d'un million de barils. Il s'agirait alors que la quatrième semaine de baisse consécutive.

L'API, organisme professionnel qui publie cette même information, mais calculée différemment, un jour plus tôt, a fait état d'une baisse de près d'un quart de million de barils. Habituellement, les deux estimations sont convergentes.

Ajoutons qu'une tempête tropicale actuellement au-dessus de la République dominicaine se dirige vers le golfe du Mexique et qu'elle a de bonnes chances de devenir un cyclone, ce qui perturberait l'extraction pétrolière.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12433
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13160
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Pétrole : le brut s'installe au-delà des 80 dollars.    Mar 3 Aoû - 11:33

Cercle Finance le 03/08/2010 à 13:13

Au plus haut depuis début mai comme l'est l'euro face au dollar, le prix du brut prend ses quartiers au-dessus des 80 dollars. Peu après 13 heures, le baril de référence américain WTI livrable en septembre prenait 0,35% à 81,69 dollars quand le Brent de Mer du Nord de même échéance prenait 0,11% à 80,91 dollars.

Le prix du brut, libellé en dollars, profite de la dépréciation marquée du billet vert ces derniers temps. Sur les cinq dernières séances, la parité euro/dollar est passée de moins de 1,30 à plus de 1,3250 dollar (niveau atteint pour la dernière fois début mai), soit un gain significatif de l'ordre de 2%. Le baril de brut a tendance à monter autant que le dollar baisse contre les devises concurrentes, dont la principale est l'euro. Les derniers chiffres macroéconomiques sont effectivement aussi décevants côté américain qu'ils sont plutôt encourageants du côté européen.

De plus, le brut a tiré parti des résultats trimestriels globalement meilleurs qu'attendus publiés par le sociétés, ainsi que de leurs prévisions, notamment aux Etats-Unis. La hausse des indices d'actions soutient effectivement le prix de l'or noir, les deux étant plus corrélés actuellement que tel n'est le cas historiquement.

Enfin et malgré une vive déception après une hausse de 7,3 millions de barils la semaine dernière, les stocks commerciaux de brut calculés par l'Energy Information Agency (EIA) américaine sont attendus demain en baisse de l'ordre de 1,5 million de barils. Ce chiffre est habituellement utilisé comme indicateur de la demande.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12433
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13160
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Pétrole : le WTI stabilisé sur les 73 dollars.    Ven 27 Aoû - 11:25

Cercle Finance le 27/08/2010 à 13:09

Le pétrole continuait d'afficher une très légère hausse vendredi, comme la veille et après un début de semaine négatif. Vers 13 heures ce vendredi, le baril américain WTI livrable en octobre gagnait 0,22% à 73,58 dollars, le Brent de Mer du Nord de même échéance prenant 0,54% à 75,43 dollars.

On notera que la stabilisation récente des cours du brut ne devrait pas l'empêcher de terminer la semaine en baisse, ce soir, pour la 3ème fois de suite. Rappelons que le brut a dépassé en séance la barre des 82 dollars pour la dernière fois le 5 août dernier.

Les inquiétudes croissantes sur la conjoncture économique américaine, qui ralentit plus rapidement qu'il ne l'était escompté au regard des statistiques récentes, pèsent sur les opérateurs. Les Etats-Unis restent le premier marché pétrolier au monde et son économie bénéficie toujours d'un important pouvoir d'entraînement.

L'accroissement des stocks de produits pétroliers américains traduit d'ailleurs la faiblesse de la demande. Stabilisé à 1,27 dollar depuis quelques jours, la parité euro/dollar n'a guère joué en faveur ou en défaveur du baril récemment.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12433
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13160
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Pétrole : léger rebond du WTI qui reste sous les 73$.    Mer 1 Sep - 13:01

Cercle Finance le 01/09/2010 à 13:12

Le brut tentait de rebondir mercredi midi après avoir perdu du terrain hier dans le sillage de statistiques américaines toujours défavorables. Vers 13 heures 30 ce vendredi, le baril américain WTI livrable en octobre gagnait 0,50% à 72,42 dollars, le Brent de Mer du Nord de même échéance prenait 1,07% à 75,45 dollars.

Le déluge de statistiques négatives sur l'économie américaine ne se dément pas. De plus, les minutes de la Fed ont fait état d'une croissance amorphe de l'économie US depuis le début du 3ème trimestre, alors que son intensité détermine la demande de brut US. Heureusement ce matin, l'indice des directeurs d'achat chinois pour août a progressé de nouveau par rapport au mois précédent, alors que la Chine est le 2ème marché de l'or noir au monde.

Selon le consensus sur les statistiques hebdomadaires que l'Energy Information Agency (EIA) américaine publiera tout à l'heure, le marché une fois encore, sur une hausse des stocks de brut de 1,1 million de barils environ. En revanche, ceux d'essence sont attendus en baisse de 0,2 million d'unités.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12433
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13160
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Pétrole : le baril sans tendance mardi midi.   Mar 21 Sep - 11:22

Cercle Finance le 21/09/2010 à 12:54

A la mi-journée mardi, le baril américain WTI livrable en novembre rétrocédait 0,26% à 75,93 dollars quand le Brent de Mer du Nord de même échéance grappillait 0,07% à 79,38 dollars. Des statistiques immobilières américaines ainsi que la réunion de la Fed, prévues cet après-midi, mobilisent l'attention des opérateurs.

Sur le NYMEX américain, les options à échéance octobre expirent ce soir et nous passons donc au terme novembre, dont les volumes sont plus significatifs.

Les attentes du marché quant aux chiffres hebdomadaires que publiera l'Energy Information Agency (EIA) ne sont pourtant pas négatives a priori. Rappelons cependant que l'oléoduc Line 6A d'Enbridge, qui relie les Etats-Unis au Canada et peut transporter 670.000 barils/jour (soit 4,7 millions de barils/semaine), n'a été remis en service que vendredi matin. En outre, le brut avait sensiblement rebondi hier lundi.

Les opérateurs attendent pour l'instant une baisse des stocks hebdomadaires de brut de plus d'un million de barils, ce qui devrait rapprocher leur volume de 355.000 millions d'unités.
Du côté des distillats (fuel domestique et diesel), une petite hausse est attendue quand une petite baisse devrait caractériser ceux d'essence. En cette période de l'année où la “driving season” (saison des vacances et des départs en congé en voiture) est terminée, les achats de fuel de chauffage commencent à peine.

Les raffineries profitent généralement de cette “morte saison” énergétique pour procéder à des opérations de maintenance. Le consensus table d'ailleurs sur une baisse de l'utilisation des capacités de production sous la barre des 87%.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12433
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13160
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Pétrole : légère hausse du baril avant l'EIA.   Mer 22 Sep - 11:38

Cercle Finance le 22/09/2010 à 12:23

Si les dernières déclarations de la Fed plombent les marchés d'actions ce matin, le cours du brut était toujours bien orienté. A la mi-journée mardi, le prix du baril de pétrole américain WTI livrable en novembre gagnait 0,45% à 75,45 dollars quand le Brent de Mer du Nord de même échéance grappillait 0,27% à 78,63 dollars.

Les opérateurs semblent attendre avec confiance les statistiques pétrolières hebdomadaires, véritable baromètre de la consommation pétrolière US que l'Energy Information Agency (EIA) publiera tout à l'heure. Le consensus table globalement sur une baisse de 1,5 million environ des stocks de brut qui devraient ainsi s'établir vers 357 millions d'unités, ainsi qu'une légère baisse de ceux d'essence.

On notera cependant que l'American Petroleum Institute, qui publie les mêmes mesures que l'EIA un jour plus tôt et selon une méthodologie différente, a fait état d'une hausse de ces stocks de 2,2 millions de ces mêmes stocks sur la même période. Habituellement, les chiffres de l'EIA et de l'API sont convergents.

Mais le cours du baril profite également de la dépréciation vigoureuse et continue du dollar face aux autres devises, surtout depuis que la Fed a laissé entendre qu'elle était prête à assouplir de nouveau sa politique monétaire, si besoin était. Après avoir perdu 1,53% hier, le billet vert perd encore 0,88% ce matin contre l'euro, soit près de 3% de baisse en une semaine.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12433
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13160
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Pétrole : le baril WTI a touché les 87 dollars.   Ven 5 Nov - 13:16

Cercle Finance le 05/11/2010 à 13:41

Au plus haut de deux ans malgré la reprise du dollar, le baril WTI américain livrable en décembre se stabilise (+0,07%) ce midi à 86,6 dollars, quand le Brent de Mer du Nord l'imite (- 0,02%) à 88 dollars. Reprise économique, décision de la Fed et nouvelles prévisions de l'OPEP se conjuguent pour soutenir l'or noir.

Le moins que l'on puisse dire est que la reprise technique que le dollar connaît ce matin, après trois séances de baisse, n'affecte guère le brut dont c'est pourtant l'unique devise de négoce. Après la Fed, dont le second plan de rachat obligataire a dépassé les attentes, le dollar a enregistré trois séances de baisse significative de l'ordre de 3%. Son rebond de 0,65% aujourd'hui reste donc tout relatif.

Profitant toujours des anticipations de retour de l'inflation et d'une reprise de la demande aux Etats-Unis, le prix du brut a donc monté au plus haut niveau qu'il ait atteint depuis le début du mois d'octobre 2008, pour le baril US de référence WTI.

En outre, le cartel pétrolier a revu en hausse ses prévisions de cours : “lors de la dernière réunion de l'OPEP, les prévisions suivantes ont été émises au sujet du prix du baril de pétrole: de 75 à 85 dollars jusqu'en 2020 et jusqu'à 106 dollars pour les années 2030 !”, rapportait ce matin Pictet & Cie.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12433
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13160
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Pétrole : recul du brut, le WTI sous les 84 dollars.   Mar 16 Nov - 12:48

Cercle Finance le 16/11/2010 à 13:12

Un sentiment de marché chassant l'autre, le pessimisme ambiant n'épargne pas les cours du brut ce midi. Vers 13 heures 10, le baril WTI américain livrable en décembre rétrocédait 1,2% à 83,7 dollars, quand le Brent de Mer du Nord d'échéance janvier l'imitait en laissant 1,2% à 85,8 dollars.

Cette fois, les variations de changes ne peuvent être mises en cause. Certes, depuis le 4 novembre, le dollar est face à l'euro passé de 1,43 à 1,3580 environ, soit une appréciation significative de l'ordre de 5%. Mais aujourd'hui, et après un nouveau repli de 0,75% la veille, la parité de changes demeure stable.

Le regain de crise souveraine européenne, la perspective d'un ralentissement en Chine et une croissance toujours inférieure au potentiel aux Etats-Unis ne plaident effectivement pas dans le sens d'un rebond de la demande de produits pétroliers. Le sentiment de marché est aussi devenu sensiblement plus pessimiste ces derniers jours.

Le marché américain est également déprimé par la perspective hivernale : nombre de raffineries, pour lesquelles la mi-saison automnale est l'occasion de réaliser des opérations de maintenance, vont maintenant reprendre du service pour l'hiver, marqué habituellement par une forte demande de fuel domestique. Aux Etats-Unis, l'offre de produits raffinés est donc bien partie pour être bien orientée, quoi que fasse la demande.

En attendant, le consensus attend demain un recul des stocks de brut américains de 0,6 million de barils au titre de la semaine dernière, ce qui devrait les faire revenir vers 365 millions de barils. Les réserves de produits distillés devaient également être orientées à la baisse.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12433
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13160
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Pétrole : la décrue se poursuit, le WTI proche des 81 dollar   Mer 17 Nov - 12:46

Cercle Finance le 17/11/2010 à 13:15

Vers 13 heures 10, le baril WTI américain livrable en décembre rétrocédait 0,8% à 81,5 dollars, quand le Brent de Mer du Nord d'échéance janvier l'imitait en laissant 0,8% à 84,1 dollars.

Tous les facteurs se conjuguent pour tirer le baril vers le bas : tout d'abord, le dollar continue de se reprendre face à son principal concurrent, l'euro. Depuis le début du mois, la parité est passée de plus de 1,43 dollar à moins de 1,35, soit une ré-appréciation du billet vert de plus de 5%. Libellé en dollars, le cours du brut a tendance à monter lorsque sa devise de négoce baisse, et inversement.

En outre, les craintes de resserrement monétaire de la Chine où la hausse de l'inflation traduit une certaine surchauffe économique redeviennent d'actualité. Pékin planche sur une batterie de mesure allant en ce sens. Comme les craintes souveraines européennes, ce facteur est défavorable à une croissance économique dont l'intensité détermine la demande de brut;

Enfin, les statistiques hebdomadaires sur l'état des stocks pétroliers américains que l'Energy Information Agency (EIA) publiera tout à l'heure sont attendues sans surprise. Elles ne devraient pas entamer le haut niveau de ceux de brut, qui sont d'ailleurs attendus stables vers 365 millions d'unités

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12433
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13160
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Pétrole : le brut rebondit enfin, le WTI vers 82 dollars.   Jeu 18 Nov - 12:57

Cercle Finance le 18/11/2010 à 13:31

Après une vigoureuse dégringolade liée à la réappréciation du dollar et à des craintes sur le dynamisme macroéconomique de la planète, le cours du brut se reprenait engin jeudi. Vers 13 heures 30, le baril WTI américain livrable en décembre se reprenait de 1,2% à 81,6 dollars, quand le Brent de Mer du Nord d'échéance janvier l'imitait en gagnait 1,5% à 84,6 dollars.

Rappelons que le 11 novembre, le brut (WTI) cotait encore au-dessus de 88 dollars.

Les marchés ont d'abord dû digérer le relâchement de la pression “anti-dollar” intervenu après la révélation du 2ème plan d'assouplissement quantitatif de la Fed. De plus, en Chine qui depuis peu se situe au 1er rang des marchés énergétiques devant celui des Etats-Unis, à en croire l'AIE, l'inflation ne donne pas de signe de ralentissement. Pékin est en train de durcir une fois encore sa politique monétaire, voire son contrôle des capitaux, pour que la hausse des prix n'endommage pas son économie. Mais cela devrait réduire sa croissance.

Ajoutons qu'après une chute de 1,43 à 1,35 dollar, l'euro s'est stabilisé et est bien parti à cette heure, pour aligner sa 2ème séance consécutive de hausse face au billet vert. La monnaie unique cote 1,3653 dollar, en hausse de 0,91%, alors que les craintes pesant sur le secteur bancaire irlandais se font moins vives. Un plan de sauvetage semble se dessiner.

Enfin, les statistiques des stocks pétroliers américains se sont hier révélées nettement plus favorables qu'attendu. En effet, selon l'Energy Information Agency (EIA), les stocks de brut attendus stables ont chuté de près de 7,5 millions de barils, du jamais vu depuis plus d'un an. Des retraits respectifs supérieurs à 1 et 2 millions de barils ont été enregistrés par les réserves commerciales de distillats (fuel domestique et diesel) et d'essence. Ces chiffres sont habituellement utilisés comme un baromètre de la demande.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12433
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13160
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Pétrole : le baril stagne sur les 82 dollars à New York.   Ven 19 Nov - 13:29

Cercle Finance le 19/11/2010 à 13:22

Vers 13 heures 30, le baril WTI américain livrable en janvier demeurait sans tendance (+0,1%) à 82,6 dollars, quand le Brent de Mer du Nord de même échéance l'imitait (+0,4%) à 85,4 dollars.

Alors que l'euro se reprend contre le dollar dans les mêmes proportions que l'indice d'actions CAC 40 baisse (soit 0,50% dans les deux, en plus ou en moins), le cours du brut décide donc d'opter pour le surplace.

L'incertitude quant à la date et aux modalités suivant lesquelles une aide financière de plusieurs milliards d'euros sera accordée à l'Irlande incite les opérateurs à la circonspection. Si l'aide s'annonce convaincante, cette décision pourrait soutenir les anticipations de croissance et, partant, celles de demande de pétrole pour la région.

Autre évènement phare guetté par les marchés : les décisions monétaires de la Chine, confrontée à une inflation en nette hausse. La Banque populaire de Chine vient de relever le taux de réserves obligatoires imposé aux banques. Le pays, qui luttait précédemment contre la surchauffe économique et dont la croissance suit une pente en douce décélération, doit aussi faire face à la tension des prix. Sa demande d'énergie en est aussi impactée.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12433
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13160
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Pétrole : le brut baisse lui aussi, le WTI sur les 83 dollar   Ven 26 Nov - 12:33

Cercle Finance le 26/11/2010 à 13:24

Vers 13 heures 20, le baril WTI américain livrable en janvier recule de 0,9% à 83 dollars, quand le Brent de Mer du Nord de même échéance en perd 1,3% à 85 dollars.

Les craintes liées à l'extension des problèmes souverains au Portugal, qui selon des informations de presse démenties serait poussé à demander l'aide de l'UE et du FMI, plombent le moral des investisseurs sur l'ensemble des marchés.

La dégringolade de l'euro, qui chute encore de l'ordre de 1% aujourd'hui et dont le recul face au dollar depuis le début du mois frôle maintenant les 8%, ne fait pas les affaires du baril. Libellé exclusivement en dollars américains, le cours du brut pâtit d'une baisse du dollar, et tend à monter lorsque la monnaie américaine se replie face à ses concurrentes.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12433
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13160
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Pétrole : le brut hésite, mais le WTI tient les 85 dollars.   Mar 30 Nov - 14:43

Cercle Finance le 30/11/2010 à 13:16

Après un mouvement de reprise inspiré par des statistiques économiques et pétrolières favorables aux Etats-Unis, le brut hésitait mardi midi face aux regain de craintes entourant les “PIIGS” en Europe. Vers 13 heures 15, le baril WTI américain livrable en janvier cède 0,3% à 85,5 dollars, quand le Brent de Mer du Nord de même échéance perd 0,2% à 87,2 dollars.

La défiance des opérateurs, qui se traduit par l'érosion continue de l'euro passé de près de 1,43 dollar le 4 novembre a à peine 1,30 dollar moins d'un mois plus tard, pèse aussi sur les cours du brut. Malgré l'annonce officielle d'un plan de sauvetage pour l'Irlande, les craintes toujours vives des marchés se sont déjà reportées sur le risque de contagion aux autres “PIIGS' (Portugal, Irlande, Italie, Grèce et Espagne).

Les plans d'austérité drastiques qui ont touché la Grèce puis l'Irlande, dont les effets sont eux-mêmes sujets à caution, risqueraient d'amoindrir encore la croissance de la zone euro que la Commission voit à 1,8% l'an prochain. Or la consommation en dépend étroitement.

Le renforcement du dollar induit par ces inquiétudes souveraines pénalise d'autant le cours du brut, libellé en billets verts exclusivement. Cependant, cet effet négatif est compensé par les anticipations de nouvelles baisses des stocks de distillats (fuel domestique et diesel) et de brut aux Etats-Unis. Selon le consensus, ces stocks devraient reculer d'environ 1 million d'unités chacun. L'Energy Information Agency (EIA) américaine publiera ces statistiques demain après-midi.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12433
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13160
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Pétrole : le Brent s'approche des 94 dollars.   Mer 22 Déc - 13:04

Cercle Finance le 22/12/2010 à 13:14

Toujours plus haut ! Peu après 13 heures, le baril WTI américain livrable en février prenait 0,4% à 90,2 dollars, quand le Brent de Mer du Nord de même échéance cédait 0,4% en revenant à 93,5 dollars.

Le brut pourrait donc enchaîner une quatrième séance de hausse d'affilée aujourd'hui sur fond d'un meilleur sentiment quant à la conjoncture américaine. Cet après-midi, le marché s'attend à ce que la croissance du PIB US soit revue en hausse en termes définitifs de l'ordre de 2,8%, soit davantage que les 2,5% de l'estimation précédente. Or la demande de brut est intrinsèquement liée au dynamisme de l'économie.

D'ailleurs, les stocks de brut que devrait publier l'Energy Information Agency (EIA) demain devraient, toujours pour les Etats-Unis, être orientés à la baisse pour la 3ème semaine de suite de l'ordre de 3 millions de barils. Il s'agit d'habitude d'un bon indicateur de l'état de la demande. La semaine précédente, une baisse massive de 9,85 millions d'unités avait été enregistrée.


_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12433
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13160
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Pétrole : le Brent toujours sur les 94 dollars.   Mar 28 Déc - 14:28

Cercle Finance le 28/12/2010 à 13:32

La faiblesse des volumes était également de mise sur les marchés pétroliers, qui ne s'en maintiennent pas moins tout près de leurs records de l'année. Vers 13 heures mardi midi, le baril WTI américain livrable en février gagnait symboliquement 0,4% à 91,4 dollars, quand le Brent de Mer du Nord de même échéance prenait 0,2% à 94 dollars.

Le net dérapage que connaît le dollar (- 0,8%) contre l'euro, comme d'ailleurs face au franc suisse, tend à soutenir le cours du baril dont le billet vert est l'unique devise de négociation.

D'autres facteurs se combinent pour soutenir le cours du brut, comme la vague de froid vif qui frappe maintenant l'Amérique du Nord, en plus de l'Europe.

De plus, le consensus attend avec optimisme les stocks pétroliers US que l'Energy Information Agency (EIA) publiera jeudi avec un jour de décalage en raison du “Boxing Day”. Une baisse de 3 millions de barils des stocks de brut est attendue, et le niveau de ces stocks devraient ainsi se rapprocher des 340 millions d'unités.

Cet indicateur est habituellement utilisé comme le baromètre de la demande brut aux Etats-Unis, qui reste le 1er marché pétrolier au monde.


_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12433
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13160
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Pétrole : le Brent tutoie les 96 dollars.   Mar 4 Jan - 12:42

Cercle Finance le 04/01/2011 à 13:32

Vers 13 heures 30 ce mardi, le baril WTI américain livrable en février gagnait 0,3% à 91,8 dollars dans un volume de 22.000 contrats, soit plus du double de celui constaté à la même heure le 31 décembre. De son côté, le Brent de Mer du Nord de même échéance prenait 0,7% à 95,5 dollars.

Le cours du brut, qui a crû d'une quinzaine de points de pourcentage l'an dernier, continue donc sa marche en avant en ce début d'année 2011. Il se situe désormais à son plus haut niveau depuis près de 28 mois. Les derniers indicateurs économiques, notamment l'indice ISM manufacturier des Etats-Unis, étaient globalement bien orientés. Un indice européen similaire compilé par Markit pour la zone euro en décembre donnait de plus les mêmes tendances ce matin.

En outre, les stocks de pétrole brut américain que l'Energy Information Agency (EIA) publiera demain après-midi sont de nouveau attendus en baisse de l'ordre de 1,5 million de barils. Il s'agirait alors, et le cas échéant, de la 5ème baisse consécutive de cet indicateur utilisé comme baromètre de la demande pétrolière des Etats-Unis. Cette dernière est étroitement corrélée avec l'intensité de la croissance économique.


_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12433
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13160
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Pétrole : le baril indécis, le Brent sur les 98 dollars.   Ven 28 Jan - 15:29

Cercle Finance le 28/01/2011 à 13:11

Vers 13 heures 10, le contrat à échéance mars sur le baril WTI américain demeurait stable à 85,6 dollars quand le baril de Brent de Mer du Nord de même livraison gagnait 0,6% à 98 dollars.

Mécaniquement, le cours baril est avantagé par le mouvement de dépréciation que le dollar connaît face aux devises concurrentes, dont l'euro qui lui a repris 6,5% depuis le 8 janvier. Le billet vert est l'unique devise de négoce du pétrole. Mais ce n'est pas la devise courante de tous ses acheteurs et pour ceux de zone euro par exemple, la baisse du dollar rend le brut meilleur marché et incite à en consommer davantage.

Mais ce facteur incidemment haussier est contré par des arguments “bearish” (baissiers). D'abord, la hausse des stocks de pétrole se confirme aux Etats-Unis alors qu'un mouvement de baisse avait été observé depuis décembre environ. Le niveau des stocks est utilisé comme indicateur de la demande et à ce titre, la tendance actuelle n'est pas positive.

Ce peut être l'une des explications du creusement de la prime (ou “spread”) que le baril de Brent présente sur le baril WTI. Elle dépasse maintenant les 12 dollars ! Une autre raison est que le WTI devient de moins en moins représentatif du marché pétrolier US.

En outre, les rumeurs de hausse de ses quotas par l'OPEP, si elles ne se sont pas concrétisées, n'en continuent pas moins de courir. Rappelons que le cartel pétrolier, qui représente un gros tiers de l'offre mondiale et surtout qui concentre la majeure part des capacités de production excédentaires, n'a pas touché à ses quotas depuis le niveau auquel il les avait abaissés après la crise, fin 2008/début 2009.


_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pétrole : stabilité avant l'EIA, le WTI toujours sous 75 $.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pétrole : stabilité avant l'EIA, le WTI toujours sous 75 $.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Passage au point mort avant l''arret
» Les 20 questions essentielles avant de se mettre à son compt
» stats pétrole IEA bidonnées / stats gaz pas mieux
» Kirby / swaps pétrole
» pétrole / le standart us WTI est en train d'être déboulonné !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Buzz-Trading  :: Produits Financiers :: Devises et Matières premières (Pétrole, OR...)-
Sauter vers: