Buzz-Trading

Bourse, Investissement, Trading, Analyses fondamentale et technique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Rechercher sur le site Amazon.fr
Meilleures Ventes
Boutique DVD
Plaisir d’Offrir
High-Tech
Coup de Coeur
MP3
Facebook

Partagez | 
 

 Les obligations privées reste l'actif vedette début 2010

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12566
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13299
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Les obligations privées reste l'actif vedette début 2010   Ven 22 Jan - 13:02

Reuters le 22/01/2010 à 13:50

* Les financières mènent le bal

* Les propositons Obama pèsent sur le marché

* La semaine prochaine attendue volatile


par Raoul Sachs

PARIS, 22 janvier (Reuters) - Les obligations privées restent la classe d'actifs risqués la plus recherchée en ce début d'année sur les marchés en euro après une performance spectaculaire de l'ordre de 50% en 2009, rapportent vendredi des professionnels.

Les trois premières semaines de janvier ont cependant vu les financières dominer le marché primaire, les non-financières (corporate) ayant tenu le haut du pavé en 2009.

Alors que les corporate, pour l'essentiel les constructeurs automobiles (Daimler , BMW , Peugeot < PEUGEOT > et Renault < RENAULT >), ont émis quelque 15 milliards d'euros (dont 4,0 milliards dans la catégorie spéculative), les financières ont émis quelque 20 milliards d'euros de dette senior, à peu près le même montant en obligations sécurisées (covered bonds) et plus de 4,0 milliards de dette garantie.

Parallèlement, le marché des emprunts d'Etat a lui aussi bien démarré l'année malgré des programmes d'émission record liés à la dérive des déficits publics.

La France a émis, dans de bonnes conditions, quelque 24 milliards d'euros de dette à moyen et long termes. L'Allemagne a également émis sans difficulté quelque 27 milliards d'euros au cours de la même période.

Les spécialistes des marchés de taux interrogés soulignent que les projets du président Barack Obama visant à limiter les prises de risque par les banques ont pesé sur le marché du crédit et tendu les rendements.

"Le plan Obama a accru la volatilité et la semaine prochaine l'activité sur le marché risque d'en souffrir", dit Suki Mann, stratégiste crédit à la Société générale, tout en estimant que le marché a encore un potentiel d'appréciation, c'est-à-dire de resserrement des écarts de rendements (spreads, ou primes payées par les entreprises par rapport aux meilleures signatures).

Philippe-Henri Burlisson, directeur des Gestions fondamentales chez Groupama Asset Management, partage ce point de vue et souligne que le crédit reste la classe d'actifs la plus performante depuis le début de l'année après le faux départ des actions. "Il y a encore un fort potentiel de resserrement des spreads même après la très belle performance de 2009, et cela même si Obama va rafraîchir temporairement les ardeurs", estime-t-il.


"BEAUCOUP DE CASH"

"Depuis le début de l'année, tout le monde s'est rué sur le marché du crédit. Ça continue sur la lancée de 2009", note-t-il. "Il y a beaucoup de cash, un appétit pour les actifs risqués et c'est le crédit qui en profite le plus."

"Le marché du crédit est unidirectionnel depuis le début de l'année. Globalement, les obligations d'entreprises ont progressé de 1,7%, soit une pente de progression annualisée de 32%, alors qu'avec la baisse de ces derniers jours, le CAC 40 a perdu 1,8%", ajoute-t-il.

Suki Mann souligne pour sa part qu'à l'exception du secteur automobile qui a de gros besoins de refinancement, les émetteurs corporate ne se bousculent pas. Il rappelle qu'en janvier 2009 ils avaient déjà émis 50 milliards d'euros.

"Le gros des émissions est venu des financières. Elles ont en effet un potentiel d'appréciation. Contrairement aux corporate, elles n'ont pas retrouvé leur niveau d'avant la faillite de Lehman Brothers" (septembre 2008), note Philippe-Henri Burlisson.

"Après des performances exceptionnelles, les obligations privées ont encore un potentiel en 2010", estime aussi Rachid Medjaoui, directeur de la gestion tactique et de l'allocation d'actifs de La Banque postale Asset Management.

Parmi les émetteurs financiers qui se sont présentés sur le marché primaire, pour un total de plus de 20 milliards d'euros, BNP Paribas < BNP PARIBAS > a émis 1,5 milliard d'euros de covered bond 3,375% janvier 2017, Dexia Kommunal Bank < DEXIA > 1,25 milliard de Pfanbriefe (obligations foncières allemandes) 3,375% janvier 2017, Crédit foncier 2,0 milliards d'obligations foncières 2,25% janvier 2013, Dexia Crédit local 2,5 milliards d'euros de dette senior 2014, Dexia Municipal Agency 1,0 milliard d'obligations foncières 3,25% 2020, Crédit agricole < CREDIT AGRICOLE SA > 2,0 milliards d'euros d'obligations sécurisées 2,25% 2013.

Parmi les émetteurs corporate, les bras financiers de Renault et de PSA Peugeot Citroën ont levé respectivement 600 millions d'euros 3,375% 2015 et 750 millions d'euros 3,875% 2013. Caisse centrale du crédit immobilier de France (3CIF) a émis 750 millions d'euros de dette senior.

La volatilité attendue la semaine prochaine pourrait entraîner le report d'opérations attendues par le marché, comme Crédit agricole < CREDIT AGRICOLE SA > qui envisage une émission de covered bonds à trois ans sous la direction de Calyon, Deutsche Bank, HSBC et WestLB, ou encore Alstom < ALSTOM > qui a mandaté Barclays, BNP Paribas, Société générale et Unicredit pour une émission benchmark (500 millions d'euros au minimum).

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
 
Les obligations privées reste l'actif vedette début 2010
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BONJOUR. Mon projet de crèche privée...
» Crèche privée multi-accueil Paris Est
» Reste de stock boutique bb
» marché des obligations US / manipulation énorme
» l'or et l'inflation - taux d'intérêts , obligations et actions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Buzz-Trading  :: Produits Financiers :: Futures/Warrants/Turbos/Certificats/Obligations-
Sauter vers: