Buzz-Trading

Bourse, Investissement, Trading, Analyses fondamentale et technique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Rechercher sur le site Amazon.fr
Meilleures Ventes
Boutique DVD
Plaisir d’Offrir
High-Tech
Coup de Coeur
MP3
Facebook

Partagez | 
 

 L'euro passe sous 1,41 dollar pour la 1ère fois depuis août

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15  Suivant
AuteurMessage
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12430
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13157
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Re: L'euro passe sous 1,41 dollar pour la 1ère fois depuis août   Jeu 25 Sep - 9:52

L'euro s'enfonce face au dollar passant même brièvement sous 1,27 dollar


L'euro s'enfonçait face au dollar jeudi, évoluant à son plus bas niveau en plus de 22 mois, plombé par une résurgence des inquiétudes sur la santé de l'économie de la zone euro, tandis que le billet vert profitait d'espoirs d'un resserrement monétaire anticipé aux États-Unis.

Vers 09H00 GMT (11H00 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,2725 dollar, contre 1,2781 dollar mercredi vers 21H00 GMT. Jeudi vers 08H05 GMT, l'euro est tombé à 1,2697 dollar, son niveau le plus faible depuis mi-novembre 2012.

L'euro baissait également face au yen, à 138,99 yens contre 139,37 yens mercredi soir.

Le dollar montait face à la devise japonaise, à 109,26 yens contre 109,04 yens la veille.

"La juxtaposition de l'annonce de nouveaux chiffres décevants dans la zone euro et a contrario la bonne surprise de l'indicateur immobilier aux États-Unis a sans surprise poussé l'euro sous le seuil des 1,28 dollar" mercredi, expliquaient les analystes de la Banque nationale australienne.

Ainsi, "la force du dollar a été le thème continu de la séance de mercredi", notait Simon Smith, analyste chez FxPro.

Ce mouvement se continuait jeudi, portant les gains du dollar à "11 semaines consécutives, ce qui n'a pas été vu depuis le lancement des taux de changes flottants au début des années 1970", soulignait M. Smith.

Pour l'analyste, ce mouvement s'explique par un "changement de dynamique sur le marché des changes, alors que le dollar commence résolument à être vu non plus comme une monnaie de financement mais comme un actif" dans lequel investir.

L'euro restait ainsi plombé par une vague d'indicateurs décevants en zone euro, notamment en Allemagne (première économie européenne et moteur de la croissance dans la région), qui ont alimenté les spéculations sur un nouvelle assouplissement de la politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) à l'issue de sa réunion jeudi prochain.

De plus, de récents commentaires du président de l'institution monétaire Mario Draghi ont été interprétés par les cambistes comme l'expression de la volonté de la Banque centrale de mettre en place de nouvelles mesures de soutien à l'économie, dont un programme de rachats d'actifs.

"La divergence de politique monétaire entre la Réserve fédérale américaine (Fed) et la Banque centrale européenne (BCE) devient très évidente", relevait ainsi Jameel Ahmad, analyste chez FXTM.

Alors que la BCE pourrait lancer des rachats d'actifs, "la Fed va mettre un terme à l'assouplissement quantitatif dans moins d'un mois, ce qui doit être vu comme un grand pas vers une normalisation de la politique monétaire", notait M. Ahmad.

Le billet vert continuait ainsi de son côté à reprendre de la vigueur, profitant en plus depuis mercredi de la publication aux États-Unis d'un solide indicateur dans l'immobilier.

Les investisseurs attendaient désormais la publication vendredi des chiffres définitifs du Produit intérieur brut (PIB) aux États-Unis pour le deuxième trimestre, qu'ils décortiqueront en quête d'indices sur le calendrier et l'ampleur d'une éventuelle hausse de taux d'intérêt anticipée dans le pays.

Vers 09H00 GMT, la livre britannique montait face à l'euro, à 78,07 pence pour un euro, après avoir atteint vers 08H05 GMT 77,90 pence, son plus haut niveau depuis fin juillet 2012. La devise britannique baissait face au dollar, à 1,6300 dollar pour une livre.

La devise suisse montait légèrement face à la monnaie unique européenne, à 1,2076 franc suisse pour un euro, mais baissait face au dollar, à 0,9492 franc suisse pour un dollar, après avoir atteint vers 08H05 GMT 0,9515 franc suisse, son niveau le plus faible depuis mi-juillet 2013.

L'once d'or valait 1.209,90 dollars, contre 1.217,25 dollars mercredi soir. Vers 07H10 GMT, l'or a glissé jusqu'à 1.206,83 dollars l'once, son plus bas niveau depuis le 2 janvier 2014.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12430
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13157
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Re: L'euro passe sous 1,41 dollar pour la 1ère fois depuis août   Mar 30 Sep - 10:32

L'euro dégringole sous 1,26 dollar après l'inflation en zone euro


L'euro est tombé sous 1,26 dollar mardi, pour la première fois en deux ans, plombé par les inquiétudes sur la santé économique de la zone euro exacerbées par un nouveau ralentissement de l'inflation dans la région, à deux jours de la décision de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE).

Vers 09H40 GMT (11H40 à Paris), la monnaie unique européenne est tombée à 1,2590 dollar, son niveau le plus faible depuis début septembre 2012, contre 1,2686 dollar lundi vers 21H00 GMT. L'euro est ensuite très légèrement remonté pour osciller autour de 1,2600 dollar, valant 1,2599 dollar vers 10H00 GMT.

Face à la livre également, l'euro dégringolait, tombant même vers 09H40 GMT à 77,66 pence pour une livre, son niveau le plus faible depuis fin juillet 2012.

L'euro baissait nettement face au yen, à 138,15 yens contre 138,87 yens lundi soir.

Le dollar se reprenait face à la devise japonaise, à 109,65 yens, contre 109,45 yens lundi.

Selon des chiffres publiés mardi, l'inflation a ralenti en septembre dans la zone euro à 0,3%, son niveau le plus faible depuis octobre 2009.

"Le ralentissement de l'inflation en zone euro en septembre à un cheveu de zéro et les faibles chiffres du marché du travail pour août vont accroître la pression sur la BCE avant sa réunion de jeudi", commentait Jennifer McKeown, analyste chez Capital Economics.

Le chômage est resté stable en août dans la zone euro par rapport à juillet, à 11,5%.

Le niveau très faible de la hausse des prix en zone euro et l'accumulation de données macroéconomiques décevantes alimentent les spéculations sur la nécessité pour la banque centrale européenne de prendre de nouvelles mesures d'assouplissement monétaire afin de stimuler l'activité économique dans la région.

De telles mesures tendent à affaiblir la monnaie unique européenne car elles peuvent se traduire par une baisse de taux d'intérêt, ce qui la rend moins rémunératrice, et par des injections de liquidités dans le système financier, ce qui a pour effet collatéral de diluer sa valeur.

Le billet vert continuait à l'inverse de tirer parti de bonnes données macroéconomiques ces derniers temps en provenance des États-Unis qui ont nourri les anticipations d'une remontée des taux prochainement dans le pays, et motivé les investisseurs à acheter du dollar.

Les cambistes attendaient la publication vendredi du rapport officiel mensuel sur les créations d'emplois et le taux de chômage en septembre dans la première économie mondiale, pour réviser leurs positions.

Les investisseurs présents en Asie optaient par ailleurs pour la prudence alors que des manifestations géantes paralysent Hong Kong.

Les militants prodémocratie jurent d'occuper le coeur de la ville tant que Pékin ne leur accordera pas les réformes politiques promises après la rétrocession à la Chine de l'ancienne colonie britannique en 1997.

"Hong Kong va être sans aucun doute le principal centre d'intérêt des marchés qui resteront attentifs à toute mauvaise surprise", a indiqué dans une note à ses clients la National Australia Bank.

Vers 10H00 GMT, la livre britannique montait face à l'euro, à 77,77 pence pour un euro, profitant de la révision en légère hausse de la croissance britannique au deuxième trimestre. La livre baissait face au dollar, à 1,6202 dollar pour une livre.

La devise suisse se stabilisait face à la monnaie unique européenne, à 1,2065 franc suisse pour un euro, et baissait face au dollar, à 0,9574 franc suisse pour un dollar, tombant même vers 09H40 GMT à 0,9580 franc, son niveau le plus faible depuis mi-juillet 2013.

L'once d'or a fini à 1.210,01 dollars au fixing du matin, contre 1.219,50 dollars lundi soir.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12430
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13157
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Re: L'euro passe sous 1,41 dollar pour la 1ère fois depuis août   Lun 27 Oct - 10:19

L'euro monte un peu face au dollar après les tests bancaires européens


L'euro progressait face au dollar lundi, dans un marché rassuré par les résultats dans l'ensemble satisfaisants des tests de résistance des banques européennes, mais la prudence restait de mise avant une décision de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed) mercredi.

Vers 10H00 GMT (11H00 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,2684 dollar, contre 1,2666 dollar vendredi vers 21H00 GMT.

L'euro repartait à la baisse face au yen, à 136,73 yens à contre 136,97 yens vendredi soir.

Le dollar perdait du terrain face à la devise japonaise, à 107,80 yens contre 108,14 yens vendredi.

"Les résultats des tests de résistance des banques européennes (publiés dimanche, ndlr) ont peint un tableau de la santé du secteur bien meilleur qu'attendu", ce qui soutenait les marchés lundi, commentait Markus Huber, analyste chez Peregrine & Black.

La plupart des banques de la zone euro ont passé avec succès un examen particulièrement rigoureux destiné à restaurer la confiance dans ce secteur clé de l'économie, à quelques jours du coup d'envoi de la supervision bancaire européenne, qui sera désormais du ressort de la Banque centrale européenne (BCE).

La santé financière de 130 établissements a été passée au crible dans le cadre de cette vaste opération, baptisée "Comprehensive Assessment", qui se voulait aussi un test de la capacité de la BCE à assumer sa nouvelle mission de supervision, qui était jusque-là du ressort des banques centrales de chaque pays.

"Il ne fait aucun doute que le fait que les banques européennes aillent mieux qu'attendu provoque un soulagement légitime, mais il reste à voir si l'optimisme actuel va perdurer ou si les courtiers vont rapidement se concentrer de nouveau sur les difficultés de la zone euro et sur les éventuelles nouvelles mesures de la BCE nécessaires pour revigorer la reprise économique", notait M. Huber.

De plus, 25 banques n'ont pas réussi le test, ce qui montre que "les banques européennes n'ont pas encore atteint la zone d'accalmie", a estimé Dennis Snower, professeur et chercheur à l'institut économique allemand IfW.

Dans l'ensemble, il reste à voir si la meilleure santé qu'attendue du secteur "va se traduire par le fait que les banques vont de nouveau prêter et permettre de prévenir de nouveaux ralentissements de l'inflation de par la zone euro", commentait Angus Campbell, analyste chez FxPro.

Les cambistes digéraient par ailleurs lundi le nouveau recul attendu de l'indice Ifo du moral des entrepreneurs allemands en octobre.

Le marché restait en outre prudent avant la réunion de politique monétaire de la banque centrale américaine, qui se tiendra mardi et mercredi.

Ce rendez-vous est d'autant plus attendu que la Fed devrait y annoncer la fin attendue de son programme actuel de rachats d'actifs ("QE3").

Les investisseurs s'attendent toutefois à ce que le ton du communiqué de la banque centrale après sa réunion reste prudent sur l'économie même si la référence à une "période de temps considérable" avant une hausse de ses taux directeurs pourrait être affinée.

Les marchés financiers tablent pour l'instant sur un resserrement de la politique monétaire américaine vers la mi-2015.

Une hausse de taux rend le dollar plus rémunérateur et donc plus attractif pour les investisseurs spéculatifs.

Vers 10H00 GMT, la livre britannique se stabilisait face à la monnaie unique européenne, à 78,74 pence pour un euro, et montait face au dollar, à 1,6108 dollar pour une livre.

La devise suisse progressait face à l'euro, à 1,2055 franc suisse pour un euro - atteignant même vers 09H35 GMT 1,2054 franc, son niveau le plus fort depuis le premier octobre. La monnaie suisse gagnait du terrain face au dollar, à 0,9503 franc suisse pour un dollar.

L'once d'or valait 1.230,84 dollars, contre 1.235,75 dollars vendredi soir.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12430
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13157
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Re: L'euro passe sous 1,41 dollar pour la 1ère fois depuis août   Lun 10 Nov - 12:41

Marché : l'euro s'approche de 1,25 dollar.


L'euro s'affermit par rapport au billet vert, à près de 1,25 contre un peu plus de 1,241 vendredi soir : l'euro-dollar se rapproche ainsi de la parité de 1,252 qu'elle affichait juste avant la conférence de presse de Mario Draghi jeudi après-midi.

'Le dollar corrige ce lundi dans la lancée du mouvement initié vendredi à la suite de la publication de chiffres NFP plus faibles qu'attendus, les traders long en dollars ont saisi l'opportunité pour prendre leurs profits sur la devise', explique-t-on chez RTFX.

Pour rappel, l'économie américaine a généré 214.000 postes non agricoles le mois dernier, là où les économistes tablaient en moyenne sur environ 240.000, mais le taux de chômage a diminué de 0,1 point à 5,8% alors qu'il était attendu stable.

'Nous nous attendons toujours à ce que la dynamique du marché de l'emploi reste plutôt positive, autorisant une normalisation graduelle des conditions du marché du travail au cours des trimestres à venir', commentait un économiste de Natixis.

'La croissance économique et la divergence de la politique monétaire outre-Atlantique devrait finalement faire, à court terme, de nouveau pencher la balance en faveur de la devise américaine', estime néanmoins Saxo Banque.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12430
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13157
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Re: L'euro passe sous 1,41 dollar pour la 1ère fois depuis août   Mer 19 Nov - 11:41

L'euro se stabilise face au dollar dans un marché sans impulsion


AFP le 19/11/2014 à 12:31


L'euro se stabilisait face au dollar mercredi, dans un marché sans grande direction en l'absence d'informations majeures, le yen restant pour sa part plombé par l'incertitude politique au Japon après la convocation d'élections anticipées.

Vers 11H10 GMT (12H10 à Paris), l'euro valait 1,2541 dollar, contre 1,2537 dollar mardi vers 22H00 GMT.

L'euro progressait face à la monnaie nippone, à 147,43 yens - atteignant même vers 10H30 GMT 147,52 yens, son niveau le plus élevé depuis début octobre 2008 - contre 146,47 yens mardi.

Le dollar aussi montait fortement face à la devise japonaise, à 117,55 yens - après être monté vers 10H25 GMT à 117,65 yens, un sommet depuis mi-octobre 2007 - contre 116,83 yens mardi.

Après avoir été déstabilisé en début de semaine par des propos jugés prudents du président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi, la monnaie unique s'était reprise mardi à la faveur de la spectaculaire remontée en novembre du baromètre ZEW du moral des milieux financiers allemands, qui s'est établi à 11,5 points, renversant la tendance après 10 mois consécutifs de baisse et revenant en territoire positif.

Cette preuve d'une stabilisation de la première économie européenne avait ainsi quelque peu amoindri le risque de mesures supplémentaires de soutien de la banque centrale européenne évoquées la veille par Mario Draghi.

De telles mesures, qui pourraient prendre la forme de rachats de dette souveraine, auraient pour effet de diluer la valeur de l'euro, rendant ainsi cette monnaie moins attrayante pour les cambistes.

En l'absence d'indicateurs majeurs en zone euro mercredi, la reprise de l'euro observée mardi ne parvenait pas à s'étendre et restait sous la menace de quelques prises de bénéfices, prévenaient des cambistes.

En effet, "il y a peu de données prévues mercredi alors les minutes du FOMC (Comité de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine) occuperont le devant de la scène", notait Markus Huber, analyste chez Peregrine & Black. La publication du compte rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Fed est attendue à 19H00 GMT.

Les cambistes le décortiqueront en quête d'indices sur les perspectives de la politique monétaire de la première économie mondiale, et surtout sur la trajectoire de ses taux d'intérêt et la possibilité d'un resserrement monétaire anticipé.

De son côté, le yen accentuait sa chute face au billet vert et à l'euro après l'annonce d'un retour en récession de l'économie nippone au troisième trimestre et l'annonce par le Premier ministre conservateur japonais, Shinzo Abe, de sa décision de dissoudre la chambre basse du Parlement et de convoquer les électeurs aux urnes deux ans avant l'échéance.

M. Abe a également reconnu être forcé de renoncer à augmenter de nouveau en octobre 2015 le taux de la taxe sur la consommation, après les remous créés par une première hausse en avril.

La Banque du Japon (BoJ) a maintenu mercredi son diagnostic économique sur une "reprise modérée" malgré le retour de la récession, jugeant que les effets négatifs d'une hausse de taxe début avril étaient amenés à "se dissiper progressivement".

A l'issue d'une réunion de deux jours, son comité de politique monétaire a par ailleurs maintenu inchangé son programme de rachat d'actifs qui avait été étendu contre toute attente le 31 octobre.

Mais selon des analystes, les difficultés du Japon pourraient amener la BoJ a plus de politique monétaire accommodante ce qui risque de creuser encore l'écart dans les politiques monétaires des États-Unis et du Japon et de rendre le yen moins attrayant pour les investisseurs.

Vers 11H10 GMT, la livre britannique progressait face à la monnaie unique européenne, à 79,90 pence pour un euro, après avoir atteint vers 08H55 GMT 80,38 pence, son niveau le plus faible en un mois. La livre se reprenait également face au dollar, à 1,5697 dollar pour une livre, après être tombée vers 09H15 GMT à 1,5590 dollar, au plus bas en 13 mois.

La devise suisse se stabilisait face à l'euro, à 1,2012 franc suisse pour un euro, après avoir atteint vers 08H30 GMT 1,2009 franc, son niveau le plus fort depuis début septembre 2012. La monnaie suisse se reprenait un peu face au billet vert, à 0,9577 franc suisse pour un dollar.

L'once d'or a fini à 1.200,75 dollars au fixing du matin, contre 1.192,75 mardi soir.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12430
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13157
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Re: L'euro passe sous 1,41 dollar pour la 1ère fois depuis août   Ven 28 Nov - 11:28

L'euro poursuit son repli face au dollar dans un marché sans volume


AFP le 28/11/2014 à 12:15


L'euro poursuivait son repli face au dollar vendredi, sur fond d'inquiétudes persistantes en zone euro, dans un marché peu animé en raison du pont pour la fête de Thanksgiving aux États-Unis.

Vers 11H00 GMT (12H00 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,2454 dollar, contre 1,2467 dollar jeudi vers 22H00 GMT.

L'euro progressait face à la monnaie nippone, à 147,22 yens contre 146,75 yens jeudi.

Le dollar aussi gagnait du terrain face à la devise japonaise, à 118,22 yens contre 117,71 yens la veille.

L'euro restait pénalisé par les inquiétudes persistantes sur la santé de l'économie de l'Union monétaire, alors que les responsables de la Banque centrale européenne (BCE) multiplient ces dernières semaines les commentaires sur la possible mise en place d'un programme de rachats d'actifs qui pourrait viser des obligations d'État de la zone euro.

Jeudi, le président de la BCE Mario Draghi a appelé la zone euro à pouvoir répondre aux crises "par l'ajustement des salaires", afin de renforcer la viabilité de la monnaie unique.

De son côté, le vice-président de la BCE Vitor Constancio a estimé mercredi que l'institution ne pourra pas juger avant le premier trimestre 2015 si des rachats d'actifs supplémentaires sont requis pour soutenir l'économie européenne.

L'annonce d'un ralentissement jeudi de la hausse des prix en Allemagne, avec une inflation à 0,6% en novembre, a été de nature à alimenter la frilosité des cambistes vis-à-vis de l'euro.

Mais l'euro, ainsi que la livre, pourraient aussi pâtir de la décision jeudi de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) de ne pas abaisser son plafond de production, qui a accru la chute des cours de l'or noir. Car en faisant baisser les prix de l'énergie, cette décision accentue le risque de désinflation, voire de déflation, selon des analystes.

"La faible inflation en zone euro et la décision de l'Opep de garder son niveau actuel de production de pétrole accentuent les pressions désinflationnistes existantes qui rendent plus vraisemblable un assouplissement monétaire de la BCE l'année prochaine", expliquaient les analystes de Crédit Agricole.

"La décision de l'Opep de ne pas baisser sa production du pétrole a fait chuter le prix du brut jeudi, et ceci a un fort impact négatif sur les devises corrélées à l'or noir. Le rouble russe et la couronne norvégienne s'échangent sur leurs plus bas annuels face au dollar américain (vendredi), et le dollar canadien risque de retomber sur les siens comme la dégringolade des cours du pétrole réduit les prévisions de croissance avec la perte de valeur des exportations au Canada", expliquait Adrian Raymond, analyste chez FXCM.

Le rouble continuait vendredi de battre des records absolus de faiblesse face à l'euro et au dollar après la décision de l'Opep.

Vendredi, le marché continuait à pâtir de l'absence d'une grande partie des investisseurs américains qui profitaient du jour férié pour Thanksgiving jeudi pour prolonger leur weekend.

Vers 11H00 GMT, la livre britannique baissait face à la monnaie unique européenne, à 79,36 pence pour un euro, comme face au dollar, à 1,5691 dollar pour une livre.

La devise suisse restait quasiment stable face à l'euro, à 1,2020 franc suisse pour un euro, et reculait face au billet vert, à 0,9652 franc suisse pour un dollar.

L'once d'or a fini à 1.184,50 dollars au fixing du matin, contre 1.194,75 dollars jeudi soir.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12430
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13157
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Re: L'euro passe sous 1,41 dollar pour la 1ère fois depuis août   Jeu 4 Déc - 8:39

L'euro à ses plus bas en deux ans face à un dollar propulsé par l'optimisme de la Fed

AFP le 04/12/2014 à 08:19


L'euro restait jeudi à ses plus bas niveaux depuis deux ans face à un dollar dopé par l'optimisme de la Réserve fédérale américaine (Fed) sur l'économie des Etats-Unis, et dans l'attente de l'issue de la réunion de la Banque centrale européenne (BCE).

Vers 07H00 GMT (08H00 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,2304 dollar, contre 1,2308 dollar mercredi vers 22H00 GMT et 1,2302 dollar vers mercredi 15H05 GMT, son niveau le plus faible depuis le 20 août 2012.

L'euro remontait légèrement face à la monnaie nippone, à 147,54 yens contre 147,48 yens la veille.

Le dollar gagnait du terrain face à la devise japonaise, à 119,91 yens contre 119,80 yens mercredi.

Le billet vert profitait de l'optimisme de la Fed qui a noté mercredi que l'activité économique aux États-Unis a poursuivi son expansion en octobre et en novembre.

Pour la première fois depuis plus d'un an, le Livre beige de la Fed abandonne les qualificatifs "modeste à modérée" que les représentants de l'institution utilisaient depuis plus d'un an pour caractériser la croissance.

Ce rapport de conjoncture, réalisé à partir d'informations relevées sur le terrain, couvre une période de six semaines avant le 24 novembre. Il est publié deux semaines avant la prochaine réunion du Comité de politique monétaire de la Fed (FOMC) prévue les 16 et 17 décembre.

Les investisseurs attendent désormais la publication vendredi du rapport mensuel sur l'emploi aux États-Unis qui, s'il se révèle positif, renforcerait l'attente d'une remontée prochaine des taux d'intérêt aux États-Unis, actuellement proche de zéro pour inciter au crédit. Un resserrement monétaire aurait pour effet d'augmenter le taux de rendement du dollar et ainsi de le rendre plus intéressant pour les investisseurs.

De son côté, l'euro reste plombé par des statistiques inquiétantes sur la zone euro dans un marché fébrile alors que se déroule jeudi une réunion de la Banque centrale européenne (BCE).

La monnaie unique évolue à ses plus bas niveaux en deux ans avec les spéculations sur une augmentation du programme d'assouplissement de la BCE via des rachats de dettes souveraines.

Dans l'ensemble de la zone euro, la croissance a ralenti en novembre à son plus bas niveau en un an et demi, ce qui plaide pour une mise en place immédiate d'une politique de relance plus agressive de la BCE, estiment des analystes.

De plus, les chiffres de l'inflation en zone euro publiés la semaine dernière montrent un ralentissement de la hausse des prix à son niveau le plus faible depuis octobre 2009 (+0,3%).

Si la détérioration des conditions économiques poussait la BCE à agir via l'injection de nouvelles liquidités dans le système financier de la zone euro, cela aurait pour effet collatéral de diluer la valeur de l'euro.

La majorité des analystes s'attend toutefois à ce que la BCE ne décide pas de mesures de soutien cette semaine mais prépare le terrain pour agir dès le premier trimestre 2015.

Vers 07H00 GMT, la livre britannique se stabilisait face à la monnaie unique européenne, à 78,46 pence pour un euro, et restait quasiment stable face au dollar, à 1,5682 dollar pour une livre.

La devise suisse restait stable face à l'euro, à 1,2034 franc suisse pour un euro, mais reculait face au billet vert, à 0,9781 franc suisse pour un dollar.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12430
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13157
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Re: L'euro passe sous 1,41 dollar pour la 1ère fois depuis août   Lun 29 Déc - 8:38

L'euro progresse face au dollar dans l'attente du scrutin grec


AFP le 29/12/2014 à 08:15


L'euro progressait légèrement lundi face au dollar dans l'attente des résultats du troisième tour de scrutin en Grèce pour tenter d'élire un président de la République, tandis que le dollar restait conforté par l'accélération de la reprise économique aux Etats-Unis.

Vers 07H00 GMT (08H00 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,2188 dollar, contre 1,2179 dollar vendredi à la même heure.

La devise européenne se stabilisait face à la monnaie nippone, à 146,61 yens contre 146,59 yens vendredi soir.

Le dollar reculait légèrement face à la devise japonaise, à 120,29 yens contre 120,37 yens auparavant.

Le Parlement grec va tenter une dernière fois lundi d'élire un président de la République, mais les chances d'y parvenir paraissent infimes, ce qui devrait conduire à une dissolution et à des législatives anticipées pour lesquelles le parti anti-austérité Syriza est favori.

Stavros Dimas, l'ancien Commissaire européen présenté par le gouvernement au poste honorifique de président de la République - pour succéder à Carolos Papoulias dont le mandat s'achève en mars - ne semble pas pouvoir obtenir les 180 voix de députés sur 300 nécessaires.

En cas d'échec à élire un président, le Parlement sera dissous et des élections législatives se tiendront dès le 25 janvier ou le 1er février.

La Grèce, qui espérait en finir cette fin d'année avec la troïka de ses créanciers (UE, FMI et BCE), engagés depuis 2010 à lui fournir 240 milliards d'euros de prêts en échanges de réformes drastiques, a dû accepter un allongement jusqu'en février des programmes d'aide, car les discussions achoppent sur plusieurs points. De ces discussions dépend notamment le versement crucial de 7,2 milliards d'euros.

Par ailleurs, l'euro restait soumis aux spéculations des investisseurs sur les mesures de soutien monétaire de la part de la Banque centrale européenne (BCE). Celles-ci pourraient intervenir au premier trimestre 2015. Il n'est cependant pas exclu que l'institution monétaire agisse dès la réunion prévue le 22 janvier, selon des analystes, qui évoquent parfois un programme d'achat d'actifs à très grande échelle (assouplissement quantitatif ou "QE") sur le modèle de la Fed.

De son côté, le dollar restait soutenu par l'accélération de la reprise économique aux Etats-Unis, notamment par une révision en nette hausse du Produit intérieur brut (PIB) américain au troisième trimestre.

"Aucun changement ne devrait intervenir dans la tendance du dollar à se renforcer", a indiqué Shinji Kureda, analyste chez Sumitomo Mitsui Banking Corp.

Face à cette accélération de la reprise économique, la Fed a maintenu sa politique monétaire inchangée lors de sa dernière réunion de l'année 2014, mais elle a publié un communiqué que les cambistes ont interprété comme une confirmation d'une prochaine remontée des taux, actuellement proches de zéro. Leur hausse aurait pour effet de rendre le dollar plus rémunérateur et donc plus attrayant pour les cambistes.

Certains analystes se demandent si la Fed ne va pas procéder à un resserrement de sa politique monétaire avant le milieu de l'année 2015.

Les investisseurs analyseront encore avant la fin de l'année quelques indicateurs, dont un indice de la confiance des consommateurs mardi et les inscriptions hebdomadaires au chômage le lendemain.

Vers 07H00 GMT, la livre britannique se stabilisait face à la monnaie unique européenne, à 78,24 pence pour un euro, tandis qu'elle progressait au dollar, à 1,5576 dollar pour une livre.

La devise suisse se stabilisait face à l'euro, à 1,2027 franc pour un euro, tandis qu'elle remontait légèrement face au dollar, à 0,9867 franc pour un dollar.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12430
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13157
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Re: L'euro passe sous 1,41 dollar pour la 1ère fois depuis août   Lun 5 Jan - 10:07

L'euro à un plus bas de neuf ans face au dollar


Reuters le 05/01/2015 à 10:51


LONDRES (Reuters) - L'euro est tombé lundi à un creux de près de neuf ans face au dollar, plombé par la perspective d'un programme d'assouplissement quantitatif de la Banque centrale européenne (BCE) et par une possible période d'instabilité politique en Grèce.

Vers 09h30 GMT, la monnaie unique reculait de 0,39% face au billet vert, à 1,1954 dollar, après être tombée à 1,18605 dans les échanges en Asie. Il repasse ainsi sous la barre de 1,20 dollar pour la première fois depuis 2010.

Sur l'ensemble de l'année 2014, l'euro a cédé près de 12% face à la monnaie américaine et cette évolution ne devrait guère s'inverser à court terme au vu des divergences en termes de conjoncture économique et de politique monétaire entre les deux rives de l'Atlantique.

Le dollar a d'ailleurs gagné plus de 12% face à panier de devises internationales, avec une accélération de la hausse au cours du second semestre à mesure que la bonne santé de l'économie des Etats-Unis se confirmait.

Selon les économistes, les premières données en matière d'inflation pour le mois de décembre, attendues mercredi, devraient montrer un repli de 0,1% sur un an des prix à la consommation dans la zone euro, ce qui serait une première baisse depuis 2009.

La BCE, qui tient sa première réunion de politique monétaire de 2015 le 22 janvier, se fixe comme objectif une inflation juste en deçà de 2%. L'estimation "flash" de l'inflation allemande est attendue à 13h00 GMT lundi.

Pour les intervenants de marché, il ne fait plus guère de doute que la BCE votera un programme d'assouplissement quantitatif le 22 janvier, surtout après les déclarations de Mario Draghi, président de la BCE, disant que le risque de voir l'institut d'émission ne pas être en mesure de préserver la stabilité des prix était plus élevé aujourd'hui qu'il y a six mois.

Aux Etats-Unis, les acteurs de marché se plongeront mercredi dans le compte-rendu de la dernière réunion de comité de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine, qui a cessé tout rachat d'obligations souveraines à la fin de 2014, pour savoir quand elle commencerait à relever ses taux.

"Des anticipations de plus en plus fortes de voir la BCE adopter un programme d'assouplissement quantitatif le 22 janvier, associées à des inquiétudes politiques avant les élections législatives en Grèce, devraient maintenir l'euro sous pression", a déclaré Michel Sneyd, chargé de la stratégie chez BNP Paribas.

Le gouvernement allemand souhaite que la Grèce reste dans la zone euro et n'a pas établi de plan pour anticiper le cas contraire, a assuré dimanche le vice-chancelier allemand, le social-démocrate Sigmar Gabriel, répliquant au magazine Der Spiegel selon lequel Berlin pense que la zone euro saura faire face à une éventuelle sortie de la Grèce.

Der Spiegel a affirmé que Berlin jugeait un "Grexit", ou sortie de la Grèce de la zone euro, inévitable si le parti de gauche anti-austérité Syriza remporte les élections législatives anticipées du 25 janvier. Syriza souhaite revenir sur les mesures d'austérité des dernières années et annuler une partie de la dette grecque.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12430
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13157
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Re: L'euro passe sous 1,41 dollar pour la 1ère fois depuis août   Lun 26 Jan - 10:58

L'euro se maintient face au dollar après la victoire de Syriza en Grèce


AFP le 26/01/2015 à 08:53


L'euro se stabilisait face au dollar lundi matin après avoir touché un nouveau plus bas de 11 ans face au billet vert, dans la foulée de l'annonce de la victoire du parti de gauche radicale Syriza aux législatives anticipées de dimanche en Grèce.

Vers 07H00 GMT (08H00 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,1215 dollar, contre 1,1208 dollar vendredi vers 22H00 GMT.

L'euro est brièvement descendu jusqu'à 1,1098 dollar à 08H50 locales (dimanche 23H50 GMT), son plus faible cours depuis septembre 2003, en raison des craintes des cambistes d'une plus grande incertitude économique en Europe après le résultat du scrutin grec.

La devise européenne montait face à la monnaie nippone à 132,32 yens contre 132,03 yens vend.

Le dollar progressait aussi face à la devise japonaise à 117,99 yens contre 117,80 yens vendredi.

Les Grecs ont donné dimanche une victoire claire, à la limite de majorité absolue, au parti de gauche radicale Syriza, pour "écrire l'Histoire" en "laissant l'austérité derrière" eux, a affirmé Alexis Tsipras, premier dirigeant européen élu sur le rejet explicite des politiques de rigueur imposées par l'UE à ses membres.

Le scrutin était attendu par les partenaires européens d'Athènes inquiets de la volonté de Syriza de "fermement" renégocier l'énorme dette grecque et de défier de manière inédite les programmes d'austérité imposés par Bruxelles.

Des passants devant le siège de la Banque centrale grecque, à Athènes, le 22 janvier 2015 ( AFP/Archives / Louisa Gouliamaki )
Des passants devant le siège de la Banque centrale grecque, à Athènes, le 22 janvier 2015 ( AFP/Archives / Louisa Gouliamaki )

Benoît Coeuré, membre du directoire de la Banque centrale européenne (BCE), a prévenu dès lundi, dans une interview au quotidien Handelsblat, qu'il était impossible pour son institution d'accepter une restructuration des titres de dette grecque en sa possession pour des questions juridiques.

La nouvelle donne politique en Grèce sera au menu de la réunion des ministres des Finances de la zone euro, réunis à Bruxelles lundi et mardi.

Le président français François Hollande a été l'un des premiers à félicité M. Tsipras pour son élection. Le Premier ministre britannique David Cameron s'est en revanche ouvertement inquiété, sur son compte Twitter, d'un choix du peuple grec qui "accroîtra l'incertitude économique en Europe".

"La pression sur l'euro va se poursuivre puisque les Grecs ont rejeté l'austérité, accentuant la possibilité que la Grèce quitte la zone euro", a commenté à Tokyo Toshiya Yamauchi, analyste chez Ueda Harlow Ltd, cité par l'agence Bloomberg News. "Les marchés sont sensibles au risque".

D'autres estiment cependant peu probable une telle hypothèse. "Nous pensons toujours que la Grèce va rester dans la zone euro", déclarait Elsa Lignos, de RBC Capital Markets. "Ce qui, ajouté à une reprise économique dans cette zone au second semestre, va donner à l'euro un profil en +V+ pour 2015".

La monnaie unique européenne avait déjà accusé le coup la semaine dernière après l'annonce par la BCE de son programme de stimulation de l'économie, avec des rachats de dette publique et privée échelonnés à raison de 60 milliards d'euros par mois à partir de mars 2015, soit davantage que les 50 milliards escomptés par le marché.

Parallèlement, les cours du pétrole ont recommencé à glisser après avoir rebondi vendredi à la suite de l'annonce du décès du roi Abdallah d'Arabie saoudite.



Vers 07H00 GMT, la livre britannique progressait face à la monnaie unique européenne à 74,66 pence pour un euro et montait face au dollar à 1,5021 dollar pour une livre.

Le franc suisse montait face un peu à l'euro à 0,9871 franc suisse pour un euro ainsi que face au billet vert à 0,8802 franc pour un dollar.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12430
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13157
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Re: L'euro passe sous 1,41 dollar pour la 1ère fois depuis août   Mer 4 Fév - 12:01

Marché : l'euro s'installe vers 1,1450 dollar.


Cercle Finance le 04/02/2015 à 12:36


Ce midi sur le marché des changes, la monnaie unique européenne consolidait à peine la hausse de plus de 1% enregistrée la veille face au billet vert. Le risque grec ne semble donc pas inquiéter outre-mesure. A cette heure, l'euro se tassait de 0,11% à 1,1458 dollar

Stable contre le franc suisse à 1,0602, la devise de l'union monétaire européenne cédait 0,41% contre le sterling à 0,7539, ainsi que 0,21% face au yen, à 134,57.

'Accès de faiblesse du dollar liée à des indicateurs économiques mitigés ou rebond 'technique' de la devise européenne après une violente chute liée aux attentes autour du QE ?', s'interrogeaient ce matin les spécialistes d'Aurel BGC.

Société Générale souligne que la baisse rapide des taux d'intérêt de long terme aux Etats-Unis, où le rendement du T-Bond à 10 ans est passé de 2,26% le 25 décembre à 1,76% à ce jour, devait de toute façon entraîner un repli du dollar.

Certes, en zone euro aussi, les taux longs se sont effondrés (vers 0,35% pour le Bund allemand à 10 ans), mais la BCE a encore abaissé ses taux courts à l'automne, et elle va se lancer en mars dans un QE à grande échelle comprenant le rachat d'actifs obligataires.

A l'inverse, la Fed a mis fin à ses rachats d'actifs en octobre et elle devrait relever, pour la première fois depuis 2008, à partir du milieu de l'année 2015. 'Avec le QE de la BCE d'ores et déjà annoncé, le marché va maintenant se focaliser sur le rythme auquel la Fed relèvera ses taux', estiment les cambistes de Société Générale. Certains intervenants, qui précédemment misaient sur juin, tendaient dernièrement à décaler leurs anticipations plus tard dans l'année, jusqu'au 4e trimestre.

En effet, les signaux mitigés, sinon franchement froids, ne manquent pas ces derniers jours aux Etats-Unis. Hier, les investisseurs ont pris connaissance d'une baisse des commandes des entreprises du secteur manufacturier américain de 3,3% en décembre (- 3,4% en première estimation). Il ne s'agit pas vraiment d'une surprise, puisque les commandes de biens durables annoncées la semaine dernière étaient déjà en berne.

'La baisse de l'investissement des compagnies pétrolières était déjà connue. Elle est forte et, sans doute, pas terminée', redoute Aurel BGC. 'En revanche, alors que Boeing estimait récemment que le recul du prix du kérosène n'empêche pas les compagnies aériennes de poursuivre le renouvellement de leurs flottes, les commandes au secteur aéronautique civile sont sur une pente nettement baissière', ajoutent les spécialistes. En hausse de 17% sur un an, les commandes aéronautiques américaines ont effectivement baissé de 1,2% de novembre à décembre.

Par ailleurs, la thématique de l'assouplissement généralisé des conditions monétaires - à part aux Etats-Unis - est toujours de mise. Après l'abaissement de ses taux directeurs par la banque centrale australienne, le gouverneur de la Banque de réserve de Nouvelle-Zélande, Graeme Wheeler, a certes fait état de sa réticence à suivre son grand voisin. Mais M. Wheeler a cependant répété que selon lui, le 'kiwi' (surnom du dollar néo-zélandais) était surévalué. D'ailleurs selon Société Générale, la valeur du 'kiwi' semble orientée à la baisse.

Où en est le “risque grec” ? 'La Banque centrale européenne doit se réunir aujourd'hui pour décider si son programme d'octroi de liquidités d'urgence (ELA) au système bancaire grec est maintenu', souligne un gérant de Barclays Bourse. Sans liquidités, les banques grecques risqueraient de cesser de fonctionner.

Mais ce n'est pas le scénario central, les cambistes semblant plutôt confiants. “Les investisseurs se montrent optimistes pour les renégociations de la dette grecque alors que le premier ministre Grec poursuit ses visites au travers des différents pays européens”, indique d'ailleurs Saxo Banque.

Les paires de devises restent par ailleurs sans réaction à l'indice PMI final Markit composite dans l'Eurozone, qui se redresse à 52,6 en janvier par rapport à son estimation flash de 52,2 (et 51,4 en décembre), signalant donc une croissance accélérée de la région.

Cet après-midi aux Etats-Unis, les investisseurs prendront connaissance de l'enquête ADP sur l'emploi dans le secteur privé - deux jours avant le rapport officiel du Département du Travail -, puis de l'indice ISM des services et des stocks hebdomadaires de pétrole.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12430
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13157
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Re: L'euro passe sous 1,41 dollar pour la 1ère fois depuis août   Jeu 26 Fév - 11:11

L'euro se stabilise face à un dollar lesté par la Fed


AFP le 26/02/2015 à 11:53


L'euro tentait de se stabiliser face au dollar jeudi, le billet vert ayant pâti des propos de Janet Yellen, la présidente de la Réserve fédérale (Fed) américaine, tandis que le calme revenait sur les marchés après les négociations de la Grèce avec ses créanciers.

Vers 10H30 GMT (11H30 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,1367 dollar, contre 1,1360 dollar mercredi vers 22H00 GMT.

La devise européenne baissait face à la monnaie nippone, à 134,99 yens contre 135,02 yens mercredi.

Le dollar aussi reculait face à la devise japonaise, à 118,75 yens contre 118,86 yens la veille.

Mme Yellen a poursuivi son audition face au Congrès mercredi sans varier dans ses positions, indiquant que la hausse des taux n'était pas une priorité immédiate, ce qui a continué de peser sur le billet vert, selon des analystes.

Les cambistes attendent que la Fed relève ses taux, proches de zéro depuis 2008, car une telle mesure rendrait le dollar plus rémunérateur.

Or, Janet Yellen a clairement indiqué que la banque centrale américaine ne prendrait pas une telle mesure avant juin, et que les difficultés de la Chine et de l'Europe pourraient l'inciter à attendre jusqu'après l'été.

Parallèlement, la monnaie unique semblait toujours profiter d'une accalmie après l'accord de la Commission européenne, de la Banque centrale européenne (BCE), du Fonds monétaire international (FMI) et de la zone euro prolongeant jusqu'à fin juin le programme d'aide qui maintient la Grèce à flot.

Mais les investisseurs demeuraient prudents, le programme de la BCE, qui va acheter à partir du mois prochain plus de 1.000 milliards d'euros d'actifs, dont de la dette souveraine, pesant toujours sur les cours de la monnaie unique.

"La réunion de la BCE la semaine prochaine devrait donner plus de clarifications sur la forme, la ligne de temps et l'impact du programme", notait Simon Smith, analyste chez FXPRO.

L'euro trouvait également du soutien dans les chiffres du marché du travail allemand, ce dernier ayant continué de faire preuve de solidité en février.

Le taux de chômage en données corrigées des variations saisonnières (CVS) est resté au même niveau que le mois précédent, à savoir 6,5%, a annoncé l'Agence pour l'emploi.

Vers 10H30 GMT, la livre britannique se stabilisait face à la monnaie unique européenne, à 73,16 pence pour un euro, et progressait face au dollar, à 1,5535 dollar pour une livre.

La devise suisse progressait face à l'euro, à 1,0747 franc suisse pour un euro, ainsi que face au billet vert, à 0,9451 franc suisse pour un dollar.

L'once d'or valait 1.219,70 dollars, contre 1.204,75 dollars mercredi soir.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12430
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13157
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Re: L'euro passe sous 1,41 dollar pour la 1ère fois depuis août   Lun 9 Mar - 11:54

L'euro tente de se reprendre face au dollar, mais reste affaibli


AFP le 09/03/2015 à 12:12


L'euro tentait de se reprendre face au dollar lundi, après être tombé à un nouveau plus bas en onze ans et demi, dans un marché demeurant prudent alors que la Banque centrale européenne (BCE) devait débuter ses rachats d'actifs.

Vers 10H50 GMT (11H50 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,0898 dollar, contre 1,0842 dollar vendredi vers 22H00 GMT. L'euro est tombé lundi en début d'échanges asiatiques à 1,0823 dollar, un nouveau plus bas en 11 ans et demi.

La devise européenne se reprenait également face à la monnaie nippone, à 131,67 yens - après être tombée en début d'échanges asiatiques à 130,71 yens, au plus bas en six semaines - contre 130,95 yens vendredi.

Le dollar se stabilisait face à la devise japonaise, à 120,83 yens contre 120,78 yens vendredi.

"L'euro débute la semaine en tentant de se décoller du plancher qu'il a atteint" après sa dégringolade de la fin de semaine dernière, commentait Simon Smith, analyste chez FxPro.

L'euro était en effet tombé jeudi sous le seuil de 1,10 dollar pour la première fois depuis début septembre 2003 après l'annonce des détails du programme de rachats d'actifs massifs de la Banque centrale européenne.

À partir de ce lundi, la BCE va racheter, à hauteur de 60 milliards d'euros par mois, quelque 1.140 milliards d'euros d'actifs, dont de la dette souveraine. Le programme doit relancer les prix et soutenir l'économie, mais aura pour effet collatéral de diluer la valeur de la monnaie unique.

Il sera conduit au moins jusqu'à fin septembre 2016, mais le président de la BCE, Mario Draghi a réaffirmé jeudi qu'il pourrait se poursuivre au-delà de cette date, tant que l'inflation ne sera pas clairement en route vers l'objectif de 2%, fixé par la BCE.

Les cambistes restaient par ailleurs prudents du fait des incertitudes persistantes sur la situation économique de la Grèce.

Les ministres des Finances de la zone euro doivent examiner lundi à Bruxelles les réformes proposées par le gouvernement grec, qui tente de convaincre ses créanciers européens de desserrer les cordons de la bourse pour éviter une asphyxie financière du pays.

La Grèce a de son côté évoqué dimanche la possibilité de nouvelles élections, voire d'un référendum sur un accord sur la dette.

"Ce n'est qu'une vague menace mais elle met en lumière les tensions persistantes et le fait que la quête d'un accord de longue durée sur la Grèce ne va pas être facile à trouver", prévenait Simon Smith.

De son côté, le dollar restait prisé après les bonnes données sur l'emploi aux États-Unis publiées vendredi.

"Les 295.000 emplois nets créés (en février) ont accru la demande de dollar car il est de plus en plus difficile de s'attendre à une absence de changement dans la position de la Réserve fédérale américaine (Fed) sur sa politique monétaire au cours des réunions à venir", commentait Derek Halpenny, analyste chez Bank of Tokyo-Mitsubishi.

Le rapport mensuel sur l'emploi aux États-Unis publié vendredi a également montré que le taux de chômage américain était passé de 5,7% à 5,5% en février.

La Fed fait de l'amélioration notable et pérenne du marché du travail l'élément déclencheur d'une hausse de taux, alors ces bons chiffres ont alimenté les attentes des cambistes d'un resserrement monétaire vers le milieu d'année, alors que les autres grandes banques centrales mondiales devraient conserver leurs taux à des niveaux historiquement bas, voire poursuivre leurs mesures d'assouplissement monétaire.

Une hausse de taux par la Fed rendrait le dollar plus rémunérateur, et de nombreux investisseurs achètent, à bon compte, du billet vert en pariant sur une hausse de la devise dans les mois à venir.

Vers 10H50 GMT, la livre britannique était stable face à la monnaie unique européenne, à 72,08 pence pour un euro, et se reprenait face au billet vert, à 1,5118 dollar, après être tombée en début d'échanges asiatiques à 1,5027 dollar, son niveau le plus bas en cinq semaines.

La devise suisse baissait face à l'euro, à 1,0714 franc suisse pour un euro, mais montait face au billet vert, à 0,9831 franc pour un dollar, après avoir atteint en début d'échanges asiatiques 0,9873 franc, son niveau le plus faible depuis le 15 janvier, date à laquelle la devise suisse était montée à un sommet en trois ans et demi face au billet vert.

L'once d'or a fini à 1.173,75 dollars au fixing du matin, contre 1.175,75 dollars vendredi soir.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12430
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13157
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Re: L'euro passe sous 1,41 dollar pour la 1ère fois depuis août   Jeu 9 Avr - 9:57

L'euro perd un peu de terrain face à un dollar revigoré par les minutes de la Fed


AFP le 09/04/2015 à 11:20


L'euro perdait un peu de terrain jeudi face à un dollar revigoré par le compte-rendu de la dernière réunion monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed), qui n'a pas semblé exclure une hausse des taux d'intérêt dès le mois de juin.

Vers 09H00 GMT (11H00 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,0747 dollar, contre 1,0780 dollar mercredi vers 21H00 GMT.

La devise européenne baissait également face à la monnaie nippone, à 129,19 yens contre 129,52 yens mercredi.

Le dollar progressait légèrement face à la devise japonaise, à 120,22 yens contre 120,14 yens la veille.

"Le dollar s'est modérément renforcé contre l'euro après la publication des minutes de la dernière réunion du FOMC (Comité de politique monétaire de la Fed)" mercredi, relevait Derek Halpenny, analyste chez Bank of Tokyo-Mitsubishi.

Selon des analystes, les minutes de la réunion du comité de politique monétaire des 17 et 18 mars, montrent que la Fed est indécise sur un relèvement de ses taux, au plus bas depuis six ans, et que cela dépendra des statistiques sur l'économie.

Les minutes ont en effet révélé que plusieurs membres de la Fed estimaient il y a trois semaines que la situation économique serait de nature à justifier une première hausse des taux dès le mois de juin, même si "d'autres" participants ont estimé que "la chute des prix de l'énergie et l'appréciation du dollar pourraient continuer à peser sur l'inflation à court terme", ce qui justifierait de reporter la hausse des taux à plus tard.

Pour certains analystes, ce ton des discussions était plus favorable à une hausse que beaucoup ne l'attendaient, ce qui aidait le billet vert.

En effet, toute hausse des taux d'intérêt rendra le dollar plus rémunérateur, et donc plus attrayant pour les investisseurs.

"Ce qui est évident dans les minutes est que la majorité des membres du FOMC jugeait lors de cette réunion la faiblesse de l'économie (américaine) transitoire", relevait M. Halpenny.

Cependant pour Simon Smith, analyste chez FxPro, il reste à voir si les quelques membres du FOMC estimant qu'une hausse dès juin pourrait être justifiée sont restés de cet avis après les mauvais chiffres de l'emploi américain publiés en fin de semaine dernière.

Mais dans l'ensemble, pour l'analyste, le renforcement du billet vert était alimenté par la divergence actuelle et qui risque de se creuser dans les mois à venir entre la politique monétaire de la Fed, dont le marché attend un resserrement cette année, et celles des autres grandes banques centrales mondiales, qui restent inexorablement sur la voie de l'assouplissement.

Par ailleurs, l'euro était sous pression alors que les cambistes surveillaient la situation en Grèce.

Athènes a honoré son versement d'avril de 460 millions d'euros au Fonds monétaire international (FMI) ce jeudi, mais l'incertitude règne toujours sur la capacité du pays à payer ses dettes à partir du mois prochain.

La Grèce attend de l'Union européenne (UE) le versement d'une dernière tranche d'aide de 7,2 milliards d'euros, dans le cadre des plans d'aide de 240 milliards accordés par l'Europe et le FMI depuis 2010.

Vers 09H00 GMT, la livre britannique baissait face à la monnaie unique européenne, à 72,67 pence pour un euro, comme face au dollar, à 1,4787 dollar pour une livre.

La devise suisse reculait face à l'euro, à 1,0436 franc suisse pour un euro, comme face au billet vert, à 0,9710 franc suisse pour un dollar.

L'once d'or valait 1.196,54 dollars, contre 1.207,25 dollars mercredi soir.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12430
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13157
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Re: L'euro passe sous 1,41 dollar pour la 1ère fois depuis août   Jeu 23 Avr - 8:19

L'euro baisse face au dollar raffermi par un indicateur américain


AFP le 23/04/2015 à 08:33


L'euro reculait jeudi face au dollar, la monnaie américaine tirant profit d'un indicateur sur les reventes de logement aux Etats-Unis, meilleur que prévu, tandis que le marché restait attentif à la situation de la Grèce.

Vers 06H00 GMT (08H00 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,0707 dollar, contre 1,0725 dollar mercredi vers 21H00 GMT.

La devise européenne baissait aussi face à la devise nippone, à 128,32 yens contre 128,51 yens mercredi.

Le dollar perdait cependant un peu de terrain face à la monnaie japonaise, à 119,85 yens contre 119,89 yens mardi.

Les ventes de logements anciens aux Etats-Unis ont augmenté plus fort que prévu en mars, selon les chiffres publiés mercredi, à 5,19 millions en rythme annualisé et en données corrigées des variations saisonnières, soit une hausse de 6,1%.

C'est le rythme de ventes le plus fort depuis septembre 2013 et cette hausse a relancé les spéculations sur une hausse des taux d'intérêt de la Réserve fédérale (Fed).

Une telle hausse rendrait le dollar plus rémunérateur, donc plus attrayant pour les investisseurs.

"Le dollar avance sur les données des ventes de logements anciens", a déclaré à Bloomberg News Masato Yanagiya, responsable des changes chez Sumitomo Mitsui Banking Corp. "Si le dollar progresse davantage, cela repose sur la situation de la Grèce, qui tient les investisseurs éloignés d'une complète prise de risque".

"Nous sommes dans une période de consolidation après une mauvaise semaine pour le dollar la semaine dernière (...) due à de mauvais indicateurs", a commenté pour sa part Omer Esiner, chez Commonwealth Foreign Exchange.

Les investisseurs avaient déduit des statistiques médiocres que la Réserve fédérale serait réticente à prendre le risque de relever ses taux d'intérêt et de ralentir encore la croissance, repoussant à septembre, "et certains disent même après la fin de l'année", selon M. Esiner, la perspective d'une normalisation de la politique monétaire.

"L'attention va se porter sur l'inflation et l'emploi", a-t-il ajouté, estimant qu'"un regain d'inflation ou une amélioration continue des chiffres de l'emploi" pour mars et avril serait de nature à soutenir le dollar en laissant attendre une réaction de la Fed.

L'euro se replie lentement, pénalisé par les inquiétudes persistantes sur la situation financière de la Grèce.

Le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, doit rencontrer jeudi à Bruxelles la chancelière allemande Angela Merkel, à la veille d'une réunion jugée cruciale des ministres des Finances de la zone euro.

Athènes doit faire valider par ses partenaires une liste de réformes afin de toucher une tranche d'aide de 7,2 milliards d'euros, vitale pour honorer ses dettes.

Mercredi les taux d'emprunt des pays du Sud de la zone euro, y compris la Grèce, se sont détendus sur le marché obligataire, témoignant d'un relatif optimisme.

"La Grèce a l'air d'avoir suffisamment de liquidités pour tenir jusqu'en mai", a noté Cyril Regnat, stratégiste obligataire chez Natixis.

Les investisseurs ont également gardé un oeil sur la Chine, où l'activité manufacturière s'est à nouveau tassée en avril. L'indice PMI des directeurs d'achats calculé par HSBC -encore provisoire- s'est établi à 49,2, contre 49,6 en mars, son plus bas niveau depuis douze mois.

Vers 06H00 GMT, la livre britannique était quasiment stable face à la monnaie unique européenne, à 71,26 pence pour un euro, et face au dollar, à 1,5037 dollar pour une livre.

La monnaie suisse se reprenait un peu face à l'euro, à 1,0388 franc pour un euro, comme face au billet vert, à 0,9694 franc pour un dollar.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12430
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13157
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Re: L'euro passe sous 1,41 dollar pour la 1ère fois depuis août   Ven 8 Mai - 12:54

L'euro baisse face au dollar en attendant l'emploi US, la livre grimpe


AFP le 08/05/2015 à 11:17


L'euro poursuivait son repli face au dollar vendredi, dans un marché optant pour la prudence avant l'emploi américain, tandis que la livre britannique progressait nettement après la victoire des conservateurs aux élections législatives au Royaume-Uni.

Vers 09H00 GMT (11H00 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,1236 dollar, contre 1,1266 dollar jeudi vers 21H00 GMT. L'euro était monté jeudi en début d'échanges européens à 1,1392 dollar, son plus haut niveau en deux mois et demi avant de se replier.

L'euro se stabilisait face à la monnaie nippone, à 134,92 yens contre 134,91 yens la veille.

Le dollar progressait face à la devise japonaise, à 120,07 yens contre 119,75 yens jeudi soir.

Certains cambistes engrangeaient quelques bénéfices sur l'euro face au dollar, après le sommet depuis fin février atteint la veille par la monnaie unique face à un billet vert affaibli.

"Le dollar a été sous pression pendant l'essentiel de ces dernières semaines, principalement du fait d'un recul des attentes d'une hausse des taux de la Fed (Réserve fédérale américaine)", notaient les analystes de Crédit Agricole.

En effet, l'enchainement d'indicateurs économiques décevants aux États-Unis ces dernières semaines a repoussé les attentes d'une hausse des taux d'intérêt de la Fed, que de nombreux observateurs voyaient encore ces derniers mois comme envisageable dès juin.

Une hausse des taux d'intérêt de la Fed rendrait le billet vert plus rémunérateur, donc plus attrayant pour les investisseurs, mais le report des attentes d'une telle action, désormais vers la fin 2015 alors que les observateurs s'attendaient encore il y a quelques mois à une hausse en juin, tend à lester le dollar.

Dans ce contexte, les cambistes attendaient avec prudence la publication vendredi du rapport officiel sur l'emploi et le chômage aux États-Unis en avril, un indicateur majeur pour jauger la vigueur de la reprise de la première économie mondiale et pour tenter d'anticiper les prochaines actions de la Fed, qui fait de la reprise notable et pérenne de l'emploi l'un des déclencheurs d'un resserrement monétaire.

Les prévisions des analystes tablent sur un rebond des créations d'emplois, après la mauvaise performance de mars attribuée en partie à l'hiver rigoureux, mais le groupe de ressources humaines ADP a semé le doute mercredi en faisant état de créations d'emplois inférieures aux attentes.

Jeudi, le département du Travail a néanmoins publié un indicateur plus tempéré, avec une augmentation moindre qu'attendu des inscriptions hebdomadaires au chômage.

Par ailleurs, l'euro faisait toujours face aux incertitudes liées à la situation financière de la Grèce, notaient des cambistes.

La Grèce oeuvre pour arriver à "un communiqué positif" sur les négociations avec ses créanciers lors de la réunion lundi des ministres des Finances de la zone euro, espérant toujours le déblocage d'une partie des prêts, a indiqué jeudi à Athènes le porte-parole du gouvernement.

Par ailleurs, l'annonce d'une victoire des conservateurs aux élections législatives en Grande-Bretagne profitait à la livre britannique qui progressait très nettement face à l'ensemble des devises.

Les cambistes, qui craignaient qu'un scrutin annoncé comme serré mène a une période prolongée d'incertitude sur la formation d'un gouvernement, saluaient ainsi la perspective d'une stabilité politique au Royaume-Uni.

La livre est ainsi montée vers 04H30 GMT à 1,5523 dollar pour une livre, son niveau le plus élevé en deux mois et demi.

Vers 09H00 GMT, la livre britannique gagnait du terrain face à la monnaie unique européenne, à 72,62 pence pour un euro, après avoir atteint la veille 74,83 pence, son niveau le plus faible depuis début février. La livre progressait également nettement face au billet vert, à 1,5471 dollar pour une livre.

La devise suisse progressait face à l'euro, à 1,0356 franc pour un euro, et se stabilisait face au billet vert, à 0,9216 franc pour un dollar.

L'once d'or valait 1.186,59 dollars, contre 1.187 dollars jeudi soir.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12430
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13157
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Re: L'euro passe sous 1,41 dollar pour la 1ère fois depuis août   Jeu 21 Mai - 7:27

L'euro repart à la hausse face au dollar finalement affaibli par la Fed


AFP le 21/05/2015 à 08:28


L'euro repartait à la hausse jeudi au lendemain de la publication du compte-rendu de la dernière réunion de la Réserve fédérale (Fed) évacuant l'option d'une hausse des taux américains en juin.

Vers 06H00 GMT (08H00 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,1101 dollar contre 1,1096 dollar mercredi vers 21H00 GMT.

L'euro était tombé en séance mercredi à 1,1062 dollar, au plus bas en trois semaines, avant de se reprendre, alors qu'il avait atteint vendredi 1,1467 dollar, son niveau le plus élevé depuis début février.

La monnaie unique reculait en revanche face à la monnaie nippone à 134,45 yens contre 134,61 yens mercredi soir.

Le dollar baissait également face à la devise japonaise à 121,11 yens contre 121,32 yens mercredi soir. Le billet vert a grimpé en séance mercredi à 121,39 yens, son niveau le plus élevé en deux mois.

"Le vigueur du dollar a atteint un seuil de résistance", a estimé Thomas Averill, cambiste chez Rochford Capital, interrogé par Bloomberg News.

Après avoir maintenu son rebond mercredi, le billet vert marquait le pas, affaibli par les minutes de la réunion du Comité de politique monétaire de la Fed (FOMC) des 28 et 29 avril.

"Plusieurs participants (...) ont jugé peu probable que les données disponibles en juin soient suffisantes pour établir que les conditions d'un relèvement des taux de l'argent au jour le jour sont réunies", indique le compte-rendu de l'institution.

Ces mêmes participants n'ont toutefois "généralement" pas totalement exclu cette possibilité, ajoute ce document.

Depuis 2008, la Réserve fédérale maintient ses taux directeurs proches de zéro pour soutenir l'activité mais commencera à les relever en fonction des améliorations constatées.

Le calendrier exact de cette première hausse reste ainsi incertain, car l'économie des Etats-Unis montre encore des signes de faiblesse, et fait l'objet de nombreuses spéculations sur les marchés, inquiets de la fin de l'ère de "l'argent pas cher".

De son côté, l'euro en profitait pour se ressaisir après avoir souffert des déclarations de membres de la Banque centrale européenne (BCE) sur la poursuite du programme de rachats d'actifs massif, lancé en mars par l'institution de Francfort, qui stimule l'économie de la région mais dilue la valeur de la monnaie unique.

Le marché sera attentif à la réunion des responsables européens qui débute jeudi et pour deux jours à Riga.

Ce sommet, qui réunit les 28 Etats de l'Union européenne et de six pays d'ex-URSS, est destiné à rapprocher ces nations alors que les tensions sont très vives après l'intervention de la Russie en Crimée. Mais cette rencontre pourrait aussi être l'occasion d'évoquer les problèmes de solvabilité de la Grèce.

Mercredi, les discussions entre Athènes et ses créanciers (UE, BCE, FMI), au sein du groupe de Bruxelles, ont repris, selon une source européenne, et doivent durer jusqu'à samedi.

Athènes négocie péniblement un accord pour obtenir, en échange de réformes, les 7,2 milliards d'euros restant de son deuxième programme d'aide qui expire fin mai. Le 5 juin, la Grèce doit effectuer un gros remboursement au FMI et pourrait être dans l'incapacité de le faire faute d'un accord d'ici là.

Le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble fait montre de prudence sur la capacité de la Grèce à éviter la faillite, dans des entretiens accordés Echos et au Wall Street Journal de jeudi.

Interrogé sur la possibilité qu'il redise, comme il l'avait fait en 2012, qu'il n'y aurait pas de faillite de la Grèce, M. Schäuble a répondu qu'il "réfléchirai(t) longuement avant de répéter cela aujourd'hui".

"La décision souveraine et démocratique du peuple grec nous place devant une situation très différente de celle de 2012", a-t-il ajouté, faisant référence à l'arrivée au pouvoir en début d'année du parti de gauche radicale Syriza.

Vers 06h00 GMT, la livre britannique reculait très légèrement face à la monnaie unique européenne à 71,48 pence pour un euro, comme face à la monnaie américaine, à 1,5530 dollar.

La devise suisse était stable face à l'euro à 1,0392 franc pour un euro, et progressait un peu face au billet vert à 0,9361 franc pour un dollar.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12430
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13157
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Re: L'euro passe sous 1,41 dollar pour la 1ère fois depuis août   Jeu 28 Mai - 7:06

L'euro continue à monter, le dollar au plus haut face au yen en 12 ans


AFP le 28/05/2015 à 08:29


L'euro continuait à se ressaisir jeudi sur fond d'évolution positive des négociations entre la Grèce et ses créanciers tandis que le dollar a touché inédit depuis fin 2002 face à au yen, porté par l'espoir d'un relèvement des taux de la Réserve fédérale américaine (Fed).

Vers 06H00 GMT (08H00 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,0918 dollar contre 1,0906 dollar mercredi vers 21H00 GMT. En séance, elle était tombée mercredi à 1,0820 dollar, son niveau le plus faible depuis un mois.

La devise européenne montait également face à la monnaie nippone à 135,18 yens contre 134,83 yens mercredi soir.

Le dollar progressait aussi face à la devise japonaise à 123,81 yens contre 123,63 yens mercredi soir. Plus tôt, le billet vert a grimpé jusqu'à 124,30 yens, renouant avec des niveaux inédits en 12 ans.

Le dollar a entamé une très rapide ascension après des propos tenus vendredi par Janet Yellen, présidente de la Réserve fédérale américaine (Fed), qui a jugé approprié de relever les taux avant la fin de l'année. Cette perspective a été renforcée par la publication mardi d'une série de statistiques encourageantes sur la santé de l'économie américaine.

Une telle décision rendrait le dollar plus rémunérateur et donc plus attractif pour les investisseurs.

En parallèle, la BoJ a reconduit son généreux programme de rachat d'actifs pour soutenir la reprise dans l'archipel et s'est redite prête cette semaine à agir à tout moment si nécessaire.

Dans ce contexte, "il est probable que le yen continue à s'affaiblir lentement", a commenté Mitsushige Akino de Ichiyoshi Asset Management, évoquant un marché prêt enclin à la prise de risque.

"Le marché se dit que les indicateurs américains vont commencer à être meilleurs", a souligné Claudio Piron, stratégiste chez Bank of America, interrogé par Bloomberg News.

Le yen a perdu 30% face au dollar depuis fin 2012, date du retour au pouvoir du Premier ministre Shinzo Abe qui s'est juré de vaincre la déflation qui sévit dans le pays depuis une quinzaine d'années, via notamment une refonte de la politique monétaire.

Le billet vert a aussi profité ces derniers temps de la faiblesse de l'euro affecté par les incertitudes concernant les négociations entre la Grèce et ses créanciers. Les discussions semblent toutefois avancer et mercredi la monnaie européenne a profité d'informations évoquant une ébauche d'accord entre Athènes et ses créanciers (FMI, UE, BCE).

"De grands pas ont été accomplis, nous sommes près d'un accord", a assuré le Premier ministre Alexis Tsipras à Athènes.

Une source gouvernementale grecque a souligné que les équipes techniques chargées de négocier avaient "commencé aujourd'hui le travail de rédaction d'un accord", ce que n'a pas confirmé l'Union européenne.

Cette source a déploré "les différentes positions défendues par les créanciers. Si le Fonds monétaire international (FMI) avait donné son aval, l'accord aurait déjà été conclu", a-t-elle estimé, assurant les Européens souhaitaient "un accord rapide d'ici fin mai" alors que le FMI préférait "un accord global".

Vers 06H00 GMT, la livre britannique était stable face à la monnaie unique européenne à 71,05 pence pour un euro, après avoir atteint mercredi en séance 70,56 pence, son niveau le plus fort depuis un mois et demi. La livre sterling montait face au dollar, à 1,5365 dollar pour une livre.

La devise suisse gagnait du terrain face à l'euro, à 1,0350 franc pour un euro, comme face au billet vert, à 0,9479 franc pour un dollar.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12430
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13157
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Re: L'euro passe sous 1,41 dollar pour la 1ère fois depuis août   Mar 2 Juin - 10:06

L'euro gagne un peu de terrain face au dollar, regain d'espoir sur la Grèce


AFP le 02/06/2015 à 11:47


L'euro montait un peu face au dollar mardi, porté par un regain d'espoir de solution à la crise grecque, tandis que le billet vert reprenait son souffle face au yen après un nouveau sommet.

Vers 09H20 GMT (11H20 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,0971 dollar, contre 1,0924 dollar lundi vers 21H00 GMT.

La devise européenne progressait également face à la monnaie nippone, à 136,71 yens contre 136,35 yens lundi soir.

Le dollar reculait face à la devise japonaise, à 124,60 yens contre 124,81 yens lundi soir.

Le billet vert est monté mardi vers 02H15 GMT à 125,05 yens, son niveau le plus fort depuis début décembre 2002, se hissant ainsi au-dessus du seuil de 125 yens pour la première fois en 12 ans et demi.

"La Grèce devrait rester le point de mire pour les marchés mardi" au lendemain d'une réunion des représentants des institutions créancières du pays sur ce qu'elles demandent d'Athènes pour débloquer 7,2 milliards d'aides financières, notait Craig Erlam, analyste chez Oanda.

L'euro profitait d'ailleurs de cette réunion qui a fait naître des espoirs d'une avancée en vue d'un accord.

Lors de cette rencontre lundi soir à Berlin, des représentants des créanciers d'Athènes - Fonds monétaire international (FMI), Banque centrale européenne (BCE), et Union européenne (UE) - avec le président français François Hollande et la chancelière allemande Angela Merkel ont convenu de "travailler avec encore plus d'intensité" pour sortir de l'ornière la Grèce, au bord du défaut de paiement.

La directrice générale du Fonds monétaire international Christine Lagarde et le président de la Banque centrale européenne Mario Draghi ont rejoint en toute discrétion le président français et le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, qui étaient reçus à dîner par Angela Merkel, officiellement pour parler d'économie numérique.

À l'issue de leur réunion, vers 22H00 GMT, la chancellerie a indiqué que les cinq participants entendaient "travailler avec beaucoup d'intensité" à ce dossier et rester "en contact étroit les prochains jours", aussi bien "entre eux qu'avec le gouvernement grec".

"Des informations de presse laissent à penser que la réunion de lundi pourrait déboucher sur une nouvelle série de propositions cette semaine, avant vendredi, afin de tenter de sortir de l'impasse" dans laquelle se trouvent les négociations depuis des mois, notait Connor Campbell, analyste chez Spreadex.

Mardi en fin de matinée, le Premier ministre grec Alexis Tsipras a annoncé que son gouvernement avait présenté "la nuit dernière" à ses créanciers internationaux un plan de réformes "complet" et réalistes.

Dimanche, M. Tsipras avait critiqué les créanciers de son pays qui "insistent sur des solutions déraisonnables" tout en s'engageant à faire une série de "réformes" pour assainir les finances publiques de son pays.

Mais si des avancées dans les propositions des créanciers pourraient avoir été faites, "la Grèce, pour sa part, ne semble pas jouer le jeu" certains de ses représentants continuent de "clamer qu'il n'y a pas de marge pour un compromis et que le pays ne se laissera pas imposer un ultimatum peu satisfaisant", observait M. Campbell.

L'euro bénéficiait par ailleurs mardi de données encourageantes sur l'économie en zone euro, avec une accélération de l'inflation dans la région en mai, à 0,3% sur un an, confirmant le scénario d'une sortie de déflation pour l'ensemble de l'Union monétaire.

Les prix avaient été stables dans la zone euro en avril, après quatre mois de baisse.

De son côté, le dollar restait dans l'ensemble prisé par les cambistes car malgré l'accumulation ces dernières semaines d'indicateurs mitigés, la Réserve fédérale américaine (Fed) devrait tout de même commencer à relever ses taux d'intérêt bien avant les autres grandes banques centrales mondiales - au premier rang desquelles la BCE et la Banque du Japon (BoJ) - qui sont pour leur part toujours résolument engagées sur une voie monétaire accommodante.

Une hausse des taux d'intérêt américains, actuellement proches de zéro, rendrait le billet vert plus rémunérateur et donc plus attractif pour les investisseurs.

Les attentes des cambistes sur la date d'une telle action restaient tout de même ballottées au gré de la publication d'indicateurs aux États-Unis concernant surtout la santé du marché du travail dont la reprise marquée et durable est l'un des éléments présentés comme déclencheurs d'une hausse des taux par la Fed.

Ainsi les cambistes décortiqueront mercredi les chiffres de l'emploi dans le secteur privé aux États-Unis pour mai avant le très important rapport officiel mensuel sur l'emploi et le chômage dans le pays vendredi, un indicateur majeur pour jauger la vigueur de la reprise de la première économie mondiale.

Vers 09H20 GMT, la livre britannique baissait face à la monnaie unique européenne, à 72,03 pence pour un euro, mais montait face au dollar, à 1,5231 dollar pour une livre.

La devise suisse restait presque stable face à l'euro, à 1,0331 franc pour un euro, et progressait face au billet vert, à 0,9415 franc pour un dollar.

L'once d'or valait 1.186,95 dollars, contre 1.199,90 dollars lundi soir.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12430
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13157
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Re: L'euro passe sous 1,41 dollar pour la 1ère fois depuis août   Mar 16 Juin - 7:49

L'euro fléchit face au dollar, inquiétudes sur l'avenir de la Grèce


AFP le 16/06/2015 à 08:46


L'euro se repliait mardi face au dollar en raison des inquiétudes grandissantes sur l'avenir de la Grèce après le nouvel échec des négociations entre Athènes et ses créanciers, faisant craindre que le pays ne se retrouve en défaut de paiement et finisse par sortir de la zone euro.

Vers 06H15 GMT (08H15), la monnaie unique européenne valait 1,1268 dollar contre 1,1285 dollar lundi vers 21H00 GMT.

L'euro montait légèrement face à la monnaie nippone, à 139,29 yens contre 139,23 lundi soir.

Le dollar progressait face à la devise japonaise à 123,61 yens contre 123,38 yens lundi.

Après l'échec des négociations ce week-end, Athènes et ses créanciers étaient incapables lundi de sortir de l'impasse, chacun restant figé sur ses positions et accusant l'autre d'être responsable de cette situation.

La Commission européenne a ainsi insisté sur le fait que les créanciers avaient déjà fait des "concessions importantes" pour parvenir à un accord, mais de son côté, le gouvernement grec a imputé l'échec des négociations aux réclamations "irrationnelles" de ses interlocuteurs.

Le 30 juin, la Grèce doit rembourser près de 1,6 milliard d'euros au FMI, et il n'est pas sûr qu'elle en ait les moyens. En cas de non-remboursement, Athènes devrait affronter les conséquences d'un défaut de paiement, ce qui pourrait aboutir à une sortie du pays de la zone euro.

Selon Ray Attrill, co-responsable de la stratégie de change à la National Australia Bank, l'euro pourrait gagner le soutien des investisseurs qui parient qu'un accord va finalement être trouvé.

Que l'on parvienne à un accord de dernière minute ou que la Grèce soit mise en défaut de paiement et puisse sortir de la zone euro, "s'agira-t-il d'une bonne chose pour le reste de la zone euro, cela est difficile à dire", a souligné M. Attrill.

Mais pour lui, "les chances d'aboutir à une percée politique lors de l'Eurogroupe de jeudi semblent bien minces. Il y a encore un grand risque de niveaux de volatilité plus élevés qu'avant".

Les investisseurs vont par ailleurs être attentifs aux commentaires de la Réserve fédérale américaine lors de la réunion de son comité de politique monétaire (FOMC) qui se termine mercredi.

Ils espèrent que la Fed donnera des indications sur le calendrier du relèvement des taux d'intérêt qu'elle a indiqué vouloir réaliser cette année. Ce resserrement aura pour effet de rendre le dollar plus rémunérateur et donc plus attrayant.

Vers 06H15 GMT, la livre britannique était quasiment stable face à la monnaie unique européenne, à 72,26 pence pour un euro, et fléchissait face au dollar à 1,5592 dollar pour une livre.

La devise suisse se reprenait face à l'euro à 1,0479 franc pour un euro et demeurait quasiment stable face au billet vert à 0,9300 franc pour un dollar.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12430
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13157
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Re: L'euro passe sous 1,41 dollar pour la 1ère fois depuis août   Jeu 18 Juin - 6:40

L'euro monte face à un dollar sous pression après la Fed


AFP le 18/06/2015 à 08:26


L'euro montait jeudi face à un dollar affecté par la Banque centrale américaine (Fed), qui a laissé inchangé ses taux d'intérêt et a revu en baisse ses prévisions de croissance.

Vers 06H00 GMT (08H00 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,1357 dollar contre 1,1335 dollar mercredi vers 21H00 GMT.

L'euro perdait du terrain face à la monnaie nippone, à 139,66 yens contre 139,91 yens mercredi soir.

Le dollar aussi baissait face à la devise japonaise, à 122,97 yens contre 123,43 yens la veille.

Selon les analystes, le billet vert pâtissait de la déception des investisseurs du fait de l'absence d'indication de la part de la Fed sur une hausse des taux imminente.

Le marché attend cependant l'indice des prix à la consommation aux États-Unis qui doit être publié ce jeudi et qui pourrait redonner de l'élan aux attentes d'une hausse des taux.

Une telle hausse, la première en neuf ans, aurait pour effet de rendre le dollar plus rémunérateur et donc plus attrayant.

"La réunion de la Fed a été un peu plus prudente qu'attendu et le dollar en a souffert", a indiqué à l'agence Bloomberg News Stan Shamu, stratégiste de marché chez IG.

"L'euro en a été le grand bénéficiaire, mais beaucoup d'investisseurs restent sceptiques en attendant l'Eurogroupe" de ce jeudi, a-t-il ajouté.

Les ministres des Finances des Etats membres de la zone euro - l'Eurogroupe - ainsi que le Fonds monétaire international (FMI) se retrouvent en effet à Luxembourg pour tenter de trouver une issue dans le dossier grec, qui permettrait à Athènes d'obtenir les milliards d'euros de prêts nécessaires au maintien à flot du pays, le tout en contrepartie de promesses de réformes satisfaisant les autres Européens.

A la veille de l'Eurogroupe, le Premier ministre grec Alexis Tsipras restait fidèle à ses engagements électoraux, malgré une mise en garde alarmiste de la Banque centrale de son pays sur le risque de sortie de la zone euro, voire de l'UE.

Des analystes notent que l'euro profite de la crise grecque qui pousse à la hausse les rendements des dettes souveraines des pays considérés comme les plus fragiles en zone euro, comme le Portugal ou l'Espagne.

De plus des rumeurs de marché laissent penser que la monnaie unique européenne bénéficierait d'achats de banques centrales, et en particulier de la Banque nationale suisse (BNS), soucieuse d'éviter tout renchérissement trop soudain du franc.

Vers 06H00 GMT, la livre britannique baissait face à la monnaie unique européenne, à 71,77 pence pour un euro. La livre sterling baissait aussi face au dollar, à 1,5823 dollar pour une livre.

La devise suisse se stabilisait face à l'euro, à 1,0453 franc pour un euro, et montait face au billet vert, à 0,9204 franc pour un dollar.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12430
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13157
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Re: L'euro passe sous 1,41 dollar pour la 1ère fois depuis août   Jeu 25 Juin - 7:19

L'euro résiste face au dollar dans un marché plutôt confiant mais prudent sur la Grèce


AFP le 25/06/2015 à 08:36


L'euro résistait jeudi face au dollar dans un marché plutôt confiant mais tout de même prudent alors que les négociations marathon ont repris à Bruxelles entre la Grèce et ses créanciers pour éviter un défaut de paiement au pays dans les jours à venir.

Vers 06H00 GMT (08H00 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,1199 dollar contre 1,1208 dollar mercredi vers 21H00 GMT.

La devise européenne reculait face à la monnaie nippone à 138,50 yens contre 138,86 mercredi soir.

Le dollar baissait aussi face à la devise japonaise à 123,67 yens contre 123,89 yens la veille au soir.

Les négociations marathon pour éviter à la Grèce un défaut de paiement ont repris jeudi matin à Bruxelles entre Athènes et ses créanciers, qui espèrent trouver un accord préliminaire à présenter dans la journée aux ministres des Finances de la zone euro.

Une réunion au sommet s'est tenue pendant environ deux heures dans la nuit de mercredi à jeudi entre M. Tsipras, le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, la directrice générale du FMI Christine Lagarde et le président de la BCE Mario Draghi.

"On a l'impression que les négociations vont se prolonger jusqu'à la fin du mois et les marchés semblent croire à un éventuel accord", a expliqué Yasuhiro Kaizaki, vice-président des marchés mondiaux chez Sumitomo Mitsui Trust Bank à New York.

Le temps presse: il ne reste plus que cinq jours avant la date-butoir d'un remboursement au FMI qui alimente les craintes de défaut de paiement de la Grèce, aux conséquences imprévisibles.

Le déblocage d'une tranche d'un prêt en suspens depuis presque un an (7,2 milliards d'euros) ou à défaut un geste financier de la BCE sera nécessaire pour qu'Athènes honore cette échéance.

Mercredi soir, le gouvernement de gauche radicale grecque a pour la première fois depuis le début des négociations retiré des propositions qu'il avait présentées à ses créanciers, afin de satisfaire l'opinion publique et son parti, alors que l'accord, s'il est trouvé, devra obligatoirement être ratifié par le Parlement grec.

En outre, un des points de blocage vient du fait que la Grèce "insiste pour obtenir un transfert d'une partie de sa dette" détenue par la Banque centrale européenne vers le fonds de soutien de la zone euro, le MES, à des taux et des conditions plus intéressantes pour elle, a indiqué le ministre autrichien des Finances, Hans-Jörg Schelling. "Pour de nombreux pays, c'est un troisième programme (d'assistance) déguisé", a-t-il souligné.

"Un accord pourrait pousser momentanément les marchés à acheter de l'euro, mais un mouvement de vente est probable face au dollar, a expliqué M. Kaizaki à Bloomberg news. Le billet vert a attiré récemment les investisseurs qui misent sur un relèvement des taux d'intérêt américain dès septembre.

Vers 06H00 GMT, la livre britannique restait stable face à la monnaie unique européenne, à 71,40 pence pour un euro, mais elle reculait face au dollar, à 1,5682 dollar pour une livre.

La devise suisse progressait face à l'euro, à 1,0453 franc pour un euro, mais était inchangée face au billet vert, à 0,9334 franc pour un dollar.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12430
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13157
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Re: L'euro passe sous 1,41 dollar pour la 1ère fois depuis août   Ven 31 Juil - 8:33

L'euro se redresse un peu face à un dollar toujours soutenu par une prochaine hausse des taux US


AFP le 31/07/2015 à 08:15


L'euro se redressait un peu vendredi face à un dollar victime de quelques prises de bénéfices mais toujours soutenu par la perspective d'un relèvement prochain des taux d'intérêt américains.

Vers 06H00 GMT (08H00 à Paris), la monnaie unique européenne regagnait quelques fractions à 1,0938 dollar contre 1,0931 dollar jeudi vers 21H00 GMT.

La devise européenne restait quasiment inchangée face à la monnaie nippone, à 135,68 yens contre 135,70 yens la veille au soir.

Le dollar baissait très légèrement face à la devise japonaise, à 124,05 yens contre 124,15 yens jeudi soir.

Le très modeste recul du billet vert s'explique par quelques prises de bénéfices dans le sillage de la progression ces derniers jours du dollar, soulignaient les opérateurs, en ajoutant néanmoins que la devise américaine demeure soutenue par la probabilité d'une hausse prochaine des taux aux Etats-Unis.

"Le dollar américain reste soutenu par le cycle de resserrement (de la politique monétaire, NDLR) de la Fed qui se profile", affirmait ainsi Imre Speizer, stratégiste à Westpac Banking Corp, interrogé par Bloomberg News.

"A mesure que l'on se rapprochera de cette date (du relèvement des taux, NDLR) et que l'on aura de possibles indications dans les discours des responsables (de la Fed) au cours des prochaines semaines, je pense que le dollar retrouvera une tendance haussière", ajoutait-il.

L'annonce jeudi par le gouvernement américain d'une croissance de 2,3% de l'économie des Etats-Unis au deuxième trimestre, et d'une révision en hausse des chiffres du PIB au premier trimestre, a encore renforcé la perspective d'un relèvement des taux d'intérêt américains.

"Ce qui est peut-être encore plus important, c'est que le PIB du premier trimestre a été revu en nette hausse", à 0,6% de croissance contre une légère contraction auparavant, notait Omer Esiner, de Commonwealth Foreign Exchange. "Même si à ce moment de l'année, c'est déjà de l'histoire ancienne, cela laisse penser que pour l'ensemble de l'année, on aura un bien meilleur chiffre que prévu", poursuivait-il.

Selon plusieurs cambistes, ces éléments sont non seulement favorables pour l'économie américaine en elle-même, mais ils devraient encourager la Réserve fédérale à ne pas trop attendre pour relever ses taux, actuellement presque nuls, ce qui rendra le dollar plus attirant.

La banque centrale américaine avait publié mercredi, à l'issue de sa réunion monétaire de juillet, un communiqué qui laissait la voie ouverte à une prochaine normalisation monétaire, même si elle s'est abstenue de relever ses taux dans l'immédiat.

Vers 06H00 GMT, la livre britannique restait quasiment stable face à la monnaie unique européenne, à 70,07 pence pour un euro, mais progressait face au dollar, à 1,5609 dollar pour une livre.

La devise suisse montait face à l'euro, à 1,0578 franc pour un euro, comme face au billet vert, à 0,9671 franc pour un dollar.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12430
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13157
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Re: L'euro passe sous 1,41 dollar pour la 1ère fois depuis août   Jeu 6 Aoû - 6:52

L'euro monte face au dollar après une série de statistiques et avant l'emploi US


AFP le 06/08/2015 à 08:42


L'euro montait légèrement jeudi face au dollar après une série de statistiques des deux côtés de l'Atlantique, dans un marché attentiste à la veille de la publication des chiffres mensuels du chômage aux Etats-Unis.

Vers 06H00 GMT (08H00 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,0925 dollar, contre 1,0904 dollar mercredi soir.

La devise européenne progressait face à la monnaie nippone, à 136,28 yens contre 136,18 yens mercredi.

Le dollar reculait légèrement face à la devise japonaise, à 124,75 yens contre 124,88 yens la veille. Il avait franchi mercredi le seuil des 125 yens pour un dollar, son plus haut niveau depuis juin.

Le marché digérait une série d'indicateurs, dont les commandes industrielles allemandes qui ont augmenté de 2% en juin sur un mois, soit bien plus qu'attendu, selon des chiffres publiés jeudi par l'Office fédéral des statistiques.

Le consensus compilé par le fournisseur de services financiers Factset tablait sur une progression de 0,4% seulement.

Mercredi, l'indice PMI pour le secteur des services avait été révisé en hausse pour juillet. Toutefois, la région a également subi un ralentissement des ventes au détail en juin, avait-il été aussi annoncé.

Aux Etats-Unis, l'activité dans les services a accéléré bien plus que prévu en juillet pour atteindre un niveau record, selon l'association professionnelle ISM.

Ces bons résultats plaident en faveur d'une remontée des taux de la Réserve fédérale (Fed) en septembre, selon Ray Attrill, stratégiste à la National Australia Bank.

L'indice ISM portant sur l'industrie manufacturière, publié début août, avait lui aussi fait apparaître une progression de l'activité en juillet.

Ces chiffres sont venus contrebalancer les chiffres sur l'emploi dans le secteur privé. Selon le cabinet ADP, le nombre des embauches s'est établi à 185.000 en juillet, soit 16% moins que ce que prévoyaient les analystes.

Les cambistes attendent désormais la publication vendredi à 12H30 GMT des chiffres du chômage aux Etats-Unis en juillet. Ils seront particulièrement scrutés par la banque centrale américaine dans l'optique d'un relèvement de ses taux.

Le président de la Fed d'Atlanta, Dennis Lockhart, s'est pour sa part prononcé en faveur d'une hausse des taux dès la réunion de septembre de l'institution dans les colonnes du Wall Street Journal cette semaine.

Vers 06H00 GMT, la livre britannique se stabilisait face à la monnaie unique européenne, à 69,92 pence pour un euro, et montait face au dollar, à 1,5623 dollar pour une livre.

La devise suisse reculait face à l'euro, à 1,0688 franc pour un euro, mais remontait face au dollar à 0,9782 franc pour un dollar, après avoir atteint 0,9822 franc, son niveau le plus faible depuis quatre mois.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12430
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13157
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Re: L'euro passe sous 1,41 dollar pour la 1ère fois depuis août   Mer 12 Aoû - 6:56

L'euro en hausse face au dollar, après les dévaluations du yuan et l'accord grec


AFP le 12/08/2015 à 08:37


L'euro montait face au dollar mercredi après la deuxième dévaluation consécutive du yuan et l'accord entre la Grèce et ses créanciers sur un nouveau plan d'aide.

Vers 06H00 GMT (08H00 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,1075 dollar contre 1,1042 dollar mardi vers 21H00 GMT.

La devise européenne montait également face à la monnaie nippone à 138,49 yens contre 138,15 yens mardi.

Le dollar baissait légèrement face à la devise japonaise à 125,05 yens contre 125,12 yens la veille.

Le marché des changes est agité par la deuxième dévaluation consécutive du yuan annoncé par la Chine.

Pékin a abaissé mercredi de 1,62% le taux de référence du yuan face au dollar, pour la deuxième fois en deux jours.

Chaque jour, la banque centrale chinoise (PBOC) fixe un taux-pivot autour duquel le renminbi (autre nom du yuan) est autorisé à fluctuer, dans une fourchette limitée à 2% de part et d'autre. Ce taux de référence de la devise chinoise face au billet vert a été abaissé à 6,3306 yuans, contre 6,2298 mardi.

"Le gouvernement chinois tient compte en ce moment des problèmes intérieurs plutôt que des implication mondiales et il utilise tous les moyens possibles pour stabiliser son économie", a indiqué à l'agence Bloomberg News, Ronald Wan, responsable de Partners Capital International à Hong Kong.

La monnaie unique profite en outre de l'annonce que la Grèce et ses créanciers ont trouvé un accord tôt mardi, en vue d'un troisième plan d'aide au pays "d'environ 85 milliards d'euros" à l'issue d'une très longue négociation, selon les termes de responsables grecs, qui ont admis que des détails restaient à régler.

Le texte de l'accord entre le gouvernement grec et ses créanciers sur un troisième plan d'aide à la Grèce a été déposé au parlement dans la nuit de mardi à mercredi.

Vers 07H00 GMT, la livre britannique baissait face à la monnaie unique européenne à 71,13 pence pour un euro, ainsi que face au dollar à 1,5569 dollar pour une livre.

La devise suisse montait face à l'euro à 1,0905 franc pour un euro, ainsi que face au billet vert, à 0,9846 franc pour un dollar.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'euro passe sous 1,41 dollar pour la 1ère fois depuis août   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'euro passe sous 1,41 dollar pour la 1ère fois depuis août
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 13 sur 15Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15  Suivant
 Sujets similaires
-
» AVENANT AU CONTRAT: le boss peut il l'annuler?
» Acomba sous réseau suite Pour G.Plante
» Demande d'aide suite a une réponse du canps pour ma demande d'autorisation préalable d'entrée en formation
» Discussion autour de la prison de : Caen
» Mon élève monte pour la première fois dans une voiture à 18 ans !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Buzz-Trading  :: Produits Financiers :: Devises et Matières premières (Pétrole, OR...)-
Sauter vers: