Buzz-Trading

Bourse, Investissement, Trading, Analyses fondamentale et technique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Rechercher sur le site Amazon.fr
Meilleures Ventes
Boutique DVD
Plaisir d’Offrir
High-Tech
Coup de Coeur
MP3
Facebook

Partagez | 
 

 L'euro passe sous 1,41 dollar pour la 1ère fois depuis août

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 10 ... 15  Suivant
AuteurMessage
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12418
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13145
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Dollar : après 1,33E, prochain objectif à 1,31E ?   Ven 26 Nov - 14:09

Cercle Finance le 26/11/2010 à 14:54

Le Dollar vient d'effacer 50% du repli lié à l'anticipation puis la confirmation du ' QE-2 ' de la FED: parti de 1,26E (le 15 septembre) il a dévissé jusqu'au contact des 1,43E (le 4 novembre) avant de rebondir jusque vers 1,32E ce vendredi (soit +3,8% de hausse cette semaine).
A 1,33E jeudi matin, le Dollar testait simultanément la MM100, le sommet de son canal baissier (qui unit les ' pics ' du 10 juin à 1,18E et de la mi-septembre à 1,26E).
Il ne semble cependant pas devoir en rester là et ce qui est désormais en jeu, c'est le retracement de 50% de la totalité de sa correction depuis le plancher des 1,1850E, soit un objectif de 1,31E qu'il commence à tutoyer (à 0,8% près): l'essentiel du rebond serait alors 'dans les cours'.

_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12418
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13145
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: AFP le 29/11/2010 à 22:56   Lun 29 Nov - 22:27

L'euro plonge sous 1,31 dollar malgré le plan pour l'Irlande :

L'euro a temporairement plongé sous 1,31 dollar pour la première fois depuis deux mois lundi, au lendemain de l'adoption par les autorités européennes d'un plan de sauvetage de l'Irlande, les cambistes s'inquiétant pour les autres pays fragiles de la zone euro.

Vers 22H00 GMT (23H00 à Paris), l'euro valait 1,3121 dollar contre 1,3240 dollar vendredi soir, après être tombé à 1,3064 dollar vers 15H00 GMT, son niveau le plus faible depuis le 21 septembre.

L'euro baissait aussi face à la devise nippone à 110,56 contre 111,34 yens vendredi soir.

Le dollar progressait face au yen à 84,25 yens contre 84,07 yens vendredi soir.

La monnaie unique européenne a touché ses pires niveaux en deux mois non seulement face au dollar, mais aussi face au yen, à la livre britannique ou encore au franc suisse.

"L'euro reste sur la défensive", a constaté Nick Bennenbroek, de la banque Wells Fargo. "L'adoption formelle du plan d'assistance à l'Irlande n'a pas impressionné les intervenants du marché".

Réunis dimanche à Bruxelles, les ministres des Finances de l'Union européenne ont adopté ce plan d'un montant de 85 milliards d'euros, destiné notamment à renflouer les banques de l'ancien "Tigre celtique".

"Non seulement les marchés s'inquiètent toujours de la possibilité de voir l'opposition irlandaise rejeter le budget le 7 décembre (...) mais la question d'une possible propagation à d'autres marchés de la dette de la zone euro continue d'effrayer les investisseurs", a commenté Samarjit Shankar, de BNY Mellon.

"Le plan d'aide écarte le risque à court terme d'un défaut de paiement de l'Irlande et apporte un certain soutien au secteur bancaire irlandais", a reconnu Valentin Marinov, analyste chez CitiFX. Mais "l'échec de l'euro à rebondir nettement après cette annonce montre que les investisseurs ne pensent pas que ce plan suffira à empêcher les tensions autour des pays comme le Portugal et l'Espagne".

Preuve de ces inquiétudes, les taux de rendement des obligations d'Etat à 10 ans de l'Espagne, du Portugal, mais aussi de l'Italie, se sont fortement tendus lundi.

Le dollar a en outre bénéficié de son rôle de valeur refuge alors que la tension continuait de monter entre les deux Corées: le président sud-coréen a promis lundi que Pyongyang allait "payer le prix" de ses récents tirs d'artillerie meurtriers, qu'il a qualifiés de "crimes inhumains".

Ces propos étaient ainsi de nature à "entraver toute tentative de rebond d'actifs jugés à risque", comme la monnaie unique européenne, a souligné Ilya Spivak, de Daily FX.

Vers 22H00 GMT, la devise helvétique progressait face à l'euro à 1,3121 franc suisse pour un euro, et montait un peu face au billet vert à 0,9996 franc suisse pour un dollar.

La livre britannique progressait face à l'euro à 84,25 pence pour un euro, mais baissait face au billet vert à 1,5574 dollar.

La monnaie chinoise a terminé à 6,6603 yuans pour un dollar contre 6,6686 yuans vendredi.


_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12418
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13145
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: AFP le 30/11/2010 à 11:30   Mar 30 Nov - 10:39

L'euro tombe sous 1,30 dollar pour la première fois depuis mi-septembre :

L'euro est tombé mardi sous le seuil de 1,30 dollar pour la première fois depuis mi-septembre, plombé par les craintes grandissantes de voir la crise de la dette s'étendre à d'autres pays fragiles de la zone euro, comme l'Espagne et le Portugal.

Vers 09H40 GMT (10H40 à Paris), la monnaie unique européenne a touché 1,2999 dollar, son niveau le plus faible depuis le 16 septembre.

Après s'être brièvement de nouveau hissé juste au-dessus du seuil de 1,30 dollar, l'euro a repris sa chute, tombant à 1,2980 dollar à 10H00 GMT.

"Si l'intention du plan d'aide à l'Irlande de ce week-end était de signifier aux marchés que les ministres européens étaient à la hauteur du défi posé par la crise actuelle, la réaction tend à prouver que cela a lamentablement échoué", a estimé Michael Hewson, de CMC Markets.

Les autorités européennes ont adopté dimanche un plan de sauvetage de 85 milliards d'euro afin d'aider l'Irlande à renflouer ses banques et rétablir ses finances publiques.

Pourtant, les effets positifs de l'annonce de ce plan n'ont été que très brefs, l'euro partant en chute libre alors que les inquiétudes des investisseurs se tournent désormais vers l'Espagne et le Portugal, également en proie à des difficultés budgétaires majeures.

Signe de la défiance des marchés sur ces pays, l'écart entre les taux des obligations espagnoles et italiennes sur 10 ans avec les taux allemands, qui servent de référence dans la zone euro, ont atteint mardi des records historiques.

Alimentant les craintes d'une crise généralisée, "de premiers signes apparaissent d'une contagion possible aux obligations d'Etat belges et italiennes", a estimé M. Hewson.

Le parcours en montagnes russes de la monnaie unique lundi montrait que "les investisseurs restent plus concentrés sur une éventuelle contagion à d'autres pays de la zone euro que sur la situation irlandaise", a observé de son côté Valentin Marinov, analyste chez CitiFX.

"Le plan d'aide écarte le risque à court terme d'un défaut de paiement de l'Irlande et apporte un certain soutien au secteur bancaire irlandais", a estimé M. Marinov, mais "l'échec de l'euro à rebondir nettement après cette annonce montre que les investisseurs ne pensent pas que ce plan suffira à empêcher les tensions sur des pays comme le Portugal et l'Espagne".


_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12418
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13145
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: L'euro repasse sous la barre de 1,34 dollar :    Lun 6 Déc - 7:13

AFP le 06/12/2010 à 08:03

L'euro reculait lundi après avoir nettement rebondi vendredi dans la foulée des déclarations de la Banque centrale européenne (BCE) jeudi, le dollar profitant de spéculations sur la prise de nouvelles mesures par la Fed, selon les cambistes.

Vers 06H50 GMT (07H50 à Paris) l'euro valait 1,3349 dollar contre 1,3415 dollar vendredi vers 22H00 GMT. La monnaie unique était remontée vendredi au-dessus du seuil de 1,34 dollar pour la première fois depuis le 24 novembre.

L'euro reculait également face à la devise nippone à 110,64 yens contre 110,86 yens vendredi soir.

Le dollar progressait aussi face au yen à 82,88 yens contre 82,58 yens vendredi vers 22H00 GMT.

Le département américain du Travail a annoncé vendredi que l'économie du pays n'avait créé que 39.000 postes de plus qu'elle n'en a détruit en novembre.

Les embauches nettes sont apparues ainsi plus de quatre fois inférieures à celles d'octobre, et particulièrement décevantes au regard des attentes des analystes, qui les avaient estimées à 130.000, selon leur prévision médiane.

Après avoir stagné pendant trois mois à 9,6%, le taux de chômage est remonté à 9,8%, son niveau le plus haut depuis avril.

Ces chiffres décevants ont alimenté les spéculations concernant une possible vaste opération d'achats d'obligations par la Fed.

Par ailleurs, face au yen, le billet vert pourrait tester le seuil de 85 yens pour un dollar à moyen terme, a commenté Osamu Takashima, stratégiste chez Citibank Japan, auprès de l'agence Dow Jones Newswires.

"Malgré cet indicateur (sur le chômage), le prix des actions américaines est solide et les bons du Trésor à long terme rapportent", a-t-il déclaré. "Il est trop tôt pour dire si le marché à de nouveau commencé à anticiper une aggravation supplémentaire de l'économie américaine", a-t-il ajouté.

Vers 06H50 GMT, la devise helvétique progressait face à l'euro à 1,3027 franc suisse pour un euro et reculait face au billet vert à 0,9759 franc suisse pour un dollar, au plus haut depuis le 12 novembre face au billet vert.

La livre britannique regagnait un peu de terrain face à l'euro à 84,82 pence pour un euro mais reculait face au billet vert à 1,5738 dollar.


_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12418
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13145
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Devises : stabilisation de l'euro autour des 1,3250 dollar.   Ven 10 Déc - 15:19

Cercle Finance le 10/12/2010 à 12:58

Après une série de quatre séances consécutives de baisse qu'il l'ont fait passer de 1,34 à 1,32 dollar en une semaine, la monnaie unique européenne demeurait stable vendredi midi. Vers 13 heures, l'euro gagnait symboliquement 0,03% à 1,3242 dollar.

En Chine où la croissance décélère, mais où l'inflation accélère, la banque centrale est de nouveau passée à l'acte : elle a décidé ce matin de relever, comme tel avait déjà été le cas deux fois au mois de novembre, de 0,5 point de pourcentage le taux de réserve obligatoire des institutions financières. Cette mesure permet de limiter l'offre de crédit de la part des banques privées en accroissant leurs dépôts obligatoires auprès de la banque centrale.

Selon les analystes Changes de Pictet & Cie cependant, “la monnaie européenne reste sous pression, avec des fluctuations comprises entre 1,3166 et 1,3316. Le facteur principal expliquant cette baisse est le suivant : Fitch a dégradé la note de l'Irlande à BBB+, avec une perspective stable. Cette baisse de notation était attendue.”
Hier, on a appris des Etats-Unis que les demandes d'allocations de chômage ont baissé à 421.000, contre 438.000 la semaine précédente.

Cet après-midi, on attend la balance commerciale américaine d'octobre (prévision : -43,6 milliards de dollars ; précédent : -44 milliards) et l'indice préliminaire de l'université du Michigan pour décembre (prévision : 72,5 points ; précédent : 71,6 points).


_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12418
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13145
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Cercle Finance le 14/12/2010 à 11:53   Mar 14 Déc - 11:32

Marché : l'euro se dirige vers les 1,35 dollar avant la Fed.

Sur le marché des changes mardi midi, la monnaie unique européenne se reprenait aux environs de midi de 0,57% à 1,3464 dollar après une hausse qui la veille l'avait arraché de moins de 1,32 dollar pour la porter jusqu'à plus de 1,34 dollar en séance.

Un point haut de séance à 1,3476 vient d'être atteint.

Les cambistes d'une banque privée européenne rappellent que l'agence de notation-crédit Moody's a déclaré hier que la prolongation en 2011 et 2012 des baisses d'impôts des Etats-Unis pourrait menacer le “rating” de la dette souveraine du pays.

La devise de l'union monétaire européenne a peut-être aussi été soutenue par les chiffres de la matinée. L'indice ZEW du sentiment économique en Allemagne poursuit son redressement en décembre, à 4,3 points contre 1,8 point le mois précédent. L'indicateur reste toutefois bien en dessous de sa moyenne historique de 26,8 points. Il n'était attendu en moyenne par le consensus qu'à 4 points.

'En dehors de l'impulsion donnée par les industries exportatrices, la demande intérieure devrait aussi contribuer à soutenir l'économie grâce à l'amélioration du marché de l'emploi et à de faibles taux d'intérêts réels', commente le ZEW.

Notons que la Fed réunira ce soir son comité de politique monétaire (FOMC), ce qui pourrait être l'occasion d'évoquer le programme de rachat obligataire actuellement en cours. Structurellement, de telles mesures sont négatives pour le billet vert.

“Ce mouvement de repli du dollar serait-il dû à la réunion du comité de politique monétaire de la Réserve fédérale, qui aura lieu ce soir ? Faut-il s'attendre à de nouvelles mesures de relance de l'économie ?”, s'interrogeaient les analystes Changes de Pictet & Cie se matin.

En tout cas, un certain retour de la défiance est perceptible : “le franc suisse profite des craintes des investisseurs sur la situation économique aux Etats-Unis et en Europe. Même le yen a été laissé pour compte ces dernières 24 heures, alors qu'habituellement, ces 2 monnaies évoluent dans le même sens”, ajoutait Pictet & Cie. A cette heure, le dollar perd également 0,40% contre la devise helvétique à 0,9647.

L'or, autre valeur refuge, poursuivait sur sa lancée et il a testé ce matin les 1.408 dollars l'once sur le marché spot.

Cet après-midi aux Etats-Unis, les cambistes guetteront principalement les ventes au détail de novembre (prévision : +0,6% ; précédent : +1,2%) et les prix à la production (prévision : +0,6% ; précédent : +0;4%). Le FOMC de la Fed devrait communiquer aux environs de 20 heures 15 ce soir. Les taux de court terme devraient rester compris entre 0 et 0,25% et les rachats de Treasuries dans les limites précédemment indiquées.


_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12418
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13145
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: L'euro retombe à 1,32 dollar avant le sommet de l'UE :    Jeu 16 Déc - 3:32

AFP le 15/12/2010 à 22:58

L'euro est retombé à 1,32 dollar mercredi après que l'agence d'évaluation financière Moody's eut menacé d'abaisser la note de l'Espagne, replaçant les difficultés budgétaires de la zone euro au premier plan à la veille d'un sommet de l'Union européenne.

Vers 22H00 GMT (23H00 à Paris), l'euro valait 1,3211 dollar contre 1,3375 dollar mardi à la même heure.

L'euro baissait face à la devise nippone, à 111,30 yens, contre 111,91 yens la veille.

Le dollar progressait face au yen, à 84,23 yens, contre 83,66 yens mardi soir.

La monnaie unique est tombée sous le seuil de 1,33 dollars après l'annonce par Moody's qu'elle envisageait de procéder à un abaissement de la note "Aa1" de l'Espagne. L'agence a expliqué s'inquiéter des capacités de Madrid à se financer, même si elle juge "le pays plus solide" que l'Irlande ou le Portugal.

Cette décision "a une nouvelle fois attiré l'attention des investisseurs sur la crise de la dette de zone euro", a commenté Samarjit Shankar, de BNY Mellon.

De son côté, Fitch a abaissé d'un cran la note à long terme de la Confédération espagnole des caisses d'épargne (Ceca), de "AA-" à "A+", avec perspective négative.

La journée a été marquée par la mobilisation des syndicats européens contre les plans d'austérité appliqués sur le continent, et en particulier une grève générale en Grèce, à la veille d'un sommet des dirigeants de l'UE consacré aux moyens de faire face à la crise financière.

Les craintes concernant les pays endettés de la zone euro "devraient continuer à peser sur l'euro au cours des trois mois à venir, même si le sommet européen de cette semaine pourrait lui fournir un peu de soutien", a estimé Sara Yates, analyste de Barclays Capital.

Du côté du dollar, "les indicateurs économiques aux Etats-Unis ont été plutôt solides: on voit les rendements obligataires remonter, à près de 3,5% pour le bon du Trésor à 10 ans, ce qui n'était plus arrivé depuis mai. Cela soutient le dollar", a observé Vassili Serebriakov, de la banque Wells Fargo.

La production industrielle a rebondi un peu plus que prévu en novembre, et l'activité industrielle dans la région de New York est repartie nettement à la hausse, et bien plus qu'attendu, en décembre.

Les bonnes nouvelles économiques détournent en général les investisseurs du marché obligataire, ce qui fait mécaniquement remonter les taux. Cette hausse des rendements "augmente l'attractivité du dollar et soutient la valeur de la devise", a expliqué l'analyste. "Le différentiel entre les rendements (aux Etats-Unis et dans les autres pays) devient moins négatif qu'avant pour le dollar".

Vers 22H00 GMT, la devise helvétique progressait face à l'euro à 1,2788 franc suisse pour un euro, après être monté à 1,2759 franc suisse, un record historique. La monnaie helvétique baissait face au billet vert à 0,9676 franc suisse pour un dollar.

La livre britannique baissait face à l'euro à 84,97 pence pour un euro, comme face au billet vert à 1,5543 dollar.

La monnaie chinoise a terminé à 6,6565 yuans pour un dollar contre 6,6525 yuans la veille.


_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12418
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13145
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Marché : l'euro en repli vers 1,31 dollar.   Lun 20 Déc - 11:07

Cercle Finance le 20/12/2010 à 11:31

Pénalisée par les inquiétudes persistantes aux sujet des pays les plus fragiles de la zone euro, la monnaie unique poursuit son recul face au billet vert: l'euro se traite 1,315 dollar contre 1,319 vendredi soir.

'La dette espagnole a atteint son plus haut depuis 2000 avec 611 milliards d'euros soit 57,7% du PIB. Sur un an la dette a progressé de 16,3%', rappellent les gérants de Barclays Bourse. Ils ajoutent que le FMI met en garde l'Irlande sur ses capacités à rembourser l'aide octroyée et qu'il est a nouveau intervenu pour soutenir la Grèce avec un nouveau prêt de 2,5 milliards d'euros.

Cette fragilité inquiète toujours les agences de notation comme Moody's qui a ainsi abaissé de cinq crans d'un seul coup, la semaine dernière, la note attribuée à la dette souveraine de l'Irlande de 'Aa2' à 'Baa1', avec une perspective négative.

Dans ce contexte, le dernier Sommet européen n'a guère permis de rassurer, malgré le lancement d'un mécanisme de soutien pérenne des États en difficulté à partir de 2013, et la volonté affichée de protéger l'euro.

Rien n'a été décidé sur les restructurations de dette souveraine, ni sur l'augmentation du FESF ou la création d'euro-bonds. Sans parler du problème structurel du manque de coordination budgétaire entre des pays 'aux disparités économiques et financières aussi criantes que l'Allemagne et certains pays d'Europe du Sud ', comme l'expliquait KBL Richelieu Gestion le mois dernier.

Face à la monnaie japonaise, l'euro recule à 110,2 yens et le dollar cote 83,8 yens.

L'euro se déprécie face à la livre sterling à 0,846 livre et par rapport au franc suisse à 1,272 franc.


_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12418
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13145
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Devises : l'euro sans tendance autour des 1,31 dollar.    Mer 22 Déc - 13:03

Cercle Finance le 22/12/2010 à 13:04

Il était bien difficile de décerner une tendance du côté de la parité de changes euro/dollar, “scotchée” au 1,31 dollar depuis le début de cette semaine qui se terminera par le réveillon de Noël. Aux environs de 13 heures, la monnaie unique européenne grappillait 0,33% à 1,3144 dollar, après un recul de 0,18% la veille.

Après le déclassement de la note souveraine de l'Irlande, l'agence Moody's a averti qu'elle pourrait faire de même prochainement avec celle du Portugal. Fitch pourrait, quant à elle, abaisser la note de la Grèce. Alors que l'euro a déjà perdu 8,3% face au dollar depuis le début de l'année, il pourrait terminer l'année autour des 1,30 dollar, estiment les analystes Changes de Pictet & Cie.

S'il ne passe donc pas grand-chose du côté euro/dollar, “le franc suisse a continué de jouer la vedette hier sur le marché des changes”, notait aussi Pictet. “Notre objectif des 1,2500 [euro le franc] devrait être atteint encore plus rapidement que prévu et renforcer les craintes de la Banque nationale suisse (BNS) quant aux possibilités de freiner cette hausse du franc suisse. La BNS détient en effet dans ses réserves monétaires plus de 100 milliards d'euros. Or, avec une chute de la monnaie européenne de 1,3673 le 19 novembre à 1,2535 ce matin, la perte se monte à plus de 10 milliards, rien que pour le dernier mois', calcule Pictet. Face au franc suisse, l'euro a perdu 15,6% de sa valeur depuis le début de l'année.

Chez Jyske Bank, une banque privée danoise, on souligne cependant que la probabilité d'une correction du franc helvétique se renforce en début d'année prochaine. D'ici un mois, Jyske voit la parité euro/franc à 1,2950.

Cet après-midi, les cambistes guetteront la publication aux Etats-Unis de la croissance du PIB pour le 3ème trimestre et des reventes de logements.



_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12418
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13145
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: L'euro continue de se raffermir, au-dessus de 1,32 dollar :    Jeu 30 Déc - 7:27

AFP le 30/12/2010 à 08:15

L'euro continuait de se raffermir jeudi par rapport au dollar, le billet vert souffrant d'une désaffection des investisseurs face à la chute des rendements obligataires américains, sur un marché calme en raison des fêtes de fin d'année, selon les cambistes.

Vers 07H00 GMT (08H00 à Paris) l'euro valait 1,3237 dollar contre 1,3224 dollar mercredi soir.

Face à la devise japonaise, l'euro reculait en revanche à 107,86 yens contre 107,94 yens mercredi vers 22H00 GMT.

Le dollar baissait aussi face au yen à 81,49 yens contre 81,62 yens la veille.

La monnaie nippone poursuivait sa hausse jeudi, incitant une nouvelle fois les responsables japonais à se déclarer prêts à intervenir de nouveau sur le marché pour enrayer sa progression.

Un yen trop vigoureux pénalise les exportateurs en rendant leurs produits moins compétitifs et en rognant sur leurs profits rapatriés au Japon.

Le marché des changes a été marqué par la chute des rendements obligataires américains, selon les cambistes, sur un marché anémique en cette saison des fêtes de fin d'année.

Une baisse des taux obligataires diminue l'attractivité du dollar pour les investisseurs à la recherche de rendements toujours plus élevés.

Les acteurs du marché seront attentifs à la publication dans la journée des demandes hebdomadaires d'allocations chômage aux Etats-Unis, avant un indicateur important sur les salaires le 7 janvier, selon les cambistes.

"Le marché surveille attentivement tout signe concernant le moindre changement sur la fragile situation du travail aux Etats-Unis et sur les conséquences du mauvais temps sur les achats de fin d'année", a indiqué Yuichiro Harada, de Mizuho Corporate Bank.

Vers 07H00 GMT, la devise helvétique progressait face à la monnaie unique à 1,2481 franc suisse pour un euro, comme face au billet vert à 0,9428 franc suisse pour un dollar.

La livre britannique était quasi stable face à l'euro à 85,34 pence pour un euro et remontait face au billet vert à 1,5512 dollar.


_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12418
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13145
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: L'euro repasse le seuil de 1,33 pour un dollar :    Ven 31 Déc - 7:19

AFP le 31/12/2010 à 08:07

L'euro a repassé le seuil de 1,33 pour un dollar vendredi, poursuivant sa hausse des derniers jours alors que les opérateurs cherchaient à garnir leurs portefeuilles de devises plus rentables que le billet vert pour terminer l'année.

Vers 07H00 GMT (08H00 à Paris), l'euro valait 1,3341 dollar contre 1,3286 dollar jeudi soir.

Face à la devise japonaise, l'euro progressait également à 108,60 yens contre 108,36 yens jeudi vers 22H00 GMT.

Le dollar baissait face au yen à 81,41 yens contre 81,55 yens la veille.

Les marchés japonais étaient fermés vendredi, jour férié au Japon.

Dans le cadre de la classique politique d'+habillage de comptes+ de fin d'année les gérants de fonds se sont délestés de leurs dollars vendredi pour garnir leurs portefeuilles de monnaies plus rentables telles que le dollar australien, afin des les rendre plus attractifs pour les investisseurs avant la fin de l'année, notait Jasmine Poh, analyste de BNP Paribas à Singapour.

L'arrivée de la fin d'année "à tendance à bénéficier aux monnaies plus risquées", a-t-elle dit à l'AFP.

Les marchés des changes étaient également dans l'attente des déclarations du président de la Réserve fédérale américaine (FED), Ben Bernanke, qui doit présenter ses prévisions sur les perspectives de l'économie américaine devant le Sénat venderedi prochain.

"Il devrait maintenir la politique actuelle d'injection de capitaux, ce qui tire les marchés à la baisse", a ajouté Mme Poh.

La Fed a lancé le 3 novembre un programme de rachats de titres du Trésor qui devrait voir au total la banque centrale américaine injecter jusqu'à 600 milliards de dollars supplémentaires dans le circuit bancaire d'ici à fin juin.

Vers 07H00 GMT, la monnaie helvétique baissait face à l'euro à 1,2490 franc suisse pour un euro ainsi que face au dollar à 0,9362 franc suisse pour un billet vert.

La livre britannique baissait face à l'euro à 86,26 pence pour un euro et grimpait face au billet vert à 1,5466 dollar.


_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12418
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13145
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Marché : l'euro proche des 1,34 dollar en ce 31 décembre.   Ven 31 Déc - 12:22

Cercle Finance le 31/12/2010 à 11:53

La monnaie unique européenne semble décider à limiter ses pertes face au billet vert en cette dernière séance de l'année 2010. Vers 11 heures 50 ce 31 décembre, l'euro gagnait 0,62% à 1,3359 dollar, non sans avoir touché un point haut de 1,3374 en matinée.

Au terme d'une hausse de l'ordre de 2% ces cinq dernières séances, l'euro ramène ainsi sa baisse face au dollar US à 6,7% à cette heure en 2010. Rappelons que l'euro avait commencé l'année vers 1,45 dollar avant de plonger jusqu'à 1,19 début juin puis d'entamer une remontée chaotique en fin d'année. Et ce en dépit des crises des dettes souveraines de Grèce, puis d'Irlande, voire de celles de la péninsule ibérique.

La faiblesse des volumes en cette fin d'année, qui de plus est traditionnellement marquée par les “habillages de bilan”, rend les mouvements relativement peu significatifs. On notera que comme les marchés d'actions hier, les changes semblent faire peu de cas des inscriptions hebdomadaires au chômage meilleures que prévu enregistrées hier aux Etats-Unis. Cependant, la poursuite du plan d'assouplissement quantitatif “QE II” mené par la Fed reste structurellement négative pour le dollar.

Signalons qu'après bien des baisses, l'euro se reprend de 0,76% face au franc suisse à 1,2524 ce matin. Un plus bas historique de 1,2402 a cependant été atteint hier, et la baisse de la parité sur l'année atteint 15,6%. Face au yen, une autre valeur refuge, l'euro grappille 0,32% à 108,73 à cette heure. Mais sur l'année, sa chute atteint 18,5% ! Ne parlons pas de l'or, donc la valeur en dollars a augmenté de près de 28% depuis le 31 décembre 2009. Et de près de 38% en euros.

Les performances du billet vert contre ces deux devises ne sont guère meilleures : le dollar aura perdu cette année 9,50% face au franc suisse et 12,5% contre le yen.

Enfin, la livre sterling s'est elle aussi ressaisie face à l'euro sur l'ensemble de l'année qui se termine, en reprenant un peu moins de 3% à 0,8615.


_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12418
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13145
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Devises : l'euro repart à l'assaut des 1,34 dollar.   Mar 4 Jan - 12:30

Cercle Finance le 04/01/2011 à 12:59

Depuis le 31 décembre, la barre symbolique des 1,34 dollar semble être la cible de la monnaie unique européenne, qui pour l'heure n'est pas parvenue à la maintenir en clôture. Aux environs de 13 heures, l'euro gagnait 0,24% face au dollar à 1,3383 dollar. En ce début d'année, la tendance reste plutôt calme.

L'euro se montre donc peu sensible aux statistiques très mitigées de la matinée. En effet, on a appris en matinée que le taux d'inflation annuel de la zone euro s'établirait à 2,2% en décembre 2010, selon une estimation rapide publiée par Eurostat. Pour rappel, le taux était de 1,9% en novembre et la prévision moyenne variait autour de 2%.

De plus, le décrue du nombre de demandeurs d'emploi a marqué le pas en décembre en Allemagne, selon les chiffres de l'agence fédérale du travail. Les autorités indiquent avoir recensé 3,02 millions de chômeurs dans le pays, un chiffre en hausse de 85.000 personnes par rapport au mois précédent. Corrigé des variations saisonnières, le nombre de demandeurs d'emploi n'est toutefois remonté que de 3.000. En comparaison avec le mois correspondant de l'année précédente, l'Allemagne a compté 260.000 chômeurs en décembre 2010.

Chez Jyske Bank, une banque privée danoise, on insiste toutefois sur le nombre relativement important d'indicateurs macroéconomiques qui seront publiés cette semaine. En point d'orgue : le rapport sur l'emploi américain de décembre, qui est attendu vendredi. Sauf nouvelle majeure concernant la crise des dettes souveraines européennes, la parité euro/dollar devrait fluctuer dans des bornes relativement étroites jusque là, prévoit Jyske.

L'équipe Changes de Pictet & Cie se livre, quant à elle, à des pronostics pour 2011. Sur l'euro, et face aux craintes d'extension du risque souverain, la banque privée helvétique demeure réservée : “les incertitudes n'ont jamais été aussi importantes qu'en ce début de nouvelle année et les prévisions que nous pouvons donner sont neutres par rapport à 2010, avec un canal de fluctuation prévu entre 1,1500 et 1,4500” dollar l'euro.

A contrario, le franc suisse a de bonnes chances de continuer à s'apprécier, face au dollar victime du QE II comme face à l'euro et ses risques souverains. “Allons-nous assister à une stratégie de parité fixe pour le cross euro/franc suisse, telle que celle appliquée par le Danemark face à l'euro? Ce scénario ne devrait pas voir le jour avant de longues années et inévitablement la monnaie helvétique risque de subir en 2011 de nouvelles appréciations face à l'euro et au dollar, vu les incertitudes qui règnent actuellement”, indique Pictet.

A plus court terme, les 'minutes' de la dernière réunion de la Fed, en date du 14 décembre, seront publiées ce soir. Elles seront scrutées de près, et les cambistes y chercheront probablement des indications supplémentaires quant aux rachats d'obligations US opérées par la Fed dans le cadre de son plan 'QE II'.

Cet après-midi des Etats-Unis, on attend les commandes à l'industrie pour novembre (prévision : -0,1% ; précédent : -0,9%) et celles de biens durables (prévision : ND ; précédent : -1,30%).


_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12418
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13145
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: L'euro sous 1,30 dollar...   Jeu 6 Jan - 20:45

AFP le 06/01/2011 à 20:30

L'euro sous 1,30 dollar pour la première fois depuis le 1er décembre :

L'euro est brièvement tombé sous 1,30 dollar jeudi, pour la première fois depuis le premier décembre, le marchés des changes s'inquiétant pour le système bancaire européen.

Vers 19H00 GMT (20H00 à Paris), l'euro valait 1,3022 dollar contre 1,3150 dollar mercredi vers 22H00 GMT.

L'euro reculait aussi face au yen à 108,34 yens contre 109,49 yens la veille au soir.

Le dollar se stabilisait face à la monnaie nippone à 83,19 yens contre 83,24 yens mercredi soir.

La monnaie européenne, après avoir flirté une partie de la journée avec le seuil de 1,30 dollar, l'a franchi vers 18H30 GMT.

"La crise européenne continue de peser sur l'euro", a commenté David Gilmore, de Foreign Exchange Analytics.

"Les investisseurs réagissent aux informations indiquant que la future politique (de l'UE) face aux banques insolvables prévoiera des pertes pour les détenteurs de créances garanties", a-t-il expliqué. "Dans le système bancaire européen, beaucoup de banques détiennent des titres de dette d'autres banques, cela met donc la pression sur le système bancaire".

La Commission européenne a lancé jeudi une consultation publique sur les conditions dans lesquelles seront organisées à l'avenir d'éventuelles faillites de banques, et notamment les modalités de possibles restructurations de leur dette.

Selon un responsable européen, il s'agit de s'assurer que les créditeurs ne s'en sortent pas sans aucune perte, au détriment des contribuables.

Le marché des changes reste nerveux face à l'endettement des Etats de la zone euro. Le Portugal a annoncé jeudi qu'il émettrait le 12 janvier deux lignes d'obligations du trésor à 3 et 9 ans pour un montant global allant de 750 millions à 1,25 milliard d'euros.

La publication d'un indice de confiance économique au plus haut depuis plus de trois ans dans la zone euro n'est pas parvenu à rassurer les marchés.

Les inquiétudes vis-à-vis de la situation en zone euro "interviennent en plus dans un contexte de bons indicateurs économiques aux Etats-Unis, avec des attentes de bons chiffres de l'emploi", a relevé David Gilmore.

Les statistiques mensuelles du chômage, très attendues, doivent être publiées vendredi aux Etats-Unis.

Selon des chiffres publiés jeudi, les nouvelles inscriptions au chômage sont remontées un peu plus que prévu la semaine dernière. Mais elles restent proches de leur plus bas niveau en deux ans et demi, atteint la semaine précédente.

"Grâce à de bons chiffres sur le marché du travail, le début de l'année 2011 pourrait démarrer sur les chapeaux de roue pour le dollar", ont commenté les analystes de Commerzbank. "Les inquiétudes quant à une éventuelle extension des mesures de soutien de la Réserve fédérale américaine pourraient bien devenir une préoccupation du passé".

Vers 19H00 GMT, la monnaie helvétique progressait face à l'euro à 1,2561 franc suisse pour un euro, comme face au billet vert à 0,9644 franc suisse pour un dollar.

La livre britannique gagnait du terrain face à l'euro à 84,11 pence pour un euro, mais baissait face au billet vert à 1,5480 dollar.

La monnaie chinoise a terminé à 6,6254 yuans pour un dollar contre 6,6192 yuans la veille.


_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12418
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13145
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: AFP le 19/01/2011 à 08:59   Mer 19 Jan - 9:06

L'euro dépasse brièvement 1,35 dollar, au plus haut depuis le 23 novembre :


L'euro a brièvement dépassé 1,35 dollar mercredi vers 07H30 GMT, pour la première fois depuis le 23 novembre, le billet vert chutant face à l'ensemble des devises.

La monnaie unique européenne a atteint 1,3503 dollar, avant de retomber quelque peu, cotant 1,3485 dollar vers 07H50 GMT. Elle ne valait encore que 1,3389 dollar mardi à 22H00 GMT.

L'euro a bénéficié d'un certain retour de balancier, les investisseurs rachetant la monnaie unique après des émissions d'obligations relativement réussies par des pays européens en difficulté budgétaire en début de semaine, notamment l'Espagne et la Grèce.

Mais c'est surtout le dollar qui a fortement baissé, face à la plupart des autres monnaies, avant des discussions entre les présidents américain et chinois à Washington où Barack Obama devait demander à son homologue Hu Jintao de laisser s'apprécier davantage la devise chinoise.


_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12418
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13145
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: AFP le 21/01/2011 à 20:15   Ven 21 Jan - 23:25

L'euro remonte à plus de 1,36 dollar pour la première fois en deux mois :


L'euro a nettement progressé vendredi, dépassant brièvement 1,36 dollar pour la première fois depuis fin novembre, à la faveur de bons indicateurs sur la confiance des entreprises en Allemagne et en France.

Vers 19H00 GMT (20H00 à Paris), l'euro valait 1,3597 dollar contre 1,3472 dollar jeudi vers 22H00 GMT.

L'euro progressait face au yen à 112,38 yens contre 111,79 yens jeudi soir.

Le dollar perdait du terrain face à la monnaie nippone à 82,64 yens contre 82,98 yens la veille au soir.

La monnaie européenne, qui avait évolué au début du mois sous 1,30 dollar, a atteint vendredi 1,3604 dollar, son plus haut niveau depuis le 23 novembre.

Elle a été "soutenue par la stabilité des marchés obligataires (des pays européens) et l'amélioration d'indices de confiance des milieux des affaires européens", a expliqué Nick Bennenbroek, de la banque Wells Fargo.

"L'agenda reste peu fourni la semaine prochaine en terme d'émissions obligataires en Europe, et l'euro dispose probablement d'une marge de progression", a-t-il poursuivi.

En Allemagne, première économie de la zone euro, le baromère Ifo du climat des affaires a atteint en janvier un niveau record depuis la réunification du pays.

Cet indicateur envoie "un message fort sur le fait que l'économie allemande va continuer à monter en puissance, portée par la conjonction d'une hausse des investissements et d'une croissance de l'emploi", a commenté Carsten Brzeski, économiste chez ING.

En France, l'indice du moral des industriels a bondi de six points en janvier, et remonte à ses meilleurs niveaux depuis début 2008.

Mais pour les analystes de Brown Brothers Harriman, "la forte croissance de l'Allemagne est un symptôme des difficultés de l'Europe. Elle contraste avec (...) la faible croissance enregistrée en dehors de l'Allemagne et quelques autres pays".

"La politique monétaire est trop accommodante pour l'Allemagne, et pas assez pour la plupart des pays périphériques" de la zone euro, comme l'Irlande, la Grèce, le Portugal ou l'Espagne, ont-ils ajouté.

"Les marchés ont adopté une posture plus optimiste vis-à-vis de la crise des dettes souveraines en zone euro", a observé Jane Foley, analyste chez Rabobank.

Malgré des craintes persistantes de voir, après la Grèce et l'Irlande, l'Espagne et le Portugal être contraints de recourir à une aide extérieure pour redresser leurs finances publiques, "l'euro reste soutenu par l'idée qu'au bout du compte, la zone euro parviendra à surmonter cette crise", a noté l'analyste.

"L'année 2011 devrait voir émerger les preuves que la zone euro a fait de nettes avancées pour venir à bout de la complaisance budgétaire, alors que les Etats-Unis n'ont de leur côté fait aucun effort significatif pour réformer leur budget", a-t-elle relevé.

Vers 19H00 GMT, la monnaie helvétique se stabilisait face à l'euro à 1,3027 franc suisse pour un euro, et progressait face au billet vert à 0,9583 franc suisse pour un dollar.

La livre britannique perdait du terrain face à l'euro à 84,98 pence pour un euro, mais montait face au billet vert à 1,6002 dollar.

La monnaie chinoise a terminé à 6,5870 yuans pour un dollar contre 6,5860 yuans la veille.


_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12418
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13145
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: L'euro finit à plus de 1,37 dollar après la Fed :   Jeu 27 Jan - 0:47

AFP le 26/01/2011 à 23:07

L'euro a fini la journée de mercredi à plus de 1,37 dollar, le billet vert pâtissant de la fermeté de la banque centrale américaine (Fed) à garder une politique monétaire très accommodante pour soutenir l'activité.

Vers 22H00 GMT (23H00 à Paris), l'euro valait 1,3708 dollar contre 1,3682 dollar mardi à la même heure.

L'euro gagnait un peu de terrain face au yen à 112,62 yens contre 112,46 yens mardi soir.

Le dollar se stabilisait face à la devise nippone, à 82,16 yens contre 82,18 yens la veille.

Hésitant dans la journée, le dollar s'est orienté à la baisse après la fin de réunion de la Réserve fédérale.

La Fed a décidé de maintenir son taux directeur à quasi zéro et confirmé l'objectif de ses programmes de rachats de titres d'Etat. Son communiqué, approuvé à l'unanimité de ses dirigeants, précise que l'institution juge la reprise toujours insuffisante.

Ces mesures pèsent sur la devise américaine: les injections de liquidités reviennent à créer de la monnaie, ce qui en dilue la valeur. La perspective de voir par ailleurs cette politique rester en place longtemps affecte aussi le dollar, dont une hausse de taux augmenterait le rendement.

Les annonces de la Fed "ne constituent pas une surprise", a estimé Ian Shepherdson, économiste chez High Frequency Economics. "Ce qui a été une modeste surprise, en revanche, c'est que le vote a été unanime", a-t-il poursuivi, précisant qu'il s'attendait à voir apparaître un "dissident".

La cohésien des responsables de la banque centrale laisse penser qu'une hausse des taux, qui augmenterait le rendement du dollar, n'est pas pour bientôt.

Cette réunion "est largement un non-événement: la Fed a rendu marginalement plus optimiste son diagnostic économique, et a confirmé sa politique actuelle", a commenté Vassili Serebriakov, de la banque Wells Fargo.

Pour autant, "les tensions entourant la dette de la zone euro s'apaisent", a-t-il ajouté. "Je pense que cela ramène l'attention du marché sur la politique accommodante de la Fed, ce qui devrait être positif pour les marchés d'actions et négatif pour le dollar".

"L'euro continue de bénéficier d'une confiance accrue", a confirmé Michael Hewson, de CMC Markets.

La monnaie unique a ainsi grimpé mercredi en début de journée à 1,3722 dollar, un nouveau plus haut niveau depuis le 22 novembre.

Elle a profité du succès mardi du placement par le Fonds Européen de Stabilité Financière (FESF) de cinq milliards d'euros d'obligations à cinq ans, destinées à financer le plan d'aide à l'Irlande.

Vers 22H00 GMT, la livre britannique rebondissait face à l'euro à 86,04 pence pour un euro, face au billet vert à 1,5929 dollar.

La monnaie helvétique baissait un peu face à l'euro à 1,2918 franc suisse pour un euro, mais se stabilisait face au billet vert à 0,9416 franc suisse pour un dollar.

La monnaie chinoise a terminé à 6,5830 yuans pour un dollar contre 6,5850 yuans la veille.


_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12418
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13145
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: AFP le 09/02/2011 à 20:19   Mer 9 Fév - 23:42

L'euro dépasse 1,37 dollar après des propos de Ben Bernanke :

L'euro est remonté à plus de 1,37 dollar mercredi, la monnaie américaine souffrant de la détermination du président de la banque centrale des Etats-Unis, Ben Bernanke, à maintenir une politique monétaire ultra-accommodante.

Vers 19H00 GMT (20H00 à Paris), l'euro valait 1,3696 dollar contre 1,3621 dollar mardi à 22H00 GMT.

L'euro progressait également face au yen à 112,91 yens contre 112,14 yens la veille au soir.

Le dollar gagnait aussi du terrain face à la devise nippone à 82,44 yens contre 82,31 yens mardi soir.

Ben Bernanke, qui s'exprimait devant des parlementaires, a estimé que la Réserve fédérale (Fed) pourrait envisager à l'avenir de racheter davantage d'obligations du Trésor américain si le besoin se faisait encore sentir de soutenir la reprise et d'éviter une déflation.

Ses propos "ont mis en relief la volonté de la Fed de ne pas normaliser sa politique monétaire pour l'instant", a commenté Samarjit Shankar, de BNY Mellon. "Cela confirme que les taux vont rester bas dans un avenir prévisible et que la banque centrale pourrait envisager de nouvelles mesures d'assouplissement" à l'expiration des programmes actuels.

"C'est négatif pour le dollar", a-t-il observé ajoutant que du côté de l'euro, "il n'y pas eu de nouvelle importante négative ces derniers jours concernant la crise de la dette".

La Fed maintient depuis plus de deux ans son taux directeur proche de zéro, et a lancé plusieurs programme d'injections massives de liquidités sur les marchés, sous la forme de rachats d'actifs sur le marché obligataire.

Ces mesures font du dollar un actif peu rémunérateur par rapport à d'autres devises et pèsent donc sur sa valeur.

"La Fed ne devrait pas prendre le risque de resserrer sa politique monétaire" de façon anticipée, a confirmé Paul Ashworth, de Capital Economics.

Selon Mary Nicola, de BNP Paribas, la monnaie américaine a pâti par ailleurs d'une émission obligataire de 24 milliards de dollars aux Etats-Unis, sous la forme de bons du Trésor à 10 ans.

L'opération "s'est bien déroulée en termes de demande", a-t-elle expliqué. "Les rendements ont baissé" sur le marché obligataire, en réaction, rendant ces investissements en dollars moins rémunérateurs et pesant sur la monnaie.

La monnaie unique avait brièvement chuté vers 11H00 GMT, alors que des rumeurs indiquaient que le président de la banque centrale allemande Axel Weber ne briguerait plus la tête de la Banque centrale européenne (BCE).

La Bundesbank a ajouté à la confusion en annonçant qu'elle allait faire une communication sur son chef, qui figure parmi les favoris pour prendre la suite du français Jean-Claude Trichet en octobre 2011. Elle a finalement renoncé à s'exprimer.

Vers 19H00 GMT, la livre britannique reculait face à l'euro à 85,17 pence pour un euro, mais progressait face au billet vert à 1,6109 dollar.

La monnaie helvétique baissait légèrement face à l'euro à 1,3136 franc suisse pour un euro, mais montait face au billet vert à 0,9572 franc suisse pour un dollar.

Le yuan a terminé à 6,5882 yuans pour un dollar contre 6,5860 yuans la veille.


_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12418
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13145
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Marché : l'euro monte malgré les craintes politiques.   Mer 23 Fév - 13:23

Cercle Finance le 23/02/2011 à 12:52

Soutenue par des déclarations plutôt encourageantes du gouvernement espagnol et des indicateurs favorables, la monnaie unique européenne repartait de l'avant ce midi, sans égards pour la détérioration de la situation au Moyen Orient. Vers 12 heures 50, l'euro gagnait ainsi 0,62% à 1,3740 dollar, après des baisses limitées de 0,17 et 0,12% les deux dernières séances.

“Le Moyen-Orient retient toute l'attention des marchés internationaux, avec une situation extrême en Libye”, résumaient ce matin les analystes Changes de Pictet & Cie. Des mesures de restriction énergétique sont envisagées de la part des pays exposés aux exportations libyennes d'hydrocarbures, comme l'Espagne qui n'est pourtant pas le plus menacé.

“Selon Jose Luis Zapatero, la confiance est de retour en Espagne et le pays ne devrait pas avoir de problèmes pour financer sa dette. Est-ce cette déclaration qui a provoqué le mouvement de l'euro/dollar ou plutôt la hausse des matières premières qui a pesé sur le dollar ? La réponse se trouve certainement entre les 2...”, indique Pictet. En attendant, les craintes entourant les finances du Portugal ne se sont pas affaiblies.

Malgré tout, la BCE avait annoncé, le mois dernier, qu'une hausse de ses taux d'intérêt était à prévoir, ce qui n'est pas d'actualité outre-Atlantique et joue donc contre le dollar.

On signalera aussi que le franc suisse, valeur refuge face aux troubles de l'euro comme à l'instabilité politique, repart à la baisse face à l'euro ce midi (-0,42%) après avoir pris 1,02% la veille. En revanche, il continue d'avancer contre le dollar. Sur cinq jours, le franc a repris 1,1% contre l'euro, mais 2,3% face au billet vert.

Comme les marchés boursiers qui résistent fort bien aux vents contraires, l'orientation de l'euro tient le choc en dépit d'une montée des risques. Les chiffres encourageants sur l'économie européenne y contribuent : les commandes dans l'industrie ont augmenté de 2,1% dans la zone euro en décembre 2010 comparé à novembre, a-t-on appris ce matin. Une baisse de l'ordre de 0,8% était attendue par le marché.

Cette statistique vient conforter l'amélioration de la confiance du consommateur constatée hier en Allemagne comme aux Etats-Unis.

Cet après-midi, les cambistes prendront connaissance, en provenance des Etats-Unis, des reventes de logements pour janvier (prévision : 5,24 millions ; précédent : 5,28 millions).



_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12418
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13145
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: L'euro s'installe au-dessus de 1,39 dollar, porté par la BCE   Jeu 3 Mar - 17:08

AFP le 03/03/2011 à 17:58

L'euro s'installait jeudi au-dessus de 1,39 dollar pour la première fois depuis près de quatre mois après des commentaires du président de la Banque centrale européenne (BCE) Jean-Claude Trichet, qui a souligné la nécessité d'une "grande vigilance" concernant l'inflation.

Vers 17H00 GMT (18H00 à Paris), l'euro valait 1,3946 dollar contre 1,3867 dollar mercredi à 22H00 GMT, après être monté à 1,3974 dollars vers 13H45 GMT, un niveau plus vu depuis le 9 novembre.

L'euro grimpait face au yen à 114,86 yens contre 113,50 yens mercredi soir, après un plus haut à 114,95 yens vers 16H25 GMT, un sommet depuis début novembre.

Le dollar montait face à la devise nippone à 82,36 yens contre 81,85 yens mercredi.

M. Trichet a déclaré jeudi qu'une "grande vigilance" était nécessaire en zone euro quant à l'inflation, au vu de pressions inflationnistes liées aux prix de l'énergie.

Il s'exprimait lors d'une conférence de presse après la réunion mensuelle de politique monétaire de la BCE, qui a gardé inchangé son taux d'intérêt directeur à 1%, niveau bas auquel il est fixé depuis mai 2009.

M. Trichet a également estimé qu'une hausse de taux était "possible" en avril, tout en précisant qu'une telle démarche ne serait "certainement pas le point de départ d'une série de hausses".

En outre, l'institution a révisé à la hausse sa prévision de croissance pour 2011 en zone euro relevée à 1,7%, contre 1,4% précédemment, et relevé sa prévision d'inflation pour cette année, à 2,3% contre 1,8% précédemment.

Ces révisions et les propos de M. Trichet alimentent les spéculations sur un relèvement anticipé du taux de la BCE pour lutter contre la hausse des prix. Ces attentes ont été portées ces dernières semaines par des commentaires de dirigeants de l'institution s'inquiétant du niveau élevé de l'inflation.

Les propos de M. Trichet "sont effectivement très haussiers et pourraient porter l'euro près de 1,40 dollar", seuil qu'il n'a plus franchi depuis le 8 novembre, commentait Michael Wright, analyste chez DailyFX.

Avant le début de la conférence de presse de la BCE, le billet vert avait tenté un bref rebond, requinqué par une baisse inattendue des demandes d'allocations chômage aux Etats-Unis la semaine dernière, au lendemain d'une progression plus forte qu'attendu des créations d'emplois dans le secteur privé en février.

Ces chiffres pouvaient être interprétés comme un bon présage pour le très important rapport mensuel sur l'emploi et le chômage attendu vendredi, alors que le marché du travail, particulièrement touché par la crise, peine à se redresser, une situation qui diffère toujours plus un retour à la normale monétaire de la première économie mondiale.

En effet, les inquiétudes sur la vigueur de la reprise aux Etats-Unis avaient poussé les autorités à annoncer en novembre de nouvelles mesures de soutien à l'économie, un programme qui pèse lourdement sur le billet vert.

Vers 17H00 GMT, la livre britannique baissait face à l'euro à 85,73 pence pour un euro, comme face au billet vert à 1,6269 dollar.

La monnaie helvétique baissait face à la monnaie unique européenne à 1,2977 franc suisse pour un euro, comme face au billet vert à 0,9305 franc suisse pour un dollar.

L'once d'or a terminé à 1.421,50 dollars au fixing du soir contre 1.435,50 dollars mercredi. Le métal jaune est monté jusqu'à 1.440,32 dollars l'once la veille, un nouveau record historique.

Le yuan chinois a fini à 6,5720 yuans pour un dollar contre 6,5724 yuans la veille.


_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12418
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13145
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: AFP le 04/03/2011 à 22:59   Sam 5 Mar - 3:32

L'euro repasse à plus de 1,40 dollar pour la première fois en quatre mois :

L'euro a dépassé 1,40 vendredi pour la première fois en près de quatre mois, le marché des changes pariant sur une hausse de taux plus proche en zone euro qu'aux Etats-Unis, malgré de bons chiffres de l'emploi dans le pays.

Vers 22H00 GMT (23H00 à Paris), l'euro valait 1,3979 dollar, contre 1,3965 jeudi à la même heure.

L'euro se stabilisait face au yen à 115,05 yens contre 115,08 yens la veille, après être monté à 116,00 yens, un sommet depuis mi-mai 2010.

Le dollar reculait légèrement face à la devise nippone à 82,26 yens contre 82,41 yens jeudi.

La monnaie unique européenne, qui était passée sous 1,30 dollar à la mi-janvier, a atteint vendredi 1,4008 dollar, niveau inédit depuis le 9 novembre 2010.

"Ce qui est à retenir de cette semaine chargée pour le marché des changes, c'est le contraste entre la politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) et celle de la Réserve fédérale" américaine, ont estimé les analystes de la banque Wells Fargo.

"Alors que la BCE a émis un signal clair annonçant une hausse des taux, la Fed se montre peu pressée d'ajuster sa politique. Son opinion ne devrait pas être modifiée par les derniers chiffres de l'emploi américains", ont-ils poursuivi.

Le taux de chômage des Etats-Unis s'est établi à 8,9% en février, passant sous la barre des 9% pour la première fois depuis avril 2009, alors que les analystes s'attendaient à une légère hausse.

Ce recul s'explique par une accélération des créations d'emplois (+192.000), notamment dans le secteur privé.

Mais pour Samarjit Shankar, de BNY Mellon, ces chiffres "n'ont rien de spectaculaire", restant proches des attentes des économistes.

Ils ont par ailleurs montré que les salaires restaient stables, apaisant les craintes d'inflation, alors que certains s'interrogent sur la nécessité pour la banque centrale d'agir face à la hausse actuelle des prix, notamment de l'énergie.

"Il reste du chemin à parcourir avant qu'on puisse être confiant dans le fait que l'emploi est sur la bonne voie", et donc que la Fed commence à envisager sérieusement de rendre sa politique monétaire moins accomodante, a poursuivi M. Shankar.

"En Europe par contre, la BCE a pour seul mandat d'assurer la stabilité des prix, et vu la hausse des prix de l'alimentation et de l'énergie, (son président Jean-Claude) Trichet semble plus favorable à une hausse de taux que ses homologues de la Réserve fédérale", a ajouté l'analyste.

A l'issue de la réunion mensuelle de la BCE jeudi, M. Trichet s'est ému du niveau de l'inflation, qui dépasse 2% en zone euro, et a jugé possible une hausse de taux en avril, mouvement qui permet à la devise d'offrir de plus forts rendements, et soutient donc sa valeur.

Un resserrement monétaire en avril est "très probable, à moins d'événements négatifs d'ici là", a jugé Bill Witherell, chef économiste chez Cumberland Advisors.

Vers 22H00 GMT, la livre britannique baissait légèrement face à l'euro à 85,94 pence pour un euro, et se stabilisait face au billet vert à 1,6273 dollar.

La monnaie helvétique gagnait du terrain face à la monnaie unique européenne à 1,2935 franc suisse pour un euro, comme face au billet vert à 0,9252 franc suisse pour un dollar.

La devise chinoise a terminé à 6,5680 yuans pour un dollar contre 6,5720 yuans la veille.


_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12418
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13145
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Devises : l'euro à la peine ce midi.   Mar 15 Mar - 13:08

Cercle Finance le 15/03/2011 à 13:17

La volatilité ne se dément pas sur le marché des changes. Le franc suisse et le dollar, considérés comme plus sûrs, s'affichent en hausse contre l'euro, sans oublier le yen porté par les rapatriements de capitaux. Aux environs de 13 heures, l'euro cède ainsi 0,63% à 1,3905 dollar, après un gain de 0,61% hier soir.

Les analystes Changes de Pictet & Cie estimaient ce matin que la décision des ministres européens des Finances de créer, ce week-end, un fonds permanent d'aide financière est “un signal fort donné aux investisseurs, qui prouve que les pays de la zone euro sont décidés à surmonter la crise en se serrant les coudes.”

Cette annonce avait soutenu la hausse de l'euro hier, mais ce midi, le mouvement repart à l'inverse en raison notamment de l'indice ZEW du sentiment économique en Allemagne qui, en mars, a baissé de 1,6 point à 14,1 points. A l'inverse, le consensus tablait sur une stabilité à 15,7
Mais en raison des conséquences du tsunami, c'est vers le Japon que les regards sont braqués.

“Jamais dans l'histoire du nucléaire, nous nous étions retrouvés dans pareille situation”, commentait ce matin Pictet & Cie à propos des accidents nucléaires qui, dans l'archipel concernent sept réacteurs à des degrés d'urgence divers. La situation semble toujours se dégrader à l'usine atomique de Fukushima Daichi (Fukushima numéro 1 ; 6 réacteurs), séparée d'une douzaine de kilomètres de celle de Fukushima Daini (Fukushima numéro 2 ; 4 réacteurs).

En 24 heures, la Banque du Japon a décidé de relever l'enveloppe de liquidités mise à disposition du marché de 15.000 à 23.000 milliards de yens (soit environ de 130 à 200 milliards d'euros).

Hier, cette annonce avait soutenu une baisse de 0,56% du yen contre l'euro à 114,37. Mais en raison du rapatriement de leurs capitaux étrangers par les assureurs nippons, le yen repart à la hausse (+1,2%)à 112,97. Le mouvement est similaire mais plus mesuré pour le dollar, contre lequel le yen prend 0,46%.

Par ailleurs, au Moyen-Orient, la situation continue de se tendre. “Le monde est une véritable cocotte-minute, avec des risques nucléaires au Japon, le problème de la Libye qui s'accentue avec une communauté internationale qui condamne Kadhafi sans pour autant intervenir, et les troupes armées d'Arabie Saoudite qui sont entrées au Bahreïn...”, indique Pictet.

Sans surprise, la valeur refuge qu'est le franc suisse monte de plus de 1% contre l'euro à 1,2795. Face au dollar, l'appréciation de la devise helvétique est plus limitée (+0,29%) à 0,9214.

Cet après-midi depuis les États-Unis, les cambistes prendront connaissance de l'indice d'activité 'Empire State' et des prix à l'importation, avant la conclusion de la réunion du comité de politique monétaire (le FOMC) de la Fed, ce soir.

Ledit comité devrait décider de maintenir inchangés ses taux directeurs et la taille de son programme d'achat d'actifs 'QE2'. 'Certains de ses membres parlent de la mise en place d'un 'QE3', mais d'autres considèrent le 'QE2' comme totalement inutile et désireraient même son arrêt immédiat', soulignait ce matin un stratégiste.



_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12418
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13145
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Euro/Dollar : grimpe vers 1,41$.   Ven 18 Mar - 10:56

Cercle Finance le 18/03/2011 à 09:00

L'Euro valide le débordement de la résistance des 1,40/1,4030$ grimpe vers 1,41$.
Un boulevard s'ouvre graphiquement en direction des 1,43$, c'est à dire le zénith du 4 novembre. Mais le test de cette résistance va s'avérer doublement crucial car il ne s'agit pas seulement de l'apparition d'un potentiel 'double-top' mais également du croisement de la grande résistance long terme unissant les précédents zénith de l'Euro contre le billet vert (1,61 puis 1,51$ en juillet 2008 puis décembre 2009).
Franchir cette oblique (les 1,41$) validerait un scénario lourdement baissier sur le Dollar avec un retracement des 2 précédents sommet en ligne de mire.


_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12418
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13145
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: L'euro toujours au-dessus de 1,42 dollar :    Mar 5 Avr - 7:54

AFP le 05/04/2011 à 08:16

L'euro était en légère baisse mardi face au dollar après avoir atteint son plus haut niveau depuis cinq mois mais évoluait toujours au-dessus de 1,42 dollar.

Vers 06H00 GMT (08H00 à Paris), la monnaie unique valait 1,4200 dollar, contre 1,4220 lundi à 21H00 GMT.

La monnaie européenne, qui valait moins de 1,30 dollar au début de l'année, a atteint lundi 1,4268 dollar, son plus haut niveau depuis le 4 novembre.

L'euro s'appréciait face à la devise nippone à 119,79 yens contre 119,49 la veille.

Le dollar était également en hausse face au yen à 84,36 yens contre 84,03 yens lundi soir.

L'euro se maintenait à des niveaux élevés après les propos de Ben Bernanke, qui a affirmé lundi soir que l'inflation ne devrait pas durer.

Le président de la Fed a déclaré que le bond de l'inflation aux Etats-Unis au mois de février ne devrait être que "temporaire", estimant qu'à moyen terme elle pourrait même être un peu faible.

L'inflation s'est accélérée en février aux Etats-Unis et a atteint 1,6% en glissement annuel, alors qu'elle n'était encore que de 1,2% en janvier.

Les propos de Bernanke laisse supposer qu'il est décidé à mener à son terme le plan de relance de 600 milliards de dollars en dépit des déclarations de certains dirigeants de la Fed qui se sont prononcés au contraire pour la fin des mesures accommodantes.

A l'inverse, les cambistes anticipent un relèvement du taux directeur de la Banque centrale européenne lors de sa prochaine réunion mensuelle jeudi puisque le mois dernier son président, Jean-Claude Trichet, a jugé "possible" une hausse du taux directeur, maintenu à 1% depuis mai 2009.

Plusieurs hauts responsables de l'institution ont renforcé ce scénario en s'inquiétant de l'accélération de l'inflation, à plus de 2% en zone euro depuis plusieurs mois.

Un relèvement de taux rend une devise plus attractive, car davantage rémunératrice.

Vers 21H00 GMT, la livre britannique était stable face à la monnaie unique européenne à 88,11 pence pour un euro, et en baisse au billet vert à 1,6117 dollar.

La monnaie helvétique gagnait du terrain face à la monnaie européenne à 1,3096 franc suisse pour un euro, mais était stable face au billet vert à 0,9223 franc suisse pour un dollar.


_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Tony
Mister Capello
avatar

Nombre de messages : 12418
Age : 40
Localisation : Provence
Réputation : 243
Points : 13145
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Euro/Dollar : les 1,43 sont bien en vue.   Mer 6 Avr - 9:23

Cercle Finance le 06/04/2011 à 10:45

L'Euro semble sur le point de passer l'obstacle graphique des 1,4250/1,4260 face au Dollar.
Il s'agit d'une résistance majeure: elle peut être 'soulevée' ponctuellement sans que les acheteurs s'engouffrent dans la brèche... mais la tentation de jouer une hausse en direction des 1,51/1,5115 (zénith de fin novembre 2009) pourrait devenir rapidement très forte.
A plus court terme, quelques petites résistances se dessinent vers 1,445 puis surtout 1,4575 (ex zénith du 10 au 14 janvier 2010)... mais plus globalement, la sortie du canal baissier moyen terme -si elle se confirme-augure d'un possible retracement du zénith historique des 1,61 contre $.


_________________
Puce For Ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.buzz-trading.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'euro passe sous 1,41 dollar pour la 1ère fois depuis août   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'euro passe sous 1,41 dollar pour la 1ère fois depuis août
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 15Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 10 ... 15  Suivant
 Sujets similaires
-
» AVENANT AU CONTRAT: le boss peut il l'annuler?
» Acomba sous réseau suite Pour G.Plante
» Demande d'aide suite a une réponse du canps pour ma demande d'autorisation préalable d'entrée en formation
» Discussion autour de la prison de : Caen
» Mon élève monte pour la première fois dans une voiture à 18 ans !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Buzz-Trading  :: Produits Financiers :: Devises et Matières premières (Pétrole, OR...)-
Sauter vers: