Buzz-Trading

Bourse, Investissement, Trading, Analyses fondamentale et technique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Rechercher sur le site Amazon.fr
Meilleures Ventes
Boutique DVD
Plaisir d’Offrir
High-Tech
Coup de Coeur
MP3
Facebook

Partagez | 
 

 Avec Bruxelles, les banques n'ont qu'à bien se tenir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fer.Merc
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 311
Réputation : 86
Points : 617
Date d'inscription : 06/09/2009

MessageSujet: Avec Bruxelles, les banques n'ont qu'à bien se tenir   Mar 27 Oct - 18:56

Ce qui s'est passé avec Ing pourrait très bien se produire pour d'autres grands établissements financiers. Il est évident que cette nouvelle d'hier sir Ing a semé le trouvle sur les marchés. Il est temps de s'attaquer aux grosses banques et à leurs turpitudes!

FM
-------------------------------------------------------------------------------------------------------

FRANCOIS VIDAL
Le chalumeau bruxellois
27/10/09

Bruxelles a sorti le chalumeau ! La Commission européenne a apporté hier une réponse sans équivoque à ceux qui se demandaient si les groupes financiers du Vieux Continent sauvés du naufrage par leurs Etats respectifs auraient à payer le prix de leurs turpitudes. Les choses sont claires désormais : l'addition va leur être présentée et elle sera salée. L'annonce faite hier par ING sous la pression de Bruxelles en témoigne. Qu'on y songe, le bancassureur néerlandais, dans lequel La Haye a injecté 10 milliards d'euros, a indiqué qu'il allait se séparer de son activité d'assurance, soit la moitié de son périmètre ! Pour prendre conscience de l'ampleur de la décision, il suffit de rappeler qu'ING figurait début 2007 dans le Top 5 de la finance européenne. C'est un peu comme si en France AXA se désengageait de la gestion d'actifs ou BNP Paribas de la banque de marché !
Pour Bruxelles, l'heure de passer à la caisse est venue. Après s'être montrée arrangeante sur le sujet des aides d'Etat, le temps de laisser passer le gros de la tempête, la Commission revient à la lettre de la règle. Elle réclame des restructurations significatives en contrepartie des sauvetages publics. Comme elle l'avait fait il y a près de 15 ans pour le Crédit Lyonnais. Le message est sans ambiguïté : il n'y aura pas de retour au « business as usual » pour les opérateurs placés sous assistance respiratoire au plus fort de la crise. Et, en commençant par exiger beaucoup de son compatriote ING, Neelie Kroes signifie qu'aucune exception ne sera tolérée. A bon entendeur, salut ! Qu'il s'agisse de l'allemand Commerzbank, du belge KBC, des britanniques RBS ou Lloyds Banking Group, de Dexia ou d'autres, les grands établissements qui attendent le verdict de Bruxelles savent qu'ils n'éviteront pas des révisions déchirantes de leur stratégie. Et c'est une bonne chose. Les exigences de la Commission tombent même à pic, au moment où émerge le débat sur l'incitation à la prise de risque que pourrait constituer la garantie désormais implicitement accordée par les Etats aux grands établissements financiers.
Avec cette annonce, Bruxelles donne le coup d'envoi à la recomposition du paysage bancaire européen. Elle signifie aux rescapés de la crise que le festin peut commencer. Un double festin. D'abord, les nombreuses cessions et autre introductions en Bourse qui se dessinent sont la promesse d'importantes commissions pour les groupes en bonne santé. Surtout, c'est l'occasion pour eux de racheter à bon prix des actifs de qualité - l'assurance d'ING est aujourd'hui la plus saine de ses deux activités. Les banques françaises, qui ont su rappeler à Bruxelles le précédent du Lyonnais, ne seront sans doute pas les dernières à en profiter. Elles sont en tout cas assises en bonne place autour de la table.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Avec Bruxelles, les banques n'ont qu'à bien se tenir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» quel rapport avec le SAMU
» Faire du Vsl avec une ambu est ce possible ?3 Tons ou Non ?
» passage de 39h a 35h hebdo avec baisse de salaire?
» eCashBroker de 0,8% a 1,5% /jour Investissement avec PAYPAL
» Réserves d'or des banques centrales / statistiques annuelles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Buzz-Trading  :: Divers Outils de la Bourse :: L'actualité boursière-
Sauter vers: