Buzz-Trading

Bourse, Investissement, Trading, Analyses fondamentale et technique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Rechercher sur le site Amazon.fr
Meilleures Ventes
Boutique DVD
Plaisir d’Offrir
High-Tech
Coup de Coeur
MP3
Facebook

Partagez | 
 

 Quel contraste entre la GB et le continent, France et

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fer.Merc
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 311
Réputation : 86
Points : 617
Date d'inscription : 06/09/2009

MessageSujet: Quel contraste entre la GB et le continent, France et   Ven 23 Oct - 17:24

Allemagne en tête. A force d'avoir fait dépendre de plus en plus son Pib à la finance et de l'immobilier, la GB se retrouve presque en queue de peloton. L'Espagne ne va pas très bien non plus avec son immobilier qui pèse tout aussi lourdement qu'en GB.

FM

---------------------------------------------------------------------------------------------------------
Reuters le 23/10/2009 à 18:34
La France et l'Allemagne en reprise, le Royaume-Uni sombre :


PARIS/LONDRES (Reuters) - La France et l'Allemagne ont renoué avec la croissance au printemps, mais le Royaume-Uni s'enfonce, lui, dans la récession, victime de ses déséquilibres internes et d'un plan de relance mal calibré.
L'annonce vendredi d'un sixième trimestre consécutif de contraction du PIB au Royaume-Uni, du jamais vu depuis le début des statistiques en 1955, tranche avec la reprise qui est bien engagée de l'autre côté de la Manche.
Prenant de court tous les économistes, l'Office national de la statistique a annoncé un recul de 0,4% du produit intérieur brut, après une baisse de 0,6% les trois mois précédents.
Sur un an, la baisse de la richesse nationale atteint 5,2%.
"C'est terrible (...) et le plus inquiétant est que le Royaume-Uni pourrait être la seule économie de premier plan à s'être contractée au troisième trimestre", réagit James Knightley, économiste à ING.
La France comme l'Allemagne ont enregistré une croissance de 0,3% au deuxième trimestre et les économistes prévoient une accélération de la reprise sur les trois mois à fin octobre: le consensus réalisé par Reuters donne une croissance de 0,4% et de 0,7% en Allemagne.
MÉNAGES BRITANNIQUES LOURDEMENT ENDETTÉS
"Les reprises française et allemande s'appuient sur des plans de relance efficaces et un redressement de l'industrie, alors qu'au Royaume-Uni l'économie continue de souffrir de ses forts déséquilibres internes et d'un plan de relance mal calibré", estiment les économistes d'Exane BNP Paribas dans une note intitulée "Reprise: la Manche nous sépare".
En France et en Allemagne, font-ils valoir, la reprise est alimentée à la fois par les mesures de soutien public - prime à la casse automobile, transferts sociaux -, par le cycle de stocks et par le redressement progressif du commerce international, tandis que l'endettement des ménages est contenu.
Ils tablent ainsi, pour le troisième trimestre, sur une croissance de 0,6% en France et de 0,8% en Allemagne. Les chiffres ne seront pas connus avant la mi-novembre.
A l'inverse, le Royaume-Uni pâtit d'un endettement des ménages qui représente 170% du revenu disponible, et la crise immobilière y a été plus forte.
Face à ces chocs, le gouvernement a misé sur la consommation en abaissant la TVA tandis que la Banque d'Angleterre se lançait dans des injections massives de liquidités sur le marché.
"La baisse de la TVA et le 'quantitative easing' ont été massifs mais peu efficaces à ce stade", jugent les économistes d'Exane en ajoutant que "les marges de manoeuvre budgétaire apparaissent désormais très minces".
DONNÉES INCOMPLÈTES
"L'ajustement est plus douloureux au Royaume-Uni puisque les ménages vont avoir à se désendetter et cela pénalise la consommation", confirme Laurent Bilke, économiste chez Nomura à Londres. "C'est un facteur qu'on ne retrouve pas dans des proportions comparables en France et en Allemagne".
Pour autant, il souligne que la première estimation du PIB britannique fait souvent l'objet d'une révision car elle est calculée avec des données encore incomplètes.
"C'est vrai que la forte baisse de la production industrielle en août (-2,5%) a pu mettre la puce à l'oreille mais nous ne disposons pas encore des chiffres de septembre et ils risquent d'avoir une incidence sur le PIB", ajoute-t-il.
Si ce n'est au troisième trimestre, il s'attend à ce que l'économie britannique renoue avec la croissance en fin d'année, ne serait-ce qu'avec une évolution plus favorable des stocks.
L'Allemagne au contraire risque de pâtir de l'arrêt de sa prime à la casse automobile début septembre, tandis qu'en France la consommation sera fragilisée par la montée du chômage et le retour de l'inflation.
Selon Exane BNP Paribas, le contraste actuel des deux côtés de la Manche est finalement conforme aux récessions passées.
Ses économistes ont calculé que, au pire de la récession de 1973-1975, le PIB britannique a baissé de 3,3% par rapport à son niveau d'avant-crise. La baisse du PIB a représenté 4,6% pour la récession de 1980-1981 et 2,5% pour celle de 1990-1991.
L'Allemagne avait connu davantage de récessions avant celle de 2008-2009, mais avec une intensité moindre (au maximum une baisse de 2,4% du PIB en 1974-1975).
En France, la baisse la plus forte du PIB a été de 1,0% lors du choc pétrolier de 1974-1975, et il n'y a eu alors que deux trimestres de contraction contre cinq en Allemagne et huit au Royaume-Uni.
"Les récessions sont clairement plus longues et plus profondes au Royaume-Uni, plus courtes et moins fortes en France, l'Allemagne se trouvant dans une position intermédiaire", conclut Exane BNP Paribas.
Véronique Tison, édité par Yves Clarisse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Quel contraste entre la GB et le continent, France et
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» amplitude entre debauche et embauche ?
» Quel Pallas fix, le 2 ou le M????
» Quel statut pour de la confection?
» Quel est ce groupe de mompreneurs?
» que l'on se disent bonjour entre nous !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Buzz-Trading  :: Divers Outils de la Bourse :: L'actualité boursière-
Sauter vers: